Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le calme avant la tempête [Sora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le calme avant la tempête [Sora]   Mer 9 Avr - 17:33

[Hj : Voici une description de la villa]
Spoiler:
 

Tsukimi était chez lui, lisant un livre dans l’un des deux salons. Il tenait l’ouvrage de sa main gauche et écrivait de la main droite. Son regard allait et revenait du livre à sa feuille. Après un moment, il arrêta tout, déposant le roman et son crayon sur la table basse. Il passa une main dans sa longue chevelure blonde en soupirant. Il devait prendre une pause, arrêter de travailler, juste pour un petit moment. Avec l’Université et la compagnie familiale, il n’avait plus beaucoup de temps pour lui. Se levant du canapé où il était assis, il alla ouvrir la fenêtre du salon pour faire aérer la pièce qui commençait à l’étouffer. Son regard se porta, par la suite, sur Yuuhi qui restait couché au sol. Les chiens avaient vraiment la belle vie.

Allant vers la cuisine, il marchait lentement, se perdant dans ses réflexions. Il pensa aux évènements qui s’étaient passés dans sa vie dernièrement. Il avait rencontré Takeshi-san, son ange gardien, à la bibliothèque et Karei-san dans les rues de la ville. En parlant de l’ange gardien, cela faisait un moment qu’il ne l’avait pas vu. Pourquoi une telle absence et cela, sans aucune explication ? Pendant un moment, le jeune homme se demanda si le brun était partit, s’il l’avait abandonné. Non, c’était tout bonnement impossible… En fait non, c’était possible. Après tout, il ne le connaissait pas beaucoup. L’ange avait très bien pu partir sans rien lui dire. Il fallait avouer que c’était plausible.

Revenu à la réalité, le nippon, ayant des origines allemandes, se retrouva devant le réfrigérateur. L’ouvrant, il se prit un shoto keki*. Ouvrant un tiroir, il se prit une fourchette, puis ferma la porte du réfrigérateur et le tiroir. Ceci fait, la petite lune retourna dans le salon. À cet endroit, elle reprit place sur le canapé et commença à manger, appréciant chaque bouché. Ce dessert était réellement l’une des seules choses qu’elle adorait et dont elle ne se faisait pas prier pour en prendre. Les rares personnes avec qui elle mangeait, lui disaient souvent qu’elle ne mangeait pas beaucoup et elles avaient raison. Elle ne mangeait que très peu, mais sa santé n’avait jamais été remise en question. Alors pourquoi devrait-elle se forcer à manger si elle n’avait pas faim ?

Finissant tout bonnement le shoto keki, Onotachi dû se remettre au travail. Reprenant son livre et son crayon en main, il recommença à remplir la feuille qui se trouvait devant lui. Le temps passa sans qu’il en ait la notion et après un moment, il se demanda même quelle heure il était. Cependant, il ne regarda pas sur l’horloge qui se trouvait à quelque pas de lui, il voulait avant tout finir son travail. Bon d’accord, il aurait bien voulu trouver un prétexte pour reporter cela à plus tard, mais il n’en trouvait aucun. À cette pensée, son regard se dirigea vers son chien qui s’était levé et aboyait.


-Mais qu’est-ce qu’il y a ? Tu veux jouer ?

Demanda-t-il, tout en sachant très bien qu’il n’avait pas avoir de réponse. Cherchant des yeux la balle de l’animal, il ne la trouva pas. Ordonnait à Yuuhi d’arrêter de japper, il fut exaspérer de voir qu’il ne voulait pas obéir. Mais qu’avait-il à aboyer comme ça ? Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes de japper pour rien. Lorsqu'ils se promenaient dans le parc, l'animal le faisait en voyant un écureuil. Or, il n'y avait aucune petite bête de la sorte.


_______________________________________________
Shoto keki = gâteaux à la crème et aux fruits, le plus souvent aux fraises
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Jeu 10 Avr - 8:51

* Alors Dieu...c'est lui que je dois surveiller maintenant ?...pffff...t'en as pas assez de me donner de futures victimes entre les mains...?Ils restent jamais très longtemps en vie près de moi tu le sais bien... *

Le silence le plus total. La nuit commençait à tomber. Sora était perché en haut d'une branche. Il voyait l'humain mais lui ne semblait pas l'avoir repéré. Le chien, lui, avait commencé à sentir sa présence. Ce n'était pas trop tôt. Cela faisait pas mal de temps qu'il attendait dehors que la nuit tombe pour apparaître. Pauvre humain...être surveillé par un ange de la nuit aussi peu fréquentable n'allait pas être de tout repos. Surtout quad l'ange avait un ennemi redoutable. Enfin, Dieu avait décidé de lui redonner une chance. La lune le baignait enfin de sa pâle douceur. Il se redressa de ses 1m86, et, conformément à la tradition, déploya ses ailes. Elles reflétèrent la lune quand elles s'étendirent. Large envergure noire d'où perlaient quelques gouttes de sang. La transformation était douloureuse. Il avait du serrer les dents. Il prit appui sur le tronc de l'arbre et s'éjecta enbattant des ailes pour s'engouffrer brusquement par la fenêtre ouverte de la villa de son futur protégé. Le chien aboya de plus belle. Sora le fit taire d'un seul regard. Un regard gris où se reflétait du sang. Il regarda l'humain dans les yeux. Il restait figé au milieux de la pièce. Il venait visiblement de se redresser d'un coup. Son livre était tombé. Sora n'inspirait pas la confiance en apparence. Pantalon de cuir noir sanglé, manteau de cuir clouté et sanglé également, chemise noire, chaussures noires. Avec ses ailes de la même couleur que le reste qu'il replia dans son dos sans qu'elles disparaissent, et ses cheveux longs et détachés, il ressemeblait à une vision d'apocalypse. Ce qui le sauvait était sa beauté. Il avança calmement vers le jeune homme aux traits si fins qu'à première vue il avait pensé voir une jeune fille.

- Onotachi Tsukimi ?
- O...oui...

Sans rien ajouter de plus, il avança pour se trouver à un mètre de lui, et s'agenouilla en baissant la tête. Ses ailes se froissèrent et claquèrent dans l'air. D'une voix suave et douce il ajouta :

- Dorénavant je veillerais sur vous...il semblerait que votre précédent ange gardien vous ai laissé...tomber...huhuhu...

Le jeune homme ne disait rien. Sora ne se permit pas de le regarder. Il devait trouver étrange qu'un ange de la nuit vienne pour le protéger. Généralement, ils venaient pour tuer...

- M'acceptez-vous...?...maître....?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Jeu 10 Avr - 20:27

Le chien continua d’aboyer, et cela, même plus fortement. Il semblait fixer quelque chose, mais quoi ? La petite lune regarda donc dans la même direction de l’animal qui se tu. Un jeune homme se trouvait dans le salon, certainement entré par la fenêtre, habillé de noir. Ses yeux d’un gris froid et il semblait y avoir du sang… Avait-elle bien vu ? Le livre qu’elle tenait lui échappa et tomba au sol dans un bruit mat. Surprise, voire apeurée, ce n’était pas tous les soirs qu’un inconnu entre chez vous. Il avait une apparence des plus particulières, une apparence qui vous laisse un moment sans voix. Le regard bleu du blond se déposa sur… les ailes noires de son vis-à-vis ? Ce dernier était donc un ange, mais comment se faisait-il que ses ailes soient noires et non blanches ? La réponse était facile, un ange déchu par kami-sama*. La question qui se posait était : qu’est-ce qu’un ange déchu fait chez lui ?

L’arrivant lui demanda s’il était Onotachi Tsukimi. Oui, c’était bien lui, mais lorsqu’il voulut répondre aucun son ne franchit le seuil de ses lèvres. Bien que la personne qui se trouvait devant lui était belle, elle faisait aussi peur. De toute manière, pourquoi voulait-elle s’assurer de son identité ? Mais surtout, pourquoi savait-elle son nom ? Est-ce que tous les anges, peu importe qu’ils soient déchus ou non, savaient le nom de chaque humain sur Terre ? Non, cette hypothèse était peu probable. Après tout, personne n’avait une assez grande mémoire pour stoker une telle grande quantité d’informations.


-O…oui…

Il avait finalement retrouvé l’usage de la voix, mais il restait tout de même sur ses gardes. Pendant un bref moment, il sursauta en voyant l’être céleste s’avancer pour ensuite s’agenouiller en baissant la tête. Pourquoi adoptait-il un tel comportement ? Une douce et suave lui donna la réponse : « Dorénavant je veillerais sur vous...il semblerait que votre précédent ange gardien vous ai laissé...tomber...huhuhu... » Voilà, sa supposition, sur laquelle Takeshi-san l’avait abandonné, était en réalité véridique. Maintenant, il avait un nouvel ange gardien et celui-ci était agenouillé devant lui. Tsukimi avait été surpris, apeuré et méfiant. Or, en cet instant précis, il était plutôt interloqué. Bien qu’il avait noté l’absence de son ancien ange, il n’aurait jamais pensé en avoir un nouveau aussi rapidement. À vrai dire, il aurait encore moins imaginé qu’un ange puisse autant faire penser à une vision d’apocalypse.

-Oui, mais pas de « maître », d’accord ?

Le brun venait de lui demander s’il l’acceptait en ajoutant un « maître » à la fin. Avait-il vraiment le choix ? Non. Dieu avait choisi cette personne pour être son ange gardien et n’étant qu’un simple mortel, il n’avait aucun droit de se révolter contre une telle entité supérieure. Il faut dire que cela aurait été du suicide. Mais bref, de toute manière, le petit Onotachi ne voyait pas pourquoi il n’accepterait pas son vis-à-vis. Bon d’accord, celui-ci faisait peur, mais il devait être gentil, non ? Après tout, son rôle était de le protéger, non ? Il était son ange gardien, il n’avait pas à l’appeler « maître ». À vrai dire, il devait même ne pas l’appeler ainsi. Le jeune homme finit par se sentir gêné du fait que l’individu en face de lui était toujours agenouillé. Il prit donc place au sol même, ne lâchant pas son interlocuteur du regard.

-Tu sais mon nom, mais je ne sais pas le tien, lui dit-il songeur, puis il reprit la parole. Heum… Je peux te tutoyer, ne* ?

L’ange noir l’avait vouvoyé et lui, il le tutoyait. Pourquoi ? Et bien, tout simplement parce qu’ils allaient devoir vivre ensemble. Mieux valait immédiatement essayer de s’entendre un minimum, et pour cela, il était mieux de laisser tomber les « vous » qui faisaient trop impersonnels. L’animal qui se trouvait - il ne faut pas oublier qu’il est là – à côté de son propriétaire s’en approcha. Il n’aboyait plus, mais cela se voyait qu’il n’aimait pas ce nouveau venu qui était entré par la fenêtre. Ses oreilles étaient plaquées sur sa nuque et ses crocs étaient visibles. Oh non, l’animal n’allait pas attaquer l’être céleste. Enfin, tant que ce dernier ne faisait pas de gestes brusques.

-Lui, c’est Yuuhi.

Précisa-t-il en posa sa main gauche sur la tête du canidé pour qu’il se calme un peu. Peut-être devait-il le sortir du salon avant que quelque chose n’arrive. Non, le chien n’allait rien faire, ce n’était pas dans ses habitudes d’attaquer les autres.

______________________
Kami-sama = Dieu
Ne = n’est-ce pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Dim 13 Avr - 0:53

Sora se redressa sans accorder un regard au chien qui ne le portait pas dans son coeur. De toute façon, ce n'était pas lui qu'il devrait protéger mais son maître. Dieu avait été particulièrement pervers sur ce coup là. Il l'avait mit en présence d'un homme attirant et jeune.

* Pourtant il sait que je suis facilement tenté....il n'aurait pas du me mettre avec lui...avec ma descente aux enfers...je ne sais pas si je résisterais à mes pulsions très longtemps....merci...beaucoup...Kamisama....grrrrr..... *

Il regarda encore une dernière fois son maître dans les yeux avant de détailler son corp. Mince, svelte, d'apparence fragile. Sa peau paraissait douce au toucher. Ses cheuveux blonds mettaient ses yeux en valeur. Une apparence angélique. Rien que de penser à ce qualificatif il eut la nausée. Il préféra penser adorable à la place. Il regarda la maison, puis sans demander la permission, commença à la visiter, sous le regard haineux du chien.

* Toi si tu continues à me grogner dessus tu ne vas pas vivre très longtemps...ah oui...mais il faurda l'accord de mon maître....pffff...galère... *

Il fit un tour rapide de la villa, puis revint au point de départ, Tsukimi sur ses talons. Il se tourna vers lui, il s'arrêta aussitôt. S'avançant doucement vers lui, Sora levait une main pour finalement la poser sur la joue du jeune homme, et la passer dans ses cheveux. Il sourit d'un air cynique. Pas contre lui, mais contre Dieu. Maudit tentateur.

- Vois-tu, mon Dieu ma envoyé chez toi non seulement pour que je te protèges, mais en plus pour me tenter...c'est dangereux...alors évites de trop avoir l'air aguicheur quand je suis près de toi...parce que je ne peux te promettre que je resterais de marbre...déjà là...avec ton épaule dénudée...c'est limite...

Il caressa sa joue, son cou, son épaule, et toucha enfin le tissu, le remonta doucement sur sa peau. Il avait vu juste. Elle était douce. Il émit un faible rire. Ses ailes disaprurent dans un vol de plume, qui partit par la fenêtre encore ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Dim 13 Avr - 19:17

Son interlocuteur n’avait rien dit, il semblait ne pas avoir envie de lui répondre. Pourquoi ? Aucune réponse, bien entendu. Il se releva, puis partit du salon. La seule question que se posait Tsukimi était « Où va-t-il ? » Se levant à son tour, il suivit le brun. Celui-ci fit un rapide tour de la propriété, puis revint vers leur point de départ. Lorsqu’il s’arrêta tout à coup, la petite lune ne pu faire que de même. Son regard se posa sur son ange gardien qui s’était retourné vers elle et qui venait maintenant dans sa direction. Allait-il enfin lui adresser la parole pour lui dire son prénom ? La réponse fut négative, car il posa sa main sur sa joue, puis la passa dans ses cheveux. Ne bougeant pas d’un cil, surprise par ces gestes qui lui semblaient étranges.

*Pourquoi il fait ça ?*

Oui, le jeune homme était un peu naïf, ne voyant pas tout à fait les choses comme elles se déroulaient. Il n’y avait aucune raison pour qu’il croit n’importe quoi, seulement parce que l’ange avait posa sa main sur sa joue et l’avait passé dans ses cheveux. Pourquoi son vis-à-vis avait-il un sourire cynique ? Bon là, ce n’était pas très rassurant. Ce dernier prit la parole, lui disant que Dieu ne l’avait pas seulement envoyé dans le but de le protéger. Pour quelle autre raison alors ? Pour tenter l’ange… Ne pas avoir trop l’air aguicheur, parce qu’il ne pourrait peut-être pas rester de marbre… Que voulait-il insinuer par là ? Lorsque son épaule dénudée fut mentionnée, son regard bleuté se posa sur cette partie de son corps. Ah et bien oui, la manche de son chandail avait glissé, laissant voir son épaule.

*Comment ça « c’est limite » ?*

Sur son visage, on pouvait y lire un air d’incompréhension. Il ne comprenait pas tout à fait ce que voulait dire l’ange. Enfin, il se disait surtout qu’il ne voulait pas comprendre. La main du senpai alla de la joue, au cou, puis se rendit à l’épaule pour la couvrir en remontant la manche du chandail. Par la suite, les ailes de l’individu disparurent dans un vol de plumes, ce qui fut assez impressionnant. Ce fut à ce moment, que le blond s’éloigna un peu de son interlocuteur pour aller prendre l’assiette qu’il avait déposée plus tôt sur la table basse du salon. Ceci fait, il alla pour partir de la pièce sans avoir adressé la parole à l’être céleste, mais il se ravisa et dit :

-Je ne suis pas sûr d’avoir compris tout ce que tu m’as dit, mais heum… tu veux manger quelque chose ?

Sans attendre réellement de réponse, il partit en direction de la cuisine en se disant que si le brun avait faim ou soif, qu’il le suivrait. Arrivé à destination, il déposa l’assiette sur le comptoir. La manche de son chandail avait glissé de nouveau, laissant son épaule dénudée. Ce n’était de sa faute, son haut était un peu trop grand. Et puis de toute manière, qu’est-ce que cela pouvait bien faire ? Rien en particulier. Enfin, c’était ce qu’il pensait. Et en parlant de penser, le petit Onotachi pensa tout haut, ne sachant même pas si l’ange gardien était dans la cuisine ou s’il était resté dans le salon.

-Il ne m’a toujours pas dit son nom…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Lun 14 Avr - 3:14

Sora suivit son maître jusque dans la cuisine. L'autre s'affairait sur son plan de travail. Oui il avait faim. Mais avant qu'il eut pu se manifester, le chandail tomba encore une fois dénudant à nouveau son épaule. Sora se mordit le pouce, apuyer sur l'encadrement de la porte, un sourire en coin à l'attention de celui qui ne l'avait pas regardé jusqu'à présent, et qui ignorait sans doute jusqu'à sa présence dans ce lieu. Il trouvait l'humain désespérement naïf, mais mignon et amusant. Il allait se plaire ici.

-Il ne m’a toujours pas dit son nom…
- Oh...pardon...

Tsukimi releva la tête en entendant la voix de son ange gardien. Celui-ci s'avança dans la cuisine dans pas léger et souple, sans ceser de sourire.

- Je me nomme Sora Kurosu....mais Sora suffira...et il me paraît évident que vous pouvez me tutoyer...

Pour sa part, Sora attendra un peu avant de tutoyer son interlocuteur, même s'il le lui demandait, le temps que la confiance règne. Le maître précédent de Sora, un échapper d'Asile lui semblait-il, lui avait donné la permision de le tutoyer, mais lui infligeait de sévères sévices corporels à chaques fois qu'il le faisait. Sora, dans sa légitime défense, lui avait littéralement arraché le bras au bout de quelques mois de torture, le laissant se ider de son sang sous ses yeux amusés. Dieu l'avait puni après, il s'était lui-même rendu compte de ce qu'il avait fait à son protégé et s'était enfermé dans le mutisme pendant un mois entier. Il espérait que Tsukimi n'était pas comme cela. Mais pour le savoir, il ne ferait pas d'imprudence. Le chien vint lui renifler la jambe, et passa près de son maître, sans cesser de fixer Sora. Lui aussi il fallait qu'il gagne sa confiance. Il reporta son regard à l'épaule de Tsukimi. Celui-ci avait reporté son attention à son assiette.

- Oui...j'ai faim...et j'ai un peu soif...je n'ai pas mangé pendant trois jours...quelques problèmes personnels...

Il s'approcha de Tsukimi encore un peu, ne cessant de fixer son épaule. Soit il le provoquait pour voir de quoi Sora était capable, soit il pensait naïvement que cela n'avait aucune importance, soit il ne s'en était pas rendu compte. Sora s'accouda au comptoir, en regardant Tsukimi d'un air tendre et moqueur à la fois. Il fit un petit mouvement du doigt, lent et calme, et le chandail l'accompagna. Il remontait calmement et gentillement sur l'épaule de Tsukimi, sans avoir d'autre maître que le mouvement de Sora, qui était resté à un mètre de lui, de l'autre coté du comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Lun 14 Avr - 16:25

Un « Oh...pardon... » se fit entendre, ce qui le fit tourner la tête vers la direction de la porte où se trouvait le brun. Celui-ci s’avança dans la cuisine d’un pas léger en souriant, puis il se présenta. Sora… Cela voulait dire « ciel », non ? C’était assez amusant qu’un ange ait un tel prénom. Cependant, son interlocuteur semblait être résolu pour le moment de le vouvoyer, alors qu’il lui disait qu’il lui paraissait évident que son protégé puisse le tutoyer. Cela faisait étrange. Tutoyer quelqu’un, alors que celui-ci vous vouvoie.

-Sora ? C’est joli, affirma-t-il en souriant. Tu sais, tu n’es pas obligé de me vouvoyer.

Tsukimi resta là où il se trouvait, en se demandant un moment s’il devrait cuisiner quelque chose pour la personne qui allait maintenant vivre avec lui. « Oui...j'ai faim...et j'ai un peu soif...je n'ai pas mangé pendant trois jours...quelques problèmes personnels... » Est-ce que l’ange venait réellement de prononcer ces paroles ? Mais surtout, était-ce pour plaisanter ou était-ce la vérité ? Mieux valait croire qu’il ne mentait pas avant qu’il ne meure. Mais pouvait-il mourir ? Que la réponse soit négative ou positive, cela importait peu. Ce qui importait était que son vis-à-vis mange.

-Quoi ?! Trois jours ?! Je veux bien croire que tu as eu des problèmes personnels, mais ce n’est pas une raison pour ne pas manger.

Il lui faisait la morale ? Oui, et puis ? Il le fallait bien, ne pas s’alimenter pendant trois jours était dangereux. Peut-être que ce ne l’était pas pour les anges, mais le blond ne pouvait pas le savoir. En parlant de ne pas savoir, comment se faisait-il que la manche de son chandail fut remontée toute seule sur son épaule ? Son regard se posa sur son compagnon qui se trouvait de l’autre côté du comptoir. Était-ce lui la source de ce phénomène ? Il fallait croire que oui. Cependant, son regard se fit interrogatif, comme s’il interrogeait silencieusement l’être céleste.

-Va t’asseoir, je vais te cuisiner quelque chose.

Lui dit-il en désignant de la main une salle adjacente à la cuisine qui se trouvait à être la salle à manger. Lorsque Sora quitta la pièce, il put se mettre au travail. Mais avant tout, il fallait qu’il trouve quoi faire comme repas. Ouvrant le réfrigérateur, il en sortit du poulet. Oui, pourquoi pas ? Voilà, il allait faire du yakitori*. Bon d’accord, il n’était pas le meilleur des cuisiniers, mais il n’était certainement pas le plus mauvais. Disons tout simplement qu’il se trouvait dans la moyenne. Mais bref, lorsqu’il finit le repas, il apporta la nourriture dans l’autre salle. La préparation du met ne fut pas longue, ce qui était tant mieux. Maintenant, il ne manquait que quelque chose à boire. Du saké ? La petite lune n’avait pas encore 20 ans, ce qui faisait de lui un mineur, et pourtant il en avait. Comment cela se faisait-il ? Cela était fort simple, ceci était dû au fait que certaines personnes, le croyant plus vieux qu’il ne l’était, lui en offrant.

-Tu as quel âge Sora-san ?

Mieux valait le savoir en cet instant pour ainsi lui servir une boisson alcoolisée ou non. Après tout, il ne voulait pas offrir de l’alcool à une personne qui n’était pas en âge d’en prendre. Quoique cela l’aurait surpris que le brun ait moins de vingt ans, puisque celui-ci ne paraissait pas avoir dix-huit ou dix-neuf ans. Mais bon, s’il était majeur, cela ne ferait que le bonheur du jeune homme, car il ne buvait pas d’alcool. Ce n’était pas qu’il attendait d’avoir l’âge légal pour en consommer, seulement, il n’aimait pas vraiment le goût de l’alcool.

_____________________________________________________________________
Yakitori = Ce sont des brochettes de poulet recouvertes d'une sauce et généralement accompagnées de riz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mar 15 Avr - 4:53

Joli ? Son nom ? Un peu trop angélique à son goût. Il obéit à son maître et retourna s'assoir dans le salon en attendant qu'il aie cuisiné le poulet. Des yakitori. Son plat préféré. Sora sourit en coin. Il allait décidément se plaire ici. Le chien l'avait nochalament suivit jusqu'à ce qu'il s'asseye et ne cessait pas de le fixer. La voix de Tsukimi lui parvint depuis la cuisine.

- Tu as quel âge Sora-san ?
- Euh...à ma mort j'avais 21 ans...je suis resté bloqué à cet âge...

Gros silence. Peut-être aurait-il du dire son âge sans mentionner sa mort. Enfin Tsukimi devait être habitué, il avait déjà eut un ange gardien. Peut-être n'avait-il pas voulut poursuivre la conversation pour ne pas blesser l'ange. En vérité, Sora avait du mal à accepter sa condition d'ange déchu, mais le fait qu'il soit mort ne lui posait plus de problème depuis un an. Depuis que Yûki n'étais plus à ses cotés. Il attendit encore un peu, puis il vit Tsukimi entrer avec une bouteille de saké et les yakitori. À la vue du Saké Sora sentit le feu lui monter aux joues. Il adorait ça, mais le fait était que ces derniers temps, il avait tellement déprimé que 24h/24, il était bourré. Sans parler des différentes drogues et substances qu'il avait ingurgité pendant un an. Tsukimi lui servit son verre. Sora jugea bon de ne pas le vider cul sec pour ne pas faire mauvaise impression. Tsukimi s'assit à ses cotés sur le canapé en prenant soin de bien ajuster son chandail avant de le faire. Il se mirent à manger.

- C'est délicieux Tsukimi...c'est ton métier ? Dieu ne m'a pas donné beaucoup d'information sur toi avant de m'envoyer là...

Cette remarque du faire plaisir à Tsukimi car il eut du mal à cacher le rouge de ses joues. Cela fit rire Sora. Il ferma les yeux en riant, et quand il les rouvrit, son regard tomba directement sur l'épaule dénudée de Tsukimi. Il crut que son coeur allait sortir de son torse. Il ne détachait pas son regard de sa peau. Il avait si bien ajusté son chandail pour que son épaule gauche ne soit pas dénudée que maintenant il tombait du coté de l'épaule droite. Il était si proche. Il n'avait rien remarqué et continuait de manger toujours sous le choc du compliment de Sora. Celui-ci se pencha en avant et approcha sa tête de l'épaule. Il sentait le parfum de la peau douce du jeune homme qui n'était qu'à 2 centimètres de ses lèvres. Il les posa sur son épaule pour l'embrasser. Tsukimi tourna la tête vers lui alors qu'il ne décollait pas ses lèvres de sa peau. Il caressait son épaule ainsi, en fermant les yeux et se maudissant mille fois son imprudence et son impolitesse. Mais c'était trop bon. Il posa sa main droite sur le genoux de Tsukimi et le caressa sans cesser de parcourir son épaule nue de ses lèvres aventureuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mar 15 Avr - 15:25

21 ans à sa mort. À cette information, Tsukimi resta silencieux. De toute manière, qu’aurait-il pu dire ? Lui demander comment il était mort ? Non, c’était beaucoup trop indiscret de sa part. Rejoignant son interlocuteur qui se trouvait dans le salon, une bouteille de saké dans une main et les yakitori dans l’autre, il déposa le tout sur la table basse. Par la suite, il servit son invité et fit sortir Yuuhi de la pièce. Le chien semblait ne pas apprécier l’ange et cette animosité semblait être réciproque. Mieux valait qu’ils ne soient pas trop en contact, voilà pourquoi il fit sortir l’animal de la pièce et qu’il ferma la porte. Ceci fait, le jeune homme alla s’asseoir sur le canapé à côté du brun, tout en prenant soin d’ajuster son chandail. Après tout, la vue de son épaule dénudée semblait déranger Sora. Il n’avait pas vraiment compris pourquoi, mais il ne voulait pas l’indisposer.

Son compagnon lui dit que c’était délicieux et lui demanda si c’était son métier, tout en expliquant que Dieu ne lui avait pas donné beaucoup d’informations à son sujet. Seulement, ce compliment qui portait sur la nourriture que la petite lune avait préparée la fit rougir. Il faut préciser que le rire de l’ange n’arrangea rien, la faisant encore plus rougir. Secouant la tête de gauche à droite en disant un petit « uun* » comme seule réponse pour la question qu’il avait posée. Non, ce n’était pas son métier, mais étant encore sous le choc du compliment, elle n’avait pas dit quel métier elle exerçait. Passant sa main droite dans ses cheveux, lorsque le blond la baissa, la manche de son chandail glissa pour dévoiler la peau de son épaule droite. N’ayant rien remarqué, il mangea en silence, tout en se disant qu’il était idiot d’avoir rougi pour un simple compliment.

Cependant, ses joues redevinrent rouges lorsqu’il tourna la tête vers son compagnon qui avait ses lèvres sur son épaule. La main de ce dernier se posa sur le genou de l’humain pour le caresser, alors que ses lèvres parcouraient la peau dévoilée de son épaule. Le petit Onotachi avait bien vite lâché sa brochette de poulet, fixant la personne qui prenait des libertés à son sujet. Il aurait voulu dire quelque chose, mais quoi ? Malgré lui, il frissonna sous ces caresses et ne pouvait nier qu’elles étaient agréables. Se laisser faire ? Oui, non… Il y a quelque temps, il aurait repoussé violemment son interlocuteur. Cela, surtout parce qu’il n’avait pas accepté son orientation sexuelle, ce qui n’était plus le cas. Mais était-ce des raisons pour le laisser faire ?


-…Sora-san…watashi…anata…*

Un discours presque cohérent et compréhensible. Tout en disant ces mots qui formaient presque une phrase, il repoussa doucement son ange gardien qui ne semblait pas vouloir se décoller de lui. Oui bon, si celui-ci continuait d’insister, il ne savait pas vraiment s’il serait en mesure de le repousser une nouvelle fois et de lui faire comprendre qu’il ne voulait pas. D’accord, il ne voulait pas pour le moment, mais cela pouvait si facilement changer.

_______________________
Uun = non
Watashi = je
Anata = tu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mer 16 Avr - 3:32

Les mains de Tsukimi parvinrent à détacher les lèvres de Sora de leur péché. Celui ce mordit la lèvre inférieur pour se punir et en même temps savourer le dernier contact qu'il avait eu avec son épaule. Il enleva aussitôt sa main du genoux de son maître d'un air confu.

- Je suis désolé...mais je vous avais prévenu...

Il lui lança un regard moqueur et doux à la fois. Se reconcentrant sur son assiette, il passa une main sans regarder ce qu'il faisait sur l'épaule de son protégé pour remonter son chandail sur sa peau, presque à regret. L'ange ne rougit pas. Il avait assez de caractère pour 'sen empêcher. Quel dommage. Enfin il comprenait son maître. Ils ne se connaissaient pas. Cela viendrait sans doute avec le temps. En espérant qu'il fasse plus attention à son mode vestimentaire. En y pensant il sourit de nouveau en coin. Un sourire peu rassurant qu'il tenta de masquer, même si l'envie de rire était assez forte. Lechien s'était mi à piailler derrière la porte. Il avait sentit le danger ? Brave bête. Sora finit ses yakitori en silence, but son verre de saké cul sec et se leva pour tout débarasser. Il était tout de même un peu vexé. D'habitude les personnes qu'il embrassait se laissaient faire. C'est un Sora un peu boudeur qui s'engouffra dans la cuisine et rangea ses ustensiles dans le lave-vaisselle. Il resta là silencieux, seul, debout devant lévier. Le contact de Tsukimi était vraiment agréable. Il passa ses doigts sur ses lèvres gourmandes. Il avait conscience de l'avoir gèné. Le seul problème était qu'il ne savait pas comment s'excuser. S'excuser...lui ? Un ange de la mort ?

- Fufufu...je suis vraiement trop bête...il va bien falloir que j'accepte ma condition...mais je me suis tellement accroché à ma forme humaine que j'en ai oublié d'accentuer mon coté ange protecteur....je ne sais même pas si je tiendrais le coup face à des démons...je ne sais même pas si la magie angélique coule encore dans mes veines....je suis...pitoyable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mer 16 Avr - 5:48

[hj : désolée, je n'ai pas le temps de faire mieux T.T]

Après avoir repoussé Sora, celui-ci lui dit « Je suis désolé...mais je vous avais prévenu... » Donc c'était de sa faute ? Mieux valait ne pas répliquer, de toute manière, les mots restaient coincés dans sa gorge. Le silence est d'or, à ce qu'on dit. Il faut croire que c'est vrai. Ce fut ainsi qu'ils se remirent à manger, alors que le chien se faisait entendre de l'autre côté de la porte. Ouvrir la porte ? Non, mieux valait ne pas faire une telle idiotie.

L'ange se leva et débarrassa la table pour se rendre dans la cuisine. Il semblait... boudeur ? Était-ce le terme qui explique le mieux l'apparence de cet homme ? Oui, ça l'était. Tsukimi se leva à son tour pour sortir du salon. Oh non, il n'alla pas rejoindre son interlocuteur, il alla plutôt dans sa chambre se changer. Son habillement semblait... perturber l'être aux plumes noires, donc il était préférable qu'il se change. Troquant son chandail pour une chemise bleue, il redescendit pour aller retrouver son invité. Lorsqu'il fut arrivé à destination, il ne put entendre qu'un « pitoyable ».


-Nani* ?

Demanda-t-il en s'approchant de son compagnon, mais il ne lui laissa pas la chance de parler, car il reprit par la suite la parole. Le brun était partit en boudant, mais pourquoi ? Parce qu'il ne s'était pas laissé faire ? Peut-être que oui, peut-être que non. Mais aussi, pourquoi avait-il dit le mot « pitoyable » ? Trop de questions et si peu de réponse.

-Sora-san, j'ai fait quelque chose de mal ?

____________________________
Nani = quoi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mer 16 Avr - 11:47

Sora se tourna vers son maître l'air interloqué. Sa mine boudeuse était partie, mais son âme avait encore ce visage alors qu'il s'adressait à Tsukimi.

- Bien sûr que non...c'est moi qui suis pitoyable...et..enfin...laissez tomber....ça n'a pas grande importance...vous n'étiez pas obligé de changer de chemise...je pouvais juste éviter de vous regarder...

Sora se sentait mal à l'aise. C'était étrange, il n'avait pas l'air de lui en vouloir pour son baiser, mais le fait qu'il ne se soit pas laissé faire le gênait un peu. Cela aurait été plus simpole. Et encore plus s'il avait pu se retenir. Il fronça les sourcils et détourna le regard, craignant que Tsukimi prenne ce regard haineux pour lui.

- Il se fait tard...vous devriez aller vous coucher...je viendrais vous border huhu...allez...

Il sortit de la cuisine en effleurant sans faire attention, la hanche de Tsukimi. Il passa la porte en se mordant encore les lèvres et se dirigea vers la fenêtre. Il passa sur le balcon, monta sur la balustrade, et décida de s'assoir vite fait avant que l'humain ne croie qu'il voulait sauter du balcon. Il se serait fait mal, mais ça aurait guérit. Laissant l'air du soir s'engouffrer dans ses cheveux défaits et laissant la lune caresser de ses rayons laiteux sont beau visage, Sora ferma les yeux en basculant sa tête en arrière pour mieux profiter de l'air pur de la nuit. Comment l'air pur pourrait-il caresser un être renié de la lumière ? Il ne le savait pas, mais cela marchait, et l'appaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mer 16 Avr - 13:12

Tsukimi regarda son interlocuteur qui disait que c'était lui-même qui était pitoyable et qu'il n'avait pas eu à changer de vêtement, puisqu'il aurait pu éviter de le regarder. Un certain malaise c'était indéniablement installé entre eux, mais que faire pour qu'il disparaisse ? Parler de tout cela était une solution, mais pour dire quoi ? Il n'y avait pas grand chose à dire. De toute manière, le jeune homme ne dit rien, restant silencieux. Par la suite, Sora reprit la parole pur dire qu'il se faisait tard et que le blond devrait aller se coucher, tout en ajoutant qu'il viendrait le border. La dernière partie de ses paroles, la petite lune fut en quelque sorte content. Ne vous méprenez pas, il était content parce que cela lui faisait penser au comportement que sa grand-mère avait envers elle lorsqu'elle était plus jeune.

L'ange sortit de la cuisine et se mit debout sur la balustrade du balcon. Qu'allait-il faire, allait-il sauter ?! Heureusement, il s'assit. Restant immobile, elle se dit qu'il valait peut-être mieux le laisser seul pour le moment. Après tout, il se trouvait pitoyable, ce qui n'avait pas raison d'être. Mais comment lui faire comprendre ça ? Il n'y avait pas réellement de moyens qui lui venaient à l'esprit. Ce fut pour cette raison qu'elle sortit de la cuisine pour finalement retourner dans la chambre. Arrivé à l'endroit prévu, il se changea rapidement pour revêtir son pyjama. Par la suite, il alla rejoindre l'être tout en noir.


-Sora-san, dit-il pour indiquer qu'il était là, puis il reprit la parole. Heum... je... veux-tu dormir avec moi ?

Gêné en ce moment ? Oui l'humain l'était. Après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on demandait à quelqu'un de partager le même lit. Surtout que les chambres ne manquaient pas dans la villa. Seulement, il voulait être avec son ange gardien. Il n'aimait pas dormir tout seul, mais était-ce une raison pour ainsi l'inviter dans sa chambre ? Certains diraient que oui, alors que certain diraient que non. C'était un point de vue discutable. Mais bref, le petit Onotachi attendit une réponse, alors que ses joues rougissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Jeu 17 Avr - 1:33

Interloqué, Sora regarda son maître un long moment avant de reprendre ses esprits. Il essaya de sourire mais n'y arriva pas. L'huamin savait quel était le danger, mais il lui avait quand même proposé de dormir à ses cotés. À quoi jouait-il ? En plus il était à nouveau rougissant, comme une jeune fille à qui on vient de proposer : "Tu viens danser ?". Il le détailla rapidement. Il était réellement mignon dans son pyjama. Sora détourna le regard. Que fallait-il répondre. Si son maître le lui demandait, c'était qu'il le voulait lui aussi, alors pourquoi refuser ? Cela l'aurait sans doute blessé, en plus, il était normal qu'un ange reste près de son protéger pour veiller sur lui aux heures les plus sombres de la nuit.

- Oui...je veux bien...je vous rejoins de suite...

Tsukimi monta dans sa chambre. Sora regarda vers le ciel avec un étrange sourire. Ironique et en même temps calme et doux. Il ne savait plus comment il devait réagir. Cet humain était tellement différent des autres. Il espéra_t sincèrement qu'il saurait le protéger mieux que ce qu'il avait fait avec les autres. Aucun n'avait survécu. Tout ça à cause de ce démon. N'en n'aurait-il jamais assez de le traquer. Sora s'adressa aux ténèbres du jardin en dessous de lui. Il s'avait que le démon l'entendrait d'ici.

- Laisses-moi tranquille...

Il quitta sa balustrade, et monta vers la chambre de Tsukimi. Le chien n'était pas là. Tant mieux. Il poussa la porte. Tsukimi était déjà dans son lit. Sora s'accrocha au cadre de la porte, se demandant si c'était une si bonne idée d'avoir accepté. Il s'approcha du lit, et resta debout à coté. Il ne voulait pas lui faire de mal. Il ne voulait pas lui faire peur. Mais se contrôlerait-il assez ? Il enleva son manteau et sa chemise noire sanglée, laissant apparaître des cicatrices fines, mais vestiges d'une douleur innomable. Sale démon. Son corp était musclé et il émanait de lui un parfum sucré, vestige de son passage au paradis pendant un temps assez long. Il défit sa ceinture, mais stoppa net son geste.

- Euh...je suis désolée de devoir vous demander cela, mais je ne sais pas comment me vêtir pour la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Jeu 17 Avr - 10:48

La réponse tarda, mais vint, heureusement. Sora voulait bien, il lui disait même qu’il allait le rejoindre dans peu de temps. Content, il monta rapidement dans sa chambre, comme s’il avait eu peur que son interlocuteur aurait finalement décidé de refuser l’offre qu’il lui avait faite. Bref, lorsqu’il fut dans sa chambre, le blond s’emmitoufla dans les couvertures. Le sommeil aurait pu le gagner, après tout, il se faisait tard. Mais il semblait attendre avant de sombrer dans le sommeil. Attendre que son ange gardien soit à ses côtés. Est-ce que cela allait être encore long ? Que faisait-il en bas assit sur la balustrade du balcon ? À quoi pensait-il ? Que des questions dont il n’avait aucun moyen d’avoir de réponses. À moins qu’il ne lui demande. Or, s’il le ferait, cela serait sans aucun doute inapproprié, puisque cela ne le concernait nullement.

Heureusement pour la petite lune, l’individu habillé en noir entra dans la pièce. Il enleva son haut, laissant voir des cicatrices. Elle ne dit rien, observant seulement. Cependant, bien des questions se créèrent dans son esprit. Par exemple : « Pourquoi a-t-il autant de cicatrices ? » et « Qui les lui a faites ? », etc. Par la suite, il stoppa son geste lorsqu’il allait enlever son pantalon. Il lui dit même qu’il ne savait pas comment se vêtir pour la nuit. Sortant de son lit, elle alla jusqu’à une armoire et en sortit un bas de pyjamas qu’elle tendit à son compagnon.


-Je ne pense pas qu’un de mes chandails pourraient te faire, gomen.

Expliqua-t-il, puis quand le brun prit le vêtement qu’il lui tendait, il retourna sous les couvertures. Il se tourna même sur le côté, pour ainsi faire dos à l’être céleste. Pourquoi ? Parce que s’il voulait se changer, ce qu’il allait faire, il ne voulait pas le fixer comme il le faisait déjà. Après tout, cela pouvait être embarrassant et même gênant. Bon d’accord, Sora ne semblait pas être quelqu’un de très pudique. Seulement, ce n’était pas une raison pour l’observer. Attendant qu’il ait finit de se changer, Tsukimi se demanda où était Yuuhi. Oh non, il ne s’inquiétait pas, il savait que l’animal se trouvait dans la villa. La question qui se posait était tout simplement : « où dans la villa ? »

-Tu peux éteindre la lumière ?

Oui, la lumière était toujours ouverte et puisque l’ange était debout, pourquoi ne pas lui demander d’aller l’éteindre ? Regardant par la fenêtre, bien qu’elle était un peu éloignée du lit, le jeune homme pouvait voir le ciel ainsi que quelques étoiles. Seulement, la lune lui était inaccessible pour le moment. Un peu triste ? Oui, un peu. Il aimait regarder cet astre avant de s’endormir, c’était une habitude qu’il avait prise depuis son plus jeune âge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Ven 18 Avr - 2:11

Sora enfila le pyjama en vitesse. Le tissus était agréable sur sa peau douce. Il jetta un oeil à Tsukimi qui s'était retourné. Il était vraiment adorable. Il lui demanda s'il pouvait éteindre la lumière. Sora claqua des doigts et la lumière s'éteignit. Il n'avait pas besoin d'aller appuyer sur l'interrupteur, il devait avouer que c'était tout de même pratique d'être un ange...même déchu. Il souleva la couverture et s'allongea face à son maître qui lui tournait encore le dos. Il rougit dans l'ombre. Il resta ainsi sur le coté, ne sachant que faire pour que son maître se sente en sécurité. Il s'approcha de son oreille et lui murmura d'une voix douce, calme et agréable, un faible :

- Bonne nuit

Au coeur de la nuit, Sora ressemblait plus à un doudou à caliner qu'à un ange de la mort dépravé et dangereux. Il s'enfouit sous la couette. Allait-il pouvoir s'endormir avec un jeune homme aussi séduisant à coté de lui. Mieux valait qu'il se tourne de l'autre coté pour ne pas être tenté. C'était vraiment une torture. L'éclat de la lune qui restait encore invisible par la denêtre faisait resplendir les cheveux du blond d'une lueur cristalline et suave. Sora avança une main pour caresser les cheveux du jeune homme, mais celui-ci avait finalement décidé de se retourner. Il reposa sa main près de lui. Il ne fermait pas les yeux. Il voulait le regarder s'endormir. Il aurait pu ne pas dormir de la nuit pour le veiller s'il l'avait désiré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Ven 18 Avr - 19:06

[Hj : c'est court, gomen]

Sora lui murmura un « Bonne nuit » qui fit frissonner le blond. Cependant, celui-ci ne répondit pas, restant silencieux. Son compagnon était à côté de lui, si proche et pourtant si loin. Pensant qu'il dormait peut-être, car lui aussi il ne disait pas un seul mot, Tsukimi se retourna et pu croiser son regard. Ce simple contact visuel le fit un peu rougir, mais il ne s'en préoccupa pas. Se rapprochant de son ange gardien, il alla jusqu'à se blottir contre lui. Tant qu'à dormir ensemble, ils pouvaient bien se coller un peu, non ? Bref, le jeune homme était tout proche de son invité et il put sentir le parfum qui émanait de la peau de l'autre. C'était un parfum sucré, il avait presque envie de mordre l'autre X3

-Tu sens bon.

L'humain ne savait plus réellement où regarder. Étant à proximité de l'autre individu, son regard bleu s'était inévitablement posé sur les cicatrices qu'il avait. Pour une deuxième fois, il se demanda comment le brun les avait eu. Sans demander la permission, sans se préoccuper si cela allait gêner l'autre, la petite lune effleura du bout des doigts les cicatrices de son compagnon. Elle avait vraiment envie de lui demander comment il s'était fait cela, mais elle savait que c'était beaucoup trop indiscret. Elle resta donc silencieuse, effleurant toujours la peau de l’être céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Sam 19 Avr - 3:09

Sora rougit quand son protégé caressa ses cicatrices. Non. Pas encore. Il plissa les yeux sous l'effort. Il posa sa main sur celle de Tsukimi et la maintint ainsi pendant quelques secondes. Puis, il ôta sa main de la sienne pour la passer dans la crinière blonde de l'humain, calmement et lentement. Il était si près. Si près. Il sentait son souffle chaud sur sa peau. Sora ne pouvait plus se contenir. Il approcha sa tête de celle de Tsukimi et caressa ses lèvres avec les siennes. Tsukimi plissa les yeux. De dégout ? De plaisir ? Sora n'aurait pu le dire. De toute façon, il avait commencé, et ne pourrait arrêter que sur les ordres de son maître. Pour qu'aucun ordre ne puisse lui parvenir par la seule voix, il obstrua la bouche du jeune homme en l'embrassant. Sa langue joua les aventurières dans sa bouche. Tsukimi n'émit qu'un gémissement alor que Sora mettait sa main droite à l'intérieur de sa cuisse pour lui écarter les jambes et s'y loger passant sur lui.

- Pourquoi me tentez-vous...? Mmmmh...

Il soupira en passant sa langue sur son cou gracile et fragile. Ses deux mains posées sur les hanches de son protégé maintenaient son bassin sur le lit. Il embrassait le creux de son cou, défit les bouton de son pyjama d'un simple mouvement de tête et lècha son torse.

- Je vous fais peur avec mes cicatrices...? Je suis navré...c'est vrai qu'il est étrange pour un ange d'avoir des marques sur son corps...pardon...mmmmh...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Sam 19 Avr - 20:08

Tsukimi leva les yeux vers le visage de son compagnon lorsque celui-ci posa sa main sur la sienne. L’avait-il gêné en effleurant ses cicatrices ? Il fallait croire que oui, puisque l’ange rougissait. Il s’apprêtait pour s’excuser, puisque cela n’avait jamais été dans ses intentions, seulement les lèvres du brun vinrent caresser les siennes. Par la suite, ce dernier l’embrassa, sa langue allant jouer avec sa consoeur. La petite lune aurait voulu dire quelque chose. La situation l’embarrassait, en quelque sorte, mais elle ne voulait pas le repousser une nouvelle fois ou peut-être n’en avait-elle tout simplement pas la force ? De toute manière, lorsque le baiser prit fin, l’ange déchu mit une main à l’intérieur de sa cuisse pour lui faire écarter les jambes, pour ainsi se mettre au-dessus d’elle. Tout ce qui franchit ses lèvres fut un gémissement.

Pourquoi le tentait-il ? Le jeune homme ne l’avait pas fait exprès, mais il ne pouvait pas dire qu’il en était mécontent. Son ange gardien l’embrassa au creux du cou, maintenant son bassin sur le lit en le tenant par les hanches. D’un simple mouvement de la tête, les boutons du pyjama du plus jeune furent défaits et le senpai lécha le torse de son petit protégé, ce qui fit que ce dernier se cambra un peu. « Je vous fais peur avec mes cicatrices...? Je suis navré...c'est vrai qu'il est étrange pour un ange d'avoir des marques sur son corps...pardon...mmmmh... » Oui et non. Il n’avait pas réellement peur, il s’inquiétait surtout pour son vis-à-vis. Lorsque celui-ci remonta vers son visage, il mit ses bras autour de son cou, le rapprochant de son visage. Il lui souffla alors à l’oreille :


-Sora… Ne t’arrête surtout pas…

Ceci dit, il lui mordilla légèrement l’oreille. Il appréhendait un peu la suite des évènements, après tout, il n’était que très peu expérimenté dans ce domaine. Sa première fois avait été il n’y a pas si longtemps que ça et en plus il avait été le seme. Oui, vous avez bien lut, il avait été le seme. Or, dans la situation présente, il allait plutôt être celui qui allait être dominé. Personne ne l’avait encore fait sien en le prenant, alors il était un peu inquiet pour le comment cela allait se passer. Mais bref, Onotachi passa une main dans les cheveux de son partenaire pour ensuite lui caresser son dos. Ses gestes étaient lents et auraient pu en agacer plus d’un, mais ils avaient tout leur temps, alors pourquoi se presser ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Lun 21 Avr - 9:33

Sora sentit les mains calines de Tsukimi sur son dos tout autant marqué de fines cicatrices que son torse et son ventre musclés. Il prenait tout son temps pour parcourir le corps de son protégé. Si Dieu le voyait en ce moment, il devait être dans tous ses états. Un sourire de délectation étira ses lèvres lorsqu'il pensa que l'humain l'avait finalement accepté. Cela avait été plutôt rapide, mais Sora devait bien avoué qu'il n'aurait jamais rien tenté si tôt si l'humain n'avait pas été si négligeant. Tout cela n'était pas pour luidéplaire après tout, parcequ'il prenait vraiment du plaisir à frotter son torse nu contre celui de Tsukimi. Il mordillait la machoire du jeune homme tout en caressant l'intérieur de ses cuisses, pour finalement poser sa main sur son entre-jambe et le caresser en cet endroit. Tsukimi respirait bruyamment, Sora aussi, mais perdait ses soupirs dans la nuque de l'autre en lui lèchant la peau. La lune éclairait à présent les deux être aux corps entremèlés de ses pâles et doux rayons, comme pour les protéger et les apaiser. Quel était le crime de Sora après tout ? Il valait mieux faire l'amour que la guerre non ? Ce moment de tranquilité et de plaisir partagé l'empêchait sans doute de tomber dans des cotés bien plus noirs de sa personnalité de déchu. Dieu pourrait bien s'en contenter pour le moment. Au lieu d'égorger des gens dans la rue sans d'autre raison valable que sa folie, il était allongé avec son protéger, en train de le protéger, et de satisfaire ses propres désirs. Il sentait l'envie de Tsukimi et voulait combler ses manques. Il passa sa main dans ses cheveux en même temps qu'il ordonnait à son bas de pyjama de descendre sur ses jambes pour découvrir sa peau au parfum et à la douceur angéliques.

- Cela vous plait-il...Tsukimi-san ? Arriva-t-il à prononcer dans un souffle.

Puis il descendit plus bas en suivant l'axe de la colonne vertébrale. Il passa sur le nombril et arrêta ses baisers juste au dessous, parcourant chaque parcelle de cette petite partie de peau avant de descendre sous la ceinture. À cet instant, Tsukimi lui attrappa la tête et passa sa main dans ses cheveux bruns. Le blond se cambra tant et si bien que son dos décollait du matelat d'au moins dix centimètre. Sora maintenait ses jambes écartées pour ne pas être gené dans son entreprise, et souriait devant la réaction du jeune homme. Il sentit bien vite un liquide chaud et subtile couler dans sa bouche. Il le récupéra avec une expression de satisfaction et de plaisir intense. Tsukimi gémissait assez fort maintenant.

* Huhu...tu aimes ça hein ? *

Il cessa l'entreprise pour revenir embrasser son torse. Le blond le regarda. Le regard gris de Sora le pénétra. Sora nota un petit sourire que le jeune homme lui envoya en détaillant son visage. Il approcha son index de celui-ci, et le passa sur sa lèvre inférieure pour récupérer un peu du liquide qui avait coulé là, et que Sora avait assimilé à sa transpiration. Ils étaient tous les deux en nage. Sora rit gentillement en le voyant agir. Tsukimi-san gardait ses mains sur les hanches minces de Sora avec un sourire appréciateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Lun 21 Avr - 16:01

Chaque caresse, chaque baiser, chaque petite chose que faisait Sora l’enivraient et lui faisaient perdre la tête. Le blond respirait bruyamment, alors que ses joues devenaient peu à peu rouges. Oh non, ce n’était pas de la gêne, seulement son corps commençait à s’échauffer. Il faut dire qu’il ressentait aussi une chaleur au creux de ses reins et celle-ci se faisait de plus en plus présente. Mordillant l’épaule de son partenaire, alors que celui-ci passait une main dans ses cheveux, il put sentir le bas de son pyjama descendre sur ses jambes. Vraiment, la magie des anges était pratique. L’homme lui demanda dans un souffle si cela lui plaisait. Comment cela aurait-il pu être le contraire ? Ne voyait-il pas comment il réagissait ? Tout son corps répondait à cette simple question dont la réponse était plus qu’évidente.

-Un*

Un seul mot, il ne dit qu’un seul mot pour répondre, mais cela était bien suffisant. Lorsque son ange gardien descendit en dessous de la ceinture, la petite lune lui attrapa la tête en passa une main dans ses cheveux bruns, alors que l’autre tenait le drap du lit. Elle se cambra plus qu’auparavant, gémissant, alors que son vis-à-vis lui maintenait les jambes écartées. C’était une sensation étrange, mais vraiment très agréable. Cependant, s’il continuait ainsi, elle n’allait pas pouvoir se retenir encore bien longtemps et ce fut le cas. Arrêtant ce qu’il faisait pour venir embrasser son torse, elle le regarda et leur regard se croisa. Mettant ses mains sur les hanches de l’être céleste, celui-ci rit gentiment. Profitant de ce moment d’inattention, elle le renversa sur le côté pour se retrouver au-dessus de lui. Elle jouait peut-être le rôle du uke dans leur relation, mais elle ne comptait pas ne rien faire en le laissant agir à sa guise.

Posant un délicat baiser sur les lèvres de l’ange, ses lèvres descendirent tranquillement vers son cou, puis vers son torse. À cet endroit, sa langue passa sur les billes de chair, les mordillant parfois. Pendant ce temps, ses mains s’affairaient à enlever le bas de pyjama à son partenaire. Ceci fait, Tsukimi frotta son bassin contre celui de l’homme. Cette chaleur au creux de ses reins ne l’avait pas quittée et n’était pas prête à le faire. Tout ce qu’elle faisait était de faire comprendre à l’humain que le désir était là. Embrassant et lécha chaque parcelle de peau qui était à sa portée, il ne savait pas si son compagnon avait apprécié qu’il soit maintenant en dessous, mais il ne semblait pas s’en plaindre pour le moment. Il avait beau se laisser dominer par Sora, en ce moment il voulait aussi contrôler la situation. Bon d’accord, il se voyait mal être le seme avec lui, mais ce n’était pas une raison pour qu’il le laisse tout contrôler.


_______________
Un = oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mar 22 Avr - 6:13

Une lueur quasiment démentielle parcourut un instant le regard de Sora tellement le plaisir était intense. Il se retint de griffer le dos de Tsuki tandis que celui-ci descendait de plus en plus bas sur son ventre. Il se redressa et colla son corps à celui de Tsuki presque en position assise, l'attrappant dans le dos pour le maintenir contre lui avec un rire amusé.

- Alors vous voulez me maîtriser...? Pourquoi ne pas me dominer complètement...c'est facile pour vous à présent...je suis en dessous...aaaah...vous pouvez tout simplement me retourner..huhuhu...allez-y...je me laisserais faire avec plaisir...

Il se dégagea un peu de l'étreinte de son partenaire de jeu en lui lèchant la machoire d'un air cynique et adorateur à la fois. Il passa sa langue sur celle de l'humain avec ce même sourire, en le pénètrant de son regard gris où commençait à rougoyer la couleur du sang. L'émotion et sa tendance de déchu à être attiré par ce liquide sans doute. Pour ne pas gêner Tsukimi il baissa les yeux pour poser son front sur l'épaule de l'autre, en encaissant avec quelques gémissements les coup de hanche que lui donnait le blond contre son bassin.

- Ne me prenez pas comme une fille voyons...hahaha...ce serait bien meilleur de l'autre coté...pour nous deux...

Il lança un regard tentateur du coté de Tsuki. En théorie il possédait un pouvoir pour rendre l'attirance sexuelle insoutenable pour les deux, mais il avait peur de manquer son coup. Cela ne faisait pas longtemps que l'effet d'une drogue s'était dissipé, et il préférait attendre encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Mar 22 Avr - 18:41

Son compagnon se redressa pour se mettre en position assise. À ce moment, Tsukimi arrêta tout mouvement, le regardant avec un petit air interrogateur. Pourquoi se redressait-il ? Avait-il fait quelque chose de mal ? Il fallait croire qu’il s’en faisait pour rien, puisque le brun l’attrapant dans le dos pour le maintenir coller contre lui en souriant. Celui-ci lui prit la parole par la suite. Le maîtriser ? Cela n’avait pas été dans ses intentions en le renversant pour se retrouver au-dessus, mais puisqu’il disait qu’il se laisserait faire avec plaisir, pourquoi ne pas le dominer ? Cependant, il crut bon de vérifier si son interlocuteur était sérieux. Après tout, ils ne se connaissaient que depuis peu.

-Hontouni* ?

Il n’eut pas besoin que son partenaire parle, les gestes que ce dernier faisait lui répondaient. Son regard était gris, mais semblait devenir rougeâtre, était-ce normal ? Peut-être que oui, peut-être que non. Il faut avouer que la petite lune ne s’en préoccupait pas réellement. L’envie et le désir étaient trop grands pour qu’elle puisse réfléchir normalement. Tout ce qui lui importait pour le moment était le plaisir que ce soit pour elle ou pour Sora. Prenant celui-ci, ses gémissements s’entremêlaient avec les siens. Il lui dit même de ne pas le prendre comme une fille, que ce serait meilleur de l’autre côté. Elle ne dit rien, l’embrassa langoureusement tout en se retirant. Le faisant se retourner doucement, elle se mit derrière lui, posant quelques baisers sur le dos de l’ange. Par la suite, elle passa sa langue le long de sa colonne vertébrale. Sa main droite s’appropria l’entrejambe de son compagnon, faisant des mouvements de va-et-vient, alors que sa main gauche effleurait les cicatrices se trouvant sur le dos du brun.

Pourquoi n’était-il toujours pas en son ange gardien ? C’était simple. Il voulait que celui-ci soit encore plus sous l’emprise du désir. Il voulait même peut-être l’entendre le supplier de le prendre. Certes, il se pouvait que l’être céleste le renverse pour se redevenir le dominant et ainsi reprendre la situation en mains. Mais même dans ce cas, le blond serait content. Pour lui, le fait d’être seme ou uke lui importait peu. Oui bon d’accord, être le dominant dans cette relation lui faisait bizarre. Après tout, Sora était bien plus musclé et semblait avoir plus d’expérience. Mais en même temps, il ne pouvait pas dire que c’était désagréable. Certes, il n’avait pas encore vécu une relation où il était le uke, donc il ne savait pas quelle sorte de sensations il pouvait avoir. Être en quelqu’un et sentir une personne en nous sont deux sensations bien différentes.


____________________
Hontouni = vraiment

[Hj : au fait, je voulais savoir, de quel drogue parles-tu ? (dernière phrase de ton post) X3]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   Sam 3 Mai - 2:27

Sora souriait sans dire un mot pendant que Tsukimi prenait son temps, s'appropriait son entre-jambe et se frottait contre lui, lentement dans un mouvement de va-et-vient. Si seulement Sora pouvait faire quelque chose pour accroitre leur tension. Fallait-il tenter l'expérience ? Il ne l'avait jamais fait mais s'en sentait capable. Et si cela tournait au désastre. Comment un rapport pouvait-il tuer quelqu'un ? S'était inscencé !

- Tsukimi-San....je vais essayer quelque chose...n'ayez pas peur...

Tsukimi lui mordillait encore l'épaule avec douceur quand Sora posa sa main droite sur le flanc de celui-ci. Il concentra une sorte d'énergie invisible à l'oeil nu dans sa main. Il resentait déjà du plaisir rien quand faisant cela. Un mince sourire étira ses lèvres. Il propulsa l'énergie dans le corps de Tsukimi qui eut un sursaut et lui mordit sauvagement l'épaule. Leurs deux corps entremelés permettaient la pleine diffusion de la chaleur qui pénètrait le corps de l'humain. Il cria de plaisir sans lâcher l'épaule de Sora qui se mit à saigner abondamment. Mais Sora s'en fichait. Il avait atteint son but premier. Il sentit Tsukimi le pénètrer d'un coup de hanche. La chaleur qu'ils ressentaient tous deux au niveau des reins était insoutenable, comme l'ange déchu l'avait prévu. Sora encaissait de violent coup de hanche. Lui et l'humain haletaient, soupiraient, gémissaient à l'unisson. Ils étaient en parfaite osmose. Comme si leurs corps ne faisaient plus qu'un, leur coeur battant au même rythme. Sora attrappa la tête du blond par l'arrière et le ramena vers la sienne pour l'embrasser. C'était étrange. D'habitude, Sora avait toujours été le pénètrant. Il se jura que la prochaine ois il procurerait ce plaisir à Tsukimi. Peut-être ce soir si celui-ci le demandait. Il partagerait alors équitablement la tâche. Tsukimi de son coté ne lâchait pas l'entre-jambe de Sora, prenant plaisir à le garder en sa possession, bloquant Sora de ses mains, l'une sur l'objet de son désir, l'autre sur sa hanche, l'enserrant parfaitemen pour qu'il ne puisse pas lui échapper. Mais pourquoi désirerait-il lui échapper ? Question étrange à laquelle aucun des deux êtres en chaleur ne pouvaient répondre.

- Tsukimi-sama...lèchez mon épaule...ça me fait mal....uuuun....aaaaah....

En effet, l'épaule de Sora baignait de sang tout le reste de son bras. Comme pris dans une transe, ils n'y prêtaient pas beaucoup d'attention, ne s'en inquiétant pas. Mais Sora gardait un peu de raison pour savoir que s'il se laissait trop aller, ils ne pourraient jamais s'arrêter. Celui qui profitait le plus de cette nuit et s'abandonnait à la luxure était finalement Tsukimi, le jeune homme à l'apparence si pure et fragile, tel un ange, que Sora avait l'impression de pervertir, avec délectation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calme avant la tempête [Sora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme avant la tempête [Sora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le calme avant la tempête
» Le calme avant la tempête ?
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le calme avant la tempête [PV Enola]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: