Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]   Dim 1 Juin - 12:24

Premier jour, nouvelle vie pour cette jeune femme. Qu’avait-elle fait avant pour recommencer sa vie ? Un crime ? Une enfance dure ? Rien de tous ne cela, juste une grave maladie. Une maladie qu’elle aurait voulu éphémère, irréel comme les anges et les démons. Mais ce qui lui rongeait la vie était aussi réelle que ses deux races au combien imaginaire à la base et pourtant. Une personne lui avait tendu la main pour lui permettre de vivre. Mais désormais livré à elle-même dans un monde iconnu, cela était plus que courageux. Sans destination précise et sans logement, elle déambulait dans les rues de cette nouvelle ville, absente. Ses pas et son instinct la guidèrent droit devant la bibliothèque municipale. Une maison remplit de livre, quelle chance. Plusieurs années dans un hôpital et aucune occupation extérieure, forcément, elle n’avait fait que lire pendant tout ce temps. Elle poussa les portes de son paradis, quelque chose de familier pour elle. On la retira de ses songes en lui signalant qu’elle devrait quitter ses bagages à l’entrée.

« …excusez-moi…. »

Elle posa ses affaires à l’entrée et ce dirigea vers les rayons qui renfermaient ses ouvrages favoris. Ses doigts ce baladèrent sur les cotes des livres cherchant son auteur, celui qui avait écrit de si belle histoire reflétant si bien la société cruelle. Ses mains tressaillirent et s’arrêtèrent devant le nom de Shakespeare, elle prit tous les livres comportant le nom de ce grand poète et dramaturge anglais. Il y avait « La Comédie des erreurs », « les Deux Gentilshommes de Vérone », « le Songe d'une nuit d'été », « Roméo et Juliette », « Hamlet », « Othello », « Le Roi Lear », « Périclès », « Cymbeline » et « le Conte d’hiver.» Tous ses livres, chef d’œuvres de la littérature universelles, elle les connaissait par cœur, mais les lire étaient si agréables, bien souvent triste, elle les appréciait parce que ses livres étaient réaliste à l’ancienne époque et le sont toujours à notre époque.

* Génial ! Ils y sont tous !*

La petite demoiselle n’avait que cinq heures pour tous relire, chose faisable pour elle, mais elle voulait prendre tous son temps. Des livres si important ayant demandé des heures énormes méritaient plus qu’une lecture distraite ou coupé par endroit. Elle arriva près d’une table et déposa délicatement les livres comme si sa vie en dépendait. Elle rabattit sa robe blanche à fine dentelle contre ses cuisse avant de s’asseoir, elle ouvrit un livre avec une douceur des plus énormes, sa main passa avec délicatesse dans ses cheveux roses, ses yeux marron-pèche parcourait déjà la première page avec attention sans fin. Son regard prouvait qu’elle n’était déjà plus parmi le monde réel mais belle et bien dans son livre, s’imaginant les scènes avec des décors de rêve, des chants tendres et ses acteurs devenus personnes d’une histoire juste le temps d’une représentation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]   Lun 2 Juin - 9:19

  • Il n'était pas tard, il n'était pas tôt. Nathan était arrivée en cette ville il y'a environs 2jours. Son but ? Trouver au plus vite son protégé, enfin, sa protégée. Elle se nommait Ayako Yukino d'après le nom inscrit derrière l'image qu'on lui avait donné d'elle. Mais voilà, Nathan est un fin rêveur. Aujourd'hui, il voulait simplement se détendre dans un des endroits pour le quel il porte nue immense affection. La Bibliothèques. A vrai dire, c'était le seul endroit qu'il connaissait réellement en sa mémoire. Il aimait l'odeur des livres oubliés, des étagères poussiéreuses et la sérénité qui pouvait se dégageait des lieux. Ayant pour l'instant nul par ou aller, le jeune homme dormait sur les bancs, piètre convalescence pour lui. Mais tant qu'il n'aurait pas sa petite protégée, il n'aurait pas sa demeure. A cette pensée, il eut la nette impression de passer pour un profiteur ce qu'il n'aimait pas réellement. Oubliant ce point négatif, il regarda autour de lui. Ses pas claquant sur els pavées humides de la ruelle résonnaient dans son esprit comme un tic tac perpétuel. Les effluves d'oranges et de fruits frais se dégageaient des stands de marchands. Les couleurs qui s'émanaient de leurs étendages étaient jolies, comme un arc en ciel. Pas une minute Nathan en perdait une miette. Il continua sa marche calme en direction de son endroit fétiche. Enfin arrivé devant l'adite pièce remplit d'écrits, il déposa sa veste en lin et se dirigea vers les premiers rayons de l'entrée tout en adressant quelques mots à la bibliothécaire.

    - Bonjour Madame...

    Après cela, il prit direction des romans de Jules Vernes et choisit de lui son ouvrage préféré, Le Tour du Monde en 80 Jours. Romans qu'il avait eut conscience de lire étant plus petit. Avec autant de précautions que possible, il extirpa le livre de son emplacement et alla s'asseoir dans un fauteuil non loin. Son pantalon noir quelque peu tracé de poussière ne fit pas détaille à sa vue, tout comme le fait que sa chemise laissait voir la moitié de son torse. Aux premières pages, il ne fit face à la pièce en aucun regards. Contemplant le livre come une merveille il jeta finalement un regard au dessus de la couverture. En faisant ainsi ce banal geste il distingua une jeune femme assise en face, un livre de Shakespeare à la main. Sans faire plus attention à son visage, restant enfouit dans ses pages, il finit par demander poliment avec une sincère curiosité.

    - Vous aimez, Shakespeare, vous l'aimez ?

    Question peut être indiscrète ? Qui sait. Ce qui n'était tout de même pas polis c'était de rester plonger dans son livre comme un écervelé. Affectueusement il déposa le livre sur le rebord de la table basse et dévisagea alors la personne à qui il venait de poser une question. Au premier coup d'œil il la reconnut. Il s'agissait bien là de sa protégée. Comme quoi le Hasard né de Dieu lui même. Avec un sourire tout de même surprit il l'observa. Elle était jolie et attendrissante. Son aspect fragile relatait de sa peau aux lueurs de porcelaine. C'est ainsi qu'il se rendit compte que sa tenue n'était pas si décente que cela. Rapidement il ferma sa chemise et épousseta son jeans. Son regard sep osant sur ses mains, sa tête était néanmoins tournée en direction d’Ayako. Il allait lui dire, ici et maintenant. Pas de quoi tourner autour du pot, cela ne ferait qu'aggraver la délicate situation qu'il allait devoir vivre. Mais bon, laissons quand même la jeune demoiselle répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]   Lun 2 Juin - 13:26

La jeune fille n’était que trop dans sa lecture, ce livre lui apportait tant, une vraie beauté, son cœur s’emballait à chaque mot, ses lèvres bougeaient par habitude comme une lecture à haute voie. Même l’arrivait d’une personne à ses côtés ne la troubla pas, son monde l’emprisonnait et la remplissait d’un plaisir constant , en temps normal elle aurait déjà rougit et serait allé plus loin beaucoup trop gêné que quelqu’un s’approche d’elle et trop peu habitué. Une mèche franchit la barrière de son oreille, et comme le geste précédent, la remit en place. Quand soudain une voie qui n’était pas dans sa tête arriva à ses oreilles, elle releva la tête de son livre étonnait ce demandant qui pouvait la retirée de cette divine lecture. Un jeune homme ! Un jeune homme lui parlait ! Comment réagir ? Pourtant sa question était des plus simples. Une angoisse ravagea son esprit, elle resta sans bouger quelques secondes, son regard scrutant le jeune homme, sa peau avait une teinte non réelle, ses yeux reflétaient le ciel, tel un ange ! Oui un ange dont les cieux avaient enfermé son esprit, après tous dit on pas que les yeux sont le reflet de l’âme. Elle ce surprit à regarder cette personne avec tant d’insistance que sa peau prit une teinte rouge sur ses joues. Il fallait qu’elle lui réponde. La réponse était déjà toute trouvé mais la peur que sa voie reste coincé dans sa gorge et qu’elle passe pour une parfaite idiote était bien là.

« ….Oui…Beaucoup… »

Une phrase ?! Non pas vraiment, juste un alignement de deux mots. Elle ajouta un sourire pour ne pas paraître froide, mais elle ne voulait pas trop parler au jeune homme, sa maladie était bien présente, une maladie trop grosse à porter. La jeune fille voulait croquer la vie à pleine dent s’en influencé sur la vie des autres, comment cela était-il possible ? Un jour, elle serait obligée de toucher la vie de quelqu’un, même juste une heure, un mois, assez pour créer un souvenir. Mais elle refusait ce genre de chose. Vivre sans que quelqu’un possède de souvenir d’elle, c’était ce qu’elle voulait. Ayako allait reprendre sa lecture quand elle constata que sa tenue ne serait peut-être pas polie, l’ouvrage fut contrent à être poser sur la table. Son regard vide ce posa sur le livre du jeune inconnue, « Jules Vernes », un grand auteur aussi. Un auteur ayant raconté quelques histoires sur le capitaine Cousteau.

« Et….vous ? Jules Vernes ? »

La jeune poupée d’opaline ne s’arrangeait vraiment pas, bien sur qu’elle savait parler mais cela faisait au moins onze ans qu’elle n’avait pas ut de vrai conversation, depuis l’accident de son père. Elle retira d’un simple geste un pli sur sa robe et posa ses deux mains sur ses genoux. De plus la bibliothèque était presque vide, quelque chose qui la rassura un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]   Jeu 5 Juin - 8:24

  • Nathan scruta la jeune femme. Ses joues teintes d'une étrange roseur aux effluves de timidité laissaient transparaître d'elle une pureté peu commune chez les humains. Elle aimait Shakespeare. Il l'aimait tout autant. Comment se rendre réellement compte du moment présent ? Il parlait, si on peut former cela ainsi, il n'avait fait que poser une question, à sa protégée. L'aspect émanant de celle ci lui semblait aussi doux et fragile que de la porcelaine. Aussi finement faites par ailleurs. A dire vrai, Nathan connut peu de personnes sincèrement intacte en leurs cœurs. La cruauté qui se dégageait de l'empire humain était telle que du haut de ses yeux limpides, il ne faisait que s'aveugler à la souffrance environnante. Nathan est ainsi fait. Il n'a de regard que pour ce qu'il veut bien voir. Ayako, elle, il la voyait aussi bien que l'eau dans une source. Mais jamais il n'oserait affirmer la connaître comme un de ses livres qu'il lit les soirs d'été. Avec cette multitudes d'infime pensées, l'ange en oublia qu'il venait de faire peser un silence dénué de sens. Avantage à la politesse que de répondre à présent à cette question posée en sa faveur. Mielleux et tendre dans ses paroles, il répondit.

    - Jules Vernes ? Beaucoup. Mais à vrai dire je préfère Les Fleurs du Mal, de Baudelaire.

    Un sourire malicieux étira ses lèvres fines pour illuminer son regard tout aussi leste. C'est en regardant le titre de son livre posé sur le rebord de la table qu'il prit conscience de ne pas s'être présenté à la jeune Ayako. Il était au fond de lui, ravit d'être son ange. Pour la simple et bonne raison que cette jeune femme lui inspirait toute l'humilité que les hommes avaient perdue. Mais comment...oui, comment. Comment lui avouer, lui dire en toute franchise, car cela n'est point des mensonges, que jusqu'à la fin de sa vie, il resterait à ses côtés qu’elle elle le désire ou non. La protégeant, l'aidant ? Maintenant, au cours des instants, Nathan allait formuler une phrase qu'il aurait dût dire en dès le premier regard. De la même voix que précédemment il décréta.

    - Excusez-moi, je ne me suis pas présenté. Je me nomme Nathan Ito, je suis votre ange gardien Ayako.

    Un nouveau sourire sincère, une main égarant une mèche frivole, un bras béat sur le rebord du fauteuil, Nathan semblait calme et posé. Certes les réactions à venir pourront et seront certainement compliqué à traduire et à renvoyer doucement. La jeune femme le prendrait pour un fou, ou peut être pour un plaisantin de pauvre allure. Que diable ! Il est aussi sincère que peut l'être un enfant lorsqu'il reçoit un nouveau jouet. Comparaison précaire ? Sans doute. Ses cheveux blonds redessinaient un encadrement en pagaille autour de son visage pâle. L'ambiance de la pièce faisait on ne peut plus ressortir Nathan qu'à l'habitude. Il avait tout des anges, sans aucuns doutes. Quant à la douce jeune femme assise timidement en face de lui, on la décrirait comme les nymphes cachées aux yeux de l'existence humaine. Mais trêves de pensées inutiles, il fallait réfléchir. Non seulement à la manière d'aborder le reste de sujet mais aussi au fait que la jeune femme pourrait très bien le prendre si mal qu'elle apporterait quelques ennuis au jeune ange bien que celui ci ne lui en voudrait pour rien au monde. Dieu, quant à lui, ne lui avait donné que peu de renseignements sur elle, mais il savait qu'elle était fragile et que son esprit bien lucide laissait voir des sentiments bien tristes parfois. En quelques points, Nathan lui ressemblait. Quelques minutes s’écoulèrent en silence et l'ange finit par détourner son regard de celui de sa protégée, posant alors celui ci sur la faible lueur d'un chandelier aussi vieux que les ouvrages de Molière sans doute. Il attendait, attendait un alignement de mots de la part de celle qui sera, dans un temps indéterminé pour l'heure, à ses côtés pour une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]   Jeu 5 Juin - 12:43

Des mots sortis de ses douces lèvres, rien de bien spécial. Le jeune homme la fixait comme la passion qui ce fait voir dans les yeux d’un papillon de nuit regardant la lumière. Elle sentit son cœur ce serrait…. Une attaque ? Non, Dieu merci. Elle était tout bonnement gêné et confuse, elle ce sentait comme mit à nue. Ayako baissa les yeux comme un enfant ne pouvant affronter les remarques de ses parents. Ses délicates mains ce serrèrent sur le bout de tissus qui lui servait de robe. Cette personne en face d’elle l’intimidait. Le silence ce faisait pesant et dès plus lourd, sa bouche s’entrouvrit à plusieurs reprises puis ce referma, elle ne savait pas quoi dire. Heureusement la réponse du jeune homme ne ce fit plus attendre. Il préférait donc Baudelaire, elle en sourit. Elle n’aurait jamais pensé qu’une personne ayant à peu près son âge pouvait aussi s’intéressait à la lecture. Elle ut un sourire enfantin, elle ne ce souvenait plus la dernière fois qu’elle avait sourit ainsi. Son sourire était si pur, son âme n’avait jamais été tâcher par la cruauté du monde des adultes.

« Oui ! Ses livres sont fantastiques ! Mais je préfère néanmoins Shakespeare. Le livre Roméo et Juliette est un vrai chef d’œuvre, les deux amants iront à l’en contre d’une société cruelle et inflexibles pour vivre le grand amour. Ne trouvant pas le bonheur l’un sans l’autre, après la mort de Roméo, Juliette ce suicide également espérant pouvoir vivre un amour interdit librement dans les cieux. C’est vraiment magnifique ! »

Aya-chan était partit dans son délire, parler de livre la rendait ainsi. Elle si timide avait enfin fait plusieurs phrases dans le feu de l’action et avait dit ce qu’elle aimait avec sincérité étonnante, son cœur avait bondit dans sa poitrine à chacun des mots. Elle prit conscience seulement quelques minutes après qu’elle avait trop parlé, son regard ce fixa sur la table, quel spectacle passionnant. Le début de la phrase du jeune lecteur attira son attention. Enfin elle allait pouvoir connaître le nom de cette personne. Ayako apprit immédiatement le nom de son interlocuteur : Nathan Ito.

* Il ne faudra pas que je l’oubli.*

La suite la surprit, il connaissait son nom et par-dessus tous disait être son ange gardien. Il avait frappé à la bonne porte, elle était resté naïve et avec un cœur d’enfant. Elle le croyait même si le morceau était dur à avaler, un morceau un peu trop gros. Elle prit son livre entre ses mains. Une tristesse profonde ce lisait dans ses yeux, ce qu’elle allait faire, elle le faisait à contre cœur. La jeune fille ce leva très vite et ce dirigea vers la porte de sortie. Elle ne voulait personne à ses côtés, elle ne voulait faire souffrir personne. Ayako posa le livre sur l’étagère et ce rapprocha de la sortie, ses mains ce posèrent sur les poignées indécises, elle respira un grand coup et poussa les portes, elles s’ouvrirent sur son passage, ses cheveux au vent. La jeune fille prit ses bagages et ce stoppa net, ses yeux s’agrandirent sur l’horizon. Il pleuvait ! Elle ne pouvait allait sous la pluie, surtout le soir et en tenue si petite. Ayako ne voulait pas tomber malade, elle n’ut pas le choix et commença à courir sous la pluie au risque d’aggraver son cœur. Son souffle ce fit vite court et sifflant mais elle continua. Elle ignorait si l’ange la suivait ou pas. Elle finit par s’arrêter au milieu de la grande place où ce trouvait la bibliothèque et ne pouvant faire un pas de plus ce posa sur la fontaine. Ses cheveux ruisselaient sur son corps, ses habits trempés laissaient voir ce qu’elle portait en dessous, ses joues rouges par la fatigue, tous sa lui donnait une attitude attirante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le renouveau d'un oiseau en cage [Pv My angel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» + un jour, l'oiseau en cage rêvera des nuages (a. skywalker)
» Un petit oiseau en cage [Emily]
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» BILLIE ? un jour l'oiseau en cage rêvera des nuages. (ended)
» Al'naelyn Keithiel Nil'eria — ? L'oiseau en cage rêvera des nuages. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: