Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pensées amères [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pensées amères [libre]   Mer 5 Mar - 13:11

Seul sur un banc le regard vide, Rei se demandait se qu'il fesait ici.Le jeune demon était vêtu d'un chemise blanche, d'un pantalon noir de chaussures et d'un cravate de la même couleur se qui le fit parraitre un peu plus vieux. Il regardait les gens passer devant lui.Le garcon pensait a sa nouvelle vie, cela fesait deja un petit moment qu'il était devenu un demon maintenan et a vrais dire dans cette ville il n'avait pas vraiment fait de victime. Il ne savait pas vraiment comment opérer et ne se voyait pas aborder quelqu'un pour lui demander si il voulait bien lui donner son ame. C'est donc un peu triste qu'il passa la journé assis sur le banc sans aucune compagnie.Il avait eu l'habitude auparavant d'être seule mais a chaque ou il observait un couple ou des amis il ne put s'empecher de pousser un soupir de lassitude.Sa main droite carrèssais ses cheveux d'ébène et glissais jusqu'au bas de son cou et répétait se mouvement presque machinalement. Son regard se fixais sur chaque passant devant lui. Le bruit ambiant le proqurait un drole de sensation, entre la paix et la fureur. Il semblait dans un état demi conscient.

*Je suis très mal parti, j'ai l'air intelligent tout seul ici, dès fois j'ai l'impression de repousser les gens.Genre y'aurait marqué faucheur ambulant sur mon front.Bon j'reste là dix minutes si il se passe toujour rien je m'envais...*

Il esquissa un sourire en pensant a la perspective qu'il ressemblait peut-être a une faucheuse puis il ferma les yeux une minute. Le soleil était aveuglant les gens riait ou même se disputait dans un brouhaha symphonique.Il tentait de se rapeller si il avait eux seulement un moment equivalant auparavant en vein.Il hésitat a ouvrir les yeux puis s'étirat disgracieusement.Il n'avait pour l'instant rencontrer aucun être diffèrent des humains ni ange ni demon.A vrais dire depuis qu'il était arrivé en ville il n'avait pas fait grand chose il s'était promener ou plutôt reperait les lieux il avait mainte fois rencontrer des personnes qui auraient fait d'exquise victime mais il était resté en retrait il découvrit un part de lui qu'il ne connaissait pas, la timidité.Le soleil commencait a descendre de plus en plus, Rei n'avait pas vraiment conscience de l'heure qu'il était mais il décida qu'il était l'heure de partir, il exerca une traction sur ses jambes mais resta assis et eux pour seul réaction de bailler fortement.Il ne parvint pas a se lever le sommeille engourdissait ses membres et ses yeux était lourd il se mit a rire assez débillement a l'idée qu'il allait rester planté la toute la nuit comme c'était partis.Le jeune homme se pencha en avant et posa ses coudes sur ses jambes et poussa un soupir.Un question commenca a lui trotter dans la tête, a vrais dire c'était une question que tout le monde qui semblait simpliste mais qui l'était beaucoup moin en profondeur:Pourquoi lui ? Pourquoi était-il la a ce moment précis a cette heure précise ? Pourquoi était-il devenu un demon ? Etait-ce sa destiné ? Est ce que la destiné existait elle vraiment ? Ne serais-ce pas un rêve et qu'il se réveillera d'un moment a l'autre dans un lit bien chaud ? Toute ses questions qui implique que la personnee commence a remettre tout ce qui est present autour d'elle en question.Le jeune demon esquissa un geste de la main devant ses yeux pour chasser les mauvaise penser et esquissa un sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Mer 5 Mar - 15:12

Après tout, s’être passer pour une humaine pendant tout un matin était bien plus fatiguant que Yuuko aurait pu imaginer. Elle avait marché toute la journée dans le centre-ville de Kimyoo, parcourant les rues et ruelles, entrant dans des antiquaires. Peut être que la vie d’un mortel était monotone et insignifiante mais elle avait toute l’éternité après tout. Dans son parcours dans la ville, la démone avait repéré quelques humains dont l’âme était particulièrement appétissante, et, soyons honnêtes, elle n’avait pas pu contenir ses pulsions démoniaque devant un tel festin. Vous en déduisiez la suite… Par ailleurs, après le banquet, si on peut le dire ainsi, elle s’était offert un petit caprice de rien : un nouveau kimono dans les tons dorés et rouges. La noble dame était lassée de devoir porter les habits modernes, ce n’était pas fait pour elle. La nostalgie du passé ? Peut être…

A présent, elle avait fini par se trouver dans un des nombreux parcs de la ville. Un peu de fraîcheur et d’ombre ne faisaient jamais du mal à personne, surtout avec le soleil si aveuglant. C’était désagréable toute cette lumière qui éblouissait vos yeux, tous ces rayons qui chauffaient votre peau si froide. Dans ce parc remplit de toute sorte de personnes, Yuuko repéra une de son espèce. Il y avait d’autres gens dans ces lieux, mais celui qui capta l’attention de la noble était différent : un nouveau… perdu… La curiosité la piquait, ce jeune démon n’avait pas la même aura que les autres. La démone vint s’asseoir à coté de lui sur le banc, mais le démon ne la repéra pas. Il avait l’air d’être dans un autre monde, ailleurs, bien loin de cette planète. Elle décida de le laisser ainsi, dans ses pensées, tôt ou tard il allait se rendre compte de sa présence. Quant à elle, elle pouvait passer des heures sans rien faire. Ceci fait partit des choses qu’on apprend quand on a plus de cent ans.

Le soleil descendait lentement à l’horizon, la lumière disparaissait peu à peu et Yuuko laissa échapper un soupir de soulagement, elle aura besoin de plus d’un jour complet pour se reposer. Elle tourna la tête pour voir si le démon avait bougé un muscle pendant son semi-someil, et il l’avait fait. Il baillait, il voulait se lever mais n’arrivait et enfin il riait tout seul. Voila un bien étrange spécimen que la démone avait trouvé.

- Il se peut que tu te poses trop de questions en une seule nuit. N’essaie pas de te fatiguer, la nuit vient à peine de commencer.

Elle avait parlé avec une voix calme et douce, elle ne voulait surtout pas effrayer le nouveau venu. Mais c’était vrai que les premiers jours de mort étaient bien plus difficiles que le reste de toute une existence. Elle ajouta à ses mots un léger sourire, se rappelant de ses premiers jours comme être de l’enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Mer 5 Mar - 15:49

Rei toujour dans son état de demi-sommeille cepedant la voix d'une jeune femme lui parvint aux oreilles.Sans même la regardé il comprit qu'elle n'était pas une simple humaine.Il esquissa un sourire puis tourna lentement la tête, puis vint fixer la jeune femme assis a côté de lui.Elle était vétu d'un kimono ce qui n'était pas vraiment habituel, mais ressortir en elle un charme certains.Le jeune demon se passa la main dans les cheveux tout en souriant puis il finit par ouvrir la bouche.

-Il se pourrait bien en effet que je me pose trop de questions, mais ne serais ce pas normal après tout.Enfin je m'étonnais de n'avoir pas rencontré d'autre de notre espèce.

Le jeune homme detourna enfin son regard de son interlocutrice.Il ne savait pas vraiment quoi dire ni quoi faire.Il cragnait de dire quelque chose de stupide et se contentit de regarder le sol pendant plusieur minutes choisissant avec exactitude les mots qu'il allait employer mais rien ne vint spontanement.A vrais dire il se sentais assez bête resta comme ceci silencieux ne savant quoi repondre.Le soleil se couchait lentement, il soupira puis essquissa un sourir.Le jeune homme fixa le ciel puis se decida enfin a parler.

-Je me sens tellement idiot.Je pensais qu'être se que je suis allais être simple mais je suis emporté par les evenements.De plus je n'arrête pas de me pleindre.Pfff je suis vraiment desesperant parfois.

Il eclata d'un petit rire et se remit a fixé la demone situé a côté de lui.Il dégageait d'elle une sorte d'aura qui imposait le respect se qui n'arrengeat pas le garçon, elle semblait sur d'elle et bien plus expérimenté que lui ce qui le refonrcait dans l'idée qu'il semblait fortment idiot ici a se pleindre sans cesse et a raconter sa "vie" a une inconnue.Il se dit qu'elle avait d'autre chose a faire que de l'entendre geindre.Il se sentais ridicule mais il s'imposa de reprendre le dessus et se passa la main sur le visage comme si cela pouvait le faire changer de mentalité.Il respirait lentement.

-Enfin je penses que vous racontez mes problème serais assez barbant.Depuis ma naissance je me demandais, vous qui semblez avoir vécut pendant un beaucoup plus longue période que moi, sans vous offensez bien sur, qu'est ce que cela fait de voir le monde humain évolué ? Ne gardez vous pas la nostalgie de votre époque, la vie de démon semble beaucoup plus compliqué qu'il n'y parait... moi qui n'arrive même pas a faire des victimes je suis vraiment mal partis...

Le jeune demon se remit a fixer son interlocutrice et essquissa un petit sourire.Il en avait déduis en regardant son kimono que cela devait faire un petit moment qu'elle était devenue une demone bien que cela aurait put être un genre qu'elle se serais donné mais l'aura qu'elle degageait semblait assez experimenté.Il se mordit la lèvre infèrieur un tique qu'il avait gardé de son ancienne vie. Il esperait que sa questions n'allait pas sembler idiote au yeux de la femme qu'il fixait toujour...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Jeu 6 Mar - 16:23

Yuuko ne s’attendait pas à qu’il réactionne aussi vite à ses mots. Il avait esquissé un sourire avant de se tourner vers elle, il avait sans doute comprit qu’elle était de la même race que lui et que dans son kimono elle avait l’air de tout sauf d’une simple mortelle courante. Oui, c’était normal, voire très, qu’il se posât des questions à ce niveau de son existence. Qui, dans un moment précis de sa vie de vivant ou de mort, ne s’était pas posé c’est questions qui tracassaient tout le monde. Ces questions existentielles. Pourquoi il n’avait pas rencontré auparavant d’autres comme lui ? Mais si, seulement il était bien trop jeune pour les voir du premier coup.

- Tu te trompes. Dans ce même parc, il y a à peine quelques heures, des créatures comme toi et moi cherchaient de quoi se nourrir. Avec le temps, tu sauras les reconnaître.

Une fois que le jeune homme ait retourné le regard d’elle, Yuuko se permit de se mettre plus à l’aise sur le banc mais si il n’était pas très confortable. Même si elle ne prêtait pas d’attention aux mouvements de son voisin de banc, elle sentait son malaise, l’envie de parler mais de ne pas savoir quoi dire, de faire quelque chose mais de ne pas savoir comment. Elle avait rencontré des autres démons pendant sa longue existence, les uns plus étranges que les autres, mais les petits nouveaux avaient ce quelque chose qui attirait la noble dame.

- C'est naturel au début d'être un peu dépassé, mais tu t'y feras, tu n'as pas le choix.

Bien sur, elle s’abstint de dire qu’elle avait ressentit la même chose…
Quand le jeune démon la fixa, Yuuko lui rendit le regard. Elle sonda ses pensées avec telle naturalité qu’elle se surprit elle-même. Ce n’est pas que l’âge l’avait rendu plus forte, certes avec autant d’années accumulées c’était clair qu’elle connaisait plus d’un tour. Mais ce qui lui surprit fut la manque de résistance du jeune homme, normalement elle parvenait avec beaucoup de difficulté à lire dans les pensées des autres démons. Si ce démon se trouvait devant un ange, il n’en sortait pas vainqueur… elle continua à le fixer pendant un moment avant de lui répondre.

- Qu’est que sa fait de voir le monde évoluer… Je ne crois pas que le monde évolue pour le bien, au contraire mais cela nous arrange, nous. Plus il y a de souffrance, de tristesse, de mal, plus nous sommes forts et notre Maître s’impose sur le pouvoir Divin. Mais sache une chose, si le monde marche vers sa perte ce n’est pas notre faute…

Était-ce la vérité ? Oui, l’être humain était condamné d’avance, c’était le destin de tous. Avait-elle la nostalgie de son époque ? Certainement, ce n’était plus la même chose. Elle n’aimait point le tournant qu’avait prit le monde moderne, les nouvelles méthodes pour tuer ne lui plaisaient pas, elle préférait toujours le bon vieux sabre. Plus propre, plus efficace. Si il y avait quelque chose qui n’avait pas changé depuis quelques centaines d’années, c’était toujours ce désir de massacrer ceux qui étaient inférieurs.

- Comment es-tu devenu ce que tu es maintenant ? Qui as-tu tué ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Ven 7 Mar - 7:00

Le jeune démon ne détachait toujour pas son regard de la femme assise à côté de lui, il était comme subjuger par ses paroles, il ne voulait pas en perdre une miette. Elle lui parlait d'un façon qu'il jugeait en même temps rassurante et troublante, cependant ses paroles l'appassait. Il se sentait tout de suite un peu moin idiot et se sentait un peu plus détendu. La démone lui expliqua qu'à pèine quelque heures plus tôt des démons était present ici, le jeune homme se demandait bien comment il avait pu les rater comme pour répondre a sa question intérieur et finit par lui dire que plutard il pourrait les répèrer. C'est vrais qu'il avait entamé sa deuxieme vie depuis peu de temps il ne maitrisait pas vraiment les pouvoirs lui ayant été confèré. Il détourna le visage.

Il avait mal au dos, cela fesait un moement qu'il était assis, il essaya de trouver un position avec un peu plus de confort puis vint se passé la main dans les cheveux. Son interlocutrice l'intriguais enorment, il sentait qu'elle degageait quelque chose d'étrange, elle avait de l'assurance dans la voix, il ne savait pas pourquoi mais toute ses choses lui fesait pensé qu'il devait lui accorder un grand respect, une chose qu'il n'avait fait que très peu de fois et sous l'obligation.

La démone continuais pendant se temps là de parler, et le jeune demon l'écoutais attentivement. Elle lui dit qu'au début c'était normal d'être dépassé, il esquissa un petit sourire en coin, puis elle finit sa phrase en lui disant qu'il devait s'y faire que c'était une obligation. Il le savait bien, mais a vrais dire il ne s'était même pas demandé si les autres démons avait ressenti la même chose que lui, son comportement précedent lui parut bien égoïste. Enfin comme elle lui avait dit il allais s'y faire, il le devait.

Il regardait le ciel s'assombrir de plus en plus, le brouhaha permanant parassait se calmé. Elle repondit enfin a la dernière de ses questions a savoir qu'éprouvait-on en voyant le monde évolué années après années. Elle qui semblit avoir vécut beaucoup plus que le jeune demon, qui semblait avoir connu presque un autre monde que celui que le jeune homme connaissait d'après sa tenue, lui répondit que le monde empirait, il tenta rien qu'une seconde imaginé un monde sans mal, sans souffrance mais, ce fut impossible, car comme l'avait appris le demon la souffrance était un mal necéssaire pour que le monde se dévellope même si comme la jeune femme assise à ses côtés lui confirma juste après il courrait vers sa perte. Rei fut surpris par la sagesse qui d'après lui émanait des paroles de la démone.Enfint il vint lui demandé comment était-il devenu un demon, qui avait-il tué. Il se rappelais très bien de tout.

- Une simple histoire de famille qui a dégènéré. J'ai eu quelque petit diffèrent avec mon père et mon oncle a penser qu'il devait venir maitre son grain de sel.

A vrais dire, il n'avait pas vraiment fait un grand massacre mais, se qui l'avait assurement envoyer en enfert était le fait qu'il s'était surpris a ne pas regretter son acte, à en eprouver un plaisir malsain. Il se souvint être le plus heureux du monde quand il s'était endormis pour se réveiller dans l'autre monde.

- J'ai tué mon père, sans un certain plaisir dissimulé je dois avoué. Puis mon oncle, à décidé de me le faire payer mais, avant de succomber je lui ai fait un petit cadeau, on va dire que j'ai prit soin d'embellir quelque peu son visage, ah que donnerais-je pour revoir sa tête, un très beau chef d'oeuvre je dois dire.Et toi comment es-tu devenu celle que tu es apresent ?

Rei se surprit a parlé aussi simplement alors qu'il y avait une poigné de minute a peine, il ne trouvait pas les mots qu'il cherchait.Etait-ce le fait qu'en quelque sorte la jeune femme l'avait dans un sens reconforté il ne le savait pas vraiment mais cela vint presque le faire rire mais, il retenu son rire pensant que cela le ferais encore paraître plus étrange qu'il ne l'avait paru.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Sam 8 Mar - 7:41

Les explications de la démone semblaient captiver le jeune homme qui buvait presque ses paroles. Yuuko sourit à cette situation, elle avait l’air d’être un sensei qui enseigne les secrets de la vie à son disciple. Cette comparaison lui fit se rappeler de son enfance et de ses cours. Yuuko frissonna un peu à ce souvenir, comme si elle avait froid, elle remonta les manches de son kimono qui avaient glissé, laissant ses frêles épaules libres au contact de l’air frais. A présent, Yuuko était dans une autre dimension, celle de son passé. Elle se voyait toute petite, courant dans tous les sens pour éviter de se faire attraper par son maître. Son sourire s’élargit un peu plus.

Devoir rester assise dans cette position inconfortable sur un banc en bois ne plaisait pas trop à la dame qui commençait à regretter d’être sortie tôt le matin. La commodité de sa maison lui manquait. Une démone pouvait aussi avoir mal au dos ou au postérieur, comme tout le monde par ailleurs. Elle avait beau être morte depuis longtemps, le corps gardait les mêmes caractéristiques que lors de son vivant. Elle se releva donc et fit un petit jusqu’à la fontaine pour boire un peu d’eau. C’était déjà quelque chose, mais au lieu de revenir s’asseoir à coté du jeune homme, elle resta près de la fontaine, jouant avec l’eau. De là où elle était, elle sentait comment le démon commençait à se sentir moins tendu. L’atmosphère aussi était plus calme, avec le ciel qui devenait plus sombre, les oiseaux qui rentraient dans leurs nids. Au loin, l’excitation de la ville indiquait le réveil de la nuit. Dans quelques heures, Kimyoo serait inondée de créatures viles, sans scrupules, à la chasse d’une victime. De l’âme pure des humains. Quel délice !

Elle, qui avait vécu pendant si longtemps, savait contrôler ses pulsions affamées. Les démons peuvent être comparés aux vampires sur ce niveau : plus ils sont vieux, plus ils savent se contrôler. Mais ce n’est pas le seul point qu’il y a entre eux : les humains sont leur proie. Une simple histoire de famille qu’il disait, pas grande chose en effet. Tuer son père et son oncle n’est pas un exploit assez grand pour pouvoir avoir l’honneur d’aller en Enfer. C’est l’envie, le désir avec lequel on entreprend notre tâche, mais aussi le plaisir que l’on prend quand on exécute. L’extase qu’on ressent en voyant ce sang ruisseler, le son qu’il produit. Et elle, qu’avait-elle fait pour mériter autant de grâce ? Le démon lui avait posé la même question qu’elle, mais cette fois-ci avec beaucoup d’assurance.

- Je suis née " maudite ", j’ai porté toute ma vie mortelle le surnom de la fille du diable. – elle se mit à rire, mais pas de son rire hypocrite mais celui qui lui avait valu ce surnom. – J’ai massacré des hommes, ravagé des villages, pillé des maisons. J’ai une longue liste derrière moi, mon histoire est assez complexe. Peut être que mon nom apparaît dans les livres d’histoires.

Elle n’avait fait qu’un petit résumé de pourquoi elle était démone maintenant, et comme elle l’avait dit, son histoire était plus que complexe. L’âge médiéval japonais n’avait pas les mêmes normes qu’aujourd’hui après tout. En parlant de noms, elle ne savait toujours pas celui de son nouveau compagnon, pour le dire d’une certaine manière.

- Je crois que nous nous ne sommes pas présentés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Dim 9 Mar - 5:05

Rei n'avait cessé de fixer la jeune femme, il souriait un peu bêtement pour une raison qui lui échapait. Quand elle vint se lever, il la suivi du regard. La démone s'était installé près d'une fontaine. Il ne pensait pas avoir, dans son ancienne vie, vécut un moment pareille. En effet dans sa jeunesse il avait été quelqu'un de très renfermé et le fait qu'il était ici à parlé sans trop de difficulté le rassurait un peu, à vrais dire il avait toujours chercher la discussion au fond de lui même mais il avait eut beaucoup de difficulté a s'exprimer simplement et préfèrait repousser les autres. Cependant il semblait avoir reprit un peu plus confiance en lui et essayait de s'exprimer avec assurance face à son interlocutrice bien qu'il semblait encore un peu troubler.

Il était toujours assis sur le banc et regardait la jeune femme sans vraiment le faire. La nuit allait faire son apparition, il ne s'était toujours pas nourrit et ses pulsions de plus en plus forte, il savait bien que ce soir il allait faire ses premières victime se qui ne lui déplaisait pas spécialement. Le garçon se rappellait ses deux premieres victimes, de leurs cris perçant, un sourire malsaint vint se fixer sur le visage du jeune homme. Il se souvenait du plaisir que ses deux simples meurtres lui avait procurer et le fait que se plaisir pourrait se répèté aussi longtemps qu'il reserait des humains le ravissait. L'envie d'âme se fesait ressentir mais il pouait encore la contenire assez facilement. Il comprit rapidement que le fait d'absorer des âmes le rendraient rapidement dépendent mais cela ne le dérengeait pas plus qu'autre chose après tout il aimait tué comme il avait pu s'en rendre compte le fait que le plaisir qu'il en tirait le rendrait addict n'était pas un grand prix à payer. Il prenait sa deuxieme vie pour un cadeau, il pouvait maintenan faire la seul chose pour laquelle il avait éprouver dans sa vie précédente sans aucune consèquence il ne voyait pas vraiment de quoi se pleindre enfin de compte.

La démone lui expliqua qu'elle était maudite, qu'elle avait porté durant sa vie le nom de fille du diable se qui fit rire aussi bien la jeune femme que Rei. Elle avait massacré d'àprès ses propres dires bon nombre de personnes, le jeune homme ne fut pas spécialement impressionné il se doutait bien que peut de démons n'avait tué qu'une ou deux personnes comme lui, il avait lui même regretter plus tard de ne pas avoir entrainer plus de personnes dans sa chute. Il se sentait bien innofensif face a la la femme situé en face de lui, au premier coup d'oeil on ne pourrait pas deviner que cette personnes ait tué un nombre d'homme qui semblait assez élevé. Mais l'apparence ne voulait rien dire.

Un vent glacé vint soufflé et le garçon frèmit un peu puis il décida enfin a se lever. Il marchait lentement et fixait le sol les mains dans les poches. Puis une phrase parvint à ses oreilles et le sortis de ses pensées. Il esquissa à nouveau un sourire puis releva la tête à mi-chemin. La tempèrature ambiante le fesait un peu trembler.

- Oh désolé pour mon manque de politesse, je me nomme Rei...

Il inclina la tête respectueusement et se remit fixer la jeune femme sans ajouter un seul autre mot, il arborait toujours un petit sourire. Il reprit sa marche et parvint rapidement a la fontaine où il se desaltera un peu. Sa main tremblante vint caresser ses cheveux, il fixait maintenant le sol...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Mar 11 Mar - 8:15

Tandis qu’elle restait assise sur le bord de la fontaine, le jeune démon s’était relevé et marchait vers elle, ou plutôt vers la fontaine. En mi-chemin, interrompu par la question de Yuuko, il leva la tête et il arborait un sourire aux lèvres, il dit enfin son nom : Rei. Il était à présent à coté de la fontaine, toujours avec son sourire, il fixait la démone des yeux et avait incliné la tête en signe de respect, il avait passé une main dans ses cheveux, il le faisait souvent depuis qu’elle était arrivée au parc, pour finir il regarda le sol. Yuuko avait suivit chaque geste que le jeune homme avait fait, puis, elle avait remonté les manches de son kimono. Même si son sang avait perdu de sa chaleur mortelle, elle sentait le vent travers le fin tissu de son habit. Devait-elle lui dire son nom ? Son prénom suffirait, cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas prononcé : elle s’invitait toujours un quand elle partait en chasse et nous ne pouvons pas dire que les démons et les anges avaient le temps de le connaître. Elle leva les yeux au ciel et contempla le disque argenté qui commençait à dominer depuis sa hauteur.

- Tu peux m’appeler Yuuko.

La démone tourna la tête vers une des entrées du parc. Un groupe d’adolescents venait de faire son apparition dans les lieux. Les jeunes gens apportaient avec eux des nombreux sacs en plastiques remplis des bouteilles suspectes et semblaient plutôt contents. Yuuko savait ce que allait se passer : ces adolescents allaient faire, sans aucune doute, la fête dans le parc, boire jusqu’à être mort ivre et faire l’amour avec n’importe qui, sans ajouter toute la drogue que allait passer cette nuit. Le parfum de leurs âmes parvint aux narines des démons, elles n’étaient pas aussi pures mais elles pouvaient faire l’affaire si un de deux avait faim ou voulait tout simplement s’amuser. Les nouveaux arrivés avaient vu un couple près de la fontaine, un jeune homme plutôt beau et une femme habillée avec un kimono. Au début, une des filles appela Rei pour qu’il aille les rejoindre, elle s’approchait même d’eux.

Yuuko ne détachait pas ses yeux d’elle, elle n’aimait pas les âmes de ce type d’humains, elles étaient gâtées. La fille avait l’air sure d’elle, elle portait dans une main un verre en plastique remplit d’un mélange que les autres jeunes venaient de faire. Ceux-ci regardaient la jeune fille s’approcher du étrange couple, attendant que le plus jeune vienne les rejoindre. Avant que la fille soit à leur niveau, Yuuko s’adressa à Rei à voix basse, avec une pince de malice dans ses paroles.

- Si tu as faim, elle peut être ta première victime, bien qu’elle n’ait pas une bonne âme. Elle n’est plus innocente et pure depuis bien longtemps. Je te dirais comment faire. – elle descendit le ton de sa voix et s’approcha de Rei pour lui chuchoter à l’oreille.- Tu as plusieurs moyens : soit tu la séduits et tu absorbes son âme, soit tu la tue.

Quant à la démone, elle évitait de tuer même si par fois ses pulsions étaient plus fortes. La jeune fille arriva à leur hauteur, elle avait l’aire fière d’elle. Yuuko, elle, sourirait comme si rien allait se produire.


Dernière édition par Yuuko Kazama le Mer 12 Mar - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Mar 11 Mar - 14:29

La nuit s'était bien installé, un vent glacial soufflait et caressait la peau de Rei se qui eut pour effet au debut de le faire simplement frèmir puis au bout de quelques minutes trembler. Il se demandais si le fait de trembler n'était pas devenu un reflexe puisqu'il avait perdu la chaleur humaine. Il avait finit par s'assoir sur un des rebords de la fontaine. Il examina du coin de l'oeil la jeune femme, elle regardait le ciel, contrairement a elle, lui fixait le sol de son air absent. Elle finit par lui dire que son nom était Yuuko, le jeune démon ne s'était même pas demandé si c'était un faux prenom ou pas et à vrais dire si sa avez été le cas il n'en aurait eu que faire. Ses pulsions s'augmentaient de minutes en minutes, on aurait dit que la nuit les avaient intensifié à un point difficilement imaginable. Il porta sa main à son ventre qui était l'endroit où il ressentait ses dites pulsions qui était à la foix douloureuse qu'étrange. Il prit un peu d'eau en but les trois quart et ses mouilla le visage avec le reste.

Au loin des voix se fesaient entendre vers l'une des entrées, elles semblaient appartenir a des adolscents vu leur intonations et le nombre de gloussement que l'on pouvait entendre. Les yeux du jeune homme se tournèrent vers cette entrée, c'était bien des adolscents, ils semblaient pret a faire la fête. Rei rien qu'en les apperçevant ressentit une plus forte douleur, ses pulsions était devenu encore plus forte à un point où elles étaient très difficilement supportable. Le fait de voir toutes ses âmes avait doublé voir triplé ses douleurs. Il fixait à present la dénomée Yuuko, elle fixait elle aussi les adolescents. Elle semblait pensive et il n'entreprit donc pas de l'interomptre dans ses pensées. En tout cas il ne pourrait bientôt plus se retenir il devait absorber ne serais-ce que la plus impure des âmes en cette ville ou même en cette terre pour stoper ses douleurs.

Une des filles du groupe appellait quelqu'un, il fallut plusieurs minutes au jeune homme pour comprendre que c'était lui qu'elle appellait. Elle s'approchait lentement des deux démons. Cette jeune fille pourrait faire une bonne victime se dit intérieurement Rei tandis qu'il la regardait avancer vers lui. Yuuko d'un ton assez bas que si il avait faim elle pourrait être sa première victime comme si elle avait lu dans ses penser. Elle ajouta que l'adolescente n'avait tout de même pas une âme pure. La démone finit par lui dire qu'il avait deux choix, il pouvait séduire la jeune fille et absorber son âme ou simplement la tué. Il n'eut presque pas le temps de repondre avant que la dite fille arrive.

-
Je pencherait plutôt pour la première solution, mais il va falloir me dire comment pouvoi absorber son âme car je n'en ai vraiment aucune idée...

L'adolscente arriva enfin à leur niveau, elle tenait un verre remplit d'un liquide d'une couleur inquètante. Il se forcit à sourire bêtement mais il devait faire bonne figure. La jeune fille demanda son prenom à Rei, celui-ci qui n'avait pas vraiment une imagination débordante esquivit la question en fesant semblant de ne pas avoir entendu puis enclencha directement un discussion vraiment très idiote et inutile, enfin il savait à peu près quoi faire pour séduire la jeune fille. Il rigolait sans cesse et n'arrêtait pas de la toucher pour installer rapidement un rapport de confianse il se fesait le plus niais possible même si a l'intèrieur de lui il avait honte de se conduire ainsi. Il regardait la démone du coin de l'oeil à chaque fois qu'il en avait l'occasion. Le fait de tenter de séduire une fille était pour lui une grande nouveauté durant sa precedente vie il n'avait pas vraiment eut de vie sentimentale. Cependant le baratin qu'il sortait le plus simplement du monde semblait faire son effet. La jeune fille ingurgitait une gorgée de la boisson dans le verre en plastique à chaqu'une des pause dans la conversation qu'elle avait. Rapidement Rei reconnut les effet de l'alcool qui opèrait lentement mais sûrment sur elle, une chance pour lui.

Pendant se temps là le groupe d'adolescents un peu plus loins avait eux aussi bu beaucoup puisqu'il criait dans tout les sens, certains s'embrassait et d'autre s'adonnait à des pratiques qui n'était pas très saine dans un endroit publique.

Le jeune démon lui continait tant bien de mal d'essayer de séduire la jeune fille devant lui. Il semblait que son charme ne lassait pas la l'adolescente indiffèrente et en plein milieu d'une conversation vraiment inateressante Rei s'avensca vers l'adolscente puis il passa sa main autour de son épaule, se baissa quelque peu et l'embrassa. Bien sur il ne l'avait pas fait par envie mais il se devait de se hater il avait de plus en plus faim. Ce baisser n'eut rien de romantique et le jeune homme eut presque envie de la repousser quand il senti l'haleine au gout écoeurant à cause de l'alcool de la jeune femme. Il se recula puis baissa les yeux et d'un air idiot s'excusa auprès de la jeune fille, lui dit que si il l'avait fait c'est qu'elle lui plaisait vraiment enfin tout le genre d'idotie qu'il pouvait trouver. Mais bientôt il ne su plus quoi dire et se demandais bien se qu'il pouvait faire maintenant.


Dernière édition par Rei Sanzo le Jeu 13 Mar - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Jeu 13 Mar - 9:03

Yuuko observait depuis son coin la scène qui se déroulait, comment Rei se débrouillait avec la jeune mortelle et les chances qu’il avait. La fille semblait enchantée par le jeu de « séduction » que le jeune homme venait d’entamer sans grandes difficultés. Et le jeu donnait ses fruits : sans que personne sache comment il avait fait, Rei s’était approché de l’humaine, passant une main autour des épaules et l’avait embrasé. Le baiser ne devait pas avoir bon goût vu que la mortelle venait de consommer une quantité considérable d’un liquide plus que suspect. La puanteur qu’elle devait dégager était sans doute insupportable. L’affaire allait bon train, ce petit jeu n’allait guère durer plus longtemps vu que l’humaine était complètement sur le charme du jeune démon. Ce dernier semblait un peu perdu, il ne savait pas quoi faire maintenant. Il jetait des coups d’œil à Yuuko, à ce moment, un autre humain fit son apparition à coté d’eux. Pas de chance pour lui : la noble commençait à avoir faim. Le cours allait se dérouler en direct.

D’un pas gracieux, la démon vint se situer derrière le nouvel arrivant qui venait chercher son amie. En une seconde, il tomba à la reverse sur les bras de la femme. Elle le releva avec un seul bras, montrant qu’elle n’était pas si frêle qu’elle laissait prétendre. Elle positionna le corps du jeune homme de telle sorte qu’il soit devant elle, débout. Yuuko se pencha vers le visage mais se retint à la dernière minute, elle avait oublié la leçon. Relevant la tête lentement, elle fixa Rei de ses yeux troublants.

- Fais la s’évanouir, ce n’est pas très compliqué, ensuite, absorbe son âme par la bouche. Mais fais attention de ne pas la tuer. Il ne nous est pas permis de tuer sans l’accord du Diable…

Elle accompagna ses paroles de gestes : affleurant le visage du jeune homme inconscient, elle inspira un grand coup et une nouée étrange sortit de la bouche du mortel vers celle de la démone. C’était une fumée blanchâtre qui tentait en vain de résister, la force de l’être des enfers savait contrôler de si faibles âmes, vides de toute volonté. Puis la fumée disparue, l’humain était presque blanc et les yeux de Yuuko étaient à présent rouges. La démone passa sa langue sur ses lèvres en un geste de malice, son aura s’était accrue un peu. Elle se sentait plus vivante qu’avant même si cela n’était pas suffisant, elle savait s’arrêter au bon moment afin d’éviter la mort d’un être humain. Stupides règles !

Après avoir soulager sa faim, Yuuko déposa le corps du jeune homme sur le banc le plus proche, personne n’aurait cru qu’il venait de perdre au moins les trois quart de son âme tellement il avait l’air de quelqu’un qui dormait paisiblement.

-C’est plus au moins ce que tu dois faire, libre à toi de faire pareil ou chercher un autre moyen..

Elle était retournée s’asseoir au le bord de la fontaine, un sourire aux lèvres, invitant du regard au démon de suivre l’exemple s’il voulait que les bruits sourds de son ventre se stoppent enfin. Elle se sentait bien, elle conservait les yeux rouges comme chaque fois après avoir mangé une âme. Elle continuait de regarder chaque geste de Rei, s’il avait besoin d’aide, il n’avait que lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   Jeu 13 Mar - 12:49

Rei avait demandé à l'adolescente de l'attendre un peu à l'écart sous pretexte qu'il allait se rafraichir, en vérité il lui avait demandé d'aller à l'écart pour savoir comment absover l'âme de la jeune fille. Il s'avensca près de la fontaine et bu une grande quantité d'eau pour faire disparaitre le gout atroce qu'il avait dans la bouche. Le jeune démon jetta un coup d'oeil vers Yuuko, elle se trouvait derrière un des adolscent du groupe. Il esquissa un sourire et comprit qu'il allait avoir le droit à une démonstration de ce qu'il devrait faire peu de temps après. Ses yeux se déposèrent sur le visage du garçon qui venait de faire son apparition, il avait les yeux clos, cela avait donc dèja commencer. Deux seconde plus tard le jeune adolescent fut interomput dans sa chute par le bras de la démone, elle le remit sur pied d'un seul de ses bras se qui témoignait qu'elle n'était pas aussi frêle qu'on pourrait le penser.

La main du jeune homme vint se deposer sur son ventre, sa respiration était devenu irrègulière. Ses pulsions augmentèrent comme si elles le prévenaient de se qui allait se passer. Ses mains tremblaient, il avait tellement faim, il ne pouvait presque plus attendre sinon il allait perdre tout controle. Il observait encore le jeune adolscent qui allait être la victime de la démone. Celle-ci lui dit qu'il ne devait pas tuer sa victime sans l'autorisation du diable en personne il devait simplement la faire s'évanouir. Puis il devrait absorber son âme par la bouche à ses mots il repensait à l'affreux gout dans sa bouche mais cela n'allait pas l'empecher d'enfin se nourir.

Une fumée blanchatre sortit de la bouche de l'adolscent. Cette dite fumée fit accroitre la douleure du jeune homme qui se retint de crier tellement il souffrait interieurement. Yuuko l'avait absorber facillement, ses yeux était devenu d'un rouge presque sanguin. Elle déposa l'ado qui avait un teint d'un blanc livide. Rei esquissa un sourire en croisant le regard de la démone puis se dirigeat enfin vers l'adolscente avec un regarde montrant en même temps sa faim et sa determination. Il lachat quelques mots avant de partir en direction de sa proie.

-Vraiment, merci de m'aider...

Il arrivit enfin à côter de sa future victime, il s'assit à côter d'elle puis il fit mine de lui redonner un baiser mais mentalement il tenta de la faire s'évanouir, enfaite il ne savait pas vraiment pas quoi faire cependant la jeune fille ferma les yeux rapidement. Il esquissa un large sourire puis il l'allongea à terre et pencha sa tête vers elle. Il sentit quelque chose rentrer en lui, sa faim s'atténuait peu à peu. Il eut du mal à arrêter, mais il ne pouvait pas la tuer. Il se sentait tellement bien, il ne peut s'empècher de rire d'un façon assez malsaine et sadique. Il s'approcha de la fontaine et regardit son reflet dans l'eau, ses yeux était devenu rouge. Il s'assit au bord de la fontaine, toujours aussi bien, il n'aurait même pas pu imaginer le bien que cela fesait d'absorber une âme. Il tremblait sous la surprise et le plaisir qu'il avait ressentir il y avait déja bien une minute. Il tourna les yeux vers Yukko et d'un grand sourire il prit la parole.

- Je...je n'aurais jamais penser que se sois si bon, je dois avouer qu'au début j'était assez réticent. Merci...

Le jeune démon continuait de fixer Yuuko, il ne pouvait cesser de sourire. Il n'aurait jamais pu penser qu'il tirait tellement de plaisir à absorber des âmes, cela avait été encore mieux que les meurtres qu'il avait fait. Il se demandait qu'est ce que devait être le fait d'en avaler une pure, ce n'était pas possible, comment ceci pourrait être mieux. Il était dans un état second, il était éxité, même lui ne se reconnaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensées amères [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensées amères [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: