Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Jeu 15 Mai - 17:20

En sortant du cimetière Oni avait passé la nuit dans un parc à goûter l'air et à jouer avec une mouche. C'est du moins ce qu'un observateur aurait sans doute cru. En réalité il avait instruit la mouche et lui avait confié une mission de moindre importance... Le démon avait besoin de quelque chose et lui avait demandé de trouver cette chose pour lui. Le soleil se levait quand l'insecte revint avec les informations demandées. Satisfait le blondinet l'avala, l'acceptant ainsi au sein de la multitude pour lui prouver sa gratitude. Oni se mit aussitôt en chemin vers le lieu décrit par l'animal, il avait hâte de revoir sa proie mais ne pouvait pas se présenter devant elle dans ce costume de cérémonie taché de terre.

Arrivé devant la vitrine du magasin de vêtements il arracha la grille de fer et posa ses petites mains sur la surface vitrée. Le verre rougeoya un moment puis se mit à fondre vers l'intérieur. La vitre n'ayant pas été brisée l'alarme ne se mit pas en route. La créature ayant l'apparence d'un enfant pénétra par le trou béant du verre qui continuait de couler. Après avoir fait son choix elle repartit par la même issue. Oni était loin quand enfin l'alarme se mit en route. Ses nouveaux habits une fois enfilés le démon put enfin se diriger en suivant le goût et l'odeur de sa proie. Arrivé devant la porte d'un bâtiment il n'eu aucun doute, c'est ici qu'elle habitait. Il ne restait plus à la tête blonde qu'à attendre... Un homme sortit du bâtiment quelques dizaines de minutes plus tard et maintitint la porte ouverte.

- Va y bonhomme, entre.

- Merci m'sieur.


Cet intermède causa une certaine joie, mais aussi un profond dérangement à Oni. On lui avait permis l'entrée, mais trop de monde habitait ce lieu... C'est du moins ce que pensa l'envoyé des nuées avant de se retrouver devant une autre porte, qui demandait une nouvelle autorisation et où seule demeurait sa proie. Le démon s'accroupit en face de ladite porte et le temps lui sembla à nouveau avoir suspendu son vol. Enfin la porte de l'appartement s'ouvrit et Reiko Nagashi en sortit, les yeux encore emplis de sommeil. Sans plus attendre Oni se leva et d'un bond se porta à sa rencontre.

- Reiko neesan!

Entourant sa proie de ses petits bras démoniaque, le blondinet frotta sa frimousse contre la poitrine de la jeune femme avec toute l'innocence feinte que lui permettait son apparence.


Dernière édition par Oni-san le Jeu 5 Juin - 17:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reiko Nagashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27

» Informations
Âge: 22 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Oni-San (si on peut dire)

MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Ven 16 Mai - 7:50

Reiko venait de passer une agréable nuit dans son nouvel appartement. Elle venait tout juste de s’installer et déballer chacun de ses cartons l’avait très vite fatiguée, mais c’était de la bonne fatigue, comme elle aimait bien se l’entendre dire. Toujours sous les couvertures de son grand lit, la jeune femme ouvrit lentement les yeux, s’habituant progressivement à la lumière du jour. Tournant les yeux vers son réveil, elle se rendit compte qu’il était encore tôt, mais le sommeil semblait définitivement l’avoir quitté. Soupirant un bon coup, Reiko poussa la couverture et sortit de son lit rapidement, s’étirant dans tous les sens, bien que légèrement endormie. Seulement vêtu d’un short et d’un débardeur noir, elle quitta sa chambre en direction de sa petite cuisine, un bon café lui ferait le plus grand bien, s’était évident.

Baillant à s’en décrocher la mâchoire, Reiko observa quelques instants les lieux. Ce n’était certes pas un palace, mais il lui plaisait énormément. Un salon avec balcon qui donnait sur une magnifique vue de la ville, une cuisine aménagée, une salle de bain confortable, sa chambre et la deuxième chambre qui lui servirait de bureau… Elle ne pouvait pas rêver mieux et elle était fière de ne pas avoir laissé une occasion pareil lui passer sous le nez. Une fois dans sa cuisine, Reiko mit sa cafetière en marche avant de revenir sur ses pas, dans le hall d’entrée. Elle se rappelait encore vaguement de la conversation qu’elle avait eut avec le propriétaire de l’immeuble, les journaux étaient livrés le matin-même, il ne lui restait plus qu’à descendre au rez-de-chaussée le récupérer dans sa boite aux lettres.

Toujours en pyjama et pieds nus, Reiko déverrouilla la porte avant de l’ouvrir, quelque peu endormi, prête à descendre les quelques marches la menant un étage plus bas. Avant qu’elle n’eut le temps de faire le moindre geste, elle sentit son souffle se couper et de bras lui entourer la taille. Surprise, elle baissa légèrement la tête pour voir une tête blonde enfouir sa tête dans sa poitrine. Reiko ne réagit pas tout de suite, alors que le petit garçon semblait la connaître. Se frottant légèrement les yeux, elle le fixa, se demandant où elle aurait bien pût le rencontrer.


« Euh… salut… »

Oubliant bien vite son journal, Reiko se contenta d’ouvrir la bouche puis de la refermer sans un mot. Elle ne savait pas bien ce qu’elle devait faire, elle était comme un peu perdue, mais ce visage lui rappelait vaguement quelqu'un, mais ses souvenirs n'étaient pas bien clairs dans son esprit. Il était évident qu'il n'était pas de Kimyoo, dans la mesure où elle venait de s'y installer, alors elle le connaissait forcément d'avant, quand elle était encore dans la maison familiale. A quel moment aurait-elle pût le rencontrer ?! Avant ou après le départ de son frère ?! Sûrement avant puisque quand Tetsuo était partit, Reiko s'était littéralement refermée sur elle.

« Tu me rappelle quelqu’un, c’est étrange… »

Reiko fit un pas sur le côté pour le laisser passer, mais le petit garçon ne bougea pas d’un pouce et semblait s’impatienter légèrement. D’une certaine façon elle pouvait le comprendre, se rendre compte que quelqu’un vous a oublié, ce n’est pas très plaisant, c’est plutôt vexant, voir même frustrant. Appuyée contre le re bord de la porte, Reiko cherchait à qui ce petit garçon lui faisait penser, elle l’avait déjà vu, cette petit frimousse adorable, ses yeux transperçant, les mêmes que dans ses souvenirs, mais s’étaient aussi ce sourire et ses yeux-là qui la poursuivaient depuis quelques jours dans ses rêves…

« Je sais que je t’ai déjà vu auparavant, ton visage me rappelle quelqu’un… mais il doit sans doutes être plus âgé que toi, il n’a plus 11 ans, c’est insensé, non ?! »

Le bruit de la cafetière rappela Reiko à la réalité et son café était prêt. La surprise était immense, mais Reiko n’était jamais bien réveillée tant qu’elle n’avait pas avalé son café et la bonne odeur de son breuvage commençait légèrement à lui chatouiller les narines. Soupirant, tout en fermant les yeux, la jeune femme regarda alternativement la cuisine, ce qui signifiait l’appel de son café, et le petit garçon face à elle. La caféine avait un pouvoir trop grand sur elle, alors elle se décida rapidement, reculant légèrement, tenant la poignée de la porte.

« Tu devrais entré, tu as sans doutes faim, tu pourras prendre un petit déjeuner, pendant que j’avalerais mon café, ensuite tu me diras pourquoi ton visage me fait penser à… enfin bref, entre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Ven 16 Mai - 10:01

- Euh... salut...

Reiko semblait vraiment être dans le potage, mais celà arrangeait bien Oni, il n'aurait pas besoin de la baratiner des heures pour qu'enfin elle le laisse passer.

- Tu me rappelles quelqu'un, c'est étrange...

Une petite moue de déception se dessina sur le visage de l'enfant. Apparemment la jeune femme ne se rappelait plus de lui et cela l'attristait, il se consola en commençant à imaginer mille et une façon de la faire se repentir de cet oubli.

- Je sais que je t'ai déjà vu auparavant, ton visage me rappelle quelqu'un... mais il doit sans doutes être plus âgé que toi, il n'a plus 11 ans, c'est insensé, non ?

Le visage du démon restait figé sur l'expression qu'il s'était choisi, cette fois à l'idée de ne pas mettre la punition en pratique. Si seulement elle pouvait lui donner une nouvelle raison... Elle mettait longtemps à lui donner accès à son domaine, mais de cela Oni ne saurait se plaindre... A ce moment une sonnerie électronique parvint de la cuisine et sembla finir de convaincre la jeune femme.

- Tu devrais entrer, tu as sans doutes faim, tu pourras prendre un petit-déjeuner pendant que j'avalerais mon café, ensuite tu me diras pourquoi ton visage me fait penser à... enfin bref, entre.

*Enfin les mots que j'attendais. Tu vois Reiko-chan, quand tu veus...*

Le démon se mit à rire intérieurement sitôt qu'il eu franchit le seuil. C'était trop facile, comme d'habitude... Sa victime refermait la porte derrière lui, inconsciente de ce qu'elle venait de faire. Suivant la jeune femme dans la cuisine Oni prit note de la configuration des lieux... restait à espérer que les voisins ne soient pas de nature curieuse. Tandis que Reiko s'activait dans la pièce le démon prit place sur une chaise et s'amusa de toute cette agitation. Il n'avait pas encore prononcé un seul mot depuis que la jeune femme l'avait accepté chez elle.

- Heureux de voir que je ne te suis pas totalement sorti de la tête Reiko-chan... Ce n'est pas comme si j'avais changé celà dit. Toi par contre tu es devenue encore plus belle... et désirable...

Les mots ne collaient pas à la voix enfantine qui les avait prononcé et si un doute subsistait dans l'esprit de Nagashi-san, Oni venait de le balayer. Il n'avait aucun mal à imaginer le désespoir qui se peignait probablement sur les traits de la jeune femme et y prenait un certain plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Reiko Nagashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27

» Informations
Âge: 22 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Oni-San (si on peut dire)

MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Dim 25 Mai - 10:15

Reiko fit entrer le petit garçon dans son appartement avec une sensation bizarre, il lui rappelait vraiment quelqu’un, mais cette idée lui parut tellement insensée, tellement grotesque. Refermant la porte derrière lui, ils s’étaient dirigé dans la cuisine en silence et une fois dans la pièce, la jeune femme commença à s’activer, se versant une grande tasse de café, non sans jeter quelques coups d’œil à la tête blonde. Alors qu’elle semblait pensive, lui semblait s’amuser de la situation, ce qu’elle trouva plus que curieux…

« Heureux de voir que je ne te suis pas totalement sorti de la tête Reiko-chan... Ce n'est pas comme si j'avais changé cela dit. Toi par contre tu es devenue encore plus belle... et désirable... »

Avait-elle bien entendu ?! Le garçon face à elle venait-il de lui dire très clairement qu’elle était belle et désirable à ses yeux ?! Reiko reste de marbre, à la limite de laisser tomber sa tasse de café au sol. Les paroles n’allaient pas du tout avec le visage du petit garçon et sans qu’elle en sache réellement pourquoi, la jeune femme commença à prendre peur, elle n’était en rien rassuré face à cette tête blonde qui lui rappelait trop de choses. Le sourire qu’il affichait lui faisait froid dans le dos et c’est collée contre le plan de travail de la cuisine que la jeune femme se colla, de peur qu’il ne s’avance vers elle.

Il fallait qu’elle se souvienne, elle devait se rapeler le nom du petit garçon auquel elle pensait, même si ça ne pouvait pas être lui. Cela remontait à plusieurs années maintenant, six, peut-être sept, elle ne savait plus trop. Si elle avait sût ce jour-là… Heureusement que personne n’était au courant de ce qu’elle avait fait étant plus jeune, sinon elle n’aurait pas donné cher de sa peau. Ce qu’elle avait fait, la jeune femme ne s’en souvenait que trop bien, elle ne pourrais jamais l’oublier… Elle avait fait appelle à un démon, contre l’avis de son père et son frère. Ce geste aurait pût paraître stupide, mais la jeune femme se sentait tellement mal à ce moment-là alors elle lui avait demandé la possibilité de revoir sa mère, encore une fois, ce qu’il avait accepté, mais comme une idiote, elle n’avait pas penser au reste, ce geste allait sans doutes avoir des conséquences, mais elle ne s’y était pas intéressée. Maintenant une question persistait, était-ce lui qui était revenu lui demander des comptes ? Etait-il possible qu’il ai gardé son apparence d’un enfant de 11 ans ?!


« Ecoute, je ne sais pas qui tu es, il faut que tu me le dise… »

Voyant que son expression n’avait pas changé, Reiko commença légèrement à paniquer. Elle ne savait rien des démon, peut-être qu’elle l’avait contrarié, vexé ou alors qu’il jouait avec son self-contrôle ? Cette perspective de ne pas avoir de réponses ne lui plaisait pas, mais elle ne savait pas vraiment qu’elle attitude adoptée et ce silence lui pesait, comme un poids sur les épaules. La jeune femme avait de plus en plus de mal à garder son calme, son cœur battait de plus en plus fort et elle se sentait de plus en plus mal à l’aise face au garçon et face à son silence.

« Tu ne peux pas être Oni-san le démon que j’ai appelé il y a des années ? »

La question était lancée, il ne lui restait plus qu’à attendre sa réponse, si jamais il voulait bien la lui donner…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Dim 25 Mai - 13:07

- Allons Reiko-chan... est il vraiment utile de poser la question? Six années se sont écoulées depuis ce jour où les dieux ont permis notre rencontre, mais je suis déçu..

Oni se laissa glisser de la chaise où il se trouvait et fit un pas en direction de Reiko. Tout signe extérieur de plaisir, toute émotion même semblait avoir déserté son visage, le mauvais génie était simplement en train de faire son travail. Certes pour finir il en tirerait intérrêt mais n'était ce pas le propre du travail? Accomplir une tâche pour en obtenir quelque chose. Lui accomplissait les souhait des mortels et obtenait en échange leur âme, parfois plus.

- Voir ton visage prendre cet air appeuré m'est agréable mais je suis ici pour le busyness. Pour commencer tu ne m'as pas réellement appellé ce jour là, les humains ne peuvent pas faire celà. C'est moi qui suis venu de mon propre chef. Tu ne croyais quand même pas que les mots et les dessins contenus dans ce livre avaient un quelconque pouvoir? Tu pleurais toutes les larmes de ton corps et tu as dis que tu ferais n'importe quoi pour revoir ta mère. Ce genre de chose m'a toujours amusé...

Le démon fit un nouveau pas en avant, terrorriser la jeune femme n'était pas réellement son but, seulement une conséquence agréable. Il jubilait, intérieurement bien sûr, si Reiko se rendait compte qu'il prenait du plaisir à constater sa crainte ce ne serait plus aussi intéressant.

- Tu te rappelles de notre contrat? Je supposes que non alors je vais t'en rappeller les termes. Comme chaque personne avec qui j'ai passé un contrat, le prix à payer n'est autre que ton âme que je suis sensé venir chercher sept ans aprés réalisation du souhait. Ta demande avait été de revoir ta mère une dernière fois et je l'avais permis dés le lendemain.

L'entité déshabilla sa proie du regard, laissant celui-ci s'attarder longuement sur chacun des points cruciaux de son anatomie comme si le tissu qui couvrait ses membres ne le gênait en rien. Satisfait de ce qu'il voyait et plus encore de la gène que causait en Reiko cette étude, Oni reprit la parole.

- Oui... intéressant... Tu sais Reiko, je suis contrarié, quand je suis allé chez toi ton petit-frère m'a dis que tu étais partie... Oui trés contrarié même... Tu ne croyais quand même pas qu'une distance aussi courte te permettrais de m'échapper? Je me demandes si je ne vais pas m'amuser un peu avec ton corp pour compenser le désagrément que ça m'a occasionné. Qu'en penses tu Reiko-chan?

Oni fit un pas de plus, Reiko semblait tétanisée, en tendant le bras il pouvait la toucher mais ce ne serait pas aussi drôle si elle ne le prenait pas au sérieu. Son regard devenu cruel et perçant était toujours posé sur Reiko. Le démon attendait une réponse à sa question mais cette réponse n'influancerait probablement pas sa décision. De toute façon cette femme lui appartenait, elle s'était vendue à lui il y a de celà six ans.
Revenir en haut Aller en bas
Reiko Nagashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27

» Informations
Âge: 22 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Oni-San (si on peut dire)

MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Sam 31 Mai - 13:57

Au fur et à mesure que le démon se rapprochait d’elle, Reiko tremblait de tous ses membres, elle avait du mal à se contrôler, elle n’arrivait plus à réfléchir correctement, à croire que son corps tout entier refusait de lui obéir. Les paroles de Oni-san lui faisait peur, elle lui devait son âme, elle avait oublié les termes du contrat et elle le regrettait. Le regard qu’il posait sur elle la mettait mal à l’aise, comme s’il était capable de voir en elle, comme si les vêtements étaient inutiles. Ces pensées la fit encore plus trembler.

« Qu’est-ce que tu entends par t’amuser avec mon corps Oni-san ?! Qu’est-ce que tu veux exactement ? »

La voix de la jeune femme tremblait, elle ne la contrôlait pas, elle voulait des réponses à ses questions, elle voulait savoir ce qu’il comptait faire d’elle. Si elle avait sût, jamais elle n’aurait voulut le décevoir, elle aurait dût y penser, ne pas oublier l’accord qu’elle avait passé avec lui six ans plus tôt. Reiko n’avait qu’une envie, c’est que le démon cesse de la regarder avec ses yeux, ce regard qui semblait la déshabiller et la mettait mal à l’aise. Elle avait envie de pleurer, de gêne, de frustration, envie de s’enfermer dans une pièce loin de ce démon déguisé en garçon de 11 ans.

« Pourquoi n’as-tu pas changé d’apparence, pourquoi garder celle-ci ?! Je n’aime pas ton regard… arrête… »

Le temps était comme figé, ou bien ralentit. Les jambes de Reiko menaçaient de la laisser s’écrouler au sol, mais elle luttait intérieurement pour faire face à Oni-san, du mieux qu’elle pouvait, en vain. Au lieu de se laisser tomber, la jeune femme sentit les larmes monter et couler discrètement au coin de ses yeux. Elle ne s’était jamais sentie aussi mal depuis longtemps.

« Arrête… arrête de me regarder comme ça… s’il te plait… je t’en prie, arrête… demande moi ce que tu veux, mais je ne supporte pas ton regard… »

Le démon semblait se réjouir du désarroi de la jeune femme, cela devait lui faire plaisir de la voir aussi vulnérable et désarmée, aussi désemparée. Reiko ne savait plus vraiment quoi faire, elle voulait sauver son âme, du moins encore un peu, et pour ça, elle serait prête à faire quelques sacrifices, elle le savait.

« Qu’est-ce que tu veux ?! »

A présent, Reiko ne pouvait plus faire marche arrière, elle se sentait coincée, dans tous les sens et quoi qu’elle fasse, elle ne pourrait plus se défaire de Oni-san, il l’avait retrouvé et il la retrouverais partout, s’était certains… Elle ne pouvait plus rien faire, Reiko s'était vendue à Oni-san, il avait désormais tout pouvoir sur elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Sam 31 Mai - 16:39

A chaque nouvelle syllabe prononcée par la jeune femme Oni sentait une vague de plaisir l'envahir. Le regard du démon se fit mielleux et son visage redevint celui qui avait déjà piégé tant de monde mais le vice y était visible. Il n'avait plus besoin d'appât, ni de griffes, il ne chassait plus, il jouait avec sa proie comme le chat joue avec la souris. Peut être allait il faire du rongeur qu'il avait entre les pattes un prédateur c'était toujours amusant... et ça rapportait gros.

- Allons Reiko-chan, sèches tes larmes, aujourd'hui est un jour de fête. Celui de nos retrouvailles.

L'entité se mit sur la pointe des pieds, attrapa une des larmes qu'il avait vu perler sur la joue de la jeune femme et la porta à sa bouche avec un air joyeux. Après être rester l'air pensif le doigt sur les lèvres pendant un moment le démon leva ce doigt au dessus de sa tête comme si une soudaine idée lui était venue puis reprit la parole du même ton enjoué.

- Je ne suis pas un mauvais bougre. Satisfait mon corps avec le tien et je répondrais à toute tes questions, peut être même pourrais je admettre un compromis à ton précédent contrat. Tu tiens à conserver ton âme non? ... Et à partir de maintenant appelle moi Oni-sama, je suis ton maître après tout.

La jeune femme semblait en état de choc, elle n'avait pas compris ou plus probablement ne voulait pas comprendre ce qu'il lui demandait. Oni se sentait d'humeur joueuse mais la souris déja refusait de courir, un petit coup de griffe semblait nécessaire... Le démon fit son visage le plus mignon posa sa petite main sur le short de Reiko à la jointure de ses jambes et murmura à son oreille d'une voix où l'innocence, la cruauté et le vice se partageaient la vedette.

- Couches avec moi si tu veux vivre ma tendre Reiko-chan.

Oni retira sa main, recula d'un pas, puis laissant sa proie tétanisée prendre elle même sa décision il se dirigea vers le lit de la jeune femme. Elle viendrait à lui ou il retournerait la chercher, cela ne faisait que peu de différence. Arrivé à destination le démon chercha un quelconque jouet qui pourrait remplacer le membre enfantin qui risquait de ne pas suffire, dans le pire des cas une des chaises de la cuisine serait sacrifiée, celles-ci avaient des pieds d'un diamètre respectable...

*Ce n'est qu'un test pour voir jusqu'où elle est prête à aller bien sûr... mais je n'y peux rien j'adore cette partie... et puis elle à l'air si douce, si timide... peut être même est elle encore pure...*

Les yeux d'Oni brillaient d'une joie sauvage. Souiller un humain, lui faire du mal, le rendre presque aussi mauvais que lui... Et ensuite lui arracher tout souvenir de sa vie en le ramenant aux enfers pour jouir encore et encore des faiblesses humaines. Il ne s'en lasserait probablement jamais. Il interrompit ses recherches blasé. Il n'avait rien trouvé et Reiko était longue à se décider.

- Reiko-chan? Pourquoi ne pas venir me rejoindre et me montrer comment tu fais habituellement, quand tu es seule?
Revenir en haut Aller en bas
Reiko Nagashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27

» Informations
Âge: 22 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Oni-San (si on peut dire)

MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Dim 1 Juin - 14:09

Reiko avait de plus en plus de mal à respirer correctement. Il ne pouvait pas être sérieux en lui disant toutes ses choses horribles, c’était tout simplement impensable, inimaginable… Oni voulait qu’elle satisfasse son corps avec le sien, mais elle se sentait incapable de le faire, elle ne saurait pas capable de faire le moindre geste envers lui. Elle était en état de choc et ses membres refusaient toujours de l’écouter. Le démon semblait tellement satisfait de l’effet et le l’emprise qu’il avait sur elle. Il venait de lui demander de coucher avec lui, mais à cette pensée, Reiko ferma les yeux un instant, essayant de prendre sur elle pour ne pas pleurer une fois de plus. Elle le regarda partir en direction de sa chambre et quand il fût hors de vue, elle se laissa glisser sur le carrelage froid de la cuisine. Elle devait réfléchir et vite avant qu’il ne vienne la chercher, car la situation n’en serait que pire selon elle, la jeune femme ne voulait pas le mettre encore plus en colère, elle en avait déjà assez fait.

Fermant les yeux, Reiko devait réfléchir rapidement, elle devait trouver un compromis, autre chose capable de satisfaire Oni-sama, elle avait du mal à se faire à son corps d’enfant, s’était un peu comme le pervertir, lui prendre son innocence, bien qu’il soit un démon, la jeune femme avait du mal à se faire à cette idée. Elle ne se sentait pas capable de se lever et d’aller le rejoindre, elle voulait rester là, attendre le plus longtemps possible, gardant cette distance entre lui et elle. Resserrant ses bras autour de ses jambes repliées, elle posa son front sur ses genoux, apeurée et tremblante.


« Reiko-chan ? Pourquoi ne pas venir me rejoindre et me montrer comment tu fais habituellement, quand tu es seule ? »

En entendant ses paroles, Reiko releva la tête, ouvrant des yeux ronds. Faisant un effort surhumain, la jeune femme se leva, laissant s’échapper un soupir à fendre le cœur. Elle essuya d’un revers de main ses larmes, croisant par la suite ses bras sous sa poitrine et elle marcha lentement en direction de sa chambre. Le chemin qui séparait la cuisine de sa chambre lui paraissait beaucoup plus court que d’habitude et c’est avec un nœud à l’estomac qu’elle s’arrêta dans l’encadrement de la porte. Il était là, assit sur son lit, la déshabillant du regard avec des yeux qu’elle n’aimait pas vraiment. Il n’y avait aucuns doutes, il l’attendait et il semblait attendre qu’elle bouge, toujours ce sourire sadique accroché aux lèvres.

Reiko ferma les yeux une minute, puis elle fit un pas, puis deux en direction du lit. Elle n’avait pas le choix, ou si peu, elle tenait à son âme et elle était prête à un bon nombre de sacrifice pour l’épargner, quitte à se sentir humiliée, mais elle le devait, elle ne pouvait plus reculer ou alors, elle en paierait très durement les conséquences. La jeune femme s’assit au milieu du lit, adossée contre le mur et elle rencontra les yeux de son maître, désormais. Il était face à elle, suivant le moindre de ses mouvements avec ses yeux… Mal à l’aise, surtout dans sa tenue qui ne cachait pas grand chose de son anatomie, la jeune femme couvrit se poitrine avec ses bras, tournant la tête vers la fenêtre, rougissante.

« Je… je ne sais pas… je ne sais pas si je pourrais… »

Sentant les larmes lui monter aux yeux, Reiko renifla tentant de faire au mieux pour ne pas laisser les larmes la submerger et lentement, elle décroisa ses jambes qu’elle avait repliées, les écartant légèrement face à Oni-sama. Elle espérait qu’il l’épargnerais, même si elle savait qu’il n’en ferait rien. Ses jambes s’ouvraient encore un peu plus, puis elle arrêta de bouger, guettant le moindre mouvement du démon, elle essayait de savoir s’il allait bouger, ou bien elle attendait qu’il parle, soucieuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Mar 3 Juin - 15:36

La jeune femme était venue, elle obéissait docilement, ou du moins le ferait. Certe elle cachait son corp au lieu de l'offrir mais celà ne faisait qu'attiser le désir du démon de la prendre... oui c'est celà... dans le pire des cas il la violerait...

*Mais ce serait tellement mieu si elle participait activement à son propre viol... Son esprit ne s'en remettrait sûrement pas.*

La jeune femme s'assit sur le lit, à un mètre environ de là où se trouvait Oni. Elle était vraiment attirante et le démon était passablement excité, en plus ce corp bien que vivant uniquement grâce à lui semblait avoir ses propres envies. Un début d'érection était visible sous le pantalon du jeune garçon.

- Je… je ne sais pas… je ne sais pas si je pourrais…

Reiko écarta ses longues jambes fines à regret. Les ouvertures en bas du short de la jeune femme révélaient plus de peau qu'il n'est normalement convenable de montrer en public mais le seul public dont elle disposait ne se satisfairait pas de si peu.

- Allons Reiko... cesse de faire l'enfant... Ce n'est pas comme si je t'avais uniquement demander celà. Déshabilles toi. Je vais finir par vraiment me facher tu sais...

Oni fit un mouvement sec de la main et une flamme y prit naissance. L'expression sur son visage n'avait changé en rien, il jouait au même jeu que précédement il se contentait de faire usage de nouvelles cartes. Celà dit il devait garder les meilleures pour plus tard.

- Je ne vais pas te manger tu sais... quoique... A moins que tu n'ai simplement besoin que je ne t'aides à te mettre à l'aise?

Le sourire sadique se fit encore plus large sur le visage d'enfant quelle que soit ce qui suivrait ce serait sans doute jouissif pour lui et éprouvant pour elle. Exactement ce qu'il voulait. Oni serra son petit poing autour de la flamme qui s'éteignit puis il posa sa main à plat sur le lit et fit mine de vouloir se rapprocher. Soudain il ressenti une gène, le besoin d'évoluer...

- Oh! Non! Reiko-chan tu n'as pas fait ça??? Arrêtes d'y penser! Cesse de... Oh? Trop tard?

Une mouche vint s'écraser sur le carreau de la fenêtre, puis une autre, un bourdonnement lointain se faisait entendre alors que le démon se levait pour aller ouvrir la fenêtre. Sa démarche s'était pour une raison ou une autre faite maladroite, c'est quasi en titubant qu'il fit les derniers pas. Il s'aggrippa à la poignée plus qu'il ne la tourna et parvint à grand peine à pousser la vitre sans tomber.

- Tu l'auras voulu Reiko. Ce spectacle... C'est uniquement de ta faute.

Des centaines de mouches et d'autres insectes volants arrivaient et se posaient sur le démon, ils pondaient des oeufs dans sa peau, dans sa chair, dans ceux qui avaient le malheur d'être en dessous d'eux. La masse grouillante changeait rapidement de forme. La chair du jeune corp avait déja subi beaucoup de changement et il s'agissait maintenant uniquement d'ajouter de la matière. C'était une tâche aisée pour Oni que d'évoluer ainsi douloureuse et pénible mais aisée.

- Tu devra me payer celà aussi Reiko-chan...

La voix était hideusement déformée et sonnait étrangement au milieu des bourdonnements divers. Reiko elle contemplait la scène les yeux plein d'horreur. Qui sait si celà prit dix minutes ou plusieurs heures. Pas Oni en tout cas, il était trop occupé par la douleur et les besoins du changement. Ses poumons à nouveau prirent un premier souffle et ses nouveaux yeux posèrent un premier regard sur le monde. Tout était flou pour le moment, et il y avait trop de lumière.

- Reiko-chan? Tu es là? Si tu es là je finirais par le voir alors je te conseille de le dire.

La voix qu'Oni entendit pour la première fois au même titre que les autres était celle d'un jeune adulte. Il y avait néanmoins un point positif à cette mésaventure il n'aurait pas besoin d'un pied de chaise. Oni passa sa main sur sa nuque et en retira quelques cadavres de mouches. Ses nouveaux habits n'ayant pas grandi avec lui il était nu, entièrement, mais celà ne le dérangeait pas dans l'immédiat bien au contraire.

- Il faut que quelqu'un paie pour ça...

*... et tu es la cause de ce désagrément Reiko.*

Oni se leva, lentement, conscient qu'il ne lui faudrait pas de plus de quelques minutes pour prendre pleinement contrôle de ce corp qui était le sien, ou plutôt celui que Reiko avait imaginé pour lui, il s'était toutefois permis quelques libertés.
Revenir en haut Aller en bas
Reiko Nagashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27

» Informations
Âge: 22 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Oni-San (si on peut dire)

MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Mer 4 Juin - 8:30

Le mot effrayé n’était sans doutes pas assez fort pour exprimer exactement ce que ressentait la jeune femme face à son démon. Elle tremblait comme une feuille, priant pour qu’un miracle se produise, elle voulait retarder à tout prix l’échéance, elle craignait Oni-sama comme personne, elle avait tout simplement la peur de sa vie. Le sourire sadique et pervers qu’il affichait ne la rassurait pas du tout, son apparence d’enfant était sans doutes encore pire et la vision de la flamme dans le creux de sa main lui donna des sueurs froides. Pour une raison qu’elle ignorait, elle préférait se dire qu’elle aurait préféré qu’il soit un homme, plutôt qu’un enfant.

« Oh! Non! Reiko-chan tu n'as pas fait ça??? Arrêtes d'y penser! Cesse de... Oh? Trop tard? »

Que voulait-il dire par « trop tard » ?! Regardant autour d’elle, Reiko cherchait des réponses à ses questions, repliant ses jambes sans attendre, les entourant de ses bras. Un bourdonnement se fit entendre et tournant les yeux vers la fenêtre, elle aperçue d’abord une, puis des dizaines, voir même des centaines de mouches arriver, alors que le démon s’était levé, marchant avec difficultés vers la fenêtre l’ouvrant laissant entré tous ces insectes volants.

« Tu l'auras voulu Reiko. Ce spectacle... C'est uniquement de ta faute. »

Les insectes se posaient sur le démon, pondant des œufs dans sa chair, recouvrant entièrement son corps. A cette vue, Reiko sentit son estomac se soulever alors elle ferma les yeux un instant, essayant de faire le vide dans sa tête, mais rien n’y faisait. Le bourdonnement se cessait pas et le spectacle qui s’offrait à elle était encore pire que tout le reste, elle porta une main à sa bouche, les yeux grands ouverts d’horreur. La jeune femme ne comprenait pas bien ce qui se passait, mais ses yeux ne se détachaient pas de cette visions d’horreur, bien au contraire. Elle ne bougeait pas, trop choquée par ce qu’elle venait de voir.

La transformation venait de prendre fin et pourtant, Reiko se sentait incapable de faire le moindre geste, même le fait de parler lui était pour le moment impossible, elle était tout simple tétanisée et les images de ce qui venaient de se passer défilaient en boucle devant ses yeux.


« Reiko-chan? Tu es là? Si tu es là je finirais par le voir alors je te conseille de le dire. »

Répondre ou ne pas répondre ?! Voilà la question que la jeune femme se posait, elle pensa à s’enfuir, mais elle se ravisa très vite, quoi qu’elle fasse, il la retrouverait et son sort n’en serait que pire, elle ne ferait que le mettre encore plus en colère, et elle ne voulait pas en subir plus, bien qu’elle sache qu’elle n’avait nullement le choix. Au lieu de bouger ou de répondre, la jeune femme se contenta d’étouffer du mieux qu’elle pût une expression d’horreur, se plaquant les mains sur la bouche.

« Il faut que quelqu'un paie pour ça... »

Que voulait-il dire ?! Que devait-elle payer encore une fois ?! Elle n’avait rien fait, elle s’était contentée de le rejoindre dans la chambre et de s’installer sur le lit, attendant la suite des évènements, elle ne se rappelait pas avoir provoquer sa transformation, à moins de l’avoir fait inconsciemment… La peur et la panique avaient complètement envahit le corps de la jeune femme et quand elle le vit se lever, elle ouvrit des yeux ronds. Nu. Le démon était complètement nu face à elle et cela ne semblait rien présager de bien pour elle, bien au contraire. Il se rapprochait dangereusement et la respiration de plus en plus difficile, la jeune femme ne le quittait pas des yeux, tenant fermement ses mains nouées autour de ses jambes. Il n’oserait quand même pas…

« Tu ne vas pas faire ça, hein ?! »


Ce sourire pervers et sadique refit surface sur ce nouveau corps. Dans d’autres circonstances, Reiko aurait sans doutes trouver le jeune homme beau, mais après ce qu’elle venait de voir, elle était tout simplement effrayée à l’idée de ce qui allait sûrement suivre. Elle trembla, il était trop proche d’elle, beaucoup trop proche et les mains qu’il avançait vers elle ne lui plaisait pas du tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Mer 4 Juin - 8:59

- Tu ne vas pas faire ça, hein ?!

Douce et innocente Reiko-chan, sans le savoir elle venait de révéler sa position au démon qui ne voyait toujours que peu de choses. Il avança ses main vers elle, posa l'une d'elle sur son visage comme l'aurait fait un aveugle et sentit sous ses doigts que les traits de la jeune femme étaient figés en un masque d'horreur.

- Ce corps te répugnes n'est ce pas? C'est pourtant le corp que tu as voulu pour moi... Le précédent me convenait bien et il semblait te convenir aussi... du moins avant que je ne parles de sexe. Mon corp a pris l'apparence de ton phantasme Reiko-chan, de l'un d'eux pour être plus précis. Je ne sais même pas à quoi je ressemble mais toi tu le sais sûrement...

Une larme coula sur le doigt démoniaque, la jeune femme en avait trop vu et apparement elle n'était pas en état d'agir en quelque sens que ce soit. Elle semblait même trop appeuré pour faire autre chose que pleurer. Il fallait agir différement ou le jouet serait brisé sitôt la partie commencée. L'entité caressa la joue de Reiko d'une manière presque douce, ce n'était qu'une scène de théatre mais la machine était bien rodée... de toute façon le corp que venait de recevoir le démon n'était pas encore pleinement opérationel. Oni troqua son sourire sadique contre une expression plus neutre et plus posée, un brin triste, bien sûr ce n'était que le masque qui convenait le mieu au rôle qu'il se préparrait à jouer mais celà ferait l'affaire, il n'en doutait pas.

- Admettons que je te laisse tranquille pour le moment, que je me contente de me coucher sur ton lit à tes côtés et que nous discutions. Je ne suis pas un monstre non plus... Bon d'accord, peut être que si, mais je n'ai jamais demandé à être comme ça tu sais...

Oni s'allongea sur le lit de manière à ne pas toucher sa victime, certe il s'en fallait de peu mais un mince espace les séparait encore. Seules quelques larves qui rampaient sur le sol témoignaient encore du brutal changement qui s'était opéré. Ce nouveau corp permettaient des choses que l'ancien ne permettait pas, des sentiments nouveaux, pas pour le démon bien sûr, mais les humains eux sont des créatures qui aiment ce genre de choses.

*Profite bien de l'entre-acte Reiko-chan...*

Le silence demeura un moment. Reiko ne semblait pas vouloir parler aussi Oni prit il la parole.

- Tu avais des questions non? Pour ce qui est de mon apparence j'avais celle là parceque c'est le souvenir que tu avais de moi. Parceque c'est ainsi que tu me voyais.
Revenir en haut Aller en bas
Reiko Nagashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27

» Informations
Âge: 22 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Oni-San (si on peut dire)

MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   Mer 4 Juin - 10:03

Reiko se sentait tout simple vidée de tous sentiments tellement la peur l’envahissait. Elle ne réagit même pas aux explications que lui donnait progressivement Oni-san. Il venait de lui dire qu’il avait prit l’apparence de son fantasme ?! Etait-ce réellement possible ?! Une larme coula sur sa joue avant que d’autre en fasse de même. Elle ne pouvait plus bouger tellement son démon lui faisait peur, elle ne remarqua l’expression neutre que son visage prit en voyant qu’elle ne réagissait à rien, elle était comme partie dans un autre monde.

« Admettons que je te laisse tranquille pour le moment, que je me contente de me coucher sur ton lit à tes côtés et que nous discutions. Je ne suis pas un monstre non plus... Bon d'accord, peut être que si, mais je n'ai jamais demandé à être comme ça tu sais... »

Reiko ouvrit de grands yeux ronds, avait-elle bien compris ? Elle avait du mal à croire que Oni-sama venait de lui proposer de discuter alors que quelques minutes plus tôt, il avait dit vouloir profiter de son corps. Elle se sentait à présent perdue, elle ne comprenait plus ce qu’il voulait dire, ce qu’il cherchait à faire, car il était évident pour la jeune femme qu’il voulait la tester, mettre à l’épreuve ses barrières.

Il s’allongea sur le lit, près d’elle, sans la toucher. Il n’avait même pas songer à trouver quelque chose pour l’habiller, non, il semblait attendre quelque chose et le silence se prolongea dans la pièce, car Reiko ne savait plus vraiment quoi dire, ni quoi penser. Elle se sentait manipuler, mais d’un autre côté, elle voulait croire que peut-être, le démon pouvait se montrer autrement que pervers et sadique. La jeune femme ne voulait pas parler, il le fit à sa place, à son grand soulagement.

« Tu avais des questions non? Pour ce qui est de mon apparence j'avais celle là parce que c'est le souvenir que tu avais de moi. Parce que c'est ainsi que tu me voyais. »

Lentement, la jeune femme tourna les yeux vers le démon, il semblait calme, ce qui était étrange au vue de son précédent comportement. Elle le regarda un minute sans parler, avant de respirer un bon coup. Tout se bousculait dans sa tête, elle avait plein de questions à lui poser, des points à éclaircir, mais là, elle ne savait plus trop quelle attitude adoptée face à Oni.

« Pourquoi m’avoir fait aussi peur, hein ?! Je ne sais pas à quoi tu joues avec moi, mais je n’aime pas ça du tout… »

Sans d’autres formes de cérémonies, Reiko se leva et se dirigea vers son placard. Elle en sortit un t-shirt beaucoup trop grand pour elle et un jeans que son ancien petit ami avait oublié chez elle. Sans même se retourner, elle balança les affaires sur le démon avant de quitter la chambre, se réfugiant dans son salon, se laissant tomber sur le grand canapé. Comme tout à l’heure, elle replia ses jambes sous son menton, les entourant de ses bras. Elle ne savait plus quoi penser vis à vis du démon, comment devait-elle se comporter avec lui ?! Reiko soupira et posa sa tête sur ses genoux, silencieuse, attendant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attendre, encore... [Reiko Nagashi] (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: