Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Link Shadowsword (à finir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Link Shadowsword (à finir)   Dim 15 Juin - 11:49

† Votre personnage †



Nom : Shadowsword
Prénom : Link
Âge :[Pour les non humains, vous mettez l’âge qu’ils ont à leur mort]18
Espèce : [Humain, ange, démon…] ange (déchu)
Sexe :Masculin
Préférence sexuelle : [Hétéro, homo, bi] Hétéro
Nationalité : née dans le concorde (a l'époque ou il existait encore), donc français et American
Famille : [Avec possibilité de mettre des avatars, pour des images plus grandes, mettez sous spoiler.] Ses deux parents sont mort, assassinés, sa vie une vie assez chaotique, et change constamment de domicile, et son frère est porté disparu depuis quelques temps déjà

Physique : Link est un jeune homme plutôt grand, environ 1m90 il a en effet une stature très élancé et est donc particulièrement svelte. Sa longue chevelure argenté et ondoyante combiner à sa taille de guêpe lui donne des apparences androgyne, particulièrement vu de dos. Ses Yeux d'un bleu céruléen luisent de mille feus lorsqu'il est amoureux, ou hors de lui, mais en temps normale ils ont la fâcheuse tendance à n'exprimer aucune émotion.
Ses lèvres sont pulpeuses et sensuelles , et leur couleur tire souvent sur le violacé comme s'il était mort...

Sa dentition nacré est en parfait état, mis à part ses deux canine supérieur qui sont légèrement trop pointu ce qui peut lui donner des air vampirique voir malsain s'il a le malheur de sourire un peu trop.

Il est vêtue d'une chemise de soie noire, dont les trois premiers boutons sont ouverts, laissant ainsi entrevoir son torse, d'un pantalon de smoking noir déchiré juste en dessous des chevilles.

Il porte aussi un grand manteau noir qui tombe jusqu'à ses chaussure, des baskettes grises, qui jure avec le reste de sa tenue...
Ses mains son au même niveau que le reste ; mise à part le fait qu'une petite couche de peau morte appelée couramment "corne" s'est formée au bout de ses doigts, à force de jouer de la guitare, ce lui explique la faiblesse de son sens du toucher en ce point.

Il n'a pas de tatouage, ou d'autre signe particulier mise à part une boucle d'oreille, assez discrète, qui n'est constitué que d'un dragon chinois qui se mord la queue, formant ainsi un anneau, signe de rébellion assez banal chez les adolescents.

Il a aussi quelques cicatrices sur son torse, qu'il doit à un homme détestable.

Caractère : Link est audacieux, prétentieux, capricieux, curieux, anxieux, égocentrique et narcissique, voir excentrique, romanesque, un peu visionnaire, introverti et extravagant, drôle et déstabilisant, vif et railleur.

Ils aiment la réclusion et le retrait autant que la compagnie et la foule. Avant de mourir c'était un jeune homme peu timide, qui passait son temps à rire et à plaisanté. étant d'une intelligence agaçante il était passé maitre dans l'art délicat de l'auto-dérision, ce qui permettait à son entourage d'oublier quelques peu son exaspérante supériorité. Cependant , la vie ne l'a pas gâté, c'est maintenant un homme amer, taciturne et très introverti, qui arbore souvent des airs mélacoliques et morose. Son passé le poursuit et il n'arrive pas à se pardonner ce qui s'est produit car, il a finis par s'en croire coupable.

Son apparence ténébreuse ne le rend pas engageant et les gens le fuient.
C'est un personnage, qui vous l'aurez deviné, se fiche totalement des avis d'autrui, ce qui peut s'avérer gênant pour son éventuelle protéger qui risque d'avoir du mal à supporter la présence de ce véritable corbeau.
Il a cependant conservé de son vivant quelques principes qu'il applique en sont gisant.

S'il continue à aider les humains c'est parce qu'il veut croire que l'espèce humaine est peut-être bonne et que gâcher les capacités qu'il possède serait atrocement stupide , et surtout, il veut a tout pris empêcher quelqu'un d'autre de vivre ce qu'il a vécu, ce qui doit d'ailleurs être l'une des dernières étincelles d'humanités en lui.


Dernière édition par Link le Dim 15 Juin - 14:12, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Dim 15 Juin - 11:57

Bienvenue :)

" conseils déjà dit sur msn pas la peine de m'étaler ici :p"
Revenir en haut Aller en bas
Dieu
† Admin †
avatar

Nombre de messages : 534

» Informations
Âge:
Ange Gardien de:
Protégé[e] de:

MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Dim 15 Juin - 12:33

Bienvenue.

Je vais être directe, ça nous évitera les embrouilles: ta candidature aux anges déchus est refusée !

Déjà, la mise en page de ta fiche laisse désirer. On demande de lignes complètes, or tu vas à la ligne chaque fois pour faire croire qu'il y a le nombre demandé. Je te demanderais de rajouter au moins deux lignes au caractère et au physique.

Utilise un correcteur, relis tout doucement. Il y a au moins quatre fautes par ligne ! Je ne vais pas entrer dans les détails à ce sujet, utilise notre ami: http://bonpatron.com/.

Passons ensuite aux incohérences. Une qui m'a particulièrement choquée: on n'est pas androgyne parce qu'on est svelte ! Une autre, si j'ai bien comprends ton personnage apprend les arts martiaux qu'en lisant de manga...
Citation :
Link sentit monté en lui une rage intense, une rage qui le consumait littéralement, et faisant abstractions de la douleur il se mit a courir vers l'homme, qui tira une seconde fois, en plein cœur et riant.
Cependant cela n'arrêta pas link dans sa course,
C'est complètement irréaliste ! Et en plus, il a encore la force de donner un coup pied au méchant !
C'est qui Thorgale? Je ne le vois pas mentionné dans ta fiche, qu'une seule fois. Soit tu te trompais de nom, soit tu lisais la BD de ce personnage avant. Et je n'ai rien compris à ta fin: c'est ton personnage qui envoie l'âme du méchant en Enfer? Laisse-moi te dire que ceci est tout simplement impossible.

Voilà ce que j'ai à dire sur ta fiche. Même si tu corriges tout, désolée de te le dire, mais tu n'as pas le niveau requis pour les déchus. Toutefois, tu peux postuler chez les anges avec une nouvelle fiche.

Ps: ton avatar n'est pas à la bonne taille.

_________________
Des yeux qui voient tout...
Qui ne dorment jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimyoo.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Dim 15 Juin - 13:51

Je me permet de retenter ma chance, et si la deuxième fois tu trouve toujours que j'ai pas le niveau je me rangerais a ton avis.
Désolé pour le retard, mais j'ai décidé de faire passer mes révision pour le bac avant le rp sur le forum...
histoire:
Link est mort il y a bien des années de cela, alors que tout allait bien dans le meilleur des mondes, le destin c'est cruellement abattu sur lui.

Link était un garçon plutôt sérieux, il allait assidument en cours et était même plutôt intelligent, il avait bien une ou deux fois recouverts la maison d'un vieux grigou méchant et vicieux de papier toilette, un soir d'halloween, mais rien de bien plus grave.
Link était donc un garçon très sympathique, pas aussi apathique qu'il l'est maintenant, juste un brin timide.

Il avait cours dans un petit lycée qui se trouvait près d'une banlieue assez mal famé, le genre de banlieue ou la police ne va pas lorsqu'on les appelle, le genre de banlieue ou les comptes ne se règlent pas devant les tribunaux mais la nuit, à coups de couteaux, le genre de banlieue qui sont parfois pire qu'une prison, bref un coin peu recommandable.

Ainsi dans son établissement scolaire, il avait eu la chance, grâce à son intelligence de se retrouver dans la classe des « têtes d'ampoules » ; classe où étaient réunies les éléments les moins perturbateurs, ou plutôt les élèves qui ne se baladent pas avec une machette sur eux...

C'est dans cette classe qu'il s'était fait le plus d'amis, il était d'un naturel très sociable et conciliant, aussi il n'avait pas trop de problèmes et pouvais entrer et sortir du lycée sans avoir à passée par la porte dérobée qu'était contraint d'utiliser certains professeurs, ou certain élève trop désinvolte auprès des autres.

Bref revenons-en à sa classe, elle comprenait deux principaux personnage de l'histoire : Alphonse, son ami d'enfance et Sylvie, la nouvelle de l'année.
Elle avait une longue chevelure blonde comme les blés ; des yeux aussi bleu et profond que l'océan, une taille fine, une poitrine généreuse, un sourire ravageur et seulement 17 ans ; le sexe à l'état pur.

Link en était éperdument amoureux, mais pas à cause de sa poitrine, comme l'était les trois quarts de la classe, il l'était pour autre chose, pour tout ce qui la constituait en fait ; sa façon de parler, de froncer ses sourcil lorsqu'elle ne comprenait pas, de repousser cette mèche rebelle qui venait sur ses yeux d'un geste délicat, sa façon de rire aux jeux de mots vaseux qu'il faisait, de le réconforter lorsqu'il allait mal, de mordiller presque frénétiquement son stylo devant les contrôles qu'elle ne comprenait pas et de lui offrir se sourire radieux qui le faisait fondre comme une glace au soleil.

Malgré le fait qu'elle occupe la majeure partie de ses pensées, cette admirable beauté n'était pas son seul centre d'intérêt ; comme tous les garçons de son âge Link aimait faire une partie de foot, sortir,faire du sport et notamment pratiquer les arts martiaux, particulièrement le judo, l'aïkido et le taekwondo, trois sport qu'il avait découvert grâce au manga et qu'il pratiquait couramment en club, c'était d'ailleurs les rares sport où il semblait être un minimum doué...

Bien évidemment il aimait aussi jouer aux jeux vidéo, lire de vrai livre, manger bref, passé du bon temps avec ses proches et profiter de la vie, car assez ironiquement il s'était accordé avec la phrase populaire qui dit que la vie est bien trop courte, et dans ce cas présent c'était vrai.

C'est dans cet état d'esprit qu'il se contentait du monde qui l'entourait et qu'il remerciait le ciel d'habiter aussi loin du lycée, par ailleurs s'il ne restait dans cet endroit c'était uniquement pour son meilleur ami Alphonse.

C'était un véritable monstre de la nature, il faisait au moins une tête de plus que Link qui était déjà grand , et était au moins deux fois plus large d'épaule.

Cette véritable machine à tuer était par la plus grande des ironies douces comme un agneau, la nature aime ce genre de tour, donner un coeur des plus tendre au monstre les plus affreux , et pour couronner le tout, il était d'une intelligence effrayante, ce qui lui permettait de vivre aux abords directe de la cité sans avoir trop d'ennuis, il était cependant bien conscient que sa situation était précaire , et désirait s'échapper au plus vite de cet endroit qui ressemblait plus aux antichambres de l'enfer qu'à une cité...

Link savait par ailleurs que sa propre sécurité n'était liée qu'à Alphonse, qui, lorsque l'on ne le connaissait pas, était vraiment effrayant, au point de dissuader d'éventuelle agresseur d'un simple regards.

La nature est drôlement faîte, il n'aurait jamais fait du mal à qui que ce soit et pourtant, mais tous le craignait, à cause de légende stupide, qui dans ce cas les arrangeait bien tous les deux... Un peu trop même, malheureusement

Ce fut le lundi 16 juin 2004 que la vie de Link passa d'un niveau passable à l'enfer le plus totale. Cette journée restera sans doute à jamais gravé dans sa mémoire, pourquoi ne se souvient-on plutôt des pires moments que des meilleurs?

Link regarda sa montre, il était une nouvelle fois en retard, il poussa un juron bien sentit et commença à courir, en espérant arriver à l'arrêt du bus avant ce dernier dont il entendait déjà le moteur vrombirent, tandis que l'énorme machine se mettait en branle le rattrapant peu à peu *Si seulement ce feu rouge de -censuré- *
Le bus le rattrapa et le dépassa, mais le conducteur devait être de bonne humeur, puisqu'il s'arrêta tout de même à l'arrêt qui était vide, ce qui fit extrêmement plaisir à Link sur le moment mais qu'il regretta toute sa vie...et son après vie. C'est amusant de voir que toute une vie peut se jouer à un pas près, à un réveille qui sonne, à un seul et unique moteur diesel et non électrique.

Link monta, le souffle court, son coeur battait la chamade et pour une fois ce n'était que de sa faute. Il sourit à cette pensée et parti s'asseoir tandis qu'il reprenait ses esprits peu à peu.
Il ne remarqua pas tout de suite qu'on l'observait, sans aucune discrétion d'ailleurs, c'était un groupe d'élève de son lycée, un groupe bien connus qui comprenait une trentaine d'élément du lycée, et environ le double venant de la cité.
Bien évidemment tout ce monde n'était pas dans le bus, seul Matt celui que les autres avait désigné comme "chef", et deux de ses acolytes, était là.

Il n'était pas très grands, sans doute parce qu'il avait fait trop de musculation dans sa jeunesse,ce qui était compréhensible étant donné le milieu où il vivait ses yeux brillaient d'un regard malsain, deux petits yeux noire de fouine enfoncé dans un visage balafré à souhait.* Vu sa tronche, il à du le mériter son titre* ne pu s'empêcher de penser Link tout en prenant soin de ne jamais regarder directement cette être abjecte qui continuait de le fixer , en jouant machinalement avec un couteau, comme certain élève le font avec leur stylo en salle de classe.
Il fallait reconnaitre qu'il avait quelque chose d'effrayant en cet homme

*C'est pas grave ;calme toi, tu descends du bus sans le regarder et tu le reverras plus jamais, c'est ta dernière année ici et ton dernier jour de cours !*
se surpris à penser Link , qui pensait ne pas pouvoir être effrayé par un homme...
Il se leva et se dirigea vers la porte arrière du bus en prenant bien soin d'éviter le regard nonchalant de Matt.
Il descendit du bus, et à son grand damne, l'équipe de mâle en manque de sensation le suivi.
* Ils me suivent pas ils vont en classe... pas de quoi s'inquiéter!* tenta-t-il de se rassurer, en vain.
Ces hommes étaient venu 23 jours en classe sur toute l'année et, aujourd'hui rien ne justifiait leur venu, pas de contrôle, pas de duel autour du lycée, pas de professeur à intimider...Il entendait maintenant son cœur qui martelait sa poitrine, pourtant il ne courait pas; il entendait le bruit régulier des pas derrière lui, mais ne parvenait pas à dire s'il se rapprochait ou s'éloignait; il percevait le bruit irrégulier du couteau avec lequel jouait Matt mais ne savait pas s'il devait se baisser pour l'éviter ou continuer de faire comme si de rien n'était.
Son instinct lui hurlait de regarder derrière lui et de prendre ses jambes à son cou et de courir, vite, très vite jusqu'à mettre le maximum de distance entre lui et ces hommes mais, il savait pertinemment que faire cela signerait son arrêt de mort, il avait déjà vus ces personnes en action, c'était des gens clairement dangereux et ils se battaient continuellement, pour des choses plus futiles les unes que les autres. Des choses futiles d'accord; mais..... Lui n'avait rien fait qui pourrait justifier quoi que ce soit ! C'est alors qu'une image, ou plutôt un souvenir lui revint en tête. Celui du lundi passé.


Dernière édition par Link le Mer 18 Juin - 5:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dieu
† Admin †
avatar

Nombre de messages : 534

» Informations
Âge:
Ange Gardien de:
Protégé[e] de:

MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Dim 15 Juin - 14:34

Vu le niveau de cette fiche, il me semble difficile, même avec toute la bonne volonté dont tu peux faire preuve, d'atteindre le niveau souhaité, soit très bon.
Bien sûr, tu peux toujours réessayer, mais se serait vraiment inutile. Je te conseil plutôt de postuler pour les anges ou les démons (même les humains si tu préfères). ^^

_________________
Des yeux qui voient tout...
Qui ne dorment jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimyoo.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Dim 15 Juin - 14:41

Sincèrement, tu ne perds rien a lui laissé sa chance, il peut vraiment t'épater, je l'est déjà vue sur d'autre forum, il a vraiment un bon niveau




Dernière édition par Zedd le Lun 16 Juin - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suki Himatsu
† Pretty doll †
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 32

» Informations
Âge: 17
Ange Gardien de: Moi-même
Protégé[e] de: Dieu seul le sait, il n'est guère bavard x)

MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Lun 16 Juin - 0:12

Bienvenue ! =)

Dieu, t'es décourageant u_u

Laisse-le refaire (et finir), ce sera peut-être beaucoup mieux qu'avant :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Mer 18 Juin - 5:29

***
Link s'était assis à la table qui portait le numéro 1958, et où était inscrit le nom de Shadowsword sur un petit bout de papier qui était maintenu sur la table grâce à deux morceaux de scotch, il soupira de dépit, comme tout les élèves normalement constitué il n’aimait guère les contrôles, encore moins lorsqu’il étaient commun à tout le lycée !
Il tourna lentement la tête, scrutant au hasard par la fenêtre observant le ciel bleu parsemé de quelques nuages blanc laiteux, c’était une belle journée, il n’y avait pas de raison de déprimé. * Après tout c’est le dernier contrôle de l’année, j’men fous j’ai forcément la moyenne en math... sauf si j’ai moins de 2 et que c’est coefficient 3...* Il laissa son esprit vagabonder au gré des pensé qui s’amoncelait au hasard, dans l’attente du contrôle, tranquillement, du moins jusqu'à ce que ses yeux viennent à l’encontre du bout de papier scotché à l’autre extrémité, il fronça un sourcil et ce qu’il lu faillit le faire tressaillir. Il s’approcha et pu y découvrir avec stupéfaction le nom de Matthieu Snake. Link poussa un juron à peine dissimulé, il se leva et demanda au surveillant s’il pouvait être déplacé.
-S’il vous plait, j’ai euh... Les yeux dans le Soleil euh... non Le soleil dans les yeux!
marmonna-t-il dans un semblant de justification mais le surveillant lui fit non de la tête.
Link insista, et finit par abandonner voyant qu’aucun argument ne pourrait faire changer d’avis cette espèce de baudet. Il se rassit enragé par le refus catégorique de cet adulte borné, mais que lui avait-il donc fait pour mériter une tel singularité ? Une telle méchanceté ? Une tel...stupidité ! Revenant à la raison il finit par reconnaitre que si tout le monde voulait changer de place sa allait mettre une sacrée pagaille... Link soupira de désespoir, bien qu’une petite étincelle d’espoir luisait faiblement en lui, après tout pourquoi cette ahuri viendrait-il aujourd’hui ? Il n’était venu que quelques jours dans l’année, pourquoi se déplacerait-il maintenant ?
*Parce que la présence à ce contrôle est obligatoire, sous peine de renvoi définitif* raisonna-t-il interieurement, réduisant du même coup tout espoir à néant.
Il se mordit la langue et commença à réciter mentalement les différentes formules mathématique, il avait les yeux grands ouvert et tentait de visualiser son cours, son cahier avec son écriture tordus et les jolis petit dessins qu’avait fait Sylvie dans la marge, les petits lapins, les chiens, les...
Link fut violemment sorti de sa rêverie, il sursauta au son de la porte qui claquait violemment. C’était lui, ce cher Matt qui n’avait visiblement pas réussi à faire une entrée normal comme tout les autres...* Il à vraiment une gueule de connard* Ne pu s’empêcher de penser Link qui était très loin du paradis...à l’heure actuelle.
Matt remonta la troisième rangé et asséna une claque assez bruyante à une élève, qui fut surprise par le choc et qui faillit tomber de sa chaise tandis que le bougre ricanait comme une hyène stupide qu’il était. Le professeur qui avait vu la scène détourna aussitôt le regard et sembla trouver un intérêt soudain pour les copies qu'il allait distribuer... Matt s'assit bruyamment à côté de Link, puis il se tourna vers lui, l'apostropha et lui dit sans une once de politesse ou de respect mais avec un ton clairement agressif et menaçant :
- Ecoute-moi bien l'intello, ta intérêt à me filer c'que tu mettras sur ta feuille ou j'te bousille ta race pigé p'tite tête ?!
Link déglutit et acquiesça d'un mouvement de la tête, à laquelle il tenait particulièrement d'ailleurs... Il vit le professeur avancer dans les allées, déposant ses copies face retourner devant chaque élève, après quoi il se rassit devant son bureau, pris un livre qu'il posa à côté de lui, regarda sa montre et déclara d'une voix forte mais mal assuré :
-Vous pouvez retourner vos copies ; vous avez deux heures.
Link retourna sa feuille et, armé de son porte-mine il commença à répondre aux questions, seulement... Le contrôle avait pour sujet la trigonométrie et le produit scalaire, seul chapitre sur lesquelles il n'avait rien écouté et donc rien compris.... Il maudit Tous les saints de lui avoir donnés un pareil sujets, ronchonna un peu et finalement, fit contre mauvaise fortune bon cœur. Il fit tout son possible, repêchant des formules boiteuses dans les méandre de sa mémoire, calculant et confirmant ses hypothèses via des théorèmes estropiés et des lois mathématiques douteuses jusqu'au dernier quart d’heure, où il regarda sa feuille satisfait de lui-même, il avait répondu à presque toutes les questions et allait se relire avant de rendre sa copie ; du moins c'est ce qu'il comptait faire jusqu'à ce que l'envergue humaine à côté de lui arrache sa feuille des mains et commence à copier les réponses. Link voulus d'abord protester mais un rapide regard de la part de Matt lui fit comprendre qu'il ferait bien mieux de se taire, ce qu'il fit d'ailleurs. Il enrageait intérieurement mais il fallait bien reconnaitre que son voisin avait des arguments assez convainquant... Une fois ce véritable vol terminé, la feuille fut rendu à son propriétaire, et une pichenette asséner sur le lobe de l’oreille le voleur siffla entre ses dents tordues :
-Va rendre ta feuille.
Link obéit, il se leva rangea ses affaires et déposa sa copie sur le bureau de l'instituteur, suivis de près pas Matt qui le bouscula et sorti tumultueusement de la pièce tandis qu'il lançait une musique bruyante sur son téléphone.
***
Les copies avaient été rendues samedi matin et Link avait obtenu la magnifique note de 3/20 ce qui signifiait que son voisin avait eu la même chose, en toute logique et en supposant que les professeurs était incorruptible ce qui était... totalement faux.
Il traversa sur le passage clouté mais oublia de regarder, et faillit se faire renverser par une voiture rose, il avait fait un pas en avant au bon moment... Cela ne l’étonna pas vraiment vu l’état dans lequel se trouvait ses nerfs, s’il n’avait pas eu un peu plus de self contrôle et de fierté il se serait jeter au pied du groupe derrière lui et aurait imploré leur pitié comme nombre d’autre l’avait fait avant lui. Mais son ego l’empêchait de faire ce choix qui paraissait plus sensé que de simplement les ignorés, choix assez immature, à son âge il aurait déjà du comprendre que les problèmes ne disparaissent pas par enchantement...
Link contracta tout son bras de droit, de son épaule jusqu'à ses doigts, fermant ses poings tandis qu'il tentait d'envisager, ne pouvant pas s'enfuir, ce qui ferait si un combat débutait. S'il devait se battre, et s'il voulait avoir une chance d'en réchapper sans trop de blessure grave, il fallait au moins qu'il trouve un semblant de stratégie
* s'il s'approche trop je lui mets un coup de poing...non mauvaise idée, plutôt un mondolyo suivi d'une parade sur la gauche.... mais je délire ou quoi, ce type va m'étaler d'un coup de poing !*
Il avait beau retourner le problème dans tous les sens, aucune solution ne lui apparaissait, et c'était normal, lui se battait à la loyale comme il avait appris en club, eux se battait dans la rue chaque jour, il avait peut-être un désavantage technique mais chacun de leur coup faisait mouche. Ses mains étaient moites, sa bouche pâteuse, il commençait vraiment à s'inquiéter. Les hommes qui le suivaient étaient tout sauf des enfants de cœur ; et ils avaient déjà tabassé pour moins que ça. Son cœur accélérait, il sentait l'adrénaline monter, en lui, son champ de visions s'agrandit légèrement, sans qu'il s'en aperçoive et de la même façon il faisait défiler dans son esprit à une vitesse vertigineuse les solutions possibles mais aucune ne lui permettait de s'en sortir blessures graves et surtout sans représailles. D'autant plus que le seul moyen de se débarrasser de ce genre d'abruti sans obtenir en guise de récompense une effrayante vendetta c'était de les éliminer ; hors lui n'avait jamais tué quoi que ce soit, même pas les moustiques qui venaient l'embêter la nuit... sauf un ou deux qui s'était montré particulièrement agaçant mais c'était tout ! Lui c'était un type bien, un type sympa, pas un tueur à gage, et bien qu'il ait toujours été fière de cela, il le regrettait maintenant. C'est amusant la façon dont l'humain est fait, il est fière de ses convictions jusqu'à ce qu'elle ne lui soit plus d'utilité, alors il les abandonne aux profits d'autres plus adapté à sa situation, sans doute une loi dérivée de la loi du plus fort... Sans s'en rendre compte, poussé par un réflexe instinctif, Link accéléra le pas, un réflexe de survie stupide, dérisoire et inutile, dans le cas présent, mais qui trahissait clairement ses intentions.

Mais pourquoi avait-il couru ? Pourquoi avait-il fallu qu'il regarde sa montre ? Pourquoi n'avait-il rien compris à ce chapitre Pourquoi avait-il été si lent sous sa douche ? Pourquoi n'avait-il pas pris le bus suivant ? Et surtout pourquoi ce souvenir ne lui revenait que maintenant ?!Sans doute à cause de la nuit qu'il avait passé à la fête de Nelson, il avait été saoul et avait fini par rouler sous la table, et surtout avait passé le dimanche avec une gueule de bois atroce, ce qui répondait en partie à la dernière question... Il sourit en repensant à la fête, mais ce sourire n'était pas vraiment dû au plaisir, il rit mécaniquement, silencieusement, ce rire comme son sourire n'était que le fruit de la tension nerveuse qu'il accumulait en lui. Il sentit une goutte de sueur perlé le long de son échine pour se perdre dans son dos. Il frissonna.

* Pourvu qu'ils ne l'aient pas remarqué...* songea-t-il avec espoir. Cette fois il s'était fichu dans de beaux draps et il ne voyait rien à faire pour s'en sortir sans trop de dégâts. Il sentait qu'il perdait de plus en plus son sang froid, sa main droite tremblait un peu, et il clignait rapidement des yeux, il inspira profondément, aussi discrètement qu'il pu, tentant de reprendre son calme. Sa respiration se fit moins saccadée mais il était toujours paniqué. La situation échappait totalement à son contrôle et il n'aimait pas cette idée. Il entendit le rythme des pas de ses poursuivants accélérez, cette fois c'était sur il allait à sa rencontre plus de doute possible. Link serra la mâchoire, il ferma ses poings comme on le lui avait appris, l'homme qui s'approchait de lui était armé il n'aurait le droit qu'a une seule et unique chance.

Ce fut l'instant le plus long de sa vie, mais aussi le plus heureux, un sifflement retentit, il leva les yeux, puis la tête pour finalement voir, un peu plus loin Alhponse, l'index et le majeur de chacune de ses énormes mains dans la bouche. C'était lui qui avait émis ce sifflement strident. Lorsque Link l'aperçus, son coeur s'emplit d'une joie sans nom, et courant à une vitesse phénoménale pour une personne ni entrainer ni échauffer il partit le rejoindre. C'est à ce moment-là qu'il comprit le sens de l'expression populaire qui dit que la peur donne des ailes... Il rejoignit son ami en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et lui serra vigoureusement la main

-Et ba alors qu'est ce qui t'arrive ? lol on aurait dit que t'avait la mort au trousse ! S'enquit son ami d'un ton fraternel et amusé

-Al, t'es vraiment qu'un sale geek mais je t'adore quand même vieux frère! Attend que je te raconte un peu s'qui m'est arrivé ! lui avoua Link qui sentait s'évacuer une pression folle.

Il était 16h16 lorsque Alphonse lui dit avec un grand sourire

-Tu d’viens parano mon vieux, arrête de regarder le nombre 23 !

Link soupira, Alphonse ne l’avait pas cru, pourtant lui il savait ce qu’il avait vu, ce qu’il avait vécu, il savait que cette bande de débiles profond avait des comptes à lui demander et que seul la présence d’Alhponse l’avait sortit du pétrin dans lequel il s’était fourrer.

-Rohh ta gueule ! marmonna Link

-Quoi ma gueule ? Qu’est ce qu’elle à ma gueule? commença à chanter Alphonse, un peu trop fort d’ailleurs puisque la vieille dame tout frippé et aussi moype qu'une taupe qui leur servait de professeur lui it de sa voix nasillarde et haut perché:

-Nous somme en cours de philosophie jeune homme alors un peu de tenue !

-Faudrait d’abord revoir la tienne vieille bique ! grommela Alphonse dans sa barbe.

-Pardon ? demanda avec aigreur le professeur

-Non, rien je disait seulement que je ne faisait que revoir mes harmonique madame !Déclara fièrement Alphonse

-Ben voyons... grogna le professeur avant de reprendre son cours, ou plutôt de lire son cours.

La salle était d'un gris sinistre et les carreaux embués, ce qui rendait ce cours encore plus monotone et fastidieux ce qui n’améliorait pas le moral de Link, mais Alphonse avait réussi par ses pitrerie à le faire sourire, et c’était temps mieux car il en avait vraiment besoin.
*Alphonse est vraiment futé comme type* Ne pu-t-il s’empêcher de songer en souriant de nouveau. Comme tout les élèves, il avait fortement apprécié cette interlude qui avait rompu durant un instant la fade monotonie du cours...

Un son aigu retentit dans la salle, celui de la cloche qui indiquait la fin de l'heure de cours, avant même que le professeur ait pu donner ses conseils pour l'an prochain la salle avait été vidée, littéralement déserté par la poignée d'élèves qui avaient déjà fait l'immense effort de venir en cours pour cette dernière journée d'école bien peu engageante...

Link sortit du lycée songeur, en effet il n’avait pas vu Sylvie de la
journée, et à cause de sa matinée mouvementé il commençait à s'inquiéter et avait imaginer durant le cours de philosophie ce qui aurait pu lui arriver.Bien évidemment dans ce genre de situation, les premières choses qui viennent à l'esprit sont les pires, et de loin! Il la voyait déja étripés, violer et pendus par les pied à des crocs de bouchers... Puis il secoua la tête, rejettant cette pensé, esperant ainsi effacer l'image qui tentait de s'imposer dans son esprit.

*Bon ce ne serait vraiment pas étonnant qu'elle ne soit pas venus
aujourd'hui après tout il y a pas mal d'autres élèves qui ne sont pas
venus des journées !*
Se rassura-t-il * C'est normal, c'est le dernier
jour !*
cependant malgré la probabilité flagrante que cette dernière pensée soit la bonne Link ne parvint pas à se persuader que cette histoire là était sans aucun doute ce qui s'était passé;
en effet une sorte de noeud à l'estomac comme un mauvais
pressentiment... ou alors c'était ce qu'il avait mangé ce midi qui ne
passait pas. Il ne pu s'empêcher de sourire à cette pensée, qui pourrait presque faire une blague, mais Alphonse le sortit de sa torpeur en lui faisant remarquer un détails assez troublant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   Mer 18 Juin - 9:18

-Faut que t'arrêt de sourire tout seul mec, on dirait un taré jte jure c hyper flippant ! dit l'énorme gaillard tandis qu'il mastiquait un chew-gum s'arrêtant de temps à autres pour tenter, mais en vain, de faire une bulle.
-Si seulement tu pouvais dire vrai. déclara Link dans un soupir bien sincère.Faudra que je t'apprenne à faire des bulles un jour parce que là, toi aussi t'a l'air con... ajouta-t-il un sourire malicieux aux coins des lèvres.
-Ouais ça va, ça va! Bon moi faut que je rentre chez moi vieux, plus plus plus ! ajouta Alphonse en secouant sa main en signe d'adieu.
-C'est ça casse toi salle geek dit Link sans se retourner, il prit la ruelle à droite et sentit une vive sensation de picotement au sommet arrière de sa boite crânienne, suivi du bruit caractéristique d'un cahier qui tombe sur le
sol. Alphonse était vraiment incorrigible.
-Espèce d'enfoiré de merde tu sais que ça fait un mal de ...
Link s'était retourné, et à son grand désarroi l'auteur du lancer de livre n'était pas Alphonse, c'était un homme, balafré, pas très grand et plutôt musclé qui ne jouait plus avec son cran d'arrêt, puisque ce dernier, bien rangé dépassait de la poche droite de son Baggy...
-chien...Link avait fini sa phrase lentement, au ralentit, il n'en revenait pas, il avait été si surpris et choqué de voir cet homme là que la fin de la phrase c'était échappé mécaniquement de sa bouche, comme une bille qui roule sur une pente. Matt le fixait de son regard froid, ce qui n'empêchait pas cette étincelles de folie de briller au fond de ses yeux, il était visiblement satisfait de l'effet qu'il produisait. Link se recula et balbutia dans une vaine tentative de justification.
-J'suis désolé j'croyais que c'était Al.... désolé salut !
ajouta-t-il précipitamment tandis qu'il tentait de s'échapper par la ruelle. Il n'eut malheureusement pas le temps de faire un seul pas.

-Hey , attend ti père, te sauve pas comme sa ! j'ai un truc à te montrer, en remerciement des réponses que tu m'as filées ! Matt s'était approché de Link et avait terminé sa phrase en apposant sa main sur l'épaule de Link,qui était comme paralysé, puis il avait passé tout son bras derrière la tête du jeune homme pour finalement le tirer vers lui et déposer sa main sur l'épaule opposée, l'encadrant comme il le ferait avec une fille, il le conduisit au bout de la ruelle ou cinq hommes attendaient. Cinq gorilles, pas uns n'étaient chétifs ou petit, il était tous imposant, musclé, tatoué voir balafré comme l'était Matt. Ils étaient tous vêtus de veste de cuir noir, et deux d'entre eux avaient des chaînes enroulées autour de leur épaules, et pour couronner le tout, le cinquième se servait d'un pied de biche en guise de canne, alors qu'il n'en avait visiblement pas besoin... autant pour marcher que pour se
défendre.
-Tu sait Link, j'apprécie pas vraiment les
faux-jton dans ton genre... Me filé que des mauvaises réponses, c'était
bien joué cow-boy mais un peu risqué si tu veux mon avis sa aurait pu
causer quelque problème a Sylvie...
Matt était au courant de la rélations qui unissait les deux jeunes gens, et il savait ou taper pour que sa fasse le plus mal, il n'était finalement pas aussi stupide qu'il en à l'air aurait pensé Link si le nom de la jeune fille n'avait pas provoqué chez lui différent sentiments... Le nom de Sylvie semblait dénaturer dans la bouche de Matt et à son simple son Link s'emporta, perdant durant un instant tout self contrôle et perdant aussi définitivement le peu de sang froid qui lui restait. Il se jeta sur le balafré et empoigna de sa main droite le col de la chemise de son adversaire, mais avant qu'il ait pu faire quoi que se soit en plus , deux hommes l'attrapèrent, chacun lui bloquant un bras .
-SI tu touches à un de ses cheveux je... Enragea Link
-Tu quoi Cow-boy ?! l'interrompit Matt avant de lui assener un magistral coup de poing dans l'estomac. Le coup lui coupa totalement le souffle, et sans les deux gorilles qui le soutenait fermement il se serait effondré par terre ; un filet de base s'échappa de sa bouche tandis qu'il tentait péniblement de reprendre son souffle.
-Les avortons dans ton genre, sa m'énerve, et tu sais ce qui m'énerve encore plus ? C'est ton copain le géant, je le DETESTE Matt avait presque hurlé sur les derniers mots, et il avait dans un même temps porter un coup de poing au visage de sa victime. Link acquiesça tant bien que mal le coup, tandis qu'un liquide rouge sombre au gout légèrement sucré lui emplissait la bouche. Voyant que ses remarques sur Sylvie avait plus d'impact il reprit sur ce thème .
-Tu sais quoi, pour oublier ma note je crois que je vais m'offrir une
autre partie de jambe en l'air avec ta copine..
. ajouta-t-il d'un ton méprisant et amusé puis se rapprochant de son oreille il lui murmura... Je ferais en sorte que ce soit long et douloureux. A ces mots Link commença à se débattre, il enrageait intérieurement, il avait envie d'arracher les yeux d son adversaire, lui lui broyer les os et de déchirer sa chair.
-Si tu la touches je vais te massacrer salopard j'te préviens je te retrouverai et je te...Commença Link avant de recevoir un second coup de poing dans l'estomac qui l'empêcha de terminer sa phrase.
-Tu fera que dalle salle Larve ! tu sais pourquoi ? Parce que t'es faible comme c'est pas permis ! Tu... Fera ... Que .... DALLE !!!
Il avait hurlé la première phrase, et maintenant il accompagnait chaque mot de la dernière phrase d'un violent coup de poing. Les acolytes avaient lachés Link qui était tombé au sol, à quatre pattes, et qui prenait coup de poing après coup de poing, pour finir Matt saisit Link par le col de sa chemise, le relevant complètement, jusqu'à ce que ses pieds ne touche plus le sol et lui assena un énième magistral coup de poing qui le ramena sur terre bien plus vite qu'il en avait décollé. Son corps heurta le bitume dans un bruit sourd tandis que son sang se répandant sur les pavés. Il avait le nez en miette, les lèvres en sang, les joues tuméfiés,et l'arcade sourcilière droite assez amoché pour saigner.
-Pff Mauviette
lança amèrement l'agresseur.
-Personne... ne me traite.... de mauviette.
Link n'avait pas perdu connaissance, bon il avait eu un sacré choc et avait une tête à faire peur mais il n'avait pas perdu connaissance.... ce qui d'ailleurs n'allait pas tarder vu son état. Son agresseur sembla surpris par sa réponse, et un sourire malsain se dessina sur ses lèvres
-J'reconnais t'en a dans le slibar ! Puis Matt s'abaissa à la hauteur de Link et ajouta d'une voix lançinanteTu sais quoi ? Vu que t encore en état de parler j'vais te dire un truc ; ta copine là, j'voulais rien lui faire mais cetu m'a vraiment mis en pétard en te planquant derrière ton pote, alors il a fallu que je trouve quelqu'un pour me passer les nerfs et manque de pot je savais quel chemin elle prenait pour venir en cours, une jolie petite ruelle, bien noire... ça à été l'extase si tu veux savoir... matin Il regarda alors l'un de ses hommes qui s'empressa d'ouvrir la portière d'un gros pick-up noir, à l'intérieur de la voiture se trouvait Sylvie.Inconsciente, elle était étendue sur la banquette arrière. Son visage portait des marques de coups.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Link Shadowsword (à finir)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Link Shadowsword (à finir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masque d'Oni-Link
» Je vais finir vieille fille si ça continue XD
» Aide zelda link's sin
» Elles sont ou les règles pour le shadowsword/stormlord ?
» link's sin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: † Anciennes fiches †-
Sauter vers: