Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mer, cette idiote de mer...[Izumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   Ven 9 Mai - 13:32

La mer....Cette idiote de mer. Quand elle était encore en vie, elle aimait beaucoup voir la mer. Gaara avait l'habitude de l'emmener voir cette étendue d'eau ou venait se tremper le soleil le soir pour laisser place à la lune. L'ange l'avait souvent observé alors qu'elle était les pieds nu dans l'eau, les cheveux flottant comme de l'écume dans la brise fraîche du soir et ses grands yeux qui se perdaient dans cette étendue bleu. Pourquoi ce souvenir revenait il ? Gaara leva le nez des annonces de ventes de maisons avec piscine et se leva du banc, abandonnant le journal.

D'un pas lent, les mains dans les poches de son blouson noir, le jeune homme aux cheveux rouges traversa la foule et sa bonne humeur pour s'engouffrer dans une petite rue étroite et calme. Il s'étira et décida de marcher jusqu'à la plage. C'était stupide car la vision de la mer allait refaire surgir des souvenirs déplaisant mais c'était comme un besoin de se faire du mal ou de se prouver qu'il avait enfin oublié ce pourquoi il était déchu.
Ses pas le portèrent donc lentement vers la plage. Sur la route, il fit pleurer une petite fille. Oui il faisait peur avec son regard sans pupilles visibles, sans expressions et ses cheveux rouge sang. Pourtant il ne lui avait rien fait. Il avait juste rattrapé le ballon qu'elle avait perdu et qui allait rouler au milieu de la route. Sa mère avait bien essayé de la calmer et de la faire remercier le jeune homme qui l'avait gentillement aidé, rien à faire, la gamine continuait de brailler aussi fort qu'il lui en était possible. Gaara avait tourné les talons sans un mot en entendant à peine les remerciement de la mère. Que les enfants pouvaient avoir des attitudes blessantes. Enfin en admettant que Gaara est une once de sensibilité pour être blessé par les pleures d'une gamine ignorant tout de la vie. Il continua sa route sous les yeux de quelques passants intrigués par les raisons des pleures de la fillette. Le jeune déchu remonta le col de son blouson et bifurqua pour arriver enfin devant l'étendue de sable et d'eau. Il y avait du monde qui jouait encore sur la plage. Il attendit appuyé contre un réverbère que le soleil commence à se coucher puis, lorsqu'il ne resta que deux couples seuls sur la plage, il s'approcha du bord de l'eau sans remarquer qu'il avait écrasé un joli château de sable.

Il observa le soleil descendre sans bouger pendant un long moment puis un rire lui fit tourner la tête. Il la voyait, debout près de lui. Elle portait une petite robe bleu claire qui flottait dans le vent avec ses cheveux blonds qu'il croyait sentir sur son visage de temps à autre. Elle souriait. Le jeune déchu tendit la main comme pour la saisir mais l'image disparut. C'était mauvais, il recommençait à ne plus dormir et à avoir des hallucinations. Il revint vers le sable sec et s'assit, appuyant son coude sur un genou. De son autre main, il glissa ses doigts dans le sable, le regard fixé sur les petites vagues qui venaient s'échouer sur le sable.


[désolé de la longueur, je m'appliquerais plus la prochaine fois, les début c'est toujours dur ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Izumi Inawa

avatar

Féminin Nombre de messages : 227
Age : 23

» Informations
Âge: 19 ans
Ange Gardien de: //
Protégé[e] de: (John...En quelque sorte...)

MessageSujet: Re: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   Sam 10 Mai - 2:13

[Pas de probléme, je n'arrive pas souvent a faire plus de 20 lignes pour un début ^^]

Douceur du vent, peine contrasté. Sourire volé, baiser emprunté...Chemin silencieux, rire bruyant. Izumi, cheveux noir détaché dans le vent, pantalon et corset en cuir, regarder inlassablement le regroupement de vie, s'entrelaçant, se croisant, s'ignorant. C'était désespérant de compter les regards échanger, les signes de mains perdues. Toute cette vie qui défilait... Cette vie qu'elle avait perdu. C'était triste de voir tant de vie dans un corps, tant de haine dans un autre...Triste d'entendre des rires et des cris...Triste de sentir l'odeur âcre d'une fumée...Triste de n'être plus, mais de savoir que d'autres sont.

La jeune fille au regard sombre se leva, épousseta sa jupe et partit, comme une voleuse. Voir tout cela la mettait dans une tristesse inaccessible, incompréhensible. C'était comme si on lui dictait son destin, voir les autres heureux et vivant. Elle n'arrivait pas à se dire qu'elle était belle et bien morte...C'était si...Extravagant. Dieu, les Anges, les Démons, les Anges déchus... Elle n'avait jamais cru en rien, elle n'avait jamais pensées qu'au lendemain, perdue une fois de plus dans ses pensées, elle n'avait pas fait attention...Mais elle devait sauver celui qui ne ferait pas attention non plus...C'était misérable...C'était...Enervant ! De ce fait simple, Izumi aurait certainement dû être un ange déchu, car elle n'aimait pas ce qu'elle faisait. Mais elle préférait sauvé une vie que rester les bras croisées, au paradis, a entrevoir chaque âme décédée...

Les pas rapide de la jeune femme la conduisit près d'une odeur connue et pourtant si lointaine. La mer... Elle y allait souvent avec ses parents adoptifs... Elle qui n'aimait pas le soleil et le sable... Ce sable qui s'infiltrait partout et qui rayait vos yeux comme un diamant du verre. Et pourtant. Et pourtant, malgré le sentiment qui s'échappait de cette étendue limpide d'eau et de ce jaune brillant, elle ne put s'empêcher de marcher. Marcher vers ce paradis de lumière... Le soleil s'y couchant...

Très vite, elle sentit ce courant frais, ce vent qui soufflait sans cesse dans ses cheveux. Et elle ne vit pas arriver un chapeau, de paille et le cri qui retentit.

"Attention !"

Trop tard... Le dit chapeau lui avait atterrit sur la tête et était repartit vers le sable, accompagner du vent. Le chapeau de paille s'arrêta au pied d'un garçon, les cheveux rouges, rouge sang. Izumi s'approcha du chapeau, s'excusa auprès du jeune homme et le rendit à son propriétaire. Une boursouflure rouge lui taillait la joue, seule marque du passage d'un chapeau vagabond. L'heureux propriétaire s'excusa une quarantaine de fois avant de s'éloigner à grand pas. Izumi soupira une fois de plus et ressentit enfin la présence du jeune homme. C'est vrai qu'elle était restée près de lui...D'ailleurs... Elle le sentait enfin... Il venait lui aussi des cieux...C'était impensable le nombre de venu du ciel elle avait rencontrés cette semaine...Impensable...

Un Ange déchu... Elle n'en avait jamais rencontré et à vrai dire, s'en fichait pas mal. Du moment qu'il faisait ce qu'on lui disait de faire. Après tout, la vie était faite de beauté et de laideur. De bonté et de méchanceté et rien n'y ferait quelque chose...Izumi se pencha vers le sable, en ramassa une poignée et les fit glissé a terre. Doucement elle prit la parole et sa voix si froide s'envola dans le sens du vent.

"Ange Déchu."

C'était si logique...Comme si tout le monde le savait. Une conclusion sans en être une, à peine marquée. Izumi gardait cette part énigmatique...Si mystérieuse. A peine finit sa "conclusion", elle reprit la parole, toujours cette voix froide mais, ni prétentieuse ni déplaisante. Juste une voix froide avec la douceur de la neige sur une peau trop chaude.

"Bonsoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etudedecombats.activebb.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   Sam 10 Mai - 4:59

Une petite mélodie calme et inquiétante passait en boucle dans la tête du déchu. Il n'arrivait pas à se débarrasser de cette voix féminine qui chantait des paroles dures et tristes et dont la voix semblait entourer et lécher l'esprit et le corps tout entier de Gaara. Il frissonna et ferma les yeux. Cette mélodie le coupait du monde, c'était la même qui empêchait son esprit malade de se reposer.

Le vent vint agiter ses cheveux courts et rebelles. Malgré qu'il entende encore cette voix, la mer avait finalement put le calmer et l'apaiser. Il respira lentement l'odeur des embruns salés qui venaient lui chatouiller les narines. Il ne sentit pas les présences sur la place et n'entendit pas leur voix. Il ne vit pas le chapeau et la jeune femme s'approcher pour le récupérer et n'entendit pas non plus ses excuses, enfin si, il les perçut, très lointaines mais du coin de l'oeil, il avait vu les lèvres de la jeune femme bouger. Il reposa son regard sur la mer, sentant une présence s'éloigner, ayant apparemment récupéré son chapeau. Ce n'est qu'en la sentant toujours près de lui que le jeune homme se concentra sur son aura. C'était la deuxième créature non humaine qu'il rencontrait mais elle était différente de la dernière jeune femme qu'il avait vu, pour cause, celle ci était un ange. Son aura était pure et chaude, contrairement à la sienne et à celle de la démone rencontrée.

Les anges, il en avait vaguement croisé lors de sa première descente sur Terre. Il y en avait qui détestaient les déchus parce qu'ils ne comprenaient pas les actions des anges tombés du ciel. Ils ne comprenaient pas leur douleur et leur mal. D'autres, au contraire, essayaient d'apaiser les déchus. Gaara n'avait jamais essayé de se lier avec un autre être du ciel, peut être pour ne pas se sentir attaché au paradis qu'il ne pouvait plus atteindre. Qu'est ce qui différenciait un ange d'un déchu hormis les ailes ? Le péché ? Le péché qu'il avait fait lui c'était de tuer, pourtant il était resté toujours aussi beau, même avec des ailes aussi noires que les cheveux de la jeune fille qui restait près de lui. C'est alors qu'elle le sortit de ses songes avec une voix si agréable aux oreilles de Gaara. Elle n'était ni hypocrite, ni effrayée. Il faut dire qu'elle n'avait pas encore vu ses yeux cette blanche colombe.

Lentement, le jeune ange déchu tourna son visage vers l'ange et posa son regard sur elle. Son regard sans vie, sans expression, sans pupilles, ce regard de glace que quelques mèches de cheveux rouge sang vinrent légèrement cacher. Ses mèches cachaient aussi le symbole qui l'avait au dessus de l'oeil sur le front et ce n'était pas plus mal en fait.
Le ton sur lequel elle avait prononcé les mots qui résumaient la nature de Gaara résonna dans la tête du jeune homme et remplaça la mélodie. Il ne quitta pas ses yeux du regards.


« Bonsoir, ange pur. »

Sa voix était froide et distante comme à son habitude et son visage de souriait pas. Cependant, que la personne en face de lui soit ange, démon ou humain, tant qu'il ne le cherchait pas tout de suite, il n'y avait aucune once de méchanceté dans son regard...remarque il était vide, et dans sa voix. Simplement de la distance pour continuer constamment à se protéger.
Les yeux du jeune déchu se posèrent sur la marque rouge que le chapeau avait fait sur la joue de l'ange. Il y apparaissait une très légère marque de griffure.


« Que fait un ange seul sur Terre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Izumi Inawa

avatar

Féminin Nombre de messages : 227
Age : 23

» Informations
Âge: 19 ans
Ange Gardien de: //
Protégé[e] de: (John...En quelque sorte...)

MessageSujet: Re: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   Dim 11 Mai - 13:51

[désolée du retard et des fautes qu'il va y avoir !]

Izumi regarda penssivement la mer, cette étendue bleutée, comme une ombre, comme un tableau...Et enfin, le jeune ange déchu sortit de sa pleinitude...Ou de ses pensées, aprés tout, elle ne savait pas tellement ce qui se tramer dans la tête du jeune homme. Et d'ailleurs, elle ne chercher pas a le savoir. Ce qui se passe dans le cerveau des autres ne la concernait aucunement. Il la salua comme une ange pure, et cela la fit légérement sourire...Juste parce qu'elle se rammenner avec des ailes blanche et pas de réelle péché sous le bras, elle était considérer comme pure...Surtout au yeux des déchu, c'était une évidence. Mais devant un autre ange, que voyait-on ? Rien de bien miraculeux...Une jeune fille un peu perdue, trainant derriére elle le fardeau de la haine, qui n'était bien sur aucunement admit chez ses êtres d'une blancheur extraordinaire.

Le jeune homme posa sur elle un regard vide d'expression. Il ressembler au regard hagard qu'elle avait elle même eu, mais en pire. Il n'y avait pas de pupilles dans ses yeux la. Ni pupilles, ni reflets, ni sentiments...Rien du tout, un vide interespace. Mais la jeune ange n'en parut pas desoeuvré. Ses yeux a elle était trés noir, ce qui fesait disparaitre la pupille pour ainsi dire. Mais même avec le peu de soleil qu'il y avait, on discernait sans mal ses pupilles, elle ne fesait donc pas grand peur...Comparer au jeune homme. Quoi qu'elle, elle n'en avait pas peur, elle ressentait le dégout des autres, c'est chose la se ressente bien facilement...Il avait du faire peur à bon nombre de passant, voir même à des enfants, sans le vouloir...Et pourtant, Izumi, elle n'était pas choquée. Certes elle avait était suprise, mais de toute façon, depuis qu'elle était une ange, elle n'était pas surprise de grand chose...Enfin, a vrai dire, elle n'avait pas l'air surprise en étant humaine, puisqu'elle avait reprit se regard indifférent sur le monde peu avant sa mort...Sa mort...

Izumi regarder donc le jeune ange déchu dans les yeux, sans une once de méchanceté. Juste une sereineté immense. Une compréhension sur la voix du futur...Une êxtreme réfléxion intime qui poussait a lui dire qu'elle ne devais en aucun cas avoir peur...Voila ce que reflettait ce regard la. Elle ne réfléchit même pas avant de proposer une solution, avec sa même voix, symbole de conclucion silencieuse, de compréhension aveugle. Cette même voix si froide, si distante mais si douce.

"Je me baladais, mes pas me menne un peu n'importe où...Disont que cela fesait des années que je n'avait pas vu cette étendue bleu."

La jeune fille perdit son regard dans l'immensité de la mer, beauté irréelle dans les yeux des Hommes. Tant de mystére...Tant d'immensité, c'était impressionnant. Sans un mot, elle repenssa a toute son enfance...Elle avait toujours était fasiné par la mer. Comment quelque chose pouvait-il être si beau, si froid, si mystérieux...Contenir tant de chose ! Cette enfance...Cette naîveté. Elle l'avait gaché le jour de cette question fatidique...Izumi secoua doucement la tête, et se laissa glisser au sol. Elle n'était pas de nature curieuse, mais par respect peut être, s'interressa au jeune déchu.

"Si ce n'est pas indiscret, que faites vous, vous aussi ici ?"

Toujours cette voix merveilleusement accordée. Comme si tout cela parraissait tout a fait normale. Et cela l'était...La jeune japonaise, glissa son regard dans celui de l'ange déchu. Il parraissait étrangement calme. C'était une vertue rare de nos jours...Trés rare, et qu'Izumi aimer par dessus tout...Le calme et...La tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etudedecombats.activebb.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   Sam 24 Mai - 10:25

En l'appelant ''ange pure'', Gaara ne se fiait qu'à son aura. Cet aura chaud et doux qui émanait d'elle malgré son regard de glace, cet aura que seul un être mort pouvait ressentir. Elle avait put ressentir un quelconque sentiment interdit, Gaara ne pouvait le savoir et il ne cherchait pas vraiment à le savoir. La seule chose qu'il voyait lui, où du moins qu'il sentait sans la regarder, c'était qu'elle était moins pécheresse que lui et que ses ailes étaient encore d'une blancheur immaculée. C'était un jugement un peut rapide, il le savait, mais il n'était pas de ceux qui cherchait à comprendre les autres. Même si sa mort avait réveillé sa partie d'ange doux et protecteur, sa nature, elle, restait la même et n'oublions pas que cette nature était contrôlé par trois esprits différents. On pouvait comparer Gaara à de l'eau. Une partie était de l'eau solide, sous forme de glace, une autre gazeuse sous forme de vapeur, et la troisième sous forme liquide. Trois éléments dans un seul être, mort qui plus est.

Gaara ne montra ni soulagement, ni apaisement en voyant que l'ange n'avait aucun mouvement de recule en voyant ses yeux. Pourtant, c'est bien ce qu'il ressentit alors qu'aucune expression ne vint sur le visage de la jeune femme. Son regard n'avait ni lueur de dégoût, ni même de peur ou de pitié. Elle n'avait pas bougé en le voyant, en voyant se regard anormal, inhumain, si beau mais si laid à la foi. Car oui, même si il était dénué d'expression et semblait sans vie, même si il n'avait pas de pupilles comme les gens normaux, même s'il effrayait et qu'il pouvait dégoûter par son originalité, il n'en restait pas moins envoûtant et les gens, malgré leur peur devant l'inconnu, ne pouvait détacher leurs regards de ce jeune homme à la beauté angélique et de ses yeux qui ressemblaient à deux grands puis de glace.
Le jeune homme continua d'ailleurs à fixer la jeune femme puisque son regard ne la dérangeait pas. Il observa alors attentivement ses yeux à elle. Noirs, comme ses plumes à lui et ses cheveux à elles. On distinguait tout de même la pupille dans ses deux grands yeux profonds. On y sentait de la sérénité malgré cette impression de puis sans fond. Gaara y lisait aussi la décision d'écouter une voix qui semblait lui dire de ne pas être effrayer par ce déchu là. Et sa voix dont Gaara ne retint que la douceur, raisonna à nouveau dans sa tête.
Il détourna le regard pour le plonger dans l'étendue bleue qui s'offrait aux yeux des deux anges. Le bruit des vagues berçait doucement l'ambiance qui les enveloppait avec douceur. Le jeune homme semblait pas cligner des yeux, comme absorbé par la voix de la jeune fille, et la voix de la mer. Il ne s'entendait pas à une réponse dit si simplement, mais quelques part, le mystère qui planait au dessus de la jeune femme reposait l'esprit de l'ange aux ailes noires. Elle lui retourna alors la question. Il s'y attendait. Même si les gens ne s'y intéressaient pas, beaucoup posaient la question par politesse. Il tourna la tête au fil de cette voix mélodieuse et un très léger sourire, à peine visible, se glissa sur les lèvres fines du jeune homme. Cependant son regard lui, ne changea pas.


« - Je venais simplement voir si j'arrivais à surmonter mes souvenirs...Et me dire que j'aurais aimé atterrir ici une fois tombé du ciel. »

Il garda son regard dans celui de l'ange aux ailes blanches. Dans sa voix, on pouvait y sentir, pour quelqu'un d'observateur, une simple sincérité et toujours ce même calme, alors que son esprit tournait à vive allure, comme une discution animée entre trois personnes.


[désolé du retard]
Revenir en haut Aller en bas
Izumi Inawa

avatar

Féminin Nombre de messages : 227
Age : 23

» Informations
Âge: 19 ans
Ange Gardien de: //
Protégé[e] de: (John...En quelque sorte...)

MessageSujet: Re: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   Ven 30 Mai - 10:36

[Désolée du retard >_<]

Izumi sentait depuis peu comme s'il y avait trois auras près d'elle, au même endroit...Juste...Juste a l'emplacement de Gaara. Elle n'avait pas fait attention jusque là, mais maintenant cela la prenait...C'était très étrange car quelques fois elle n'en percevait qu'une, puis deux, puis les trois, puis plus qu'une...Comme si les auras de combattre... Elle n'avait jamais vu cela dans un seul corps ! Quoi que cela fusse très étrange, Izumi n'en restait que fermé, son visage n'exprimait toujours que cette douceur distante. La jeune ange détourna le regard du jeune homme et contempla en silence l'eau qui faisait des remous.

De la mousse blanche se former au grès des courants, et le soleil taper sur la surface liquide et translucide de l'étendue salée. Un paradis, peut être, sur cette Terre bouleversée de guerre, de famine, d'ange et de démon... Le miroitement du soleil sur la mer fit cligner des yeux Izumi, cela la piquer... Des larmes sortirent de ses yeux mais elle ne fit pas un geste pour les essuyer... Sans crainte, sans honte. Pourquoi faire ? Elle n'en avait que faire de ses lames, puisqu'elle venait de la douleur de ses yeux et non des défaillances de son coeur.

Un léger sourire vint éclairer doucement le visage de l'ange déchu. Pourtant, rien dans son regard ne changea, ce qui fit comprendre à la jeune ange que même si ses lèvres donnaient cette expressions, rien dans la tête du jeune homme se passait de la même façon. Izumi soupira d'un de ces soupirs qui n'exprimaient juste que la douleur de vivre alors que la mort est déjà passé. De la lassitude à l'extrême, rien d'autre.

"Et, qu'en avez vous déduis ? Les souvenirs sont-ils surmontable ?"

Et là, magie ! Cette question n'était pas du tout juste de la courtoisie. Izumi s'intéressait quelque peu à ce que disait cet étrange personnage. Un soupçon d'effrayant, un calme sans borne, un mystère dans le dos. Il en fallait pas mal pour mettre Izumi sur la voix de la curiosité. Et ce jeune ange déchu la lui donnait envie d'en savoir bien plus sur lui-même. Quitte à parler d'elle après. Mais elle savait déjà que le jeune homme n'était pas bien bavard, pas curieux et dans le genre même qui ne parlerait pas même pour de la politesse. Et c'est bien cela qui donnait envie à Izumi. Un jeune homme comme cela, cela ne courrait pas les rues. Autant profiter de cette espèce en voix de disparition, comme aurait dit une scientifique. Mais bien sûr, l'ange pure pensait à toutes autre chose. Elle pensait surtout à connaitre une nouvelle chose. Pas comme un spécimen curieux, mais comme un humain dont elle aimerait savoir comment était sa personnalité. Son passe-temps favoris quand elle était encore vivante. Arrivée à prévoir le moindre faits et geste d'une personne.

"Si ma question ne vous poses pas de probléme, bien sûr."

Toujours cette même voix superficiel, cette douceur lointaine, si froide par moment...Comment une voix comme cela pouvait appartenir à ses êtres si chaleureux qu'était les anges dit pure...Dans tous les cas, ce n'était pas Izumi qui allait répondre a cela...Certeinement pas ! Car elle-même trouvait cela normale. Tout à fait normale.

[Un peu beaucoup court...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etudedecombats.activebb.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mer, cette idiote de mer...[Izumi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mer, cette idiote de mer...[Izumi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sa y est, elle arrive cette idiote...
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» quel est cette objet
» quelle est cette décoration militaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: