Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un arabesque blessante [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un arabesque blessante [libre]   Sam 31 Mai - 14:29

Cela faisait bientôt une semaine que la douce Kumiko était morte, et pourtant elle revenait sur terre. Dieu l'avait désigné en ange, lui permettant de revenir sur terre.
Au début, en temps qu'humaine, elle était passée voir son père à son entreprise puis sa mère à la séance de mannequinat. L'adolescente fut blessée de constaté qu'il n'avait pas changé sur un point, même après sa disparition : leur famille demeurait optionnelle à leurs yeux et ils avaient tournés la page. A ce moment là, une larme avait coulé sur sa joue.
Si sa grand-mère l'avait vue, elle l'aurai surement giflée : désobéir au principe n°2 qui est de ne jamais pleurer et surtout pas en public. Fidèle à son éducation, elle avait essuyé sa larme, aussi rapidement qu'elle avait descendu sur ses pommettes nacrées.

Ensuite, la jeune fille avait couru jusqu'à la boulangerie pour s'acheter sa pâtisserie préférée.
Ou plutôt, leur pâtisserie favorite, à elle et à Yuki. Le pire c'est qu'elle était morte à cause de son amour pour cette fille qui à la fin la haïssait…Elle n'avait pas dit la vraie raison de sa dépression aux sœurs qu'elle côtoyait : elle avait prétendu que c'était la mort de sa Juliette qui l'anéantissait en réalité ce n'était pas ça. Bien que ce soit lié en quelque sorte.


[Flash Back]

- Je te déteste Kimi, je te haïs !!!
- Pourquoi dis-tu ça ?
- Si je ne t'avais pas connue, rien de cela ne serai arrivé…
- Ce n'est pas vrai. Tu sais combien je t'aime et combien je suis autant meurtrie que toi.
- Non c'est faux ! Toi ta famille ne t'as pas renié… de toute façon rien n'a plus d'importance maintenant.
- Yukiiiiiiii…noooonnnn !!!!!!!

[Fin du flash back]

En mordant son encas, la boule au ventre était revenue. Dire que désormais elle ne devait compter que sur elle-même la paralysait…En effet c'était de loin sa plus grande peur : être toute seule, sans personne à aimer et sur qui s'appuyer quand ça ne va pas. Autour d'elle, le monde semblait s'être être effondrer. Avec un calme imperceptible, elle se leva et marcha droit devant elle, sans avoir ne serai-ce la moindre idée d'où aller.

Après un long moment, elle aperçut un parc fleurissant où poussait un très bel oranger. Le vent parfumé de l'agrume rependait la saveur du fruit qui pourtant n'avait pas vu le jour. Pas même un bourgeon, seulement des fleurs blanches magnifiques qui attirèrent Kumiko.
Celle-ci se dirigea vers ces dernières comme envoutée, marchant lentement très lentement.
Lorsqu'elle s'était pendue, elle portait sa plus belle robe grenat dont le teint s'alliait parfaitement avec celui de ses prunelles. Ainsi que ses chaussures de petit rat d'opéra, lesquelles avaient été lacées avec le plus grand soin avant. Arrivée à destination, elle prit subtilement une fleur d'oranger, puis la plaça dans sa chevelure soyeuse.

Soudain, elle entendit une musique douce produise par un violon et se mit à danser.
Ses mouvements étaient magnifiques et gracieux, telle une colombe dans le ciel. Rien ne semblait pouvoir arrêter ses pas et la danseuse enchaînait arabesque sur arabesque.
Le spectacle aurait pu continuer pendant des heures, si elle ne trébucha pas sur une pierre et chuta au sol. Elle se rassit avec difficulté et quand elle voulue se relever, elle retomba sur l'herbe. Sa cheville était sans doute foulé, dommage elle avait vraiment envie de danser…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un arabesque blessante [libre]   Dim 1 Juin - 13:20

Ichigo avait terminé de travailler, il travaillait dans une petite boutique en ville. Ce n’était pas le meilleur emploi mais il fallait bien payer la nourriture, le logement et tout ce qui suivait. Il se rendait donc chez lui, mais passa par le parc avant tout, il trouvait cet endroit magnifique. Il y avait un vent doux ce qui fit que soulever légèrement les cheveux du jeune homme. Ichigo aimait vraiment cet endroit, les arbres encore en fleurs, les enfants qui s’amusent et qui court partout. Il pensait à Ichi, sa chère petite sœur qui ne semblait pas aller bien ces temps-ci, il avait toujours détesté la voir comme ça, il faisait tout pour l’aider, mais rien ne semblait changer. Il n’osait pas trop la bousculer pour savoir ce qui n’allait pas. Certes, la perte de leurs parents n’aidant pas à l’humeur d’Ichigo non plus. Tout en continuant de marcher, Ichigo entendit une mélodie, un violon, Ichigo suivit la mélodie qu’il entendait. Il passa sur une petite colline, rendu en haut, il aperçu une jeune fille qui dansait tout en suivant le rythme du violon qui jouait. Elle semblait trouver ça amusant et Ichigo souriait à la voir comme ça, elle semblait si heureuse. Il continuait de la contempler quand elle trébucha sur une pierre et tomba face contre sol ! Ichigo dévala la pente aussi vite que possible pour lui venir en aide.

- Hey ! Est-ce que ça va ? Je vais vous amener sur le banc là-bas.

Arrivé près d’elle, Ichigo l’aida à se relever et l’amena sur le banc le plus proche pour regarder si elle n’avait rien de casser.

- Est-ce que vous avez mal quelque part ? À la jambe peut-être, elle est un peu enflée... Je crois que vous vous êtes foulée la cheville.

Ichigo était de nature serviable, et aimait aider les gens, il avait déjà pensé à faire un métier dont on aide des gens, mais il n’avait jamais eu le courage d’aller faire de grandes études. Il sourit à Kumiko et lui tenait la jambe pour éviter qu’elle la pose par terre.

- Si ça ne dérange pas, j’ai tout ce qu’il faut pour vous soigner chez moi, vous pourriez venir chez moi et je vous arrangerais ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un arabesque blessante [libre]   Lun 2 Juin - 9:31

Lorsqu'elle vit un jeune homme courir pour aller l'aider, elle ne put s'empêcher de sourire.
A croire que sur terre, même après sa mort, Kumiko restait une princesse à la recherche d'un prince charmante assez aimable pour la sauver. Comme quoi, les habitudes ne changent pas. Toutefois, cela lui faisait bizarre qu'il vienne la voir, auparavant si on lui avait annoncé qu'il y avait une vie après cela, elle ne l'aura pas cru. Désormais, la jeune fille était forcée de croire cet ineptie et de vivre sur terre à la recherche non pas d'un chevalier servant mais d'un humain à protéger en temps qu'ange gardien. Bien entendu, Dieu possédait le dernier mot dans toute l'histoire, leur rencontre serait normalement hasardeuse.


- Hey ! Est-ce que ça va ? Je vais vous amener sur le banc là-bas.

- Est-ce que vous avez mal quelque part ? À la jambe peut-être, elle est un peu enflée... Je crois que vous vous êtes foulée la cheville.

- Si ça ne dérange pas, j’ai tout ce qu’il faut pour vous soigner chez moi, vous pourriez venir chez moi et je vous arrangerais ça.


L'homme en question avait beau être très gentil, Kumiko dans toute sa splendeur n'avait pas confiance en lui et fidèle à elle-même, elle signa un non de la tête. Sa blessure lui faisait atrocement mal malgré tout, elle ne laisserait rien paraître. Quand l'adolescente demeurait vivante, elle restait impassible en toutes situations si bien qu'on la croyait insensible, ce qui bien sûr était faux. Tout le monde n'extériorise pas son mal en public : il existe des exceptions et Kimi était l'une d'elle…

- Je préfère me débrouiller seule… merci quand même… Je ne sais même pas votre nom.

Amusée, elle lui rendit son sourire puis, lui confia alors son identité. Sinon la conversation ne pourrait par être intéressante et elle tournerait vite en rond…

- Moi c'est Kumiko.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un arabesque blessante [libre]   Lun 2 Juin - 15:23

Ichigo resta tout près d’elle et la regarda, attendant sa réponse. Lorsqu’elle refusa, il fut surpris, mais pas tant, c’était quand même normal qu’une jeune fille ait un peu peur d’un homme qu’elle ne connaissait pas. Ichigo se releva légèrement et sourit. Il ne savait pas quoi faire, il ne voulait pas la laisser seule sachant qu’elle était blessée et ne pouvait sûrement pas marcher. Il ne se voyait pas quitter la place en laissant une jeune fille sur un banc... Lorsqu’elle se présenta, Ichigo sourit mal à l’aise ; c’était lui qui l’aidait et c’était elle qui se présentait avant. Pour le jeune homme ce n’était pas normal. Puis, il se présenta à son tour :

- Moi c'est Ichigo.


Après s’être présenté, la conversation allait peut-être se rendre plus loin, mais Kumiko avait toujours sa cheville de foulée. Il voulait l’aider, mais il n’avait rien pour.

- Vous êtes sûre que vous ne voulez pas que je vous aide, à moins que vous habitiez près d’ici. Je ne veux pas vous laisser toute seule ici sachant que vous êtes blessée...Je ne vous ferai aucun mal.

[HJ : Désolée pour le petit post ^^’’]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un arabesque blessante [libre]   Mer 4 Juin - 4:55

Voyant que le jeune homme hésitait à lui répondre, elle le fixa droit dans les yeux. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas rencontré de personne du sexe opposé. En plus son dernier amour était une femme, donc… Bisexuelle, elle demeurait attiré aussi bien par les hommes que part les femmes, et ce depuis pratiquement le début de son adolescence. Kumiko ne voulait pas choisir entre douceur/tendresse, et mystérieux/protecteur, sachant que le premier cas l'intéressait plus, selon son humeur. C'est alors que l'inconnu lui répondit :

- Moi c'est Ichigo.

- Vous êtes sûre que vous ne voulez pas que je vous aide, à moins que vous habitiez près d’ici. Je ne veux pas vous laisser toute seule ici sachant que vous êtes blessée...Je ne vous ferai aucun mal.


Ichigo, comme il disait s'appeler, avait beau insister cela ne servirait à rien. Bornée, jamais l'adolescente ne céderait et préférait encore parler sur ce banc en ayant toujours mal.

- Je préfère rester ici et repartir quand la douleur sera passée. J'ai connue pire en tant que danseuse classique. Maintenant qu'on en est là, on peut se passer du vouvoiement.
Pourquoi es-tu venu dans ce parc aujourd'hui ?


A cette question existait une centaine, voire plus, de réponse possible. Il venait peut-être observer la nature ou avait un rendez-vous avec sa petite amie. C'était aussi probable qu'il fasse juste un détour ici et que tout ne soit que coïncidence : néanmoins, Kumiko ne croyait absolument pas aux coïncidences. Que voulez-vous, lorsqu'on meurt, le destin joue…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un arabesque blessante [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un arabesque blessante [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: