Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée innatendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée innatendue   Ven 1 Fév - 5:48

Premier post


Le ciel était lentement passé d'une timide naissance dorée, reflets des torpeurs de la puissance ardante, perçante en la clarté encore limpide et indeterminé des cieux à des nuances plus affirmées. Avait succédé la tonalité azur où le soleil imposait son régne brûlant. La journée avait été detestable et horriblement longue, les rayons aveuglants tout autant que perfides s'étaient obsinés à briller intensément sans relâche...A force de semer sa manifiscence, Haruka lui en avait recolté une migraine carabinée, tout comme une fatigue latente et une lassitude envahissante...Contraint de sortir, il avait largement écourté ce passage sous le corps céleste journalier. Préférant aborder les petites rues pour ne pas être trop submergé par le monde étrangement affluent des temps récents...Non qu'il detesta le foule, mais voyez vous Haruka préfarait la solitude et le calme reposant. Hors dans une métropôle telle qu'elle, trouvait le repos spirituel mérité révelait de l'impossible...Il regrettait amèrement de ne pas pouvoir vivre dans un lieu plus sage et reposant, enfouit dans la Nature la plus dense et magnifique. Aussi étrange que cela puisse paraître, seule la nuit pouvait lui apportait une plenitude douce et carressante, réconfortante en les heures les plus noires. Ces heures là, il pouvait les aprécier à souhait, car le jeune homme ne trouvait que rarement le sommeil. Alors que le commun des mortels, se plaisaient à voir enfin le jour se lever, pour chasser ainsi leurs mauvais rêves, Haruka lui languissait que celui ci s'achève enfin...Bien qu'humain, il était une créature des nuits ténèbreuses. La beauté de la Nature n'était que plus plaisante et délicieuse, perdue en ses songes secrets et ainsi à l'abri des bruyantes foules passagères. Poussant un long soupir, il quitta le fauteuil sur lequel il s'était abbandonné, s'approchant lentement de la grande baie vitrée. Ses mains glissérent sur les rideaux avant de les empoigner brusquement, d'un geste rapide il ouvrit ainsi une bréche, son regard vert sombre scrutant le ciel ayant prit des tons amnéthystes. La journée s'achevait enfin, l'ère du soleil se terminait pour céder la place à l'astre argentée reine des nuits. Il les relâcha lentement, laissant l'étoffe glisser de ses doigts, cette dernier se balança doucement sous les notes exquises du vent sous l'austère déclin. Portant sa main droite dans ses cheveux il les ébouriffant un instant, avant de s'éloigner de la fenêtre. Haruka porta son regard dans les alentours sombres et failblement éclairé par des lumières artificielles.

Il se laissa de nouveau tomber dans son fauteuil, et replongea dans ses livres en oubliant même de manger. Cette habitude aussi mauvaise soit elle, était presque devenue coutume pour le jeune homme. Peu enclin à prendre soin de lui même, sauf si ce n'est de son hygiène quotidienne tout comme celle de l'état de son appartement qu'il soignait miticuleusement. Nul souvenirs d'âmes se s'élevaient ici, que ce soit ses conquêtes, ses amants ou bien des êtes furtifs, personne n'avait pu parvenir jsuqu'à ces lieux...Rare étaient de
telles occasions, qui ne semblait durer jamais bien longtemps.


L'appartement du jeune homme était vaste et silencieux, les couleurs plutôt froides ornementés les murs lisses et glacés par l'absence. La décoration demeurait neutre, des teintes tristes et moroses bercés par les faibles rayons du crépuscule. La baie vitré était presque intégralement voilé par les rideaux volages et translucides aux intonations bleu nuit. Le vent faisait danser langoureusement le voile fin et gracieux, permettant ainsi à la faible lumière ensanglantée de percer dans la pièce calme et close. Seule les légers tapottements d'un stylo sur un manuscrit plutôt conséquent se faisait entendre d'un tintement sourd et discret. Assit sur son fauteuil noir, dans le salon, Haruka avait le nez plongé dans de nombreux bouquin qui relataient des légendes ancestrâles japonaises.

La table en bois sombre était envahit de tout ses biens précieux aux yeux du jeune homme, une fois lus est étudié ils étaient soigneusement rangés pour ne pas être effleurer par une moindre blessure éventuelle. Quelques heures se précédèrent l'une à l'autre, le temps courant après sa propre course fatidique...Cette mélodie bien solitaire connue l'harmonie lorsque les cieux deversèrent leurs empreintes suaves. Une douce mélopée envahissant l'atmosphère et les terres déséchées par le climat aride des derniers instants. Il sembla redoubler de caprices, pas encore satisfait de l'étendu de son pouvoir, car la tourmente des tonnerre et de l'aveuglante foudre s'épanchèrent en le bas monde modeste des humains. Le grondement fut tel que Haruka n'entendit pas tout de suite les coups répétés contre la porte d'entrée. Quand ce son dérangeant et insistant parvint afin à ses oreilles, ses yeux se levèrent à peine de son manuscrit, haussant un sourcil. Haruka espérait que le jeune homme qu'il avait rencontré recément n'avait pas eu l'idée exécrable de parvenir de nouveau jusqu'à lui. A force d'insistance, sa présence évetuelle était toujours à prévoir. Ce dernier était donc si peu disposé aux mots "ruptures"? San parler de cette manie à s'accrocher désespérement...Il attendit un instant , pensant que peut être la personne se lasserait. Mais rien n'y fit, il leva els yeux vers la montre situé sur le mur d'en face, il était 10h30...quelle personne censée viendrait elle donc tambouriner chez une tierce personne à une heure aussi tardive? Etait ce encore un de ses représentant barbant, qui attirait par les aisés habitants de cet immeuble ne pouvait plus se passer des refus qu'ils obtenaient à chaque fois? Quoi qu'il en fut, quelle que soit cette personne la jeune homme lui dirait sa façon de penser! Haruka se releva bien que le coeur n'y fut pas, parcouru le salon spacieux pour prendre la direction du large couloir menant à la porte...Il se saisit de la poignée, et ouvrit la porte avec méfiance avant que son regard ne croise...


Dernière édition par le Ven 1 Fév - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Ven 1 Fév - 8:44

[premier post]


Haruka Seijaku : tel était le nom de la fameuse personne que Setsuna se devait d'aller protéger. Il voulait bien lui, mais il ne connaissait pas cet homme, ni même son visage. En main, il n'avait que son nom et son adresse... et une grande ville à parcourir pour le retrouver de surcroix ! Quel travail fatiguant ! En plus la nuit commençait à tomber et l'air se rafraichissait énormément... Bien que déjà mort, le jeune homme ne pouvait nier qu'il n'en était pas moins toujours frileux et fragile de constitution... Se frottant les bras, il décida d'accélérer le pas, voyant les rayons du soleil décliner dangereusement dans le ciel morose. Déglutissant, le voilà qui traversaient les différentes parties de la ville, avec tout le courage qu'il n'avait pas spécialement et toute la force que ses maigres bras pouvaient manifester. Ce n'était pas une mince affaire, mais au moins pouvait-il éviter les quartiers pourvus de grandes résidences ! Il n'imaginait pas tomber sur quelqu'un de très riche et songeait véritablement rencontrer un gars plutôt louche dans un appartement miteux. Avec ce qu'il avait vécu jusqu'à présent, Setsuna ne se faisait plus d'illusions...
Une goûte de pluie vint s'écraser sur son épaule, bientôt suivie par des dizaines de milliers d'autres goûtes qui formèrent une intense pluie tombant du ciel qui s'était couvert de nuages rapidement.

Partant en courant bien qu'il fut déjà bien trempé, Setsuna sursauta en entendant le grondement sourd d'un coup de tonnerre plonger vers le sol avec un fracas assourdissant. Bien qu'étant un ange déchu, le jeune homme ne pouvait nier que le Dieu devait sacrément être en colère contre lui pour faire pleuvoir autant ! Gémissant à la vue des parapluies des personnes autour de lui alors qu'il se faisait mouiller comme une soupe, il parvint jusqu'à l'abri de l'entrée d'un bâtimment. Il était fatigué d'avoir cherché ainsi toute la journée... et s'il ne le trouvait jamais ? Et s'il restait sous la pluie toute la nuit alors qu'il n'avait pas les moyens de s'abriter ? Sentant des larmes poindre au coin de ses yeux en songeant qu'il ne trouvait pas d'endroit où aller, il tourna lentement la tête vers les noms inscrits sur les différentes sonnettes de l'immeuble.


- Haruka Seijaku... Ce nom me dit quelque chose...

Et voilà qu'il regardait le nom de la personne, les yeux à demi-fermés et les cheveux dégoulinant d'eau de pluie. Non, vraiment, ce nom lui rappelait quelque chose d'important, mais quoi ? Il avait peut-être oublié, mais bon...
Et soudain, ce fut l'illumination :


- Mon protégé !

Oui, maintenant qu'il y repensait, c'était bien de cette personne-là dont il s'agissait ! Un sourire soulagé revenant marquer ses lèvres, le jeune homme se précipita à l'intérieur de l'immeuble pour se mettre au chaud et au sec.
Maintenant il était arrivé à la maison !
Le concierge de l'endroit venait d'ailleurs de lui faire remarquer de ne pas rentrer mouillé la prochaine fois, mais il n'y prit pas garde et demanda directement où se situait l'appartement de son "cousin" qu'il n'avait pas vu depuis si longtemps. Troisième étage ! Ca faisait haut... mais ce n'était pas grave ! Oubliant qu'il pouvait tout aussi bien prendre l'ascenceur, le voilà qui grimpait les marches, rassemblant encore son courage pour parvenir enfin jusqu'à l'étage où il retrouverait la personne qu'il se devrait de protéger comme il fallait ! Il espérait simplement ne pas tomber chez une personne trop dure, ou qui se comporterait mal... En ce qui le concernait, les gros tas violents et pervers, il avait déjà donné.
Parvenant juste devant la porte de Haruka, Setsuna se racla la gorge et tenta tant bien que mal de se donner l'air présentable, malgré le fait qu'il fusse trempé à cet instant précis...

Frappant à la porte alors que les orages cognaient dangereusement dans le ciel zébré d'éclairs et d'une pluie qui changeait l'atmosphère en tempête. Il faisait nuit de surcroix, alors ce n'était pas bien rassurant, d'autant plus que Setsu se trouvait tout seul au milieu d'un pallier et qu'il faisait quand même froid lorsqu'on était trempé et frappé par des courants d'air.
Pas de réponse. Personne ne venait lui ouvrir alors qu'il continuait de cogner contre la porte de bois tout en se demandant si le propriétaire des lieux se trouvaient dans son appartement... Il était malvenu d'insisté de la sorte, mais s'il voulait pouvoir passer une nuit au chaud et manger quelque chose, il fallait bien que le jeune homme s'acharne. Sans compter qu'il ne pouvait pas s'en aller désormais en laissant son protégé tout seul... Pourquoi n'ouvrait-il pas ? Peut-être dormait-il ? Alors qu'il allait frapper de nouveau, le bruit d'un verroux le fit sursauter et il se dissuada de continuer, regardant la poignée qui, par miracle, venait de se tourner pour laisser un espace entre la porte et l'intérieur.
D'abord étonné, Setsuna fixa l'homme qui se tenait devant lui pendant un moment, clignant des yeux de temps à autres pour le détailler. Il était bien plus grand que lui et semblait afficher une mine froide. Mais cela ne découragea pas pour autant le jeune homme aux cheveux blancs qui, dans un grand sourire s'exclama :


- Je t'ai enfin trouvé ! Bonsoir, Haruka ! Je suis ton ange gardien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Dim 3 Fév - 10:33

Le couloir était plongé dans la pènombre, la longue allée donnait sur une grande ouverture. Cette dernière étant soigneusement fermée par des vitraux transparents, aussi hauts que les plafonds ornementés. Le silence était continuellement rompu par un long hurlement sonore, vent, pluie, tonnerre et éclair jouant ce même refrain putôt colèrique et chargé d'émotions lourdes. L'attente insoutanable se comblant par instance dans des silences difficiles avant d'être brutralement pourfondu par la lame foudroyante. Les seuls éclats violents qui s'imposaient, se manifestaient dans des grondements de colères du ciel, pour que finalement la foudre vengeresse s'abbatte sur le sol faisant ainsi naître sa source d'un blanc légèrement bleuté...Les ombres se refletant telles des âmes fantômatiques contre les murs, l'ombre du jeune homme aux regards rouge sang grandissant contre la paroie froide et blanche.

- Je t'ai enfin trouvé ! Bonsoir, Haruka ! Je suis ton ange gardien !

Haruka baissa ses yeux en celui d'un être qui lui était inconnu. Il le détailla longuement, de ses yeux froids, de ses traits imperturbables. Fort heureusement, ce n'était pas cet idiot auquel il pensait, mais par générosité s'en était un tout autre! Attirait il donc tout ceux qui peuplaient cette terre? Ce garçon avait les cheveux blancs, fins, en bataille, des mèches se collant contre ses jous rondes et rougis par la tempèrature glaciale. Ses bras ramenés contre son torse frêle et plutôt étroit. Ses yeux grands ouverts brillants d'une lueur intense pareille à celle du pigment pur et soyeux d'un rubis. Un garçon? plutôt un enfant...C'était du moins ce que Haruka pu juger vu sa petite taille. Il devait mesurer tout au plus 1m70 et encore. Mais il ne s'arrêtait pas à cette évaluation là, il avait aussi des trais candides et fragiles que se soit son visage ou bien sa silhouette fluette tremblante d'être ainsi mordu par le froid. Sans oublier cette expression naive qui se traçait doucement sur son visage enfantin. Aussi décliat que les courbes du visage lisse d'un enfant, pas encore marqué par l'emprise cruelle du temps et ds hommes...Mais son regard, poutant lui...Il haussa un sourcil, lorsque ce dernier se mit à parler "d'ange gardien"? Cet enfant fabulait ou bien il essayait de se jouer de lui afin de l'attendrir pour être ainsi hébergé. Car en vue de son minois, de ses yeux brillant mais surtout de son kimono trempé à souhait, il ne devait pas avoir un toit au dessus de sa tête où se recueillir et ainsi fuir les colères des cieux.

"Qui etes vous?...."

Le ton était froid et neutre, il en aurait d'ailleurs dissuadé plus d'un de poursuivre toute conversation! Mais ce gosse là ne devait pas avoir toute sa tête, et bien entendu le premier illuminé, paumé devait obligatoirement sonner à sa porte. C'était ça en fait, son karma était elle que ce genre de personnes parvennaient jusqu'à lui. Il n'avait pas de temps à perdre avec ce genre de sôtise. Il avait du travail bien plus important à finir. Il se passa la main sur le visage, avant que celle ci ne se glisse dans ses cheveux. Cela allait irrévocableemnt attirer tout les abrutis du pallier, et oui il ne fallait pas oublier tout ses autres bougres, ennuyeux et coincés qui vivaient dans le même immeuble que lui. Ils allaient sûrement affluer pour observer sournoisement ce qu'il se passait avant de venir répandre leur venin et delier leur langue de vipère. Mais Haruka avait toujous le fin mot de l'histoire...Sa personne avait raison de leur manque de courage! Quoi qu'il en soit, il effrayait d'un seul regard, nul besoin d'abuser de paroles.

"...Est ce une blague? Suis je sencé rire?...Car voyez vous, me déranger aussi tardivement le soir alors que vous m'êtes inconnu avec un prétexte aussi stupide n'est pas enclin à me faire sourire..."

Haruka avait appuyé sa main contre le tranchant de la porte entrouverte, son front reposant contre le dos de sa main. Ses yeux toujours rivés sur ce soit disant "ange gardien". Un protecteur?...Et puis quoi d'aitre? Etait ce tout? Etais là le comble du ridicule? IL spérait silencieusement que oui! Cela suffisait emplement pour la soirée, Haruka ne s'attarderait pas plus longtemps. Si les anges ou bien Dieu lui même existait, jamais des maux aussi froids et durs ne se produiraient....Et d'ailleurs pourquoi un monstre tel que lui aurait un ange?...C'était bien trop paradoxal, n'était ce pas ce qu'on lui avait sans cesse repété? Quand à la silhouette qu'abordait le jeune homme, il était impenssable voir complètement idiot qu'il soit son protecteur. Haruka le dépassait largement en taille et sûrment en force. Voila pouquoi il paraissait bien étrange et peu convaincant qu'il soit son "ange gardien"...

"Je n'ai pas de temps à perdre, passez votre chemin...."

Il referma la porte avnt d'arrêter son geste un instant...Laissant un fin entrebaillement pour mettre le fin mot de cette histoire plutôt abbracadabrante.

"Ce n'est pas une garderie ici que je sache..."

Cette phrase si froide et brusque s'acheva par le claquement net de la porte, le jeune homme resta un instant appuyé contre celle ci. Ses doigts se mélant à sa chevelure sombre, ses yeux clos...Il avait un sale pressentiment, ça ne s'arrêterait pas aussi rapidement qu'il le pensait et voulait pourtant le croire. Haruka entrevoyait comme sa présence constante et éterellle à ses côtés, soupirant il préféra chasser cette impression désagréable de son esprit. Haruka était dur avec toute personne qui s'adresser à lui, ou bien qui essayer de le saisir...Le jeune homme entreprit de faire quelques pas vers le salon quand...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Dim 3 Fév - 12:54

... des poings se mirent à cogner contre la porte qui s'était refermée dans un claquement sonnore qui avait fait sursauter Setsuna. A la vue de l'homme imposant, le jeune homme lui, s'était tenu droit comme un "i" en s'entendant traiter presque de charlatant, de farceur, et même de gosse ! Ses yeux ayant effectué un clignement avant que son cerveau ne percute l'information, voilà qu'il tambourinait encore contre le bois qui bouchait l'ouverture avec la ferme intention de se faire entendre. Pourquoi le laissait-il dehors alors qu'il ne mentait pas du tout ? Ce n'était pas juste du tout ! Il venait tout de même de passer toute une journée à le rechercher dans cette ville, sous la pluie, dans le froid... alors se faire rejeter de la sorte lui était totalement impensable ! Cognant plus fort, voilà que Setsuna se mettait directement à brailler pour faire réagir son interlocuteur reparti bien vite :

- Ouvre-moi ! Haruka ! Il fait froid dehors ! S'il te plaît ! Je ne raconte pas de blagues ! C'est la vérité, je t'ai longtemps cherché même ! Tu ne m'as même pas laisser me présenter ! Ouvre-moi !

Voyant que le silence demeurait constant derrière la porte qu'il s'évertuait à frapper avec ses maigres forces, Setsuna croisa un instant les bras pour réfléchir. Il n'avait pas prévu du tout que son protégé le laisse déjà en plan devant la porte de se maison. Pourquoi était-il aussi froid et cruel ? Bon, il admettait que s'entendre dire "je suis ton ange gardien" n'était pas très crédible, mais tout de même ! Hé puis pourquoi l'avait-il toisé comme ça, comme s'il avait été le dernier des nigauds ?
Se tournant subitement, il ne put empêcher un éternuement de s'échapper d'entre ses lèvres. Si ça continuait comme ça, il allait finir par tomber malade ! C'était peut-être stupide pour un ange, mais il n'aurait pas l'air idiot à se trouver devant la porte de quelqu'un à moitié mort de froid... Il était d'ailleurs, déjà mort, ce qui ne l'empêchait pas d'employer cette expression pour exprimer son désarroi !


- S'il te plaît, ouvre-moi ! Ca se fait pas de laisser les gens tous mouillés devant sa porte !

Voilà qu'il tambourinait à nouveau pour se faire entendre. En plus, il ne pouvait pas repartir maintenant qu'il l'avait trouvé. Abandonner maintenant ? Jamais ! Il ne risquait certainement pas de se laisser intimider par cette grande brute épaisse aux cheveux noirs et au regard aussi dur que la glace ! Quant aux voisins de l'homme en question, il avait bien l'intention de les alertés si nécessaire et de faire remarquer son protégé pour qu'il le fasse enfin entrer ! D'ailleurs, cette stratégie porta ses fruits puisque le concierge et son épouse rapliquaient déjà pour s'enquérir du vacarme qui se produisait à l'étage ! Sans parler de la voisine de pallier de Haruka qui venait de sortir en hurlant à qui voulait l'entendre qu'elle ferait cesser ce tumulte à grands coups de balais. Du moins étaient-ce là ses paroles avant qu'elle ne croise le regard suppliant de Setsuna qui ne trouva rien de mieux à dire qu'un gros mensonge pour parvenir à ses fins :

- Mon cousin m'a mis à la porte et ne veut pas me laisser entrer ! Je suis tout mouillé et j'ai froid...

Bien entendu, la vieille bique était déjà en train de fondre et de pester contre son voisin maintenant. La voilà qui allait elle-même taper à la porte pour réclamer la présence de Haruka sur le pallier immédiatement ! De son côté, Setsuna prenait un air tout ce qu'il y avait de plus innocent, alors qu'intérieurement, il jubilait déjà à l'idée de sa victoire ! Au moins, cette fois, le propriétaire de l'appartement n'aurait pas d'autre choix que de sortir et ce serait en prime sous les "vous n'avez pas honte ?!" de sa voisine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Sam 9 Fév - 10:35

- Ouvre-moi ! Haruka ! Il fait froid dehors ! S'il te plaît ! Je ne raconte pas de blagues ! C'est la vérité, je t'ai longtemps cherché même ! Tu ne m'as même pas laisser me présenter ! Ouvre-moi !

Haruka s'arrêta en plein milieu du couloir, en se passant une nouvelle fois la main sur le visage, alors qu'un frisson de colère montait le long de son échine...Cette andouille finit allait véritablement réveiller tout l'immeuble s'il continuait comme ça! Se présenter? A quoi bon persister à écouter des propos aussi incohérents, il n'était pas un enfant et il avait passé l'âge d'écouter les contes avec leurs monts et merveilles...Sauf qu'à cet instant précis, c'était plutôt un cauchemar qui voyait le jour! Quand à s'offrir le luxe de rêver, ce n'était même plus la peine d'y songer. A quoi bon faire de songes si ce n'était pour se rendre compte qu'ils n'atteindront jamais le sol cruel de la réalité?Le dépoiement des ailes ne menait qu'a une chute imminente ...Donc l'existence des anges pour lui était impossible, tout comme l'idée d'un crétin qui percevait le monde de "là haut"...Ce n'est pas Dieu qui avait crée l'Homme, ce sont les hommes qui avaient crée Dieu, afin de combler leurs impuissances face à certains faits inexpllqués, afin de trouver des réponses à ce qu'ils ne pouvaient même pas effleurer! Tout cela par fierté mal placé, tout cela pour essayer de se blotttir dans un confort et éviter d'agir. Un cinéma grostesque pour éviter d'affronter les obstacles et s'épencher dans la prières...Et pouquoi donc lui avoir encoyé un ange à lui, alors qu'en cette instant même il pouvait être considéré comme l'incarnant du blasphème! Alors qu'il était l'incarnation du péché incestueux...Haruka ne se doutait pas que cette Entité ancestrâle existait bel et bien.

Poussant un soupir d'exaspération, Il pouvait d'ore et déjà entendre les critiques sifflaient, habituellement il ne se génait nullement pour balancer sans ménagement sa façon de penser...Sauf que là, il n'avait aucune envie de perdre son temps aussi inutilement pour des personnes qui n'en vallaient pas la peine. A part hurler à s'en briser la voix, elle n'était pas une personne respectable! En effet, elle était la personnification et le stériotype ronflant des personnes riches, odieuses, méprisantes...Mais voyez vous, quand une personne a autant d'esprit qu'une huitre, il est ridicule de s'inventer autant d'estime. Tout comme fort regretable de devoir s'adresser à elle, même dans les pires termes!

Il avait peut être était dur avec cet inconnu, mais il n'était pas âme charitable à recupérer tout les châtons perdus, et même s'il parvenait jusqu'au seuil de sa porte. Il connaissait son nom, mais il n'était pas assez stupide pour ne pas l'avoir tout simplement lu sur le cadre doré à côté de la porte. C'était facile de prétendre ne pas mentir, après quand à ce que le mensonge ne soit pas réellement c'était une tout autre histoire!....La vérité? Parce que c'était tout à fait normal une presonne qui débarquait chez vous pour clamer haut et fort "qu'elle était otre ange gardien". Et bien entendu toutes bonnes poires se devaient d'y croire? Mais Haruka n'était pas naif...D'ailleurs, comment croire de nouveau lorsque l'on a connu que mensonges, perfidie et trahison. Avec le temps, on ne lui faisait plus des coups pareils depuis longtemps. L'enfance avait trépassé avec ses illusions et sa candeur, encore faut il que la naieveté l'ai gagné un jour vu le monde dans lequel il a vécu! Le silence se fit un instant avant d'être rompu par un éternuement...Comptait il l'attendrir? Si tel était le cas, il perdait son temps!

S'il te plaît, ouvre-moi ! Ca se fait pas de laisser les gens tous mouillés devant sa porte !

Haruka aurait bien aimé faire abstraction à cette personne devant sa porte d'entrée, qui apparement était bien résolu à ne pas partir! Mais malheureusement pour lui, son "ange gardien" si tentait qu'il puisse véritablement l'être ne comptait pas partir!....Il était décidé à employer tout les moyens inimaginables pour parvenir à ses fins voir même...Attirer l'attention de cette vieille cinglée dont la voix stridente résonnait à présent dans les couloirs.

- Mon cousin m'a mis à la porte et ne veut pas me laisser entrer ! Je suis tout mouillé et j'ai froid...

A présent les coups désespérés du jeune enfant, se joignaient à ceux beaucoup plus lourds et mous de la charmante vieille mégère du voisinage. S'en était trop, il osait à présent mentir de la sorte...Il s'était dirigé dans le salon, avant que les hurlements, plaintes et autres remontrances ne fusent de plus belle...Il était déjà peu apprécié voir craint par les personens de cet immeuble. Parfois on l'observait même comme un être étrange, assosiable, comme s'il était...un monstre survenu des plus basses Terres Infernales. Ce sale môme allait lourdement payé sa plaisanterie! Haruka se dirigea à grands pas vers la porte d'entrée et l'ouvrit à la volée, son regard aussi sombre que le ciel, alors que ses traits se dessinaient avec force sous les éclats rugissants de la tempête...Tiens, plus aucun sons, tous s'étaient soudainement tus, il est facile d'oser évoquer cette pensée protéger derrière une porte close mais quand est il lorsque la personne se présente à vous? Il semblait que les masques étaient tombés pour dévoiler une lacheté des plus loquace...Haruka toisa un instant chaque visages, avant d'attrapper sans un mot le jeune homme par le col pour le tirer à l'intèrieur. Il aurait très bien pu, inventer une sornette pour évoquer l'oubli des doubles des clès, ou bien dire que "son cousin" n'avait pas toute sa tête...Mais il n'en fit rien, il se disait que le silence péserait peut être bien plus ses mots, les dissuadants d'ajouter autre chose. Chose qui s'avéra être un succée car au dehors plus aucun son ne lui parvint. Son apparition brusque, fantômatique et menaçante était elle parvenu à mettre un terme à cette cacophonie? La porte claqua dans un geste rapide, attisant un bruit sec et ferme...Haruka se tenait appuyé contre celle ci, alors que sa main serrait le col du jeune homme. Une proximité proche s'établissant entre eux, bien trop proche pour Haruka qui dans un geste leste et sans violence le repoussa en face de lui avant de se redresser pour plonger ses yeux en les siens...

"Pourquoi autant d'insistance?...Demain matin je ne veux plus vous voir dans ces lieux!"

Il fit quelques pas, frôlant les vêtements humides du jeune homme...Si ce dernier tombait malade, il allait sûrement trouvé ce prétexte là pour demeurer bien plus longtemps chez lui. Il fit quelques pas avant de se retrouver vers lui, et de la toiser longuement...

"...Avez vous été assez stupide pour faire un fugue? Dois je employer la force pour obtenir le numéro de vos parents? Ou bien le poste de police est une option qui vous plait bien plus?"

Le ton était froid et mordant, il se doutait bien que le jeune homme devait être à peine plus âgé que lui. Même si au départ, il pensait véritablement qu'il était un enfant, mais lorsque ses froides pupilles avaient croisées le rubis tortueux des siennes...Le temps avait eu raison de son emprise, dévoilant ainsi les véritables années écoulées...véritables? Mais dans ce cas, pourquoi cette aura étrange émanait elle de ce personnage peu commun? Ce n'était pas habituel la fraggrance des effluves d'ailes perdus en leur déchéance. Une odeur? une impression? Difficile de discener quelque chose d'aussi invraisemblable. A moins que l'hôpital des bleuets n'ai perdu un de leur "patient" en cour de traitement...L'eau ruissellait encore de son visage, perlant sur son kimono et son corps avant d'envahir et d'humidifier le sol. Sans ce défaire de son calme bien que légèrement ébranlé, il tourna le dos à son "invité surprise" pour se diriger dans le sens opposé au sien. Ses pas le conduirent jusqu'à le salle de bain, il se saisit d'une serviette chaude et blanche avant de revenir jusqu'à Setsuna. Parvenant à sa hauteur(si je puis dire >_>) il le lui mit sur la tête, posant sa main sur celle ci avant de la retirer aussi tôt.

"Au lieu d'innonder mon parquet, Utilisez donc ça...."

Pousannt un soupir il se dirigea dans le salon sans même l'inviter à le suivre avant de stopper net ses pas dans l'encadrement de la porte...

"Qui êtes vous?...Je ne veux plus entendre vos fabulations de tout à l'heure...J'exiges la vérité"

Il fit quelques pas avant de lui faire de nouveau face, ses yeux glacial insistants le forçant à croiser les yeux encore emprunt d'émotions. Il recharcha une réposne dans son silence mais rien ne semblait y faire, le jeune homme répétait les mêmes mots, soutenait cette même "vérité"...

"Je ne compte pas vous garder aurpès de moi. Hors de question"

Ses phrases étaient courtes et interompues, il y avait plus de silence que de paroles dans cette conversation froide et lointaine...Pourtant, il avait du parler bien plus que d'habitude. Sa main vint de nouveau ébourriffé sa chevelure sombre...

*Je n'ai pas d'ange gardien...*


Dernière édition par le Lun 18 Fév - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Mar 12 Fév - 10:39

Oui, son plan fonctionnait à merveille, c'était le cas de le dire ! Voilà que les pas pesants et énervés de l'homme revenaient vers la porte, et lon pouvait distinctement les entendre ! Voilà qu'il ouvrait enfin... pour le tirer brusquement par le col et les enfermer tous les deux dans l'appartement. La réaction ne s'était pas faite attendre dites donc ! Et il faisait encore bien plus chaud dans cet endroit. Surpris d'être ainsi attiré, Setsuna se retrouva brusquement poussé en avant, manquant de tomber, mais se rattrapant rapidement sur ses deux jambes tremblantes de froid. Clignant des yeux d'un air intrigué, il se retourna alors vers son interlocuteur qui commençait enfin à prononcer quelques paroles... sauf que ces dernières n'étaient pas très gentilles à son égard. Il le prenait réellement pour un gosse qui avait fugué loin de chez lui et qui... allait finir au commissariat ? Non mais pour qui se prenait-il celui-là ? Et en plus il lui demandait le numéro de ses parents ?! Quel culot il avait de le prendre comme ça ! Et en plus il venait de lui dire qu'il ne voulait plus le voir ici demain matin ? Ah... mais ça voulait dire alors qu'il voulait bien qu'il reste ici pour cette nuit au moins ? Bien, bien, Setsuna voyait là une excellente entreprise pour tenter de le convaincre : il avait une nuit entière... bien entamée déjà, mais ça ne faisait rien ! Mais bon, cela ne changeait pas le fait qu'il lui parlait vraiment froidement et Setsu comptait bien répliquer... enfin jusqu'au moment où il lui déposa une serviette sur la tête en l'accusant d'innonder son parquet...

- Hé, dis donc, espèce d'impoli ! Ca ne se fait pas de parler aussi froidement aux autres ! D'abord, je t'ai déjà dit qui j'étais !

Frottant ses cheveux frénétiquement, mais non sans mal, le jeune homme tenta de garder son calme face à cet homme que l'on venait encore de lui refourguer. Pourquoi est-ce que ce genre de types lui tombait toujours dessus à lui ? Pourquoi n'était-il pas tombé sur quelqu'un de doux et attentionné qui aurait été aux petits soins avec lui ? Dieu en avait décidé ainsi... Poussant un soupir exaspéré, il se retrouva littéralement enroulé dans la serviette avec laquelle il mena un combat sans mercie pendant un instant avant de se redresser de toute sa hauteur et d'écouter ce que le mauvais caractère de protégé qu'il avait, avait à lui dire.
Parce qu'en plus il comptait le mettre dehors sans attendre ? Qu'est ce qui lui en donnait le droit à cet énergumène ? Peut-être le fait que Setsuna s'était introduit chez-lui de manière un peu cavalière...


- Que tu le veuilles ou non, je suis bel et bien ton ange gardien ! Je ne t'aurais pas cherché sous la pluie toute la journée si ce n'était pas le cas, je te le garantie ! En plus d'avoir mauvais caractère, tu n'as même pas d'expressions sur le visage !

Comme si c'était une raison suffisante pour ne pas venir faire son travail dans cet appartement : cette fois, Setsuna avait bien l'intention de se défendre si cet homme désirait s'en prendre à lui ! Il ne voulait en aucun cas se laisser faire... Cependant, il était bien moins confiant que ce qu'il voulait bien le laisser croire. Bien qu'encore trempé, il s'avança vers l'endroit où l'homme se dirigeait, le salon, mouillant un peu le tapis qui s'y trouvait et allant jusqu'à planter son index dans le torax de son interlocuteur avant de s'exclamer :

- Je suis venu ici, et je n'en repartirai pas ! Ne t'en déplaise !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Lun 18 Fév - 10:04

Ce petit être se mettait maintenant à sortir de ses gongs et son ravissant minois enfantin s'empourprait de colère et de détermination. Mais le plus ennuyeux était qu'il s'était mit à hausser un peu trop le ton et la voix au goût de Haruka. Pourtant, il ne lui prêta pas plus d'attention et se détacha sans aucun regret de celui-ci. Il allait devoir le supporter cette nuit...Mais elle serait bien la seule, s'il comptait abuser de ruse pour squatter les lieux plus longtemps, il se fourvoyait grandement!

- Que tu le veuilles ou non, je suis bel et bien ton ange gardien ! Je ne t'aurais pas cherché sous la pluie toute la journée si ce n'était pas le cas, je te le garantie ! En plus d'avoir mauvais caractère, tu n'as même pas d'expressions sur le visage !

Le jeune homme avait harpenté le salon d'un pas nonchalent, étant parvenu jusque devant le fênetre. Aux paroles de l'ange gardien, il n'avait même pas daigné tourner ses yeux vers lui...Ayant entrouvert le rideau, un lueur aveuglante vient déchirer le ciel pour lui soutirer un grondement sonore, suivit d'un fort tremblement qui fit fasciller l'éclairage et frémir l'immeuble...Celui ci n'était pas tombé bien loin, cela se répétait étrangement assez fréquement depuis le début de l'orage. Son regard s'était perdus en les tons grisâtre et orageux du ciel...Pas d'expression? Ah...On lui avait déjà fait ce genre de remarque lorsqu'il n' était pas encore un adulte. Dans son enfance on lui formulait souvent ces réprimandes là...Mais personne n'avait osé le prononcer aussi fortement et fermement sans baisser la tête de crainte de n'être froudoyé par la caractère tempêtueux de Haruka. Le jeune hmme vint se planter devant lui, et enfonca son doigt dans sa cage toracique tout en maintenant encore cette même "vérité", s'empourprant de plus belle et faisant violence à sa voix claire et douce. Il mainintenait encore et toujours, avec autant de fermeté et de convictions son intention de "demeurer auprès de celui qui était son protégé"

- Je suis venu ici, et je n'en repartirai pas ! Ne t'en déplaise !

Il plongea ses mains dans les poches de son pantalon noir et se tourna vers Setsuna, il fit quelques pas pour se rapprocher de lui et haussa un sourcil. Il se saisit de cette main qui l'avait touché, la serra un moment avant de la repousser d'un geste aussi sec que sa voix, certes sans brusquerie mais assez ferme pour interdire tout autre gestes de ce genre là. Il éloigna sa main du jeune homme et la glissa de nouveau dans la poche gauche. C'est qui jouait l'autorité à présent! Se faisait il le porteur de l'Autorité Divine? Que diable cette pensée est stupide et insencé! Même une entité inexistence avait décidé de lui causer des désagrements supplémentaire?

"...Ce n'est pas à vous d'en décider...Quand bien même vous seriez un ange gardien...Je ne veux pas être protégé, je n'ai nul bsoin d'être suivit en permanance par une tierce personne...je n'ai nul besoin d'une contrainte supplèmentaire"

Ces mots avaient cruellment percés le silence. Comme répondant à son intonation froide, le ciel gondra de nouveau. Le jeune homme baissa ses yeux sur la silhouette frêle, ses pupilles ne se détachant pas de sa personne. Son insistance laissa pourtant encore son visage de marbre, il attendait que Setsuna se décide enfin à daigner ouvrir la bouche....Haruka voulait juste forcer le regard de son interlocuteur.

"...Qu'est ce qui me prouve que ce que vous avancez ne sont pas les fabulations d'une personne qui n'a plus toute sa tête?"

C'était chevaleresque et honorable d'avancer de telles épreuves qu'il avait franchit, bien que cela n'avait nullement atteint le coeur glacé du jeune homme au yeux vert feuille. Il l'avait donc cherché sans relâche? Des efforts inutiles vu qu'il ne pourra pas accomplir la tâche qui lui incombait. Il recherchait plutôt le parfait pigeon pour trouver refuge, mais il se trompait de personne, Haruka lui n'était pas dupe! La crise d'adolescence, il n'en avait jamais faite alors il n'allait pas supporter celle d'un autre! L'ange décgu avait franchit froid, pluie et tempête pour lui...C'était stupide, vu que sa quête ne s'avérerait pas frustueuse. Et puis à quoi bon réflechir sur de elles sornettes? Il fallait encore que de tels propos soient véridiques et non montés de toute pièces. Comme dit précedement, n'importe quel être habile pour mentir sans même que l'ombre d'un nuage se ne profile en le regard, pouvait faire avaler des couleuvres aux autres...Mais "ces autres" Haruka n'y était pas inclus! Il semblait sincère, alors autant plaider la folie immédiatement! ...Une seule chose pourrait peut être le convaincre: Une preuve probante.

Peut être étudiait-il des Livres sur les Yokai, et autres légandes japonaises, celtiques comme étrangères remontant à des temps ancestraux...Mais devoir admettre une telle absurdité n'était pas crédible. cela incluait aussi qu'il serait forcé de supporter ce gosse le reste de son existence...Il n'avait aucune envie qu'une personne demeure aurpès de lui, il ne voulait la compagnie de personne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Mer 20 Fév - 13:20

La réaction vollage destinée à écarter sa main du plexux de Haruka, fit quelque peu sursauter Setsuna, qui recula d'un pas par simple réflexe, et une prudence naturelle que son corps et son esprit n'avaient pas oublié encore aujourd'hui. Prenant sa main dans son autre main, le jeune homme se contenta de regarder son interlocuteur pendant que ce dernier entreprenait de lui répondre toujours avec autant de froideur. Non mais pour qui se prenait-il de lui parler de la sorte ? Et en plus il osait lui dire qu'il n'avait besoin de personne pour le protéger ! Non mais quel culot ! Et Setsu alors ? Il comptait pour du beurre !? Fermement, il allait lui brailler à la figure qu'il n'était pas venu dans l'idée de repartir mais que puisque c'était ainsi, il n'avait qu'à le laisser à son sort, mais une autre question vint à lui être posée avant même qu'il ne réagisse :

"...Qu'est ce qui me prouve que ce que vous avancez ne sont pas les fabulations d'une personne qui n'a plus toute sa tête?"

C'était trop fort ça ! Parce qu'en plus il le prenait pour un attardé mental ?! Lui qui avait été un écrivain, un érudit, avant de devenir le larbin d'un homme riche ? C'est ce qu'on allait voir ! Puisqu'il ne voulait pas le croire, Setsuna allait devoir employer la manière forte pour parvenir à se faire entendre. Non mais ! Plantant ses iris rouges dans ceux de son interlocuteur pendant un instant, histoire de lui montrer toute sa détermination, le jeune homme se dirigea alors vers ce qui lui sembla être la cuisine avant de se saisir du premier paquet d'allumettes qui lui tomba sous la main et d'en craquer une rapidement... enfin, juste après avoir complètement sorti l'un des tiroirs de ses gonds à grands renforts de forcing sur la poignée et avoir farfouillé dans le contenu répendu sur le sol... Tout à fait sérieux, bien qu'ayant l'air d'un pyromane prêt à faire ce qu'il avait à faire, Setsuna fit signe à Haruka de rester en arrière et se concentra sur la flamme.

Elle ne bougeait pas. Sur terre, ses pouvoirs étaient amoindris... Il se devait de se concentrer encore plus s'il voulait parvenir à ses fins ! Mais il ne reculerait devant rien pour prouver qu'il n'était pas un enfant cinglé qui venait squatter ici par pur plaisir ! Alors que le temps se faisait énormément long et que sa crédibilité redescendait pour le coup en flèche sous le regard pesant de son sinistre protégé, la flammèche de Setsu finit par émettre une vive lueur avant de s'élever subitement vers le plafond, sans pour autant le toucher, mais effectuant alors un mouvement de tourbillon qui était peu commun pour une simple flamme d'allumette. Fier de lui, le jeune homme leva les yeux vers son interlocuteur, un sourire triomphant sur les lèvres, le fixant sérieusement tout en ayant bien conscience que maintenant, il devait surement le croire dans ses propos.


- Alors ? Qu'en penses-tu ?!

A peine eut-il posé cette question qu'une odeur de brûlé se fit sentir et qu'i ressentit du coup l'horrible brûlure qui venait de s'imprimer sur ses doigts tenant l'allumette. Zut ! Il avait oublié que cela se consumait ! Poussant un petit cri de douleur, Setsuna laissa alors tomber l'objet enflammé sans prendre garde et ce fut au tour des torchons de s'embraser ! Surpris, le jeune ange déchu tomba soudainement à la renverse, assis sur le sol à contempler d'un air ahuri les flammes qui grimpaient dangereusement vers la nappe de la table... Oh-oh... Haruka n'allait pas être content...

- Aaaaaaah !! Au feu !! Pardon, je ne voulais pas T_________T !


Dernière édition par Setsuna Yasashii le Sam 1 Mar - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Jeu 28 Fév - 6:17

Haruka haussa un sourcil fasse à l'agitation soudaine de son interlocuteur, qu'avait il donc l'intention de faire? Quoi qu'il en soit, il était facile de lui monter la tête, tout comme de l'ammener à céder à la provocation. Quelles preuves allait il donc lui fournir? Haruka en était curieux, bien qu'acune expresssion ne le dévoila sur son visage. Il le laissa donc faire, bien que se doutant que tout finirait en catastrophe! Les iris rouges de Setsuna brulaient de détermiantion, eh bien eh bien il était décidé le gosse...Il ne craignait donc pas le ridicule? Il le regarda s'éloigner de lui, mains dans les poches, son épaule droite appuyé contre la baie vitré voilé. Sa jambe gauche croisée derrière la droite, sa pointe de pieds posé sur le sol.

Il se dirigeait vers la cuisine...Qu'est ce qu'il allait trafiquer? A contre coeur, dans un soupir, il se redressa et suivit les pas de son "invité surprise". Haruka faisait preuve d'une patience d'ange ce soir, il laissait là un inconnu déambuler chez lui! Habituellement, il l'aurait déjà foutu dehors, en articulant un seul mot "Dehors!". Etait il donc clément par rapport à d'habitude? Ou bien ce soit disant ange gardien l'intriguait bien plus qu'il ne voulait l'admettre?

Haruka resta sur le pas de la porte, l'observant calmement se saisir d'une boîte d'allumette avec un sale pressentiment. C'était ça sa preuve? N'importe quel crétin qui habitait cette terre pouvait aisement faire une telle manoeuvre quotidienne...Après tout, peut être n'avait il pas terminé sa "démonstration". Ce sale mome avait mit en désordre sa cuisine habituellement si minutieusement rangé...L'humain, se passa la main sur le visage en tentant de se calmer, bien que cette scène allait lui coûter l'état de son appartement s'il continuait de la sorte. Quel était donc la raison qui le retenait de prendre par le col ce châton et de le remettre dehors sous la pluie déferlente? Lui même ni trouva aucune réponse logique, si ce n'est la fatigue qui le suivait ces derniers temps à pas lourds sans l'ombre d'un doute.

A présent le jeune ange déchu se concentrait sérieusement sur l'allumette...Il avait des expressions bien plus adultes ainsi, mais face à cette flammèche ridicule..Ce n'était pas vraiment crédible! Il ne réagit même pas fasse au signe que lui fit Setsuna de bien vouloir demeurer en arrière. Pendant tout ce temps, il était resté silencieux, ne faisant aucun commentaire. Quoi que son débit de parole faible était une caractèristiques encré depuis son plus jeune âge!

Le temps commençait à se faire long, il jeta un oeil à la montre a gousset qui était glissé dans la poche gauche de son pantalon...Il était à présent 22h45, cela faisait il donc si lontemps qu'il était dans cet appartement? Quoi qu'il en soit, Haruka ne parvenait toujours pas à comprendre ce qu'il cherchait à faire en observant aussi attentivement la flamme. Il était peut être réellement cinglé, et bien entendu c'était à lui de rammener cet être en sa "demeure"! Son regard ne démordait pas de sa cible, le visage toujours aussi inexpressif et septique...Alors qu'il perdait patience et allait mettre à éxécution sa menace, la flamme fit une étincelle étrangement forte avant de s'élever vivement vers les hauteurs. Tourbillonnant et serpentant telle la créature mythique des légendes japonaise...Ses yeux ne pouvait l'abuser, même si cela paraissait impossible. Un large sourire se dessina sur les lèvres de l'ange, il était certain qu'à présent il ne pouvait plus refusait de croire en ses paroles...Mais cela ne changeait rien au fait qu'il ne voulait personne auprès de lui, et bien moins encore pour le protéger!

- Alors ? Qu'en penses-tu ?!

Le jeune homme lâcha soudainement l'allumette, qui avait gagné ses doigts fins, les brûlant à son contact. Bien qu'il maitrisait le feu, il n'était donc pas à même de faire corps avec lui? Haruka haussa un sourcil, en suivant la trajectoire de la flamme...Finalement, à son grand désespoir il avait vu juste. Ange ou non, il ne se départissait pas de sa maladresse! Il avait non seulement mit en désordre sa cuicsine, mais il ne tarderait pas à tout réduire à feu et à cendre. A présent, le torchon s'enflammait avant de gagner la nappe, alors que son interlocuteur venait de s'effondrer que le sol paniqué...

- Aaaaaaah !! Au feu !! Pardon, je ne voulais pas T_________T !

Il s'approcha sans un mot avec un air menaçant vers Setsuna, son regard passant de la nappe enflammé au jeune homme dont le kimono n'allait pas tarder à flamber aussi. Situation peu enviable, il aggrippa le jeune homme par le bras pour le relever sans aucun mal et le tira en arrière. Passant prêt de lui et se saisissant de la carraffe d'eau, il la renversa sans autre forme de procés sur la flamme certes encore faible pour hurler à l'incendie mais assez vive...Elle s'éteignit finalement dans un soupir, une fumée montant et silonnant l'air...

"...Vous avez mit le feu à ma cuisine..."

Le ton était catégorique sans se départir de sa neutralité, les yeux perdus vaguement sur le visage du jeune ange. Haussant de nouveau un sourcil, il croisa les bras. Cet posture là, lui donannt un air sévère.

"Très impressionant...."

Fort heureusement ce petit désagrément n'avait pas eu d'autre répercution. Si tel était le cas, il ne songeait pas un instant a répondre par la violence, mais il ne l'aurait pas non plus accueillit avec le sourire!Son ton était froid et tranchant, il venait d'admettre qu'il pouvait croire en ses paroles...Mais restait une part entière d'ironie..

"Vous avez certes le don de manier le feu...Mais cela ne réponds en rien à ma question, qu'est ce qui me prouve que vous êtes un "ange"... Mon ange gardien?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Dim 9 Mar - 3:41

Alors que la moitié des torchons était en train de succomber à l'attaque du feu qui gagnait en puissance dans la cuisine, Setsuna eut tout juste le temps de tourner la tête pour s'apercevoir que Haruka marchait dangereusement vers lui, un air menaçant s'affichant sur son visage. Sentant son coeur émettre un battement sourd dans sa poitrine, le jeune homme recula sans s'en rendre compte, craignant que les coups ne commencent à pleuvoir avant même qu'il n'ait eu le temps de convaincre son protéger de sa nature. Ses yeux s'étaient agrandis en le voyant approcher aussi soudainement de lui. Le voyant tendre la main dans sa direction, Setsuna leva un bras en guise de protection devant son visage, sursautant lorsque l'homme l'agrippa sans ménagement pour l'écarter des flammes qui avaient manqué s'attaquer à son kimono. Cet contact fit sursauter le jeune ange déchu, mais il ne dura pas longtemps, Haruka jugeant bon de se précipiter vers les flammes et de renverser de l'eau dessus sans réfléchir davantage. Le sifflemment familier d'un incendie que l'on éteint se fit alors entendre, non sans provoquer un sentiment de méfiance chez Setsuna, qui recula un peu pour éviter encore une fois le contact avec son homologue. Accusé à juste titre d'avoir mis le feu à la cuisine de celui qu'il était censé protéger, Setsuna baissa un peu la tête en s'entendant dire de manière ironique qu'il était "impressionant". Reprenant un peu contenance, il se décida alors à lever les yeux vers lui et à le défier une énième fois :

- Ca ne serait pas arrivé si tu m'avais cru dès le départ ! C'est vrai, en fait c'est de ta faute !

Mauvaise fois quand tu nous tiens. Pour le coup, il retrouvait rapidement ses esprits et croyait dur comme fer à ses affirmations ! Croisant les bras, il finit par s'éclypser dans le salon en entendant la question posée et alla directement s'assoir, encore trempé, sur le canapé. Un sourire venait de naître sur ses lèvres tandis qu'il se mettait à fixer son interlocuteur :

- Ce qui le prouve ? Hé bien, je n'ai plus assez de force pour te montrer mes ailes, mais... Enfin, je vais rester avec toi pour toujours ! Ce qui incombe le fait de vivre chez toi et te suivre partout où tu iras !

Il disait cela comme si cela avait été naturel d'affirmer de telles choses envers quelqu'un qu'il ne connaissait que trop peu au final. Tout content de son avoeu, voilà qu'il croisait les jambes en tailleur sur le canapé pour poser sa tête sur le dossier. Il était fatigué, cela allait sans dire. Et il aurait bien aimé prendre un peu de repos avant que le matin ne soit déjà là ! Tout à cette préoccupation, il finit par redresser la tête et par reprendre la parole d'un ton plutôt famillier :

- Où est-ce que je vais dormir ?

Dans le language famillier encore, si cela ne s'appelait pas squatter, on se demandait bien comment cela pouvait s'appeler ! Attendant patiemment que son protéger au sale caractère se décide à lui répondre, voilà que notre ange déchu se mettait déjà à feuilleter les magasines qui se trouvaient sur la table basse juste en face de lui, examinant attentivement ce qu'il pouvait bien y avoir d'intéressant à la télévision cette semaine afin qu'il ne puisse pas encore s'ennuyer trop. Après tout, cet homme n'avait pas l'air très bavard et la télé serait sûrement beaucoup plus communicative que cette tête qui affichait toujours une mine noire. Un de ces jours, Setsuna voulait tout de même lui parler du fait qu'il avait été déchu... mais ne savait toujours pas de quelle façon il allait pouvoir aborder le sujet sans trop en révéler sur lui. Qui plus est, lui montrer ses ailes noires allait peut-être lui faire peur, non ? C'était un véritable problème cette fois. Il allait devoir se contenter de ce qu'il lui avait dit, en espérant ne pas être mis à la porte de chez lui dès le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Sam 15 Mar - 10:32

Le jeune homme sembla effrayé un instant lorsque Haruka l'avait saisit. Il faut dire qu'il n'avait pas fait preuve de douceur dans son acte, bien qu'il ne désirait pas voir ce petit ange prendre feu avec le reste de son accoutrement. Il avait levé le bras comme pour se protéger d'une éventuelle attaque...Avait il pensé qu'il allait le frapper pendant un instant? Certes il était agacé et pas des moindres, mais il n'avait pas songé un seul instant à lui infliger une punition corporelle...Ce geste qu'il avait eu serait ce un mouvement mécanique, une crainte du au passé?Une fois que l'incendie se fut éteint, il ne releva pourtant pas la remarque. Le petit ange avait décidé qu'il n'avait pas assez éveillé le démon qui sommeillait en Haruka et continua ses fabulations!

- Ca ne serait pas arrivé si tu m'avais cru dès le départ ! C'est vrai, en fait c'est de ta faute !

Ah...Parce qu'il fallait croire le premier venu qui se prétendait être votre ange gardien! Il est vrai que cela court les rues, un gosse qui frappe à votre porte avant de vous annoncer sans autre forme de procés être un ange qui va passer le reste de ses jours avec vous...Mais bien sur! Voyons il est aisé de croire cela sans détours! Que de mauvaise foi! La raison revenait encore au jeune homme, ce petit enfant était vraiment un gosse...Il n'y avait rien de plus évident dans une attitude telle qu'elle! Avait il l'intention de faire éclater le couroux de Haruka qui ne cessait de grimper en flèche depuis qu'il avait pénétré ici?

"...Ma faute?..."

La neutralité avait été claire, nette, précise et concise. Il était impossible de battre Haruka à ce jeu là. Bien que les expression ne daignaient toujours pas se dessiner sur on visage, le ton de sa voix n'en demeurait pas moins menaçant et aussi sombre que les grondements qui faisaient encore age à l'extérieur...Il ne manquerait plus qu'une panne de courant et la soirée serait parvenue à son comble! Il se passa la main dans les cheveux sans détacher son regard de Setsuna...C'est étrange, cette impression là...Il falllait admettre qu'aussi humain que soit Haruka, il pressentait une atmospère bien étrange émanant ce ce petit être là. Mais comment croire aux anges lorsque l'on a connu l'enfer sur les bas terres de l'humanité?

- Ce qui le prouve ? Hé bien, je n'ai plus assez de force pour te montrer mes ailes, mais... Enfin, je vais rester avec toi pour toujours ! Ce qui incombe le fait de vivre chez toi et te suivre partout où tu iras !

Et en plus il osait affirmer cela avec autant de désinvolture et d'autorité? Comment pouvait il donc oser? N'avait il donc pas son mot à dire...Pensait il réellement que la signification du mot "toujours" allait s'appliquer aussi facilement? Il avait donc des ailes, il était regretable qu'il ne puisse les lui montrer!

Epuisé? Et pour qu'elle raisons je vous prie? Etait ce a force d'agacer et de déranger le vécu des autres personnes qui avait eu la malchance d'être sa "cible"? A présent le jeune homme s'était dirigé dans le salon et avait prit ses aises sans demander la permission...Haruka avait appuyé sa tête contre la paroie du mur, il commençait sérieusement à se décontenacer d'épuisement...

- Où est-ce que je vais dormir ?

Il se foutait littéralement de sa gueule là non? Il pensait sérieusement demeurer en ces lieux éternellement? Quand bien même qu'il soit un ange, un démon, un dérangé, une chimère, un Yokai...Il ne voulait de personne auprès de lui! Qu'ellle était donc cette manie déplaisante de vouloir ainsi s'encré à quelqu'un? Il ne voulait d'aucun lien, quel qu'il soit! Redressant la tête il croisa son regard, avant de s'approchait de lui calmement. Parvenue devant lui il baissa la tête pour croiser son regard...

"Je ne vous permets pas autant de familiaritè avec moi..."

Son ton avait été froid et sans réplique. Il avait plongé ses yeux en les siens sans s'en détourner, à y regarder de plus prêt les fluctuations qui y étaient imprégnés avaient un éclats étrange et peu commun. Mais ce dernier finit par s'en détacher, allant jusqu'à fouiller dans ses affaires, renversant des magazines sur le sol et détruisant le rangement minutieux du salon. Une pulsasion forte se fit emettre dans sa poitrine, serrant le poing droit, Haruka n'y tint plus...Il se pencha avant de lui lever le magazine des mains, venant encrer ses deux mains pour encercler Setsuna...

"...Je vous interdit de mettre du désordre de la sorte..."

Son visage fasait face au sien, alors que le jeune ange aux regard rubis ne pouvait plus se defaire de la prise de Haruka...Il poussa un soupir avant de baisser la tête un instant, il finit par s'écarter pour reculer de quelques pas, glissant ses mains dans ses poches...

"...Vous occuperez la chambre d'ami...Je ne veux pas vous entendre me déranger...J'ai du travail"

Pourquoi avait il la désagréable impression que malgré tout ses refus, son autorité et tout sa volonté à l'éloigner il n'y parviendrait pas? Pourquoi cette sensation désagréble que cette nuit ne se contenterait pas de cette rencontre, mais que le véritable aboutissement était une éternité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Mar 8 Avr - 5:51

"...Je vous interdit de mettre du désordre de la sorte..."

Se voyant subitement arracher son magasine des mains, Setsuna eut un mouvement de recul avant de constater la présence des deux bras qui le coinçaient de part et d'autre de sa tête. Instinctivement, voilà que ses avant-bras se dressaient devant son visage, ses jambes allant se replier contre son torse alors qu'il tentait de fixer son interlocuteur de derrière le bouclier qu'il venait de se créer. Il n'aimait pas du tout être à la mercie de cet homme à cet instant et cela devait se sentir grandement. Qui plus est, ce regard agressif n'avait rien de rassurant ! A dire vrai, le jeune ange déchu ne se sentit rassuré qu'après que l'homme eut mis de la distance entre eux, abaissant ses bras avant d'écouter de nouveau ce qu'il avait à lui dire :

"...Vous occuperez la chambre d'ami...Je ne veux pas vous entendre me déranger...J'ai du travail"

- Ca veut dire que je peux rester, alors ?! YATTA !!!

Reprenant toute sa motivation d'un seul coup, Setsuna se releva d'un bond, un sourire rassuré se dessinant sur ses lèvres avant qu'il ne croise ses bras derrière son dos tout en se rendant compte qu'il venait encore de crier un peu trop fort pour les voisins. Décidément, il ne s'en sortait pas trop avec son protéger pour un premier contact. En plus, il ne voulait même qu'il soit familier avec lui... Comment devait-il l'appeler alors ? Monsieur ? Mais il pouvait rêver le monsieur en question !

- Et que fais-tu comme travail, Haruka ?

Le jeune homme se le demandait, en effet. Après tout, il devait savoir si c'était si important que ça ou non, et même si c'était dangereux d'ailleurs ! Setsuna comptait bien l'accompagner où qu'il aille puisque c'était son travail à lui ! Il ne devait pas manquer à son devoir désormais, sous peine d'être peut-être sévèrement puni... Approchant de Haruka tranquillement, il alla donc se planter directement devant lui, le regardant de ses yeux rouges et semblant attendre quelque chose de précis. Entre autres, même sans rien dire, il n'était pas difficile de comprendre qu'il attendait que l'on lui montre sa chambre. Hé puis, il avait un tas d'autres choses à demander.

- Je ne dérange pas, moi, je sais parfaitement me tenir tranquille !

C'est qu'il avait l'air confiant avec ça, le petit Setsuna ! Personne d'autre que lui-même ne pouvait affirmer autre chose que ça par ailleurs. Bon, ce n'était pas très convainquant venant de quelqu'un qui devait avoir réveillé tout l'immeuble au moins trois fois ce soir, mais tout de même, il n'était pas si bruillant que ça, non ? C'est donc sagement qu'il attendit que son protéger veuille bien lui montrer l'endroit où il allait loger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Mar 8 Avr - 9:16

L'eau limpide des gouttes de pluie battaient encore le sol et ruisselaient le long des vitres. Le tonerre grondait moins fort que les instants précédents, mais la lueur bleuté aveuglante apparaissait encore comme le souvenir d'un orage qui s'apasait en même temps que la nuit progressait. Le jeune homme avait de nouveau tremblé lorsque Haruka l'avait emprisonné en l'enceinte de ses poignes, il ne l'avait pas touché, pas un seul cheveux...Pourtant...Sa silhouette s'était soudainement replié, ses bras en bouclier, ses genoux ramenés contre sa poitrine. Haruka n'était pas un jeune homme avenant et chaleureux, mais il ne s'abaisserait jamais à violenter quelqu'un. Si on le cherchait, soit il ferait usage de la force. Mais il ne considérait pas les gestes virulents et cruels comme une force ou un moyen d'expression. Et puis aussi fatiguant soit ce petit être, il n'était pas mauvais. Il poussa un soupir en le toisant longuement, ayant de nouveau mit une distance entre lui et cet ange....Le silence avait eu l'amabilité de revenir emprisonner les lieux clos et sombres, mais il ne dura pas longtemps comme toutes bonnes choses ont une fin...

- Ca veut dire que je peux rester, alors ?! YATTA !!!

Ses poings se serrèrent, son échine parcouru d'un long frisson déplaisant, le regard sombre, il vint planter ses yeux directement en ceux rubis de son interlocuteur...Il changeait vite d'humeur celui la! Il venait de dire quoi à l'instant! S-I-L-E-N-C-E ce n'était pas difficle à comprendre non? Allait il devoir discipliner cet idiot de gosse maintenant? Un ange gardien pas vrai? Où a t on vu quelqu'un qui manquait autant d'éducation être un ange GARDIEN? Se passant la main sur le visage, il scruta de nouveau ses yeux...de toute façon il se lasserait peut être ?et il partirait de lui même...S'il s'attenait à sa présence, il serait certainement déçu par celui qui était considéré comme un démon au sang froid!

"...ne criez pas!"

Les mots étaient concis, la phrase courte mais simple à comprendre! Il commençait à être fatigué de devoir tenir un discour avec lui! Il allait tourner les talons quand Setsuna s'avança de nouveau vers lui pour élever la voix! C'était un mirale que la voisine ne soit pas venue tambouriner à la porte, par mécontentement du rafus que causait le gosse aux aparences pourtant adorable et de petit châton. Adorable? Lui il n'était pas ces yeux brillants là!

- Et que fais-tu comme travail, Haruka ?

Il fit volte face vers lui et le regarda longuement. Il haussa un sourcil, et glissa ses mains dans ses poches...Il n'avait pas envie de répondre, il aurait bien rétorquer un "En quoi cela vous intérressez?". Mais étrangement, il fit taire cet phrase peu aimable et aux intonations cruelles. Sa réponse ne fut pas resplendissante d'explications, mais au moins c'était une réponse qui n'explorait pas toute la froideur et la stature de marbre de Haruka!

"J'étudie les mythes et légendes ancestrales..."

Il se demdandait si vraiment cela l'intérressait car avec ses yeux là, il attendait sûrement quelque chose...Ah oui...La chambre!

- Je ne dérange pas, moi, je sais parfaitement me tenir tranquille !

...Tranquille? Soit il se foutait ouvertement de lui soit il était naif au point de se convaincre lui même qu'il était réellement une personne calme et silencieuse! Il se contenta de coiser les bras et de le fixer d'un air neutre, qui semblait parfaitement dementir sa désaprobation quand à ce qu'il avançait...

" Suivez moi..."

Il s'avanca à passer le premier pour guider le jeune homme jusqu'ç sa chambre, il traversa la pièce pour rejoindre un autre couloir d'où se découpait deux portes. Celle de droite était la chambre d'Haruka, l'autre était la chambre d'ami. Elles étaient connectées par leur proximité, presque l'une en face de l'autre avec un leger décalage. Il se dirigea vers la gauche et se saisit de la poignée pour ouvrir la porte. Il glissa sa main sur la paroie droite du mur intérieur pour éclairer. La chambre avait un ton bleu pastel, les murs étaient nus et lisses sans l'once d'un défaut. La pièce était spacieuse, et soigneusement rangé, chaque détails étant minutieusement travaillé. Il se décala pour laisser Setsuna y pénétrer...

"Je vous laisse...Je n'ai pas terminé ce que j'avais commencé..."

Il laissa Setsuna s'accoutmer à sa chambre, avant de s'arrêter et de revenir en arrière.

"Tâchez de ne pas faire de bruit..."

Il marqua un courte pause, appuyant son coude contre l'encadement de la porte, sa tête en la paume de sa main.

"Vous ne resterez pas que cette nuit...n'est ce pas"

Haruka avait planté son regard émeraude en ceux rubis de Setsuna avant de s'en détourner...Il ne le laissa pas répondre et s'en alla, en refermant la porte derrière lui ne laissant apparaître qu'un entrebaillement. Il demeura prêt de celle ci, ça allait le changer d'avoir quelqu'un auprès de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Mar 8 Juil - 14:35

Les légendes ancestrales ? Un doux sourire s'afficha sur le visage du jeune ange déchu alors que son compagnon du jour mentionnait une telle profession... Alors qu'il était encore vivant et libre, il avait autrefois été un écrivain... fort peu connu, certes, mais suffisamment doué pour ne pas passer inaperçue... du moins jusqu'à ce qu'il ne se trouve être obligé de travailler pour l'un des bourgeois de la ville. A cause d'un tel traitement, il avait du abandonner sa passion de toujours pour s'adonner à des travaux ingrats. Depuis combien de temps n'avait-il pas écrit une seule ligne d'un livre ? Pouvait-il simplement se le permettre désormais, alors que sa vie avait pris fin. Son coeur d'ange battait pourtant, alors que son enveloppe humaine était quelque part, totalement effacée de ce monde... Il ne pouvait certainement pas en parler à Haruka, n'ayant pas envie que l'on se moque de lui... Un peu perdu dans ses pensées, il s'exécuta et suivit l'humain jusqu'à l'endroit où il serait censé loger.

Pour sûr, en entrant dans cette chambre aussi spacieuse, Setsuna n'en crut pas ses yeux, clignant des paupières tout en détaillant les alentours de la pièce qui venait de s'éclairer devant lui. Jamais encore on ne lui avait offert pareille hospitalité, les chambres d'autrefois, des domestiques, n'ayant pas été du luxe... C'est donc avec un air surpris qu'il se décida à entrer sans émettre le moindre son, la voix coupée par une émotion inconnue. De la reconnaissance ? Probablement ! C'était tellement étrange que l'on lui offre autant en une seule soirée ! Il n'en croyait pas ses yeux... Haruka dans son dos, il avança prudemment, s'attendant peut-être à un refus de la part de son hôte, une intervention de dernière minute qui l'enverrait sans doutes dormir sur le paillasson devant la porte... Mais ce n'était pas gentil du tout ça ! Il avait sans aucune doute mauvais caractère, mais il n'allait pas faire ça, non ? En tout cas, cet endroit était vraiment joli et il en convenait qu'il s'y sentirait chez lui ! Du moins tant qu'il resterait auprès de son nouveau compagnon.

En parlant de ce râleur qu'il allait devoir se farcir et qui lui attira une grimace contrariée, voilà qu'on l'accusait encore de faire trop de bruit et que l'on lui demandait de rester calme... Pour qui le prenait-il celui-là ? C'était vraiment un sacré phénomène ! Tomber sur un râleur pareil, il était encore bien avancé... Probablement que cet humain allait lui donner beaucoup de travail et n'en faire qu'à sa tête sans écouter son ange gardien... Ce n'était pas normal de ne pas écouter son ange gardien d'abord ! Résolu à se montrer à la hauteur de sa tâche, Setsuna serra les poings avant de se rendre compte qu'il venait de se retrouver tout seul dans la pièce, apercevant un Haruka qui disparaissait derrière la porte qui se refermait progressivement. D'abord hésitant, le jeune homme se dirigea rapidement vers la porte qu'il ouvrit soudainement pour apercevoir son protéger et s'écrier :


- Hé bien non, je ne resterai pas seulement cette nuit ! Je resterai pour toujours avec toi, Haruka !

Affirmant cela, il y ajouta un grand sourire qui se voulait amical. Si cet homme n'était pas comme les autres, il voulait bien tenter de s'y attacher pour faire enfin son travail et l'aider de son mieux à supporter les choses positives comme négatives qui surviendraient dans sa vie ! Il se devait de le protéger, alors il le ferait aussi bien qu'il le pourrait !

- En plus, j'ai un vrai lit, maintenant, alors je peux en profiter, non ?

Marquant tout à coup une pause dans son petit raisonnement personnel, son sourire s'effaça alors qu'il regardait ses vêtements et qu'il levait encore les yeux vers son interlocuteur, affichant un air plutôt gêné :

- Mais je ne peux pas dormir alors que je suis mouillé... et j'ai terriblement faim, maintenant. Est-ce que tu peux me dire où se trouvent la cuisine et la salle de bain, je te prie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Mer 9 Juil - 11:13

Quel avait donc été ce léger sourire pensif qu'il avait eu un instant? Quelles pensées avaient donc naquit en ce visage naïf, en ce regard si lointain? Bah de toute façons, c'était pas son problème et ça le regardait certainement pas...Il n'avait peut être dit mot, mais cela n'avait pas échappé à Haruka! Pourtant, nombreuses étaient les questions qu'il se posait...Pourquoi donc tant de questionnement sur ce petit ange bruyant là, alors qu'auparavant il se contentait de ne pas rechercher le vécu passé d'autrui? Etait il donc si intrigué par cet être là? D'un certain côté voulait il croire à sa nature? Un ange...Mais pourquoi donc un ange protégerait il un démon? Alors qu'il se contentait par le passé de ne s'attacher à aucune accointances, pour ne pas créer ce que l'on nomme "l'attachement", pourquoi donc ce désir de découvrir? Il se passa la main dans les cheveux avant de glisser ses mains dans ses poches. Sa silhouette s'éloigna lentement de la paroi de bois qui frémissait à peine. Haussant les épaules Haruka, se situant toujours prés cette porte à demi close, cet espace silencieux...Silencieux certes, mais un bref et cruel instant! Car ce petit ange là était sans le moindre doute un véritable moulin à parole...Un nouvel inconvénient pour notre protagoniste qui n'était pas du genre très bavard!

Il y avait beaucoup de candeur sur son visage, beaucoup d'expression de surprise en découvrant la chambre qu'il allait occuper un certain temps...Un ange hein? Il aurait aimé voir l'apparat de ses ailes, mais il préférait ne pas y songer et ne pas se prêter à le lui demander directement...Et puis de toute façons, il s'en fichait royalement, il le supporterait et certainement qu'il se lasserait avant que ça lui prenne à lui...! Ses pensées furent brutalement interrompu alors que Setsuna ouvrait soudainement la porte, Haruka se retenant de peu à l'encadrement afin d'éviter de basculer en arrière...Quel petit crétin!

- Hé bien non, je ne resterai pas seulement cette nuit ! Je resterai pour toujours avec toi, Haruka !

Pour toujours auprès de lui? S'était ironique d'entendre cela alors que "sa famille" avait passé son temps à le fuir à chaque fois...IL était bien inconscient pour dire cela...En général, il triomphait toujours à écarter quiconque de sa personne. Un triomphe? Pouvait on véritablement aimer demeurer seul à jamais?
Il poussa un soupir à s'en fendre l'âme, e toisant calmement sans la moindre expressions particulière Setsuna...


"Cela promet d'être joyeux..."


Un ton tout aussi enjoué que l'était les tracés de son visage, tout aussi motivé cela va de soit!
Il se retourna face à lui en haussant un sourcil, croisant les bras contre son torse...Pour Toujours? Il était véritablement sérieux, une disgrâce pour ce grand solitaire de Haruka...
Allait il donc devoir se faire suivre comme s'il avait eu 5 ans? Pourquoi diable devait il être surveiller de la sorte, dans son enfance aussi loin qu'il s'en souvienne personne ne l'avait aidé! Pourquoi donc s'encombrer d'une présence à présent! Jusque là, il avait fait son chemin seul et il n'avait aucune envie de changer quoi que ce soit à ce qui était...On dit que le changement a du bon, et bien il semblerait que cette situation là soit l'exception qui confirme la règle. Il continuerait à être seul que cet ange demeure là ou non! Qu'importe la soit disant mission qui lui avait été confié... Il refusait que son chemin soit ombragé par une présence étrangère à la sienne. Pourtant, se doutait il qu'en l'acceptant en son vaste appartement il avait franchit un pas auquel il lui était même détestable de songer franchir. Car la froideur de Haruka était elle habituellement il aurait été cruel dans ses paroles sans aucune retenue...Elles avaient été certes dures, mais soyez certains qu'elles l'avaient bien moins qu'elles n'auraient du l'être...


- En plus, j'ai un vrai lit, maintenant, alors je peux en profiter, non ?

Le toisant longuement, il se contenta d' hocher la tête sans rien ajouter de plus...Une de ses main s'étant glissé dans sa chevelure avant de retomber le long de son corps. Bon, qu'est ce qu'il avait encore trouvé cette fois? L'expression timide de son interlocuteur lui assura qu'une autre demande allait surement subvenir...

- Mais je ne peux pas dormir alors que je suis mouillé... et j'ai terriblement faim, maintenant. Est-ce que tu peux me dire où se trouvent la cuisine et la salle de bain, je te prie ?

Il garda longuement le silence, poussa un léger soupir avant de se retirer de la chambre sans un mot...Il pénétra dans la sienne faiblement éclairé par les aléas capricieux du temps, de temps à autre et fouilla dans son armoire. Malheureusement pour le petit ange, il devrait se contenter de vêtement nettement trop grand pour lui, s'il n'était pas content de toute façons ça n'allait pas être différent. Il revint d'une démarche calme dans la pièce où était resté Setsuna, et lui donna le pyjama d'un blanc immaculé.

"Je n'ai rien d'autre...Contentez vous en..."

Il grelottait à mieux y regarder à présent...Il était vraie que si en plus de cela, il devait le supporter malade ça n'allait pas être une partie de plaisir! Ah oui...La nourriture...Sauf qu'il refusait de le laisser seul dà dedans après l'incident des flammes! Soit il s'en chargerais pendant qu'il se rendrait dans la salle de bain! En espèrant qu'il ne l'inonde pas...

Il se gratta la tête avant de songer qu'il n'avait aucune envie de cuisiner quoi que ce fut a une heure aussi tardive...En tenant comte qu'en général Haruka oubliait le plus souvent de manger tout simplement. Il considérait la nourriture comme une obligation, si bien qu'il s'en passait la plupart du temps et ne mangeait que lorsque son corps ne pouvait plus véritablement tenir la cadence...


"Je suppose que vous ne dormirez pas tant que vous n'aurez pas manger n'est il pas?"

Il garda le silence...

"Soit...Mais pas une seule erreur, pas une seule bêtise dans la salle de bain...Je vais vous y conduire..."

Il tourna les talons avant de tourner a demi son visage vers lui...

"Eh bien qu'attendez vous pour me suivre..."

Haruka traversa le couloir et se dirigea vers le porte au fond à droite et l'ouvrit...Eclairant la lampe qui était suspendu au plafond, faisant éclore la clarté de cette pièce.

"...Je vous laisse donc..."

Haruka s'éloigna de son "invité forcé" et prit le chemin de la cuisine. Il priait silencieusement pour que ce petit singe de détruise pas tout ce qui se trouvait dans la salle de bain! Revenons à la nourriture, il n'aimait certes pas manger, mais son talent de cuisinier était pourtant bel et bien présent...Bizarre comme contraste pour une personne qui n'apprécie pas la nourriture! Pourtant quand il voulait faire quelque chose il le réussissait, ce qui était le cas pour son talent culinaire ou il n'y entendait rien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Sam 16 Aoû - 16:33

Se voyant contraint de marcher rapidement vers la salle-de-bain avant que son grincheux de protéger ne se mette une nouvelle fois à le blâmer, Setsuna l'écouta sans émettre le moindre mot pour une fois. Cela changeait énormément avec ce qu'il avait pu faire comme exploits, et quelque chose était certain dans cette histoire : ce n'était pas terminé. Au moins Haruka ne l'avait-il pas mis dehors pûrement et simplement comme il avait pu le redouter pendant un petit instant... Se retrouvant enfermé dans la salle de bain, voilà qu'il se mettait à observer attentivement chaque détail qui eut pu l'intriguer ne serait-ce qu'un peu. C'était tout de même incroyable de posséder un appartement aussi grand alors que l'homme vivait seul... Enfin, à moins que quelqu'un ait aussi vécu entre ses murs auparavant, qui pouvait bien s'en douter ? Il ne comptait pas vraiment sur cet homme pas bavard pour le lui révéler et ça ne l'intéressait pas plus que cela, il devait l'admettre pour le moment. Car oui, ce qui l'importait surtout, c'était de pouvoir se changer et aller fourrer une fourchette dans un bon plat chaud... La nourriture !! Ah ! Il avait complètement oublié ! Ouvrant la porte à la volée, il s'écria dans l'appartement à l'attention de son collocataire :

- Hééé ! Haruka ! Je voudrais bien des nouilles ! J'ai très envie d'un bon plat tout chaud ! Merci !

Et voilà que la porte se refermait sans autre forme de procès après que la commande du "restaurant" soit passée. Il avait bien le droit de demander quelque-chose après tout, non ? Du moins était-ce là ce qu'il s'imaginait alors que ses vêtements trempés glissaient sur le sol et que l'eau du bain se mettait à couler doucement... Il avouait avoir un peu de mal avec une baignoire moderne, mais il n'avait pas eu besoin de beaucoup de temps pour parvenir à en comprendre le fonctionnement exact. Il prit la décision de s'asseoir directement à l'intérieur de celle-ci, appréciant la chaleur bien plus que la pluie battante qu'il avait du traverser pour parvenir jusqu'ici. C'était doux... Tiens d'ailleurs, il avait un peu vu au hasard pour les savons à mettre dedans, mais ne pensait pas s'être trompé. Le fait était que désormais, il y avait beaucoup, beaucoup de mousse au dessus de la surface de l'eau, chose qui ne lui déplaisait pas. Soufflant dessus pour l'écarter de son visage, il entra sa tête entière dans l'eau pour en ressortir aussitôt et se détendre. Un ange, si déchu fut-il, pouvait également éprouver de la fatigue, il venait bel et bien de l'apprendre, bien que la protection rapprochée soit une chose nouvelle pour lui. Au moins avait-il su prouver qu'il n'avait pas failli à la tâche de trouver son protéger. Oui ! C'était déjà ça !

Fermant les yeux pendant un instant, le jeune ange-déchu songea combien sa situation allait devenir différente maintenant... Mais aussi à une question qui le perturbait un peu : qu'allait-il lui arriver s'il ne parvenait pas à protéger Haruka correctement ? Il porta délicatement sa main à la cicatrice qui lui avait valu de quitter le monde des vivants... Cette marque, souvenir horrible de sa solitude, de ses rêves abandonnés... D'un homme qui n'avait pas hésité un seul instant à lacérer son corps, le laissant inerte sur le sol jusqu'à un dernier souffle qui s'était vu suivi d'un éclat de lumière éternelle... Eternelle ? Non... car les ailes d'un nouvel ange s'étaient teintées de noir pour un devoir qu'il avait omis volontairement de pratiquer. Par rancune, il n'avait jamais apporté d'aide ou de soutient à celui qui l'avait privé de sa vie humaine, le précipitant dans la mort. Alors que l'eau émettait un clapotis, le visage de Setsuna afficha un léger sourire, se moquant de lui-même...


- Je n'ai aucun regret...

Pourquoi songeait-il donc au passé ? Après tout, l'on ne pouvait jamais revenir en arrière, l'important était de méditer sur ce passé pour que le futur n'en soit que meilleur. Meilleur ? Non, en ce qui le concernait, il ferait simplement ce qu'il aurait à faire. Haruka n'avait pas l'air, malgré son air bougon chronique, d'un mauvais homme... Il verrait bien ce que cela donnerait... Mais dans le cas où cela se passerait mal... Il se redressa dans la baignoire et sortit de l'eau devenue froide, attrapant une serviette qui trainait près de là, bien rangée sur une étagère avec ses voisines. Entreprenant de se sécher, il croisa le miroir près du lavabot dans lequel il n'osa pas se regarder. Si cette histoire se passait mal, pensait-il, lui suffirait-il de se recroqueviller en attendant que l'on le sortît d'une grave affaire ? Non... personne ne viendrait... et c'était tant pis pour lui.

Enfilant rapidement les vêtements judicieusement prêtés pour l'occasion de son arrivée dans ces lieux, Setsuna songea à quel point son protéger était grand et bien plus large que lui... Bon ce n'était tout de même pas une montagne, mais tout de même ! Il se sentait drôlement petit par rapport à lui ! Le pantalon ne manquait pas de faillir tomber toutes les dix secondes et ne parlons pas de la chemise qui dépassait de ses bras de cinq bons centimètres ! Récupérant ses anciens vêtements pour les poser dans une bassine près de la baignoire au cas où il ne devait pas les laisser au milieu, il ne se rendit pas compte sur le moment qu'il venait d'enclencher de nouveau le robinet de la baignoire à cause de sa manche justement trop longue. Se sentant prêt à sortir, voilà qu'il ouvrait tranquillement la porte tout en tenant le pantalon d'une main afin que ce dernier ne lui descendit pas jusqu'aux chevilles. Et, bien entendu, Setsuna-manie oblige, voilà qu'il s'exclamait d'un ton ragaillardi :


- Fouhaaaaaaa ! Ca fait vraiment du bien ! Je me sens mieux comme ça !

Suivant la bonne odeur, il ne tarda pas à retrouver son hôte qui préparait sûrement quelque chose de superbe ! Bien entendu, l'ange déchu ne manqua pas de s'installer aussitôt à table, attendant patiemment que Haruka ait terminé :

- Ca sent drôlement bon ce que tu prépares !

Pendant ce temps, la baignoire débordait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   Dim 31 Aoû - 9:44

Plus il s'éloignait, plus il était certain qu'après avoir faillit voir sa demeure finir en cendre...ce serait l'eau à son tour qui te tenterait de le noyer avec acharnement! Il savait pertinemment déterminer les catastrophes ambulantes et son "ange gardien" en était une...A son plus grand regret et désappointement! Il allait falloir instaurer des règles et plus vite que cela! Haruka n'y manquerait pas et s'y mettrais demain, du moins lorsque l'aube serait éveillé afin de s'y appliquer avec les idées claires! Elles seraient strictes, droites et surtout incontournables!

...En attendant, impossible de faire taire ce mauvais pressentiment qui lui taraudait l'esprit...Une autre catastrophe allait survenir! Il en était certain! Il espérait tout de même que son appartement n'allait pas être à l'image du paysage au dehors: Une véritable tempête! Alors que Haruka s'éloignait dans le couloir, juste au moment de tourner vers les doubles portes du salon et enfin prendre le chemin de la cuisine, la voix de son "invité" le fit sursauter de désespoir! Alors qu'il se passait de nouveau la main sur le visage...Il prit pourtant la peine de s'arrêter à cette distance pour l'entendre, croisa les bras et s'appuya contre la paroi froide du mur blanc...


- Hééé ! Haruka ! Je voudrais bien des nouilles ! J'ai très envie d'un bon plat tout chaud ! Merci !

La tempe battait dangereusement sur le front de Haruka...Quel petit sans gène avec ça! Il se croyait où précisément? Dans un restaurant? ...Aussitôt dit, aussitôt la porte fermé aussi sec! Il décida pourtant de respirer calmement avant de tout simplement se calmer...A bien y regarder, c'était bien là les manières d'un gosse! Et vu qu'il comptait pas partir de sitôt autant préserver sa santé et ses nerfs, afin s'habituer à certaines choses avant de faire un ulcère! Il poussa un de ses soupirs...Si bien qu'il aurait pu se fendre l'âme si cela était humainement possible! Dans la pénombre déchiré par des spectres blancs de temps à autre, rongé par les tonnerres qui ne se taisaient toujours pas, il scruta l'obscurité de la pièce...calme...paisible...le reflet de sa solitude...Voilà une pièce qu'il ne verrait certainement plus jamais comme elle l'avait été jusqu'à présent! Voilà bien une émanation qui serait sans le moindre doute brisé par la présence de ce petit ange gardien. Cela lui déplaisait dans un certain sens, mais qu'en était il de l'autre murmure qui tentait de remonter à la surface...? Il s'ébouriffa les cheveux, les épaules affaissés, son ombre ayant légèrement glissé contre le mur immaculé...

Qu'en était il réellement? Pour qu'elles raisons s'obstinaient ils à garder quiconque éloignés de sa personne? A se garder d'introduire une personne dans sa vie, dans ses appartements? Il haussa les épaules, se redressant lentement puis tourna le visage vers l'interrupteur avant de l'activer après un long moment d'hésitation. De l'ombre, il passait à la lumière...En serait il de même présent? Il se redressa lentement de toute sa stature, continuant donc son chemin vers la cuisine. Toujours aussi pensif mais inexpressif, comment clarifier tout ça? Mais encore que penser de ses émanations qui naissaient pour la première fois depuis longtemps, un peu plus clairement dans son esprit? Dans un haussement de sourcil, il chassa sans ménagement ses suppositions ridicules! Les prêtant à la fatigue et cette intrusion étrange!


Pénétrant dans la cuisine, il l'éclaira...Bon...des nouilles? Après tout, pourquoi pas...Ce n'était pas difficile à préparer tout comme le temps consacré à ce plat n'était pas excessif!Il s'éprit donc de sa tâche avec beaucoup de sérieux et d'attention! Hacha méticuleusement les ingrédients qui devaient l'être et découpant avec une netteté droite les autres nutriments! Malgré toute l'attention qu'il portait à la préparation du repas, il ne pouvait fermer son esprit aux pensées qui le submergeait...Tout comme des souvenirs, qui ne lui revenaient que rarement en mémoire se faisaient un malin plaisir à resurgir...

Le temps progressait lentement sous les clapotements de la pluie, qui était plus violent de temps à autre. Seul les notes plus cruelles et sonores avaient tut leur complainte pour cette ode sombre et trouble! L'eau ruisselante et incessante perpétuait ses murmures, tout comme la brise puissante apportait sa vague mémoriale d'antan. Son esprit avait était si occupé, qu'il ne s'apercevait pas des gestes qu'il effectuait! Il les connaissait déjà par cœur, pour avoir l'habitude depuis une longue date de se prendre en main de lui même!
Sa mémoire avait tant prit le dessus sur la réalité environente, si bien que le temps de préparation achevé lui parut d'une rapidité anormale. Mais en jetant un œil à la montre murale, il s'aperçut que ce n'était non le temps qui avait été plus rapide dans sa besogne. Mais son esprit qui, voguant vers d'autre horizon n'avait pas ressentit frémir les écoulements temporels sur son enveloppe charnelle!


Il secoua légèrement la tête...A quoi bon repenser à ce qui appartenait au passé? Cela ne changerait rien de toute façons...Cela était tout simplement inutile et ridicule, mais pourquoi ce soir? ...Pourtant si les choses changeaient, cela ne serait peut être pas déplaisant, non? Il se retourna en entendant les pas feutrés et légers de son "convive"! Il haussa un sourcil face au tableau qu'il offrait! Logique oblige, les vêtements étaient incontestablement trop grands pour lui...

- Ca sent drôlement bon ce que tu prépares !

Sans un mot il s'approcha de lui et l'observa avec attention...


"...Il faudra se charger de trouver des vêtements à votre taille...Vous ne pouvez pas déambuler de la sorte!"


Non que cela lui fasse plaisir et bien moins encore qu'il s'en préoccupa (c'est ce qu'il voulait croire du moins!) Mais il savait pertinemment que ce petit ange déchu ne le lâcherait pas, telle son ombre! Alors il valait mieux qu'il évite d'être vu de la sorte, dans des vêtements trois fois trop grands pour sa frêle et fragile silhouette. Sans un mot de plus, il retourna dans la cuisine avant de revenir avec les nouilles soigneusement préparé. Il s'assit non loin de Setsuna avant de lui servir son repas...Voilà une chose sur laquelle son hôte n'avait pas se plaindre! Son "petit" protégé était un excellent cuisinier!


"...Je viens tout juste de terminer...Je vous en prie..."


Assis en tailleur, le coude sur la table, son visage au creux de sa main, il observa attentivement l'eau ruisseler le long des vitres. Mais le bruit qu'elle émettait était de lus en plus étrange comme s'il était bien plus proche que Haruka ne l'imaginait...

"...Pour le compliment...Merci..."

Il avait seulement relevé ce que Setsuna avait dit quel instant auparavant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée innatendue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée innatendue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: Poubelle :: Anciens Rps-
Sauter vers: