Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pauvres friandises...[Liibre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pauvres friandises...[Liibre ]   Sam 7 Juin - 12:00

Que faisait une gamine dans un endroit pareil ? C’est vrai, sérieusement, pourquoi une enfant se promènerait telle dans un cimetière, pas accueillant du tout, en pleine nuit ? Tant de questions sans réponses. La gamine en question n’était autre que Nao. Elle habillée d’une légère robe bleue océan, de la même couleur de ses yeux (c0mme sur mon avatar ^.^).

L’enfant était tranquillement assise sur une tombe tout aussi « fraiche » que les autres, mangeant des friandises. Bah oui, Nao est une fanatique totale de tout ce qui bourré de sucre. Elle avait donc, pour ne pas dire dévalisé, été achetée son stock de bonbons pour plus d’une semaine et avait tout fourrés dans ses poches.
Un violent éclair traversa le ciel faisant sursauter la gamine et faisant tomber toutes les friandises qu’elle avait en main. Elle gémit.


* Mes bonbooons...Beuh…*

Elle hésita à les ramasser, mais changea vite d’avis en voyant l’état dans lequel ils étaient, couverts de terres.

Un autre éclair transperça le ciel noir faisant hurler Nao qui avait très peur de l’orage.
Soudain, une main inconnue se posa sur son épaule. De peur, la fillette se retourna et frappa la personne avec sa petite main. L’inconnu ne devait pas avoir eu très mal avec le peu de force physique que possédait Nao.

[ Désolé j'ai beaucoup de mal à commencer des Rp >.<"]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   Dim 8 Juin - 3:16

Lors de l'une de ses escapades nocturnes, elle décida d'aller faire un tour au cimetière.
Pourquoi choisir le cimetière ? Eh bien, rien de mieux pour faire tourner l'imagination...Et puis, elle aimait bien ce genre d'endroit, fanatique de films ou d'angoisse ou d'horreur, elle avait cette impression de se rendre sur les lieux de l'histoire morbide en question.
Très sereine, très calme, elle n'était que rarement stressée ou apeurée.
Elle cherchait aussi un moyen de sortir de la réalité. Très "scientifique", ne croyant en rien, Nao cherche comme elle peut ce qui sera "anormal" à ses yeux.

Quand elle franchit le pas du grillage du cimetière, on pouvait entendre ses pas écraser les feuilles mortes, s'avançant vers le fond du lieux sacré.

Lorsqu'elle cru voir une ombre, posée sur une tombe, de très loin. Elle eue un mouvement d'arrêt.
Enfin quelque chose d'étrange ? Une ombre noire sur une tombe...Etait ce une âme sortant de son corps ?
Non, impossible, se dit elle en se rapprochant doucement de celle ci.

Maintenant à une dizaine de mètres, elle cru distinguer une forme plus compacte qu'une simple ombre. Mais il faisait tellement sombre à cette heure ci.
Le tonnerre se mit à gronder.

Son coeur fit un bond, elle ne s'y attendait pas, prise de surprise, elle sourit, enfin quelques sensation.

Puis un gros coup de tonnerre retentit. Un nouveau sursaut pris Nao de court. Elle jeta un oeil derrière elle.

*Ah...Il est pas passé loin...*

Puis elle entendit des pleurs. Une petite fille, cette ombre était simplement une petite fille.

Mais quelque chose l'alerta. Une petite fille ? A cette heure ? Sur une tombe ?

*...Je dois prendre cela comme quelque chose d'anormal ?*

Non, c'était possible après tout.
Oui mais, elle avait entendu pas mal d'histoire sur les petites filles de la nuit...

Puis elle se repris en main. Non, elle n'allait pas croire à ce genre de chose ? Parce qu'il faisait nuit, parce qu'on était dans un cimetière, parce que le tonerre grondait, il fallait croire à ce genre de chose ?

*Non, mais qu'est ce qu'il me prend...*

Elle s'approcha de la petite fille, et regardant au dessus de son épaule des bonbons tomber sur le sol.
Soulagée, elle posa sa main sur son épaule fermement.

Une petite fille n'avait rien à faire là à cette heure tardive. Beaucoup trop dangereux.
Elle avait l'air effrayée, et commença à se défendre, la frappant comme elle pouvait.

Nao recula, amusée, mais compatissante. Elle l'attrapa de nouveau par les deux épaules, la maintenant en arrière, la forçant à ne plus trop gigoter, et s'abaissa à sa hauteur.
Elle lui dit d'une voix rassurante et masculine, comme à sa manière.


"Hey, t'en fait pas, j'te ferais aucun mal...Mais tu devrais pas traîner par ici..."

Un éclair survint, et quelques secondes après, on entendit le bruit fracassant de la foudre.

Elle commençait à s'inquiéter, la foudre se rapprochait dangereusement du cimetière, il fallait partir.


"Où habites tu ? Je vais te ramener chez toi."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   Dim 8 Juin - 11:30

"Hey, t'en fait pas, j'te ferais aucun mal...Mais tu devrais pas traîner par ici..."

Nao avait fermé les yeux quand l’inconnue l’avait attrapé par ses épaules, mais lorsqu’elle entendit la voix rassurante mais étrangement masculine de la jeune personne, elle rouvrit ses petits yeux océans.

* Ouf...C’est qu’une fille...Ce n’est pas un monstre...J’suis trop bête -_- ..

La fillette dévisagea étrangement la jeune femme. Parce que, oui, c’était une jolie jeune femme aux cheveux légèrement argent avec un air typiquement masculin. Nao la trouva tout de suite très belle, elle voulut lui dire mais son caractère l’empêchait de prononcer la moindre de phrase.

Un éclair transperça de nouveaux le ciel sombre faisant encore sursauter bruyamment la petite Nao. Elle afficha une mine effrayée lorsqu’elle comprit que la foudre semblait se rapprocher dangereusement d’elle et de la demoiselle qu’elle venait de rencontrer.


"Où habites-tu ? Je vais te ramener chez toi."

La jeune femme aux reflets d’argents avait l’air de s’inquiète pour elle. Etrange. La dernière fois qu’on avait été inquiet pour elle, de son vivant, s’était pour lui jouer un mauvais tour.

- Je n’habite pas tout près mais je suis d’accord pour que me rameniez, je n’aime pas être seule lorsqu’il y a de l’orage...lança d’un air timide mais pourtant sur d’elle la petite Nao.

Elle se leva rapidement et serra la main de la demoiselle inconnue dans sa petite main bizarrement froide et commença à marcher assez vite. Oui, Nao marchait très vite, c’était une habitude qu’elle avait prise. Elle marchait donc d’un pas rapide ne lâchant pas la main de la jeune femme, elle ne voulait surtout pas que l’orage les rattrape et les électrocute comme si elles étaient des poteaux électriques (xD), surtout pas.

Soudain, contrairement à son habitude, Nao parla. Si, c’est vrai. Elle ouvrit la bouche et dit d’un ton calme :


- Je m’appelle Nao. Takayama Nao.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   Lun 9 Juin - 7:45

Elle fut rassurée que la petite fille veuille bien être raccompagnée, elle n'aurait pas aimé la traîner de force dans un coin sans danger.

La jeune fille fut même surprise qu'elle avance aussi vite, elle avait presque dû mal à la suivre.

Puis, lorsqu'elle se présenta, Nao afficha un sourir d'amusement et répondit d'une voix enjouée :


"Amusant...Moi aussi je m'appelle Nao. Nao Kakusu."

Au même moment, la foudre frappa à moins d'un kilomètre, faisant trembler le sol. La grande Nao sentait que le prochain coup risquerait d'être fatale.

Elle se mit à courir, maintenant la main de la petite fille pour ne pas la perdre, courant à travers l'allée du cimetière, prenant la sortie. Il ne fallait pas non plus qu'elle la devance, elle seule connaissait le chemin qui menait vers chez elle.

Lorsqu'un dernier coup de tonnerre retentit, la lumière et le bruit jaillir tout deux en même temps, sur l'arbre de l'entrée du cimetière qu'elles venaient à peine de passer.

L'éclair était tombée à une vingtaine de mètres des deux filles.
Projetée du sol, surprise d'un tel éclair, elle se releva, légèrement tremblante, le coeur battant, puis sans réfléchir, attrappa Nao pour la mettre sur son dos, et ainsi courir le plus vite qu'elle pouvait. L'arbre derrière avait pris feu.
Un peu perturbée par une telle catastrophe si près d'elles, la grande Nao s'adressa à la petite, la voix haletante par sa course :


"Tu...Tu habites quelle adresse ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   Lun 9 Juin - 12:29

"Amusant...Moi aussi je m'appelle Nao. Nao Kakusu."

Nao émis un petit rire en apprenant que la jeune femme s’appelait, elle aussi, Nao. Pourtant, même lorsqu’elle riant, ce qui arrivait rarement, elle ne souriait pas. Ce qu’elle aurait donné pour être capable de sourire comme les autres, la p’tite Nao.

Soudain, à mon d’un kilomètre, la foudre frappa jusqu’à en faire trembler le sol. La gamine s’arrêta mais se fut la grande Nao qui se mit à courir plus vite. La petite Nao s’accrochait désespérément à la main de jeune fille aux reflets d’argents. En tant que démon, elle devrait ne pas l’aimer n’est ce pas ? Mais la fillette ne pouvait ne pas aimer une personne telle que la grande Nao. Si la grande Nao avait été naïve et idiote, certainement qu’elle n’aurait pas tardé à la prendre sous son contrôle mais elle ne l’était pas.

Un autre coup de tonnerre, plus violent que le précédent, fis tomber les deux jeunes filles à terre. Nao gémit, une pierre pointue s’était appuyée contre sa petite cheville claire faisait saigner l’enfant. Comme si l’autre Nao avait compris que la petite Nao n’aurait plus su marcher, elle la porta rapidement sur son dos.


* Ooh...Ce qu’elle est forte, Nao...*

La petite fille regarda furtivement derrière elle et vu que l’arbre sous lequel elles étaient tombées il y à peine quelques minutes, était maintenant en feu.

La fillette s’accrocha fortement au cou de Nao. Pour la première fois, elle se sentait protégée. Etait-ce grâce à son arrivée dans la ville de Kimyoo ?


"Tu...Tu habites quelle adresse ?"

- C’est plus très loin. Continue tout droit, toujours tout droit jusqu’au pavillon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   Lun 9 Juin - 12:47

"Ah...Bien..."

Plus très loin, elle serait chez elle dans peu de temps dans ce cas. En revanche, pour ce qui était de son cas, c'était à l'opposé. Mais elle n'y pensait pas tout de suite, pour le moment, ce qui importait, c'était de courir vite, s'éloigner des poteaux électrique, et ne pas se placer en plein milieu de la rue.

C'est alors que Nao se mit à courir en rasant les maison, et les murs en pierre, veillant à ne pas s'approcher trop près non plus et éviter de griffer la jambe de sa protégée.

Comme indiquée, elle continuait de courir toujours tout droit, commençant à fatiguer malgré tout, elle maintenait l'allure, son coeur battait tellement fort qu'elle ne pensait même plus à la fatigue de la course.
Au bout de quelques minutes, elle arriva devant le pavillon en question, elle ne voyait qu'une grande silhouette, avec le peu d'éclairage de la rue.
Elle s'accroupie pour faire descendre la petite Nao, puis s'assise par terre, contre le mur qui entourait la propriété.
La respiration haletante, le front luisant, elle observa la petite fille, et lui demanda un peu inquiète.


"Tu n'as rien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   Mar 10 Juin - 8:14

Alors que la grande Nao courait de plus en plus vite, la petite Nao ferma les yeux et s’accrocha désespérément au cou de la jeune femme. Elle les rouvrit lorsque Nao s’arrêta et la déposa à terre, elles étaient juste devant son pavillon.

"Tu n'as rien ?"

La fillette regarda sa cheville qui à présent de saignait plus mais la piquetait un peu. De toute façon, même si on lui arrachait une jambe la gamine ne demanderai surement pas de l’aide, surement pas.

- Non. Ca va. Merci

Elle voulut lui demander si elle aussi allait bien lorsque la pluie se mit à tomber violement, trempant immédiatement la jeune enfant. Elle porta ses mains sur sa tête comme si cela pouvait la protéger de la pluie et sortit rapidement une clé argent bourrée de grigris de toute sorte et l’enfonça dans la porte. Elle prit rapidement la main de la grande Nao et l’entraina à l’intérieur.

- Nao, tu vas bien ?


[Désolé pour le p’ti post mais je devais partir ^.^’. Tu pourrais continuer la suite du topic dans le pavillon s’il te plait ?]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pauvres friandises...[Liibre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pauvres friandises...[Liibre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Environnement: Les pays riches doivent des billions aux pauvres
» HAITI,LE VENTRE DES PAUVRES SOUS CONTROLE
» Pourquoi les Paysans haitiens sont-ils si pauvres?
» En pensant aux petits pauvres haitiens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: