Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   Jeu 8 Mai - 4:14

Les ruelles sombres de la ville venaient d'allumer progressivement leur lumière. Les pas se faisaient de plus en plus rares, la discrétion était bien au rendez-vous. Oh bien sur, quelques couples se faisaient voir au coin des rues, collés contre un mur mais surtout collé l'un à l'autre. Les pancartes des magasins accusaient le coup du vent alors que le silence s'imposait progressivement sur toutes les dalles de la ruelle en question.
Voila comment s'annonçait la nuit ce soir ... calme voir même surprenante. Les chats n'étaient plus là pour bousculer les poubelles sur le chemin et la Lune n'éclairait plus le ciel. La nouvelle lune obligeait les étoiles à être plus lumineuses que jamais pour satisfaire l'envie des gens d'avoir un ciel illuminé ce soir là. Pourtant, le ciel s'était aussi couvert ... dans la chaleur qui régnait encore sur la ville de Kimyoo. Et parmi tous ce petit monde qui se construisait dans le noir, la silhouette de Kaoru se fit voir sur le trottoir. Pourquoi avait-il voulu sortir ce soir là, quittant le domicile de son protégé tout nouveau et tout chiant? Peut-être pour avoir des idées plus claires. Après tout, entre son regard rougeâtre ses dernières heures, Kaoru n'avait pas eu le temps de s'expliquer pourquoi il semblait tout excité à l'idée de devoir le prendre sous ses ailes le temps d'une vie.
Le temps d'une vie ... pour le jeune brun alors que le jeune blond était à présent un ange sans limite d'age. Il n'avait pas forcément eu l'occasion de se rendre compte de l'éternité qui s'étalait à présent devant lui. le temps n'était plus une contrainte pour lui comme il avait pu en avoir lorsqu'il était vivant. Le temps de ne pas pouvoir faire quelque chose, de ne pas pouvoir aller au bout de ses projets et de ses envies. Le temps de ne pas pouvoir passer des moments avec quelqu'un qui nous ai cher. Finalement ... cela avait beaucoup davantage d'être mort. Ou plutôt d'être un ange. Depuis qu'il était revenu sur ses Terres, il n'avait pas encore eu l'occasion de déployer ses ailes. Il espérait ne pas pouvoir le faire avant longtemps, sachant l'énergie nécessaire et le danger où il serait au moment il devrait le faire.

Mais pour l'instant, il marchait tranquillement dans cette rue. Le visage rivé au sol, laissant à ses cheveux blond l'occasion de se ramener devant ses yeux, il enchaînait les pas comme une véritable promenade. Tranquillement était le maître mot de ses pensées. Il savait au fond que cette ville ne lui permettrait pas cela tous le temps. A peine tournait-il l'angle d'une rue qu'il vit un autre couple se laisser aller dans un ébat sexuel qu'il dut éviter en retournant sur ses pas. Une rue puis une autre. Il s'engagea alors dans une ruelle très mal éclairée par un réverbère qui clignotait de temps à autre pour se laisser refléter sur les pavés agencés du trottoir. Kaoru releva alors doucement le visage alors que sa vue fut partiellement cachée par ses mèches blondes.

Quelque chose venait de bouger devant lui et dont il n'en connaissait pas l'origine. Il était certain qu'il ne s'agissait pas d'un chat, ni d'un humain. Non, même un humain n'aurait pas pu faire ce mouvement si silencieux et si aimable en même temps. Fronçant les sourcils, il recommença à marcher se rendant compte qu'il s'était arrêté. Ses pensées reprirent alors le même chemin. Il n'avait jamais eu affaire à ses semblables. Ni même à ses opposés. Leur aura était-elle différente au point de pouvoir être reconnaissable dans le noir et même n'importe où? Soupirant, il rasa alors le mur d'un bâtiment avant de s'y adosser en relevant la tête en arrière. Son regard se pointa dans un ciel sans éclat tandis que sa vue se faisait de plus en plus sombre.

Pourquoi fallait-il qu'il fasse si noir ce soir? Il ne pourrait à peine distinguer un visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   Sam 10 Mai - 6:05

{H-J: Ma mère n'étant pas là, je peux me mettre sur l'ordi... pour le moment.... ^^}


Les rues donnaient l'impression d'être désertes, mais cela était fortement trompeur, comme dirait un certain proverbe: Ne jamais se fier aux apparences... Le monde, pour certaines personnes, était plus vivant la nuit que le jour. Naphylas était une de ces personnes, car pour elle, la nuit révéler bien des secrets. Se sachant protéger par la nuit, les gens se laissaient aller beaucoup plus facilement, ils montraient leur véritable personnalité, ils étaient eux-même. Naphylas, elle, était tout le temps elle même, elle détestait se cacher sous un masque... Mais hélas, aux yeux des gens, elle n'était rien d'autre qu'une jeune fille toute de noir vêtue, à l'air triste, au visage froid... Mais le pire dans tout cela, c'est que Naphylas est bien cette personne... Elle avait vécu dans une famille qui ne voulait pas d'elle, ne connaissant pas l'amour parental, Naphy s'était refermée sur elle-même, ce qui avait eu pour cause, d'être rejeté par le monde autour d'elle, comme si cela ne suffisait pas.

Naphylas était devenue une ombre, avant de devenir un ange déchu... C'est donc à travers cette nuit noire, assez chaleureuse que l'on pouvait appercevoir, au détour d'une rue, une silhouette noire et svelte. L'ange déchu, qui n'avaitpas vraiment d'endroit pour dormir en dehors du cimetierre pour le moment avait décidé d'alle rprendre l'air, faussant compagnie à ses deux "colocataires". La longue veste en cuire noire que portait Naphylas flottait tranquillement derrière, avec ses longs cheveux gris. Ses New Rock, qui normalement auraient du marteler le goudron ne faisait aucun bruit. Pour les personnes qui croyaient au surnaturel et qui auraient croisées la jeune fille, ils auraint sûrement cru voir passer un phantome, et ils n'avaient pas totalement tord...

Au détour d'une rue, Naphylas sentit une autre présence que celle des couples en train de s'enlacer, pas toujours amoureusement d'ailleurs. Cela causa un haut le coeur à l'ange déchu qui n'avait jamais connu l'amour, sa vie trop courte pour lui avoir permit de connaître ce sentiment... Détournant difficilement son esprit de ce sujet "épineux", Naphylas concentra toute son attention sur l'aura qu'elle persevait. Ce n'était pas un âtre humain, ça elle en était sûre, mais elle n'arrivait pas vraiment à savoir si cette présence était démonique ou angélique.


*Fichu pouvoirs.... je ne les maitrise pas encore assez bien pour reconnaître les différentes races qui habitent ce monde... Comment vais-je faire pour reconnaître ma protéger dans ce cas là???? Va falloir que je m'entraîne....*

Alors que la jeune fille ruminait ses idées noires tout en marchant, elle sentit la présence de "l'autre" tout près. Elle sentit alors à plusieurs reprises le regard de la personne qui regardait à l'endroit où elle se trouvait quelques secondes plutôt. Soudain, la silhouette qui esseyait de la voir s'arrête, se colla contre un mur et baissa la tête. Enfin, c'est se que pensa Naphylas, vu que l'épaisseur de la nuit ne lui permettait que de disserner des formes. L'idée fugasse d'allumer une flamme au bout de ses doigts lui traversa l'esprit, mais elle la chassa bien vite. C'était le meilleur moyen pour elle de se trahir s'il s'agissait d'un démon.

Fixant toujours du coin de l'oeil la simhouette, elle s'adossa aussi au mur, mettant un pied sur l'édifice tout en fixant ses chaussures et sa longue robe boire et rouge... N'étant pas de nature avenante, Naphylas n'était vraiment pas décider à faire le premier pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   Sam 10 Mai - 10:34

[hj: en espérant que d'autres occasions comme celle-ci reviennent alors ! ^^]

La silhouette avait alors soudainement stoppé sa progression, mettant en pause tous les bagages d'histoire qu'elle avait derrière elle. C'était une image très précise qu'il avait soudainement en tête. Le simple fait de rencontrer quelqu'un ou que 2 personnes se rencontrent étaient un chemin. Un chemin qui se croisait et qui avait sa particularité. La voie qui se construisait alors était plus authentique que jamais, reflétant la relation et le lien qui unissait les 2 personnes.
Qu'elles soient amis ou même ennemis.

Kaoru se décolla alors de son mur en pivotant alors sur ses talons pour faire face à cette personne qui devait être à quelques mètres de lui, sous la même nuit qui ne laissait passer aucun jugement. Plissant les yeux, il se rendit compte que la silhouette et l'aura s'en dégageant n'avait rien d'humain ... ni rien d'un démon. Sauf si la créature avait déjà apprit à se faire passer pour un ange. Le courage aux mains, il fit alors quelques pas en rabattant va veste contre lui, sentant un léger vent dans les parages. Il avançait distinctement sur les dalles du trottoir froid en direction de la personne. Sa vue se faisait alors de plus en plus propice pour y voir légèrement plus clair dans le noir.

Mais dans le noir, il ne put toujours qu'en distinguer les minces force, probablement d'une jeune femme. Ou d'une jeune fille, il n'en savait pas trop. Assez petite, voir même aussi frêle, Kaoru n'arrivait pas à en distinguer le plus clairement possible ses yeux. Pourtant, il ne devait être qu'à quelques mètres d'elle à présent. Ne fermant pas les yeux pour se laisser aller dans l'analyse de la situation, l'ange blond se demanda s'il serait nécessaire de lui parler pour en trottoir l'identité. Il n' s'agissait pas d'un ange ... mais plutôt d'un ange évolué. Triste où la peine et la haine avaient ravagé le coeur et la seconde chance qu'on lui avait donnés. Son aura aspirait des couleurs noires, voir violet sombre. Un ange déchu ?

Kaoru semblait avoir une curiosité piquée à vif. Depuis quelques heures, il se demandait les caractéristiques de son milieu. Ou plutôt comment se distinguait les anges des anges déchus. L'ange blond était beaucoup trop nouveau pour avoir eu le temps d'apprendre et de saisir cette différence. Celle avait les démons, il l'avait comprit à l'instant même où i avait vu leurs actes. A pied joint devant la jeune fille, Kaoru laissa glisser son regard sur ses longs cheveux noirs qui lui retombait bien plus pas au niveau des hanches. L'ange blond avait toujours beaucoup aimé que les femmes aient une chevelure aussi longue ...
Remontant doucement ses iris bleus vers le front de la personne jusqu'à retomber sur son propre regard, qui aurait pu se refléter sur le jour était au rendez-vous, Kaoru laissa échapper un mince sourire chaleureux sans s'approcher davantage de cette personne. Après tout, chacun avait son périmètre et son espace vital. Kaoru serait le premier à ne pas aimer qu'on vienne s'installer dans son environnement sans qu'il y soit invité. Les mains dans les poches, il se tenait juste droit devant elle, avant d'incliner poliment son visage pour la saluer dignement.


Bonsoir gente demoiselle ... murmura-t-il

Relevant son visage pour replanter son regard dans le sien, il fit un pas en arrière avant de lever le menton pour aller viser un ciel sans clarté. La seule lueur qui brillait à cet instant était sûrement les yeux de Kaoru qui aurait voulu voir ceux de l'ange déchu. A présent, il en était certain. Aucun démon ne serait resté bien calme pour ne pas ramener un ange à sa cause maudite. Certains auraient pu le traiter d'insensé pour parler à quelqu'un qu'il ne connaissait pas et de l'approcher alors que la nuit lui masquait aussi partiellement le danger. Mais Kaoru semblait confiant ... au point de proposer à la jeune fille de l'accompagner. D'un naturel éblouissant, Kaoru tendit la main vers elle en lui souriant.


Voudriez-vous faire un bout de chemin ce soir en ma compagnie? Une rencontre entre ange qui sont tout à fait opposer ne se fait pas tous les jours ... demanda-t-il poliment

Il savait pourtant que la demoiselle pourrait ne pas être de son avis. Peut-être s'était-il juste arrêté en attendant que son protégé sorte d'une de ses portes pour rentrer chez eux. Quoi que Kaoru ignorait comment était le rapport entre un ange déchu et un humain. A vrai dire, il ne savait pas les rapports et les liens que les anges tissaient avec leur protégé. Chaque relation était-elle aussi unique que cela? Des questions que Kaoru se posaient et dont il estimait avoir surtout le droit d'avoir des réponses. Il ne s'était pas retrouvé à l'église comme tous les autres, débarquant comme un nouveau tout frais dans un monde qu'il avait connu. Il avait d'emblée préféré s'isoler pour partir à la recherche de son protégé ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   Sam 17 Mai - 6:37

Naphylas, toujours appuyée contre le mur, sentit l'autre se rapproché d'elle. Etrangement, alors qu'elle était du genre à fuire la compagnie dès que celle-ci était trop près d'elle, là, elle ne bougea pas et attendit un signe de l'autre. Celui-ci, bien qu'il ne parlait pas, détailla la jeune fille et elle savait très bien, que des fois, un regard valait plus que des mots. Elle le laissa donc faire et fit de même. Ses yeux, un peu plus habitués à la nuit lui permettait de voir plus de chose que le garçon, car elle pouvait maintenant voir qu'il s'agissait d'un homme. Il était plus grand qu'elle, ce qui était assez rare pour elle. Il avait des cheveux claires, enfin d'après ce qu'elle parvenait péniblement à voir. Les yeux de l'homme était d'une couleur peu commune au Japon. Naphylas n'avait beau ne pas voir leurs couleurs, elle se doutait que c'était le genre de regard où l'on devait se perdre, comme dans un abîme.

Naphylas savait très bien que son regard à elle était la seule chose qui permettait de voir vraiment ce qu'elle ressentait. Alors que son visage pouvait rester impasible et froid, ses yeux eux, reflettaient son âme. Mais, son regard n'avait jamais était rempli d'étoiles comme le son en général les yeux de ceux qui sont tombés amoureux.


"Bonsoir gente demoiselle"

Cette façon de parler surpris quelque peu Naphylas qui n'avait pas pour habitude que l'on lui adresse la parole de cette façon. Allez savoir pourquoi, la jeune fille baissa les "armes". C'était sûrement du en partie à la nuit, mais l'ange déchu savait aussi, qu'en cas de problème, elle pourrait toujours s'envolait ou se battre si il n'y avait pas d'autres solutions... Naphylas sentit tout de même qu'aucun danger n'émanait du jeune homme qui se trouvait en face d'elle. Ainsi, lorsuq'il reprit la parole, elle l'écouta attentivement et ne décela aucune menace dans sa voix.

"Voudriez-vous faire un bout de chemin ce soir en ma compagnie? Une rencontre entre ange qui sont tout à fait opposer ne se fait pas tous les jours ... "

Il lui tendit la main, et finalement, au bout d'un certain temps qui aurait pu paraître une éternité, Naphylas la saisit et dit:

"Pourquoi pas! Et puis, c'est vrai que ce genre de renncontre et si peu courante... N'est-ce pas M. ? ..."

Naphylas avait dit sur un ton calme et posé, et qui malgré elle était un peu froide...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   Sam 17 Mai - 11:58

Une main tendue qui se déployait devant elle, elle la saisit d'un simple geste, effleurant de ses doigts froids la paume réconfortante de Kaoru. Ce dernier sentit à quel point la jeune fille qu'il avait devant les yeux était un ange déchu incroyablement triste. Ses gestes étaient lents, comme calculé après mur réflexion. Il faut dire que de nos jours, on n'accorde jamais sa confiance aussi facilement. Kaoru était bien le premier à le savoir. Mais pas le seul ...
Pourtant, quand la jeune fille sembla convaincu de baisser - peut-être - sa peur de l'inconnu pour aller voir un peu le monde en compagnie de l'ange, elle fut presque couronner d'une aura douce et chaleureuse, comme soulagé. Et pourtant, sa voix ne perdait pas une certaine méfiance.
Kaoru ne pouvait pas l'en blâmer. Elle lui demanda alors son prénom, comme pour mettre quelques mots sur un visage qu'elle ne verrait probablement que peu souvent. Elle semble vivre dans l'ombre ... comme dans cette nuit.


Kaoru Sukinoto ... murmura-t-il comme pour ne pas briser le silence de la nuit

Sa main serra la sienne jusqu'à glisser ses doigts entre les siens. Cette main si froide qu'il allait pouvoir réchauffer. Pour lui, pour elle. L'ange blond ne supportait que très peu de voir et de ressentir un certain vide d'émotion chez les personnes qu'il croisait. Il avait toujours essayer d'apporter un peu de lui pour faire sourire quelqu'un, même si la situation n'était pas du luxe.
Dans cette nuit noire, Kaoru l'attira hors du mur qui la retenait prisonnière pour la faire doucement à nouveau marcher sur les dalles du trotoir. Il ignorait ce qu'elle portait à ses pieds mais le bruit qui s'élevait était presque aussi inaudible que des pas de loups. Un sourire de plus et l'ange blond se permit de lâcher cette main, conscient que peu aimait les contacts physiques. Le regard posé sur le sien, il semblait être en présence d'une poupée de porcelaine. Douce et fragile. Mais terriblement froide d'apparance.


Quel est le vôtre ? demanda-t-il poliment

Après tout, si elle savait le sien, il était logique qu'il sache le même nombre de chose de sa part. En saisissant ses mains, il remarqua la finesse de ses doigts et surtout sa taille. La jeune fille devait à peine avoir 17 ans. Ange si jeune ? Déchue qui plus est ? Que pouvait-elle faire dehors à une heure pareille ... oh bien sur, un ange pouvait très facilement se défendre, surtout lorsque l'on controlait un des 4 éléments physiques. Mais la puissance demandée était beaucoup trop importante pour se permettre d'en abuser et surtout compter la dessus.

La nuit n'était pas prudente envers les jeunes filles. Elle protégeait des regards et du jugement mais en même temps, il n'y avait personne pour vous préter secours quand le danger vous guetait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   Mar 27 Mai - 13:46

{H-j: Disoly, mais je n'ai pas énormément d'imagination en ce moment.... Au fait, je ne suis plus punie... ^^}


Naphylas avait attérit par hasard dans une des ruelles sombres de Kimyoo. Et c'était d'ailleurs dans l'une de ces petits rues que la jeune gothique avait fait la rencontre d'un garçon qui d'après ce qu'elle ressentait n'était pas un ange déchu comme elle, mais pas un démon non plus. Cela était assez étrange étant donné qu'elle n'avait fait qu'un passage éclair au Paradis où on ne lui avait rien expliqué. Allez savoir pourquoi, Naphylas se sentait bien, presque appaisé en compagnie de l' "autre"... Il dégagé une aura calme et paisible, sereine, et c'était bien de sérénité dont avait besoin la jeune fille qui avait jusqu'à présent vécue une vie assez tumultueuse. Il avait alors prit la parole en lui demandant s'il pouvait faire un bout de chemin ensemble en lui tendant la main.

Naphylas avait alors accepté cette main en répondit qu'elle était d'accord pour marcher avec lui. Elle lui demanda alors son nom, il y répondit dans un souffle, comme pour ne pas perturber cette nuit calme, juste perturbé par les quelques couples qui s'enlaçaient, voir même plus quelque fois. L'homme s'apellait donc Kaoru Sukinoto. Un nom que Naphylas trouva magnifique et calme, tout comme l'aura que celui qui le portait. Après lui avoir donné son nom, Kaoru, qui tenait toujours sa main entrelaça délicatement ses doigts aux siens. Naphylas se sentit comme parcouru par un courant électrique. La main chaude de Kaoru contrastait énormément avec celle froide de la jeune fille. Il la tira du mur et commença à marcher dans les ruelles noires. Alors que Naphylas se sentait envahie par une sorte de nostalgie, Kaoru rompit le contact entre leurs deux mains. Quelque peu surprise, la jeune gothique se frotta la main pour esseyer de se réchauffer alors que cela n'était pas dans ses habitudes. Kaoru lui demanda alors son nom.


"-Oh mon nom, après tout, ce n'est qu'une étiquette, on peut se retrouver avec n'importe quoi coller sur le dos. Mais moi, à ma naissance, mes parents m'ont appellé Naphylas, Naphylas Amanya. Hélas je me demande pourquoi ils se sont donnés cette peine..."

Dit Naphylas, sur un ton absent, mais toujours aussi froid. Elle continua à marcher en compagnie de Kaoru, mais sans s'en rendre compte, l'ange déchu s'était écartée de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un soir sans grand éclat [Naphylas En Pause]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Privé]Une cité sans grand intérêt ...
» Le bonheur est un cristal qui se brise au moment de son plus grand éclat [Libre]
» Ce soir c'est le grand soir, chère apprentie
» UFC 124, ce soir... j'y serai devant ma TV
» Grand Envol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: