Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Mer 2 Avr - 8:05

*Je sens que je ne vais pas tarder à planter quelqu’un…*
A la base, Lyret était venue pour manger, enfin boire un petit verre au comptoir du coin. Seulement, l’espèce de Café-restaurant, s’était très vite transformé en un karaoké insupportable. Comme si tous les imbéciles du coin avec les cordes vocales rayées avaient décidé de ce rendre ici au même lieu. En lus, il avait choisit une place où il était presque coincer entre certains idiots qui applaudissait dès qu’un abrutit ouvrait la bouche pour sortirent ce qu’on appelle communément un son. La note la plus horrible qui soit bien sûr. D’ailleurs quand ils chantaient souvent, Lyret ne reconnaissait pas la chanson.
*C’est décider le prochain je le tue !*
Le suivant était une jeune femme d’au moins 20 ans. Le jeune démon eu un sourire : la proie était facile. Vu son insouciance et son agilité il en aurait terminé pour un quart d’heure si tout se passait correctement.

Le jeune démon, se retourna. Il n’était toujours pas intéressé par l’effroyable spectacle qui se passait devant lui. Non, Lyret chercher un moyen de faire passer le temps. De faire connaissance. Il n’allait pas passer son temps à tuer, sinon il finirait par ne connaître personne. Et donc, personne ne le présenterais à personne et de ce fait il trouverait aucune âme potable dans cette planète inintéressante. Une place se libéra sur les tables du centre. Comme personne ne semblait vouloir y aller, Lyret en profita pour changer de place. Bien que du coup, il supportait les sons meurtriers qui sortaient de la gorge de certaines personnes, cette pace lui offrait une magnifique vue sur toute la salle.
*Bien bien….Je sens que cette soirée va être géniale !*
Évidemment, c’était de l’ironie.

Légèrement, Lyret balança sa tête vers l’arrière. Il en avait marre. Pourtant aucune colère ne montait en lui mais très rapidement tout l’énervait. Les gamines sur le côté qui riaient comme des hystériques et puis tous ces gens qui se sentaient bien alors qu’il n’y avait pas lieux d’être ! Sur terre, il y avait tellement de gens malheureux et pourquoi ? Parce que c’était le boulot des démons de mettre le zouk et ici, la bonté et le bonheur empoisonnait l’air. Un détail qui mine de rien enrager Lyret. Il fixa pendant un moment le verre que le barman rinçait…..Oh mince ! Le verre venait de casser ! Mince, plein de gens ont eu peur ! Flûte le barman s’était blessé ! Alors qu’il eu un petite et très courte panique, Lyret pu afficher un petit sourire. Il avait fait sa MA (=Mauvaise Action) du jour. Rien de bien méchant mais au moins ça lui redonnait le sourire et la pêche pour partir à l’attaque. Pas de mort ce soir, non juste du bonheur. Une fausse image pour reflétait un semblant d’être. Un déguisement insoupçonnable. La vie était un théâtre et Lyret était un parfait comédien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Sam 5 Avr - 5:20

La journée avait été longue pour Ritsuka qui avait dut rester coincé sur une chaise, dans une salle surchauffé pour suivre des cours qui ne l'interessait pas. Habituellement sérieux et attentif les professeurs n'avaient pas cessé de le sortir de ses rêveries. Le jeune homme avait manqué de s'endormir en cour d'anglais, il s'était mit à fredonner en cour de mathématiques, avait manqué de faire explosé la classe en cour de chimie en mélangeant trop de...trop de...trop de quoi déjà ? Il ne s'en souvenait déjà plus, pourtant ses camarades lui avaient dit que leur professeur avait répété dix fois le mot lorsqu'elle lui avait hurlé dessus. Quelle importance ? Il n'avait blessé personne et la classe était intact...hormis le plafond au dessus de sa table qui avait prit une teinte marron tirant vers le noir et qui sentait une drôle d'odeur entre le plastic brulé et la barbe à papa d'après la jeune fille à côté de lui.

En tout cas le jeune homme fut content quand la cloche qui annoncait la fin des cours sonna. Il ne se fit pas prirer de sortir et dut sortir son adorable sourire pour échapper au professeur principale qui voulait lui poser des questions sur son comportement étrange du jour. Il suffisait pour qu'un bon élève soit bizard pendant une seule journée pour que tout le monde s'inquiète. Surtout que sa prof' principale avait été prévenu de la maladie du jeune homme et bien que personne au lycée n'est eut à faire à Ren, chaque attitude qui sortait du naturel de Ritsuka était mit sur le dos de sa maladie psycologique. Alors que si les autres élèves devenaient subitement bizard, il faudrait au moins une semaine avant que ça se remarque. Qu'est ce qui avait prit à sa mère le jour où elle avait décider de parler de la schizophrénie de Ritsuka à sa prof' ?

Pour se détendre, Ritsu' suivit ses camarades en ville pour aller faire du shopping et manger tout et n'importe quoi comme ils faisaient les jours où il faisait beau. Ils riaient beaucoup et Ritsuka semblait beaucoup s'amuser avec eux. Oui il semblait. Il ne supportait pas que l'on s'inquiète pour lui alors il faisait semblant, toujours. Il avait l'habitude de faire comme si de rien été, il y arrivait très bien. Sans en être vraiment conscient, il jouait constement la comédie et seule sa soeur le voyait vraiment tel qui l'était, un être débordant de peines, de peurs et de douleur, douleur qui n'était pas la sienne.
Une des jeunes filles les entraina dans un café/bar en leur disant qu'ils allaient s'amuser. Ils entrairent sans faire trop de bruit et des yeux, le groupe chercha une table. Un karaoké avait déjà commençait mais les gens chantaient affreusement mal ! Ritsuka grimaça mais les suivit sans rien dire. Ils s'installèrent et ses camarades lui demandèrent de chanter. Lui ? Chanter ? Devant se monde ? Il avait beau avoir une belle voix et du talent, il y avait beaucou trop de monde et aucun son ne sortirait. Il ne voulait pas être ridicule. Cependant il fallait qu'il montre qu'il était heureux d'être avec eux alors pour leur faire plaisir il se leva, essayant de se contenir et grimpa sur la petite estrade dès que la dernière personne eut fait terre la bestiole qui hurlait dans sa gorge. Il savait au moins qu'en chantant, il allait reposer les oreilles des spectateurs. Une des jeunes filles qui l'accompagné alla régler l'accompagnement pour la chanson puis alla s'assoir avec un sourire ravit. Ritsuka regarda autour de lui et semblait nerveux mais dès que les premières notes commencèrent, il se sentit flotter en dehors de ce bar.


Pop Princess

Lorsqu'il eut finit de chanter, il entendait à peine les applaudissements mais ressentait un bien être fou après avoir chanté. Il revint à sa table où ses amis le félicitèrent puis il partie vers le bar pour leur prendre des boissons.
Le jeune homme s'approcha du bar, son sourire s'était de nouveau effaçé lors alors qu'il tournait le dos à ses amis, quelques yeux le regardait passé, oui c'était lui le sauveur de vos oreilles à la voix envoutante, mais il était trop ailleur pour les voir. Il passa à côté de tables sans les voirs puis l s'approcha du bar pour passer commande. On lui demanda d'attendre un peut car le barman s'était bléssé. Ritsuka tout en se tournant pour observer la salle se dit qu'il ne fallait vraiment pas être doué pour casser un verre en l'essuyant. Il remarqua au centre, un homme seul, c'était la seule chose qui sortait de l'ordinaire dans cette salle...avec ses yeux à lui bien sur. Un regard violet qui se balada dans la salle avec lenteur et désinvolture.


[désolé du retard -__-°]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Jeu 24 Avr - 11:06

[Hj-Dsl de mon retard!]

Lyret resta un petit moment sans rien faire. Tout le monde applaudissait mais lui restait encore sur le choc. Cet homme venait de sauver ses oreilles et par le même occasion la vie d’un faux chanteur. Le jeune prodige marcha à travers la salle mais on avait l’impression qu’il rêvait. Il s’arrêtait près du bar et passa une commande. N’était-ce pas incroyable ? Lyret venait de rencontrer quelqu’un qui possédait un don non négligeable et l’idée de lui voler son âme ne l’avait pas même pas encore effleuré ?
Si le démon devait se comporter comme un être normal, il devrait soit rester gentiment à sa place ou se précipiter vers le chanteur. Non, une fille de son âge aurait agit de la sorte mais pas lui. Comment trouver un accoste plutôt simple ? Tient tient….une idée venait de lui éclairait l’esprit.

Le démon se leva comme s’il était un peu énervé. Non, vexé ! Comme s’il était extrêmement vexé. De cette démarche improvisé il s’avança vers le bar et se posa juste à côté de l’adolescent. Il s’adressa au barman d’un ton légèrement mesquin.

« si j’attends aussi longtemps, j’imagine que c’est parce que l’on m’a oublier ?
-attends vieux le barman s’est blessé.
-Ah d’accord… »

Cette situation était d’autant plus ironique que parce que le démon savait pertinemment que le barman était blessé. Lyret s’essaya donc au bar et balaya la salle du regard. Bien, il ne connaissait personne, il allait certainement passer sa soirée seul s’il ne faisait rien.

Regardant d’un regard nonchalant le chanteur suivant, Lyret se prépara mentalement à un nouveau massacre. Il regarda juste à côté de lui et…Oh ! Le petit chanteur était resté assit ! Quelle surprise !
[center]« Je sens que mes oreilles vont encore souffert avec lui ! Il désigna le prochain candidat. Enfaîte, bravo pour ta prestation. »

Le démon adoptait son caractère naturel. Il ne voulait en aucun cas se forcer aujourd’hui. Pour une fois, cette nuit allait se dérouler selon les autres. C’était au choix. Au pire, il se vengerait sur l’un des débiles qui avait eu la mauvaise idée de monter sur le podium. Au mieux, il sortirait de bar avec une nouvelle connaissance. Une personne qu’il connaisserait en plus dans cette nouvelle ville.

Lui n’avait rien à perdre, ce soir, il avait tout à gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Sam 26 Avr - 9:21

[T'inquiète pas Wink]

Ritsuka adressa un petit signe de la main à ses camarades qui lui faisaient de grands sourires comme si aller chercher des boissons à un bar était une épreuve insurmontable...Si ils étaient véritablement inquiet du fait que Ritsu se perde ou se casse une jambe, ils n'avaient qu'à aller chercher leurs verres eux même. Non en fait Ritsuka avait fait exprès d'aller les chercher, les jeunes gens faisant vraiment trop de bruit, le jeune homme au regard couleur de lilas avait voulu reposer un instant ses oreilles malgré les nouvelles voix désagréables qui se mettaient à résonner dans la salle une nouvelle fois. Une jeune fille vint le voir, elle était apparemment dans le même lycée que lui mais il devait bien avouer qu'il ne l'avait jamais vu. Avec un sourire hébété il l'écouta vaguement lui déballer des compliments. Il crut qu'elle n'allait jamais s'arrêter lorsqu'elle finit par se taire en posant son regard sur un homme qui était arrivé au bar pour rappeler qu'il existait. En l'écoutant il eut alors la confirmation sur le fait que le barman s'était bel et bien blessé, si il avait été dans un des mangas qu'il adorait lire, une goûte serait sûrement apparut sur sa tempe en entendant ça, elle serait aussi apparut quand la jeune fille lui adressa un sourire qu'il trouvait trop artificiel. Et oui, Ritsuka avait eut le malheur de reposer ses yeux sur cette jolie jeune fille, encore en uniforme et dont les amies riaient un peut plus loin. C'est alors qu'elle lui proposa de venir s'asseoir avec elles si il n'avait rien d'autre à faire. Dommage il avait autre chose à faire, quoi ? Il ne le savait pas pour le moment mais il allait trouver. Ah ! Si il devait déjà fausser compagnie à ses camarades et quitter le karaoké et par la même occasion rentrer chez lui. C'est alors qu'il lui sembla entendre la douce voix d'un quelconque sauveur qui venait de lui adresser la parole. Par chance il le tutoyait, Ritsuka sourit à la jeune fille, un sourire angélique et craquant du genre : ''Je suis désolé je suis avec des amis.''. Sourire qui ne pouvait que marcher et, le rouge aux joues mais le sourire aux lèvres, la jeune fille repartit s'asseoir. Et c'est avec un sourire tout aussi angélique et très naturel que Ritsuka tourna son visage sur son ''sauveur''.

« Merci beaucoup...Je n'ai pas l'habitude de chanter devant des gens....C'est impressionnant. »

Il posa son regard sur le nouveau chanteur qui s'essayait à une chanson que Ritsuka aimait bien...mais qu'il se mit à détester avec cette voix rauque et sans aucun ton. Il faut dire qu'après sa voix, il devait être assez dure pour les oreilles d'être patiente avec les autres. Il n'avait jamais prit de cours, jamais vraiment chanté non plus, son frère disait que c'était un don.

« Il faut être patient avec ses gens là...Les illusions les font vivre. »

Cet homme, plus grand et plus vieux que lui, semblez plus agréable à vivre que ses camarades, plus calme et plus mature aussi Ritsuka en oublia presque ses amis. Il plongea son regard dans celui de l'inconnu, un regard doux et presque enfantin, content d'avoir trouvé quelqu'un de visiblement plus calme que la majorité des gens dans la salle.

« Je suis Ritsuka Fujiomori...Et vous ? »

Autant retarder le moment où il retournerait avec ses êtres appelés les adolescents. Il se présenta donc sur un ton calme et visiblement content de faire une nouvelle rencontre, oui il aimait rencontrer du monde même si il se méfiait de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Lun 28 Avr - 10:55

Lyret sourit. Apparemment il arrivait pile au bon moment ! Le jeune chanteur cherchait à éviter une jolie fille, et le démon avait ouvert sa grande bouche au bon moment. Soit, la prédatrice repartit et les deux hommes seuls, un autre chanteur décida de tenter sa chance. Dommage pour lui, sa voix ne se calait pas avec la musique, bref un horreur de plus à écouter ce soir.
« Il faut être patient avec ses gens là...Les illusions les font vivre. »

*c’est bien ça le problème*
A ses mots Lyret sentit qu’on le fixait. Il tourna donc sa tête jusqu’à arriver pile sur les yeux de l’adolescent. Comme ce garçon était étrange…Son regard semblait reflétait une grande paix intérieur enrobé dans une douceur incontestable. Bref, comme si une part de la personnalité du jeune ado se lisait dans ses perles oculaires. Bien que le démon se sentit légèrement gêné par toute cette bonté dégageant de cette nouvelle connaissance, le démon ne pouvait détourner le regard. Une part de mystère restait chez l’adolescent. Un secret presque, bref toute cette gentillesse était de trop pour un enfant normal. Enfin pour l’instant, le démon n’allait pas chercher à savoir la vie des autres. Seul le temps lui dira si ce garçon vaut la peine de s’intéresser à lui ou pas.

« oh Excuse moi ! Je m’appelle Lyret Daoke. »
Le démon avait pour habitude d’être d’une galanterie et politesse remarquable. Seulement pour cette fois-ci, se présenter ne l’était même pas venue à l’esprit. D’un surpris, il déclina son nom et son prénom. Puis avec un petit sourire aux lèvres, il s’appuya contre le bar afin de mieux communiquer avec Fujiomori. Ce garçon semblait fort sympathique et faire plus ample connaissance avec lui pouvait devenir intéressant. Me^me si pour l’instant, ils n’avaient rien à se dire…
C’était un moment critique de la conversation. Si tous les deux n’avaient rien à dire, ils allaient s’ennuyaient et chacun essayerait de se trouver une autre occupation. Mais, si chacun attendait que ça soit l’autre qui commence alors là, la soirée n’était pas finit. Lyret pensa donc faire honneur au jeune home et commençait lui-même la conversation. En plus, Ritsuka semblait enchanté de faire une nouvelle connaissance et gâcher ce plaisir serait lui gâcher sa soirée.
« Soit, Qu’est-ce qui t’amène ici ? »


Si le démon devait se remémorer tout ce qu’il avait de la journée et bien...ça ne serait pas très difficile. De sa matinée, le démon n’avait pratiquement rien fait ! Et Il avait eu une flemme incroyable qui lui avait monopolisé son après-midi. Même le courage de feuilleter un journal. Rien ! Enfin, si une petite promenade pour le midi où d’ailleurs il avait rencontrer une jeune fille très sympathique ! Et une petite promenade vers la fin d’après-midi. Promenade qui s’était arrêtée dans un bar-restaurant, Bar qui s’était très vite transformer en un karaoké insupportable….Heureusement que la soirée ne semblait pas totalement perdu.

[HJ-Bon c'est un peu court!><" je me reprendrait le prochaine fois!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Jeu 1 Mai - 7:50

Ritsuka essayait désespérément de faire abstraction de la voix qui s'échappait des lèvres du nouveau candidat planté devant son micro. La voix était affreuse cependant il fallait avouer qu'il fallait du courage pour monter et accepter de se faire juger. Seulement le jeune Ritsuka avait innocemment pensé que les gens étaient assez intelligent pour savoir si leur voix méritaient d'être entendu ou si ils allaient passer pour de parfaits ridicules à faire les clowns.

L'adolescent ne se gêna pas pour fixer de son regard anormalement rose, l'homme qu'il venait de rencontrer. L'homme le remarqua enfin et croisa son regard. Ritsuka ne s'en doutait pas vraiment, il trouvait son regard normal hormis sa couleur. Cependant son regard était le parfait reflet de son coeur. On y lisait son incroyable douceur, son calme mais malgré tout, ses deux grandes perles roses étaient plein à rabord d'un secret et d'un mystère visible pour les gens observateurs qui se laissaient prendre dans ce regard innocent. Lorsque l'homme se présenta, Ritsuka répondit avec un grand sourire, content que Lyret se soit présenté. Il lui était déjà arrivé de tomber sur des gens froids qui restaient silencieux. Les gens comme ça, Ritsuka ne les détestait pas mais il avait vraiment du mal pour se lier et il aimait se lier malgré le fait que ça lui fasse peur. Observer les gens près de lui était un passe temps très agréable.

Il ne répondit pas par le habituel ''Enchanté'' qu'on entendait dans la bouche de tous ceux qui se présentaient. Son sourire était assez doux et poli pour que l'on puisse se passer de formules de politesse dites avec des mots. Ritsuka n'avait finalement aucune envie de retourner avec ses camarades. Ce regard l'avait captivé et rendu assez curieux malgré le fait qu'il ne le montre pas. Il n'avait aucune envie que la conversation tombe à plat. Bon évidemment se n'était pas vraiment l'endroit pour discuter, entre les applaudissements et les gens qui chantaient comme des casseroles, l'endroit était mal choisit mais c'était mieux que rien surtout que ses camarades s'étaient visiblement désintéressés de lui pendant quelques instants. C'est alors que Lyret reprit la parole et sortit Ritsuka de sa contemplation rêveuse. D'un geste de la tête il montra la table où des adolescents riaient.


« Ils ne savaient pas quoi faire après le lycée alors j'ai accepté de les accompagner. Je ne serais pas venu si c'était pour aller ici, mais rentrer chez moi ne m'enchantait pas. »

Sourire adorablement gentil alors qu'il était entrain de dire qu'il n'aimait pas être là et laissait entendre que sa maison n'était pas non plus son endroit préféré. C'est alors que le barman posa la commande de Ritsuka sur le bar mais comme il n'avait pas bougé, un jeune homme de sa table vint le rejoindre.

- Ben alors Fujiomori qu'est ce que tu fais ?
- Je me suis perdus. ,répondit le jeune homme avec un sourire d'ange.
- Tu nous rejoins ?
- Pas pour le moment.

Le camarade de classe de Ritsuka toisa Lyret du regard puis pris les verres et s'éloigna. Ritsuka s'en désintéressa pour reprendre sa conversation avec sa nouvelle rencontre. Oui il préférait visiblement être avec lui alors qu'il n'avait pas de raison apparente à part sa curiosité et le regard captivant de Lyret. Il demanda avec un sourire, ne sachant pas si l'homme prendrait mal le fait qu'il le tutoit, aussi décida-t-il de ne pas prendre de risque.

« Humm...et vous que faites vous là ? Enfin je peut te tutoyer ? »

« Et si nous sortions ? Il fait chaud et cette jeune fille à encore des progrés à faire. ^^ »


[ok ^^ désolé du mien aussi XD je me rattraperais promis Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Ven 2 Mai - 10:18

[Hj-tkt il est bien le tient!^^]

L’adolescence est des moments les plus durs dans une vie. D’abord parce que c’est à ce moment qu’on se rend compte que tout va mal. Le petit paradis du primaire s’effondre avec une telle vitesse qu’on perd tous nos repères. Mais ce n’est pas ça le plus dur. C’est dans l’adolescence que l’être forme sa personnalité. Qu’elle soit, bonne ou mauvaise. Et c’est donc, à ce moment là qu’on comprend rapidement qu’est-ce que l’amitiés. Tout simplement parce que les ados ont le dons de se mettre dans la …dans les ennuis ! Et qu’en générale et ben y’a pas grand monde pour les aider. Si si je vous assure : demandez à Fleur vous verrez par vous-même !(^^)
Lyret comprenait parfaitement que Ritsuka ne sentait pas bien chez lui. Même si le démon avait eu la chance de ne pas connaître ce malheur en partant loin de chez lui, il devinait parfaitement le pourquoi du comment.

- Ben alors Fujiomori qu'est ce que tu fais ?
- Je me suis perdus.,répondit le jeune homme avec un sourire d'ange.
- Tu nous rejoins ?
- Pas pour le moment.

Lyret sourit à la réponse du jeune prodige. Qu’il était drôle ! Seulement son ami ne paraissait du même avis que le démon. D’ailleurs, son désaccord se présenta sous forme d’un regard dévié que Lyret n’apprécia pas du tout. Mais bon ! Ce garçon était encore jeune, trop jeune il fallait le prendre en pitié : son copain venait de lui mettre un râteau. Une satisfaction personnel remplie le cœur de Lyret : à première vue, Ritsuka préférait sa présence ! Voilà une chose qui faisait plaisir. Ce n’était pas le fait d’être accosté par le premier venu qui enchantait le démon, mais d’être appréciait à sa juste valeur.
« Ne te gêne pas ! Si tu me vouvoies j’aurais l’impression que cherche à me vieillir ! il tenta d'étouffer un petit rire. Allez, Sortons ! Dommage pour cette jeune demoiselle ! »
Il ne pensait un mot de sa dernière phrase.

Dehors, il faisait ni froid, ni chaud. Disons simplement que l’humidité empêcher à la chaleur de s’épanouir totalement. Lyret s’avança un peu dans la rue sans pour autant s’éloigner du bar-restarant. En vérité le démon ne savait jusqu’où Ritsuka voulait aller et étant plus jeune, le démon n voulait pas effrayer sa nouvelle connaissance. L’adolescent avait garder son regard et son petit sourire d’ange….D’ailleurs : était-il protégé ? Aucun ange ou présence bénéfique ne freinait les pas du démon alors s’avança sûrement trop vite, Lyret se dit que soit Ristsuka n’était pas protégé, soit son ange gardien avait pris congé !(XD)
[center]« tu n’aimes pas rester avec les autres ? »(/center]
Par "les autres", Lyret entendait dire les camarades de l’adolescent dont l’espèce de gamin qui l’avait toisé. Tient ! Encore un autre défaut : Trop fougueux, le démon devait absolument apprendre à se calmer.

[center]« J’espère que tu n’as pas froid, le démon le va sa tête vers le ciel, c’est pas encore l’été ici ! »(/center]
Lyret sourit encore une fois pour la deuxième fois. Tient tient, c’était incroyable à quel point Ritsuka le mettait à l’aise. Et pourtant, des gens vraiment bien Lyret en avait rencontré mais l’adolescent avait quelque chose en plus. Sa gentillesse n’ennuyait pas le jeune démon et sa manière d’être ne le rendait pas malade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Sam 3 Mai - 12:58

A peine avait il finit sa phrase, Ritsuka s'était désintéressé de son camarade et n,'avait pas vu le regard de celui ci sur Lyret. Après tout, il n'avait pas promis de rester avec eux, il les avait juste accompagné et il était vrai que si il n'avait pas rencontré Lyret, le jeune homme serait partit après leur avoir apporter leurs verres. Le jeune homme fut soulagé de voir que le pourquoi il ne voulait pas rentrer chez lui passa comme un coup de vent dans la conversation. Il n'avait pas envie de parler de sa mère, de la confiance qu'elle ne lui accordait plus, de Ren, de son frère, de sa vie entière. Non il ne voulait en parler à personnes, pas maintenant en tout cas et le plus tard serait le mieux en fait.

Ritsuka eut un sourire en entendant la réponse de Lyret mais il ne lui demanda pas son âge. Ca viendrait peut être plus tard pour le moment la question ne lui effleura même pas l'esprit. C'est alors qu'il entendit l'ironie de l'homme à côté de lui qui parlait de la demoiselle qui l'avait accosté. Il ne dit rien, se décolla du bar pour sortir avec Lyret sans jeter le moindre regard à la jeune fille et à ses camarades, de toute façon, il le savait, dans quelques minutes son portable sonnerait et ses amis lui demanderaient la raison de son départ. En effet le portable vibra et le message s'afficha sur l'écran : ''kS tu fou ?'' ce à quoi Ritsuka répondit par un : ''a +''. Il savait que ses amis ne lui en voudrait pas, il n'avait jamais compris cette fascination qu'il y avait chez eux pour lui passer toutes ses sottes d'humeur et ses changements brusques. Pourtant ils n'étaient au courant de rien.
Ritsuka suivit Lyret, ne sachant pas vraiment où il voulait aller, la seule chose qu'il souhaitait, c'était de s'éloigner de cette endroit d'où s'échappait maintenant une voix un peut plus juste et en rythme finalement. Il s'avança un peut, frissonnant en sentant un petit vent s'engouffrer dans la rue et se glisser sous ses vêtements. Il marchait devant Lyret de sa démarche élégante et légère puis s'arrêta en sentant le regard du jeune homme sur lui et en entendant sa question. Il se retourna avec un sourire innocent et des yeux pleins de mystères puis il détourna le visage en haussant les épaules.


« - Tout dépend de l'heure et du jour....Et puis je ne les comprends pas. »

Le jeune homme observa les gens qui passaient à côté d'eux. Il aimait bien observer. Il entendit Lyret lui poser une question et agita la tête en signe de négation mais ne put retenir un frisson en sentant une nouvelle fois le vent s'engouffrer sous ses vêtements. Cependant il fit comme si il n'avait pas froid et rajusta son sac en bandoulière rempli de ses affaires de cours sur son épaule. D'un air rêveur il avança à côté de Lyret puis finalement, posa son regard tout doux sur lui pour demander.

« - Les gens ne vont pas seuls au karaoké généralement...surtout quand celui ci réunit la chorales des casseroles. Tu viens d'arriver ici ? Tu fais quoi dans la vie ? »

Deux petites plaques rouges prennent place finalement sur les joues du jeune homme qui détourne les yeux.

« - Désolé...tu n'es pas obligé de répondre. Il m'arrive d'être curieux et de me laisser emporté. »

Il devait reconnaître que cet homme l'intriguait. Il observa les alentours avant de poser son regard sur Lyret, ne sachant pas si ses questions l'ont importunées. Il est curieux et il a cette façon de faire celui qui n'aime pas le montrer. Conscient ou non, il n'y a pas réfléchit et c'est devenu naturel comme un programme ajouté à un ordinateur. Alors il passe pour celui n'aime pas gêner les gens et passer pour un boulet. Bien sur, les gens ne le prennent pas dans ce sens, il ne sait pas pourquoi. Alors qu'en réalité, il se fiche de se que pense les autres. Mais pour cette foi, c'était bien de la curiosité incontrôlée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Ven 9 Mai - 11:43

[HJ_dsl c'st pas terrible!Xd je réponds rapidemment parce que je ne pourrais ce week-end, d'ailleurs je m'excuse de ce retard un peu prolongé!><]


Lyret sourit. Il était vrai que Ritsuka ne prenait pas deux chemins et aller droit au but. Mais cette spontanéïté était très appréciable. Même si l’adolescent rougissait de son manque de tact, le démon trouvait que la curiosité n’était le pire défaut de l’homme.
« En vérité je viens d’arriver. Je suis ici depuis quelques jours. »

Le démon n’aimait pas parler de sa vie, sauf quand les questions n’étaient pas trop personnelles. A vrai dire, il était presque obliger de répondre à certaines questions si ces dernières révélaient sa véritable nature. Jamais personne ne devait se douter de sa nature de démon. Sinon sa mission était râpée !!
«T’inquiètes pas ! Ne te sens obliger de faire attention à ce que tu dis. »

avec certaine personne, il était vital pour Lyret de garder une distance. Seulement Ritsuka ne présentait pas ses caractères de sale gosse trop entreprenant sur les autres. Non, le jeune ado adoptait un comportement très sympathique, un enfant qu’on croirait pure….Mieux prévenir que guérir, Lyret préférait ne pas trop s’avancer ni sur la vie, ni sur les pensées d’un inconnu. Car même Ritsuka était très gentil, il ne restait pas moins une connaissance.
Lyret s’étira un peu. Il manqua de bailler mais heureusement il pu s’abstenir. Ils marchaient dans la rue depuis aux moins dix minutes. Ritsuka…ce jeune homme semblait très intéressant. En aucun cas il ne fallait le laisser partir comme ça.

« Et toi ? Tu as quel âge maintenant ? »

Aussi suspecte que pouvait paraître cette question, elle n’était nullement posait dans le but d’inquiéter. Une phrase aussi innocente, sortit de la bouche d’un roi du mensonge. Heureusement pour tout le monde que Lyret n’avait pas la tête à se cacher, ni à mentir. S’il le voulait il aurait pu mentir mais…..mais son cœur ne le lui disait pas ! Hé oui ! aussi surprenant que celui pouvait paraître, les démons écoutaient aussi leurs cœurs, puisque c’était lui qui leurs disaient de faire ce qu’ils faisaient et pire, c’était lui qui leur procurait le plaisir dans la souffrance des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   Dim 11 Mai - 6:57

[T'inquiètes pas Wink]

Ritsuka hocha la tête. Lyret était un de ses nouveaux arrivant qui se faisaient avoir par le bar aux allures accueillantes. Lui aussi c'était fait avoir la première fois, enfin ses camarades s'étaient bien gardé de lui dire où ils allaient car ils savaient que Ritsuka se défilerait rapidement et il trouvait toujours de bonnes excuses. Il lui semblait revoir son expression de stupeur en voyant qu'on l'avait traîné dans un karaoké, rendez-vous de toutes les casseroles de la ville. Mais ça semblait plaire aux autres jeunes et pour ne pas les blesser, il s'était assis sans rien dire. Le jeune garçon sourit.

« - Alors tu t'es fait avoir comme tous ceux qui arrive ici...je ne comprends pas qu'autant de monde y revienne... »

Ritsuka ne le montra pas mais il avait clairement sentit Lyret détourner la question. L'envie de reposer la question pour avoir la réponse lui brûlait les lèvres mais il préféra finalement respecter le silence de sa nouvelle rencontre. Lui aussi il lui arrivait de faire comme si il n'avait pas entendu, il évitait habillement les questions avec son sourire d'ange. Cependant, le fait que Lyret détourne la question l'intrigua beaucoup. S'il n'avait rien à cacher...il aurait répondu. Ritsuka commença alors à partir dans des histoires de tueurs à gage recherché par la police se présentant à lui avec une fausse identité pour le tuer dans une ruelle sombre. Décidément il regardait trop la télévision, il divaguait. Cependant, alors qu'il allait entraîner Lyret dans une ruelle plus sombre que celle où ils étaient, Ritsuka se ravisa et préféra continuer tout droit ^^.

« - D'accord. »

Alors qu'il entendait Lyret parler, un ballon vint taper contre le pied de Ritsuka et deux petits garçons s'approchèrent timidement. Le jeune homme se pencha et prit le ballon pour le leur tendre, les deux garçons regardèrent quelques instant le sourire de Ritsuka puis le prirent et le remercièrent. Deux couples regardèrent Ritsuka avec un air attendrit mais le jeune garçon ne les vit pas et tourna la tête vers Lyret comme si de rien était.
Il se remémora la question puis répondit avec un sourire.


« - J'ai 16ans. Je suis arrivé ici il y a quelques mois. Et toi quel âge as tu ? »

Question tout aussi innocente, Ritsuka en avait même oublié le fait que Lyret avait échappé à une question. Après tout il était libre de ne pas répondre, ça ne changerait pas grand chose du côté du jeune homme, sauf si bien sur Lyret lui répondait quelques chose du genre 100ans, là, Ritsuka pourrait le prendre pour un fou. Mais rien de grave en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chantez, Chantez! La mort vous ramassera..[PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» Mission de sauvetage! [Illumina, Rick, Amynia et Othello]
» Mission 08: La Mort vous va si bien
» Quand le voile de l'espoir se déchire... Les bras de la mort vous attendent
» Les questions que nous vous avons posées : compenser la mort rp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: