Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeo Mashiro

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 34

» Informations
Âge: 21
Ange Gardien de: Med cet emmerdeur professionnel
Protégé[e] de: bonne question ^^

MessageSujet: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Mar 6 Juil - 17:22

Identité : Mashiro Takeo

Individu de sexe masculin, en apparence parfaitement normal, comme vous et moi, à un détail près, il vient d’apparaître dans cette ruelle. Bien sûr pas de témoin oculaire ça ferait désordre sinon.

Profession : ange gardien.

Une blague ? Non, mais chacun est libre d’y croire ou pas, le fait est qu’ils existent et arpentent le monde, armée étrange et hétéroclite. Leur mission est la même depuis la nuit des temps, le blanc contre le noir, le bien contre le mal, bref le refrain habituel. Oui, mais le gris dans cette histoire ? Le gris c’est la réalité, parce que rien n’est jamais simple, parce que l’humanité se décline dans un nuancier allant de la teinte la plus claire à la plus sombre, et que les anges tout comme les démons furent un jour ou l’autre de simples mortels. On dit que les voies du seigneur sont impénétrables, assurément ses critères de recrutement le sont aussi pourquoi untel plutôt qu’un autre ? Mystère, mais il faut croire qu’une blancheur immaculée n’est pas obligatoirement de rigueur pour se voir offrir des ailes. Mais dans le fond ce n’est ni plus ni moins qu’un boulot oscillant entre garde du corps et baby-sitter pour humains en difficulté. Un job plutôt ingrat dans l’ensemble, surtout quand on n’a rien demandé.

Localisation : … à définir…

Nouvelle mission, nouvelle ville, nouveaux ennuis en perspective. La précédente avait été avortée rapidement une question d’incompatibilité d’humeur, tous les anges ne sont pas faciles à vivre, apparemment même le « boss » fait des erreurs de casting de temps en temps. Première impression, quelque soit la ville il n’avait visiblement pas atterri dans le quartier chic, un cul-de-sac, deux bennes à ordure débordantes d’immondices la chaleur estivale aidant, elles diffusaient leur délicat parfum dans l’étroit passage. Les effluves méphitiques firent naître une grimace de dégout sur son visage, en se fiant à l’éclairage et à ce qu’il voyait du ciel il estima qu’il devait être en fin d’après midi. Nouveau regard vers le dépotoir, vraiment génial comme accueil pensa-t-il non sans une certaine ironie. Shootant dans un cadavre de bouteille abandonné au milieu de l’allée, il l’envoya dans un carton qui trainait le long d’un des murs.

Et sous son regard perplexe le carton s’anima, pas beaucoup, mais quelques gratouillis et deux trois miaulements plaintifs. À l’oreille le tout n’avait pas l’air très dynamique, la boite était bien fermée avec du scotch d’emballage, surement pour éviter que le contenu ne puisse s’en échapper. Un traitement bien cruel en plus d’être lâche, de jeter aux ordures des créatures vivantes. Pour tout un tas de raisons qui n’ont rien à voir avec le fait qu’il soit un ange, Takeo ne pouvait tout simplement pas ignorer ces appels à l’aide. S’approchant de la prison de carton il sortit de sa poche un couteau suisse, autrefois son porte-clefs. L’adhésif fut promptement, mais délicatement éventré et les rabats écartés dévoilant une chatte, et ses trois chatons manifestement à peine venus au monde. Un feulement fut tout ce que la femelle maigre comme un clou put formuler comme menace, nul doute que si elle avait été bien portante elle lui aurait sauté au visage pour défendre sa progéniture. Mais en dépit de la flamme vacillante qui dansait dans ses yeux verts, elle était trop faible. Les petits étaient vivants, mais pour combien de temps si leur mère n’était pas en état de s’en occuper…

Mission : Les sauver ??

Non bien sûr, il était sensé trouver son protégé, mais il ne pouvait se résoudre à les laisser livrer à leur funeste destin. Faisant des efforts pour contenir la colère qu’il ressentait Takeo s’employa à rassurer l’animal en lui parlant doucement, il avait toujours eu de bonnes relations avec les bêtes, bien plus qu’avec les hommes en tout cas. Tant pis il s’occuperait d’eux avant de passer à la suite, que ça plaise ou non. Refermant un peu le carton il se releva et le souleva, la boite ne pesait vraiment pas grand-chose, il jura une nouvelle fois entre ses dents contre les gens capables de tels actes.

Avant tout, sortons d’ici, cet endroit ne lui plaisait guère, il faut dire qu’il est un peu ruellophobe, et on ne peut pas lui en vouloir, si vous étiez mort de la même façon que lui vous le deviendriez probablement. Peu sûr de son chemin il s’engagea au jugé dans le vague dédale de petites rues plus ou moins propres à la recherche d’êtres humains, mais espérant ne pas tomber sur les mauvais. Ce qui peut hélas arriver dans ce genre de lieu. C’est par pur hasard qu’il tomba sur ses deux individus en pleine « discussion », l’un des deux paraissait un peu énervé puisque son ton était monté d’un coup. Le « mécontent » paraissait plus âgé que son interlocuteur, et agitait ses mains en parlant vite. Alors qu’il les regardait du coin de la rue, il se demandait s’il ne valait pas mieux attendre sagement pour passer par là.

Nouvel objectif : premier contact…

C’est à ce moment qu’il perçut ce léger signal, une sensation à peine perceptible et difficile à décrire, assez proche d’un frisson, mais comme on dit, il faudrait le vivre pour le comprendre. En tout cas, cela ne voulait dire qu’une chose l’un de ces deux individus était l’âme qui serait à sa charge. Il tenait toujours son « précieux » chargement, soupirant en se demandant comment il allait « initier » la rencontre. Après quelques secondes il secoua la tête, les stratégies ou les plans compliqués ça n’avait jamais était son truc, il verrait bien sur le moment. Et puis, sérieux, y a-t-il vraiment une méthode infaillible pour aborder quelqu’un dont on ne sait absolument rien et dont on va retourner la vie ?

Une inspiration profonde plus tard le voila s’avançant dans la rue l’air de rien, une expression plutôt neutre accrochée à son visage, mais derrière laquelle bouillonnaient un tas de questions habituelles. La première d’entre elles étant « Dans quoi je vais mettre les pieds encore… ». Un pas après l’autre réduisant la distance entre lui est les deux autres puis s’arrêtant une fois suffisamment proche pour distinguer clairement leurs traits. Un examen rapide lui permit de faire le tri sans même réfléchir, instinct angélique peut-être, peut importe comment dans le fond, il savait que sa « cible » était la plus jeune des deux personnes présentes.

-« Bonjour, désolé de vous interrompre, mais je cherche quelqu’un. On m’a dit que je le trouverais ici. »

Une voix claire sans hésitation presque enjouée. Il devait avoir une drôle d’allure avec son carton dans les mains et son sourire en décalage avec l’atmosphère un peu sombre de l’endroit. Le truc c’est qu’il ne savait pas à proprement parler l’identité de l’autre, Dieu doit surement trouver ça plus « amusant ». Cela dit en parlant de son futur éventuel protégé, que fait quelqu’un de cet âge dans un endroit pareil et en telle compagnie. Bien que Takeo ait une petite idée sur la question, il préférait croiser les doigts pour avoir faux.

-« Mais je pense que j’ai trouvé ! »

Ajouta-t-il toujours un sourire en coin aux lèvres se tournant délibérément en direction du garçon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 37

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Lun 2 Aoû - 17:43

Identité : Myoki-Édouard Deletec… Med pour les intimes.

Individu de sexe masculin, plus précisément un mineur qui ne devrait pas se trouver dans cette ruelle à une heure où tous les jeunes de son âge sont assis sur les bancs d’école. Son pied était accoté contre le mur, une clope se consumant entre ses lèvres, son regard vairon scrutant avec attention la personne qui arrivait vers lui. Ouais, il était à l’heure.

Profession : Étudiant – Vendeur de drogues

Et oui, il était bel et bien supposé de se trouver au lycée au lieu de traîner dans la rue. Mais le travail oblige à faire autre chose qu’étudier. Le travail…c’était vite dit. Travail! *dit avec une vitesse fulgurante*. Bon, sans rire le gamin aurait pu se rendre à l’école, mais il avait déjà remis son travail bien à l’avance pour être certain qu’il n’aurait pas besoin de faire acte de présence aujourd’hui. Il pouvait voir ses clients réguliers et même les p’tits nouveaux. Comme celui qui s’en venait d’ailleurs. Med se demanda s’il allait lui causer du souci ou non. En voyant qu’ils avaient à faire avec un gamin, parfois des enfoirés s’essayaient à faire leur malin pour payer moins cher. Voyons de quoi il en retournerait.

-J’suis venu voir Le Prince…

Okay, c’était un nouveau qui avait été recommandé par un de ses réguliers car il connaissait son surnom dans le milieu. Med haussa un sourcil et fit un pas en avant en s'identifiant comme Le Prince. Restait à savoir qu'es-ce que l'individu avait besoin, ou envie de.
De l'héro?!? Med fronça les sourcils et secoua la tête. Il pouvait en avoir sur lui de l'héroïne, mais pas l'offrir comme ça sans commande. Il avait quand même des principes. Et oui, même les revendeurs de drogue peuvent avoir des règles. De la cocaïne il avait par contre. L'acheteur devra s'en contenter. D'abord, il le connaissait même pas le mec, ça pouvait être n'importe qui. Et puis ensuite, la drogue dure il la vendait que de soir, c'était plus tranquille, il avait ses habitués, puis il était moins voyant. Remarque qu'il n'y avait personne qui passait dans cette ruelle.

Voilà que l'autre, se pensant plus fin, avait décidé lui-même du prix. Un sourire s'étira sur les lèvres du plus jeune.
~Mec, tu sais vraiment pas à qui t'as à faire...~
Il allait joindre le geste à la parole lorsque l'ahuri commença à s'énerver. Gesticulant comme un con, il se mit à hausser le ton, traitant Med de tous les noms possibles. Bon, ça y est, il fallait qu'il tombe sur le pire des boulets.
Poussant un soupir, l'adolescent leva une main pour lui dire de se calmer, que c'était pas nécessaire de parler aussi fort pour pas alerter les flics. L'autre main, alla subtilement chercher un truc à l'intérieur de son manteau, faisant comme si ça lui piquait. Si les choses devaient tourner mal, il avait toujours son couteau sur lui et Dieu sait (ironie...ou pas) qu'il savait comment s'en servir.

Mais le destin ne voulait sûrement pas l'âme de l'aîné tout de suite car un étrange personnage vint suspendre le geste du gamin, sans le vouloir.

-« Bonjour, désolé de vous interrompre, mais je cherche quelqu’un. On m’a dit que je le trouverais ici. »


Med tourna la tête vers le nouveau venu, surpris de le trouver là, mais aussi de ne pas l'avoir entendu arriver. Habituellement, il avait l'oreille pour ce genre de truc. Bon, c'était qui lui encore?! Un pote de l'autre?!
Tirant sur sa cigarette, il fronça les sourcils en le détaillant sans la moindre gêne. Hmm, il était quand même bien vêtu pour quelqu'un de la rue. Non, il venait d'un autre milieu ça c'était sûr. Mais comment avait-il entendu parler de lui? À moins qu'il ne veuille parler de son acheteur potentiel. Un flic déguisé....ça. ça serait le comble. Hmm, nah...un flic sous couverture ne porterait pas de carton qui émet des miaulements dans ses bras...

Un petit quelque chose se dégageait du mec devant lui. Med n'aurait pas pu mettre le doigt dessus, mais il avait quelque chose de...spécial. Ses deux billes, l'une saphir et l'autre chocolat, fixèrent avec attention la silhouette qui tenait un fardeau étrange.

-« Mais je pense que j’ai trouvé ! »

De vraiment spécial. Merde... et c'était vraiment à lui qu'il parlait. Pas de panique, pas de panique. C'était pas un policier, check. Ni un étudiant avec qui il allait au collège, trop vieux, check. Il ne restait pas grand choix. Soit qu'il c'était perdu, qu'il ait entendu l'altercation entre les deux hommes et ait eu envie de venir s'amuser. Soit c'était vraiment un futur client. Y'avait qu'une façon de vérifier.

-''Mouais, là j'suis un peu occupé. J'finis avec lui dit-il en pointant le mec inintéressant puis j'suis tout à toi.''

Y s'agissait de voir la patience dont l'homme aux chats, nouveau surnom, ferait preuve maintenant. Med sourit davantage en rajoutant.

-''Ha oui, et la SPA, c'est pas ici non plus. J'fournis pas aux chats...''


Il s'était avancé encore un peu pour plonger son regard dans celui de l'inconnu, puis ouvrit légèrement les lèvres pour laisser passer la fumée de sa clope, l'envoyant dans son visage au passage. Med aimait bien la confrontation.
Un rire ponctua son commentaire, puis il se détourna de l'inconnu pour revenir à ses moutons avec monsieur-j'ai-pas-envie-d'payer-trop-cher ma cocaïne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo Mashiro

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 34

» Informations
Âge: 21
Ange Gardien de: Med cet emmerdeur professionnel
Protégé[e] de: bonne question ^^

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Mer 11 Aoû - 17:15

Premier contact phase 1 : Entamer la conversation / OK…

Son irruption verbale eut pour effet d’attirer sur sa personne les regards des deux autres, ayant ainsi l’impression de passer dans un scanner au poste de sécurité d’un aéroport. Sans se départir de son sourire et de ce qui se voulait un air naturel et tranquille, Takeo soutint sans sourciller l’examen minutieux et silencieux. Réalisant bien vite que le plus méfiant des deux autres était sans nul doute le gamin. Surement devait-il évaluer rapidement différentes possibilités à son égard. L’ange avait dû réussir le test ou tout du moins susciter la curiosité du fumeur. Puisqu’il avait décroché une réponse relativement encourageante, dans le sens où il ne s’était pas fait refouler d’entrée.

-''Mouais, là j'suis un peu occupé. J'finis avec lui dit-il en pointant le mec inintéressant puis j'suis tout à toi.''


Si seulement il savait à quel point il devrait lui consacré du temps à partir de maintenant, peut-être n’aurait-il pas dit une chose pareille, en tout cas cela amusa quelque peu notre ange qui se retint de répliquer les mots qui s’étaient formés dans son esprit les étouffant derrière son sourire et un hochement de tête positif pour montrer qu’il patienterait tranquillement en attendant son tour. Se disant un peu sarcastique que Dieu aurait peut-être dû lui réserver un rendez-vous, son « éventuel-futur-protégé » semblant être une personne plutôt occupée…


Premier contact phase 2 : Tenir sa langue / échec…

-''Ha oui, et la SPA, c'est pas ici non plus. J'fournis pas aux chats...''

C’était un peu la remarque de trop, ça plus la fumée soufflée dans sa direction. Ce n’est pas que l’odeur de la fumée le dérange, mais c’est plutôt la provocation sous-jacente à cet acte qui avait activé la gâchette sensible de sa langue. Cette dernière se délia à peine le jeune homme avait détourné son attention.

- Sans blague ? Tu vends pas d’herbe à chats … étonnant…

Action réaction comme dirait les scientifiques, et cette fois même pas le temps de penser à se taire, c’était sorti direct cash, avec un ton dégoulinant d’ironie. Maintenant qu’il était certain que ces premières impressions étaient hélas les bonnes, et que ce garçon ne séchait pas les cours pour vendre des bonbons … Non, mais sérieux qu'est-ce qui est passé dans la tête du vieux pour lui coller un lycéen dealer dans les pattes ?? Si c’était une punition c’était plutôt réussi, si ça se trouve elle est là l’explication devenir ange n’est pas une « promotion », mais une peine à purger. Ca y est il était agacé sans compter que rester planté là un carton sur les bras ce n’est pas la position la plus confortable. Il faut dire qu’il n’avait jamais été particulièrement patient dans le passé et que ça avait empiré après son trépas.

L’illustre anonyme choisit lui aussi ce moment pour rappeler sa présence en ramenant sur le tapis sa tentative de négociation de tarif sans plus se soucier de celui qui l’avait interrompu quelques instants plus tôt. Il était visiblement pressé d’avoir sa came, mais pas assez riche pour se l’offrir, et il semblerait que le gamin ne soit pas versé dans la charité. Mais tout ça ne le concernait pas non ? Ouais bon, un peu, peut-être, il parait que c’est mal de vendre de la drogue, presque plus que d’en consommer selon certaines âmes bien pensantes. Mais Takeo et les leçons de morales… Il n’empêche qu’après plusieurs minutes l’histoire commençait à s’éterniser un peu à son goût.

-Sérieux t’es chiant ! Si t’as pas de tune va voir ailleurs, on n’a pas que ça à faire !

La voix bien que cassante n’était pas dépourvue d’une certaine lassitude, entre-temps Takeo s’était adossé à un des murs de la ruelle en prêtant une oreille distraite aux tractations commerciales. Surement aurait-il mieux fait de fermer sa grande bouche et de garder ses pensées pour lui-même, mais c’était un peu trop lui demander. Et qu’importe le regard noir qui s’était focalisé sur sa personne. Cette intervention n’avait réellement pour seul but que d’exprimer son impatience et en aucun cas celui « d’aider » le gamin à se débarrasser de ce parasite intempestif. Parce que l’ange était étrangement persuadé que le jeune n’était pas un débutant dans son commerce et qu’il était à priori capable de se débrouiller seul.

-T’as un problème mère Théresa ?

Mère Thérésa ? Ah oui à cause du carton, qu’il avait déposé au sol un peu plus tôt, décidément après la SPA, sûr que ça aurait été un camé allongé sur un carton Takeo ne l’aurait pas ramassé, c’est si ridicule que ça de penser que des animaux valent plus que certains humains ?

-Oui ! Toi … magne-toi !

Le voilà qui rétorque instinctivement en accrochant un grand sourire bien sarcastique sur son visage. C’est idiot de continuer, de rentrer dans ce genre de confrontation, mais allez donc le lui dire… Bien qu’il le sache, il n’en fait rien. Une certaine tension régnait désormais dans cette ruelle, entre deux imbéciles qui se fusillaient du regard se demandant, si tant est qu’ils soient capables de réfléchir, si cela valait le coup de poursuivre leur « débat ». Sincèrement Takeo n’avait aucun intérêt à provoquer une rixe, mais entre fierté et raison pas toujours simple pour lui de faire le bon choix.

-J’achèterai pas au-dessus, c’est qu’un enfoiré de voleur ce gamin, un sale gosse de riche qui pense pouvoir m’arnaquer !

L’autre avait décidé de tenter une nouvelle approche, celle de convaincre l’ange qu’il était dans son bon droit. Peut-être pensait-il qu’à eux deux ils feraient plus le poids pour faire plier le garçon, cela dit, il n’avait aucunement l’intention de prendre un parti, tout ce qu’il voulait c’est que le gars dégage.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 37

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Dim 5 Sep - 16:10

Que faire lorsqu’on est pris les mains dans le sac
Phase 1 : Ne pas paniquer, Rester cool /Check…


Faire comme si rien n’était. Comme si l’inconnu n’avait pas interrompu l’échange entre son futur client et lui. C’est sûr qu’il devait faire attention à ne pas perdre une éventuelle vente si le chevalier fervent était vraiment ce qu’il croyait. Remarque, avec un carton rempli de chats, c’était à se demander ce que ce mec voulait. C’était sûrement pour ça que Med ne put s’empêcher de rajouter un petit commentaire. L’humour était une bonne façon de détendre l’atmosphère aussi disait-on. Pas qu’il soit d’un naturel nerveux, mais se faire interrompre pendant un échange avec un client n’était pas vraiment apprécié du jeune lycéen. Alors il devait faire comprendre à l’homme aux chats qu’il devrait attendre son tour lui aussi.

Un bon truc pour savoir à qui vous avez affaire aussi, c’est d’aller ‘’picosser’’ un peu la personne. Lui montrer un peu qui mène, c’est qui le boss ici. Bon, je suis d’accord avec vous, c’est pas la meilleure des méthodes pour se faire des amis, mais Med n’avait pas vraiment besoin d’amis. Il en avait des tas, populaire comme il était à l’école. Et ça, c’était sans compter sa petite bande bien à lui avec qui il faisait les quatre cent coups.

Bon, retournons aux choses sérieuses maintenant, et donc, à notre client qui va finir par s’impatienter. Oui, mais s’il avait pas les moyens, il retournerait vite d’où il venait parce que Med faisait pas dans la charité.


Que faire lorsqu’on est pris les mains dans le sac
Étape 2 : Ne pas répondre à toute sorte de confrontation…
heu…pas check du tout…

-Sans blague ? Tu vends pas d’herbe à chats … étonnant…

La personne qu’il avait oublié, ou plutôt laissée volontairement de côté, avait décidé qu’elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds aussi facilement. Pour le prouver, il venait de répondre du tac au tac à la réplique de Med. Pas la langue dans sa poche le p’tit nouveau.
Se tournant vers lui, le lycéen s’approcha d’un air menaçant.

-Hey, connard…Si t’es pas intéressé va voir plus loin si j’y suis…On joue dans la cour des grands là… retourne à la crèche!

Après l’avoir poussé légèrement, ouais bah il voulait quand même pas abîmer encore plus le carton et risquer d’écraser les chatons…Oui Med était un rebelle. Oui, il jouait les durs. Non, il ne faisait jamais preuve de sentiments guimauves comme l’empathie, la tendresse ou même pire, l’amour. Mais…quand même, les chatons ne lui avaient rien fait, alors pourquoi leur en voudrait-il ?

Il ignora l’ordre donné à son client, et continua la discussion. Pas question de baisser son prix. S’il n’était pas content, et bah qu’il aille voir ailleurs. Med tenait mordicus à garder sa réputation de bon dealer, mais de là à donner sa cam pour des cacahuètes.

-T’as un problème mère Théresa ?
-Oui ! Toi … magne-toi !

Merde…Manquait plus que ça. Que les deux ‘’M’as-tu-vu’’ décident d’ignorer le personnage principal de l’histoire, aka Med ici présent, (oui c’est un gros nombriliste) et commencent à s’engueuler. Comme s’il n’avait pas déjà assez de trouble avec son client, l’autre s’en mêlait. Le lycéen aurait pu tout simplement décider de tout laisser tomber et de laisser les deux abrutis continuer à s’envoyer des piques. C’est à se demander s’ils se rendraient compte de son absence….

-J’achèterai pas au-dessus, c’est qu’un enfoiré de voleur ce gamin, un sale gosse de riche qui pense pouvoir m’arnaquer !

-Heu…Pardon?


Là, ça passait pas…Après avoir fait le difficile, MONSIEUR se permettait de l’insulter, Lui, et de passer des commentaires qui, même s’ils étaient vrais, étaient complètement déplacés. Et puis, pourquoi il disait ça à l’homme à chats?!? C’était pas son problème à lui et en plus, bah il était même pas concerné par l’affaire en cours.

-‘’Tu sais ce qu’il te dit l’enfoiré de voleur?’’ Med s’était fâché, et malgré qu’il soit plus petit que son ex potentiel vendeur, à qui il n’avait plus envie de vendre, (mais plutôt de refaire le portrait) il le prit par le collet et braqua son regard vairon dans le sien.
‘’Va te faire foutre vieux… ‘’

Il allait foutre le camp et rentrer chez lui. Tant qu'à se faire dire des vacheries par la tête, il préférait de loin aller jouer à ses jeux. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que le gars ne soit pas d'accord avec cette idée.
Tout en repoussant le mec pour partir, le métisse sentit quelque chose d'anormalement froid dans sa nuque, et il se stoppa net, agrandissant les yeux de surprise.

-Bon, là t'es plus réceptif...

Un sourire se dessina sur le visage de l'autre qui venait de sortir son flingue pour le charger et pointer le canon contre la nuque du vendeur rebelle. Il viendrait pas le faire chier quand il avait besoin de sa dose...

Que faire lorsqu’on est pris les mains dans le sac
Phase 3 : Ne jamais jouer au héros...Pas check

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo Mashiro

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 34

» Informations
Âge: 21
Ange Gardien de: Med cet emmerdeur professionnel
Protégé[e] de: bonne question ^^

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Sam 9 Oct - 18:17

Engager une conversation civilisée…. Echec

-Hey, connard…Si t’es pas intéressé va voir plus loin si j’y suis…On joue dans la cour des grands là… retourne à la crèche!

Plait-il ? Enfin ça c’est la version très polie de ce qui passa par la tête de l’ange. Et qui devait d’ailleurs se lire sur son visage et dans le regard noir qu’il renvoyait à cette provocation parfaitement grossière ! En gros ça le gonflait grave de se faire traiter et bousculer, ça c’est la version moins classe ! Seulement il avait encore les mains prises et par chance aucune envie de jeter le carton à la tête de ce dealer en culottes courtes… La cour des grands… on aura tout entendu, de la part d’un gamin de son âge !! Takeo pouvait presque sentir ses cheveux se hérisser, façon chat de mauvais poil… Dans un effort remarquable il se mordit la langue pour s’interdire de jeter un peu plus d’huile sur le feu, sinon il n’en finirait jamais, et tout ça durerait des heures et il serait encore plus sur les nerfs !!

Cette même raison sera pourtant celle qui le poussera à l’ouvrir et se prendre le bec avec le camé de service qui se croyait sur un souk en train d’acheter un tapis ! Mais il sembla que l’insolent microbe n’apprécie pas la remarque acerbe du chieur de service, il faut dire que Takeo, la trouvait plutôt bien envoyée, un genre de vengeance pour la pique qu’il n’a pas relevée précédemment !

-‘’Tu sais ce qu’il te dit l’enfoiré de voleur?’’…‘’Va te faire foutre vieux… ‘’

Ola ! C’est qu’il est remonté le petit coq, mais ce n’est pas une bonne idée, cette histoire est en train de prendre un tournant qui ne plait pas particulièrement à l’ange. Il se demandait bien jusqu’où l’ado comptait aller, et surtout à quel moment il était censé intervenir parce qu’il faut bien l’avouer, pour le moment, il n’avait envie de ne protéger ni l’un ni l’autre…

Eviter que la situation ne dérape : … Echec

Billy the kid avait relâché son ex-potentiel-futur client, et paraissait bien décidé à quitter les lieux, ce qui n’arrangeait nullement les affaires de notre ange, qui, on le rappelle (au cas où…) était supposé informer l’intéressé qu’il bénéficiait d’un service spécial du paradis (tu parles d’un bonus…) !!

-Hey att…

Et c’est juste là, à ce moment précis en quelques secondes à peine, que tout partit de travers. Ils avaient dû passer sur une plaque de verglas, la situation avait plus que dérapée ! Ils avaient carrément quitté la route, et fait un ou deux tonneaux en prime ! Les armes à feu faisaient partie de ces choses qui pour Takeo sont des souvenirs douloureusement désagréable, tout comme les ruelles mal famées… Décidément l’humour d’en-haut est vraiment douteux, on n’aurait pas pu l’envoyer dans un endroit sympa avec une personne sans histoire ? Ben non ! Devant lui son supposé-futur-protégé se retrouvait avec le canon d’un flingue contre la nuque, et forcément il n’avait pas d’autre choix que de devoir jouer le superman du dimanche…

Changement de plan : trouver une idée géniale… en cours…

Réfléchit, réfléchit… c’est facile de se moquer, mais c’est dur quand on n’a pas l’habitude. Bon au final on improvisera plus ou moins dans la vie faut faire avec ce qu’on a sous la main en l’occurrence pas grand-chose. Il avisa un sac poubelle plein négligemment laissé à l’abandon, pour une fois, l’incivisme des responsables de ce dépôt d’ordure sauvage va servir à quelque chose. Takeo souleva le sac en l’attrapant par le haut, non sans une grimace, une chance il n’était pas encore en parti éventré par les chats ou les chiens errants !

- HEY ! ATTENTION…

On appréciera ici la subtile technique de diversion qui consiste à crier pour distraire un instant le gars armé tout en lui balançant le sac de déchets à la figure ! En général, (dans les films) ça marche, le gars se tourne lâche le flingue et essaie bêtement de rattraper le sac. Dans la réalité, ça marche aussi, mais pas tout à fait aussi bien, oui le gars tourne la tête, il voit le sac, mais là il faut qu’il ait un réflexe presque intelligent… celui de tirer dans le sac … et comme c’était manifestement un stressé de la gâchette il appuya deux fois consécutives…

- Merde ! Le con…

L’ange, lui n’avait pas envisagé cette option et se trouver plus ou moins dans le même axe que la cible, il se précipita sur le côté histoire, dans un geste motivé par un genre d’instinct de survie. Suffisamment rapide pour ne pas connaitre le même sort que le sac, mais pas assez pour qu’une des balles ne lui érafle pas le bras. Takeo, émis un bruit à mi-chemin entre une plainte et un grognement ! C’est que ça fait mal cette connerie ! Spontanément il porta une main sur l’éraflure, rien de bien sérieux mais quand même ! De mieux en mieux ce début de mission …

Trouver une idée géniale : 80% OK

- Sale enfoiré ! Tu joues à quoi là ! T’aurais pas dû t’en mêler…

Et voilà que le tueur d’ordure le visait lui … formidable ! Tak réalise avec bonheur qu’il vient d’attirer vers lui les ennuis et qu’il est fort probable qu’il se retrouve à se démerder seul parce qu’il n’y a à priori aucune raison particulière pour que Billy lui vienne en aide… D’ailleurs celui-là aurait dû en profiter pour se barrer non ? Sinon ça n’aurait vraiment servi à rien !! Et les chatons dans tout ça… eux aussi ils n’avaient pas de bol si leur pseudo sauveur finissait par se faire shooter une seconde fois… C’est con de mourir deux fois de la même façon…

- Traine pas… vu le bordel…tu vas rameuter tous les flics du coin…

Le gars tremblait comme une feuille, ce qui à cette distance ne l’empêcherait surement pas d’atteindre sa cible. Mais entre ce qu’on veut faire, ce qu’on dit, et ce qu’on finit par faire y a toujours une certaine marge, surtout quand il s’agit de tuer quelqu’un. En tout cas quand on n’en a pas l’habitude ce qui semblait être le cas, il n’avait rien du calme froid et tranquille qu’avait affiché Kanna avant de lui tirer dessus… Ou bien il était perdu dans un genre de délire et ses doigts étaient bloqués, allez savoir avec un drogué qui commence à être sérieusement en manque …


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 37

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Mar 2 Nov - 18:19

Éviter que la situation ne dérape : Échec..et mat?

Pourquoi il devait toujours tomber sur des clients au passé trouble et sinueux ? On pouvait pas lui envoyer quelqu’un de sensé et sympathique pour une fois ? Bien sûr que non, c’était bien trop demandé. Okay, Med savait se débrouiller seul. C’était quand même le roi et maître des bas quartiers et des ruelles mal famées. Sauf que là, il avait un fou-malade-quiavaitbesoindesadoselalamaintenant qui était derrière lui avec en prime le canon d’un flingue pointé sur sa nuque. GÉ-NI-AL! Pourquoi il n’était pas resté couché ce matin ?
En plus, monsieur le bon samaritain assistait à la scène sans avoir payé de billet d’entrée. Il ne manquait que le pop corn et monsieur passait un agréable moment de détente. Il pouvait pas se bouger le cul au lieu de venir mettre son nez dans les affaires des autres ? Bref, revenons à notre prince des emmerdeurs qui se trouve dans une situation plus que précaire.

-Doucement…fais pas l’con!

Non parce qu’évidemment lui, il faisait pas l’abruti. Non, tous les torts allaient aux autres et jamais à lui. Lui, il était parfait, sans défaut, un Dieu ? N’exagérons rien, mais c’était quand même pas sa faute si son futur-potentiel-ex-client était fauché en plus d’être con. Mais là, il était dans la merde jusqu’au cou. Lentement, Med leva les mains en l’air, comme s’il voulait dire à son agresseur que ça servait à rien de s’énerver, qu’il n’était même pas armé de toute façon. Bon, c’était faux, puisque à la ceinture du jeune homme, bien caché sous sa veste longue, une arme blanche attendait sagement de pouvoir servir. Un outil qui servait fidèlement les intérêts du lycéen depuis quelques années et qui ne lui avait jamais fait faux bond. Sauf que là, il suffisait que Med fasse un faux mouvement, juste un, pour que le gars tire sur la gâchette et…
- HEY ! ATTENTION…

On remerciera ici la distraction de celui qui n’était qu’un figurant depuis le début de l’histoire, du moins pour l’adolescent. Ce dernier eut la brillante idée de jouer à ‘’Pense vite !’’ avec le barjo de service. Ce qui était suicidaire en soi puisque le mec en question était armé et légèrement à cran. Il tira deux coups dans l’ovni, avant de réaliser que c’était qu’un vulgaire sac de déchets. Med eut tout juste le temps de se mettre en petit bonhomme, les mains sur la tête, comme pour se protéger d’un éventuel coup, qui ne vint pas, fort heureusement.

Changement de plan : se tirer de là …et vite fait Oui monsieur...

Maintenant qu’on avait plus un flingue de collé sur la nuque, on pouvait foutre le camp dans le temps de le dire. Le gamin se redressa alors, puis décampa sans demander son reste. Pas la peine de jeter un regard en arrière, ça ne ferait qu’augmenter le stress.

- Traîne pas… vu le bordel…tu vas rameuter tous les flics du coin…

Oups… c’était un fait. Vu leur petite altercation, et les fenêtres du coin ouvertes, il était fort probable que les flics rappliquent dans pas long. Hmm…ouais, bon et laisser le bon samaritain comme témoin…c’était pas génial si on voulait garder l’anonymat avec les poulets en uniforme.

La bonne nouvelle : il n’était plus la cible du fou dangereux.
La mauvaise nouvelle : sa bonne conscience, oui oui il en avait une étonnamment, lui disait de rappliquer, pour aller sauver la peau à l’autre question de pas avoir une mort sur la conscience.
Soupirant, Med revint sur ses pas en marchant comme un loup, c’est-à-dire assez silencieusement pour ne pas que celui-qui-a-bien-failli-être-son-client-mais-qui-ne-le-sera-jamais ne l’entende pas. Il se plaça dans son dos, amenant subtilement son index sur ses propres lèvres, faisant ainsi signe à la nouvelle victime de ne pas rien dire, puis en une fraction de seconde, une arme blanche était pointée sur la gorge de l’homme armé tandis qu’il lui murmura quelques mots.
-‘’Tu lâches cette saleté sinon je te jure que je t’enfonce la lame jusqu’aux yeux….’’

Et quand il voulait avoir l’air menaçant, il l’était. L’homme sursauta, assez pour que la pointe du couteau entre en contact avec la peau et la transperce, une entaille se faisant voir sur la gorge. Il grogna quelque chose que personne ne put comprendre, puisque c’est à ce moment qu’une sirène annonçant l’arrivée imminente des agents de police ne vienne troubler la paix de cette ruelle sans histoire.

-Merde... T'as pas fini avec moi sale gosse!

Sans que l'on sache si c'était par peur des poulets, ou que la tentative d'intimidation de med aille marcher, l'intrus de cette histoire jeta rapidement son arme par terre (le con) , et couru à toute vitesse pour se barrer le plus loin possible. L'adolescent soupira de soulagement, avant que le stress rentre en ligne de compte. La police arrivait. Il avait de la drogue sur lui. Il était cuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo Mashiro

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 34

» Informations
Âge: 21
Ange Gardien de: Med cet emmerdeur professionnel
Protégé[e] de: bonne question ^^

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Dim 21 Nov - 18:16

Appuiera ou n’appuiera pas là est la question…

Très honnêtement Takeo apprécierait la deuxième option, et de préférence que le gars se décide assez vite parce que c’était inconfortable comme incertitude alors autant abréger autant que possible le suspens… Le kid n’était plus en vue, cette mission allait être fort brève, peut-être même plus que la précédente, cette fois il n’avait même pas eu besoin d’expliquer les histoires d’ange et autre conneries. Quel gain de temps phénoménal !!! Retournez directement à la case mort, ne passez pas par la case paradis et il ne toucherait surement pas les 20 000 non plus… Moralité, sauve un humain et démerde toi pour te tirer du pétrin…

L’ange avait peut-être un tout petit peu surestimé la lâcheté et l’ingratitude de son peut-être-ex-futur-protégé puisque du coin de l’œil il remarqua la silhouette furtive qui revenait sur ses pas. Manquait plus que ça Billy qui allait jouer les héros. Comme si ce n’était pas exactement ce qu’il venait de faire, avec le résultat qu’on connait ! Autant éviter de le faire repérer, alors Takeo s’employa à ne pas avoir l’air plus rassuré qu’avant, pas tellement difficile parce qu’il ne l’était pas du tout ! Quelques instants c’est terriblement long quand on est en face d’un malade mental aux réactions peu prévisibles.

Rester en vie : … on va essayer…

-‘’Tu lâches cette saleté sinon je te jure que je t’enfonce la lame jusqu’aux yeux….’’


Le retour du bad-boy de l’ouest de la ville, bon l’ange n’était pas tiré d’affaire pour autant pas tant que l’autre n’aurait pas obtempéré à la demande courtoise de celui qui semblait désormais mener le jeu. On dirait bien que l’adolescent savait se servir de son jouet et tant mieux !

- Ouais c’est une bonne idée, je serais toi je ferais ce qu’il te dit…

Mais oui c’est ça faire le malin en voilà une autre de bonne idée, en attendant l’arme était toujours sur lui et il valait probablement pas trop la ramener, mais il allait pas non plus jouer les demoiselles en détresse !

-Merde... T'as pas fini avec moi sale gosse!

C’est ça… on sera content de recevoir des cartes postales, c’est fou comment le bruit de la sirène avait d’un coup fait pencher la balance dans le camp de la raison, oui c’était raisonnable de lâcher son arme et de ne tuer personne. Enfin Takeo aurait préféré qu’il la garde et qu’il se tire avec tout compte fait. Il commençait à peine à relâcher la tension accumulée inconsciemment dans ses muscles quand son regard se porta sur le kid qui ne bougeait pas, il attendait surement de se faire cueillir par les flics comme une jolie fleur des champs… les poches pleines d’herbes, ou autre substances.

Fuir où mentir… : à voir

- Hey, j’te conseille de vider tes poches là-dedans… et vite…

Ce n’était pas vraiment juste un conseil, mais pas totalement un ordre non plus, mais ça compliquerait tout s’il s’entêtait à conserver les substances illicites en sa possession. L’ange indiqua d’un signe de tête une grille d’égout, Takeo n’avait pas spécialement envie de courir pour semer la police, mais si l’adolescent optait pour cette solution alors il le suivrait, parce qu’il n’avait pas tellement le choix.

- Si on se barre en courant, rien ne dit qu’on se fasse pas prendre, et ça sera plus dur de se faire passer pour d’innocentes victimes…

Hausse les épaules, mais la fuite était depuis toujours un signe évident de culpabilité ce n’était pas un secret. L’ange soupira avant de quitter des yeux le gamin pour se tourner vers sa précieuse cargaison de tout à l’heure, soulevant de nouveau le carton pour le poser plus vers le milieu de la ruelle et de s’agenouiller à côté, affichant l’air de quelqu’un d’inquiet pour son contenu.

- Tout le monde va bien… prononça-t-il à voix basse puis à l’attention de ce qui était censé devenir son protégé. Je serais toi je resterais gentiment là, et on trouvera bien une petite histoire à raconter…

Deux gars qui recueillent des chatons abandonnés ne peuvent pas être des coupables, et puis surtout ni lui ni le gamin n’avait touché l’arme. Le bruit de la sirène qui se faisait de plus en plus fort, Tak grimaça, c’était vraiment nécessaire de mettre le volume à fond. Billy aurait peut-être dû partir quand il en avait eu l’occasion, parce que maintenant ça semblait un peu tard, des bruits de course et des voix. L’ange tourne la tête vers le pauvre dealer malchanceux.

- Va falloir te décider vite…

Tu parles d’un premier contact, et il n’avait même pas encore eu une chance de dire un mot sur ce qui l’avait amené à se retrouver mêler à tout ce bordel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 37

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Dim 2 Jan - 16:19

Paris, il y a 10 ans...

-''Moi je veux être un superhéros, comme Batman!''
Plusieurs regards complices, quelques sourires, et le garçon aux boucles brunes fût fier d'avoir donné sa réponse. L'institutrice lui sourit en retour, et passa à un autre élève. Édouard étais assis au dernier bureau dans la colonne longeant les fenêtres de la classe. Son regard vairon était plongé dans l'observation d'un petit oiseau au plumage gris, posé sur une branche. Sa professeure lui posa alors la question à trois reprises, avant que le blondinet daigne enfin bouger. Ses billes dépareillées fixèrent nonchalamment l'adulte, comme s'il venait tout juste de revenir sur terre et qu'il se demandait du coup ce qu'il foutait en classe. Puis, il répondit très calmement.
-''Je vais faire une grande connerie, tuer des gens peut-être. Assez pour être placé à l'asile. Comme ça, j'pourrai voir ma mère.''
On appela aussitôt le père du garçon, qui venait de traumatiser tous ses compagnons de classe en quelques mots à peine.

Le gamin avait grandi, il avait mûri. Pourtant, il ne savait toujours pas ce qu'il voulait faire de sa putain de vie. En attendant d'avoir à quitter le lycée, autant profiter du moment présent et prendre son pied. Faire les choses comme il lui plaisait et au diable les conséquences. Le carpe Diem comme on disait. Med était un gamin, mais un gamin courageux. C'était pour ça qu'il était revenu pour sauver le cul de monsieur le bon samaritain. Il n'était pas un lâche malgré ce que ce dernier croyait.

Même avec un couteau sous la gorge, il était pas dit que l'homme fauché allait abandonner la partie. Et heureusement pour eux, le destin eut la bonne idée d'intervenir. Les sirènes d'une voiture de police crièrent, ce qui fit réagir l'individu et le poussa à foutre le camp, jetant son arme au sol. Inutile de dire qu'il promit au dealer qu'il allait revenir. On avait déjà compris qu'il n'était pas trop content.
Sur le coup, une fois l'adrénaline tombée, Med resta immobile. Comme s'il se remettait encore du stress. Sauf que là, le temps filait, le son de la sirène amplifiait, les flics se rapprochaient. Il fallait bouger.

- Hey, j’te conseille de vider tes poches là-dedans… et vite…


C'est alors seulement qu'il tourna la tête vers lui. Celui à qui il avait peut-être sauvé la vie, ignorant bien entendu que c'était ni plus ni moins un ange qui se trouvait à côté de lui. Se débarrasser de sa marchandise?! Il était malade ou quoi? Med en avait peut-être pour 500$, sinon plus. Serrant les dents, il grogna une réponse.

-Merde, j'peux pas faire ça! Tu sais combien ça vaut?

Bien sûr que non. Comment un bon samaritain prêt à sacrifier sa vie pour celle de chatons pouvait savoir la valeur de ce que Med avait dans les poches? Sauf que, d'un autre côté, c'était pas mieux s'il se faisait choper par les flics. Même s'il était mineur, il n'avait pas du tout envie que ça parvienne aux oreilles de son grand frère. Kyo avait déjà assez de choses à gérer comme ça, pas besoin qu'il se soucie des problèmes de drogue de son p'tit frère.

Ignorant le reste des propos de son conseiller moralier du moment, de toute façon, il n'avait plus du tout l'intention de se barrer, le blond avança dans la ruelle, et s'accroupit juste à côté de la grille d'égoût. Ses mains avaient déjà sorties plusieurs sachets de ses poches (veste et pantalon notez bien) et les lança dans les fentes en soupirant. Un peu plus et il ressentirait un petit pincement au coeur. Le regard noir qu'il lança à celui qui se prenait pour sa conscience (si seulement il savait...) en disait long sur ses pensées.

-Okay! ça va Jiminy...j'ai compris!


Il faisait allusion bien sûr à Jiminy criquet, la bonne conscience de Pinocchio, mais il se foutait que l'autre comprenne ou pas. Une fois les poches vidées, Med retourna son attention vers le carton mouvant et haussa un sourcils devant l'attitude presque maternelle qu'avait pris son ''complice'' pour s'adresser aux chats. Ce dernier avait l'air d'être vraiment pote avec les félins. Bon, maintenant il restait à trouver une histoire que les flics goberaient facilement. Il ne devait pas y avoir de problème, puisque Med était ceinture noire pour raconter des bobards.

Des bruits de course et des voix, mais la décision était déjà prise. De son regard vairon, Med regardait les deux policiers qui venaient tout juste d'arriver sur les lieux du ''crime''.

-Ne bougez pas!


Ils ne pouvaient pas se rendre bien loin de toute façon. Les policiers bloquaient l'accès à la rue et leur voiture devait bloquer l'autre issue pour être logique. Affichant une mine déconfite, Med leva les mains en l'air, montrant évidemment qu'il n'était pas armé, se doutant bien que le bon samaritain allait faire de même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo Mashiro

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 34

» Informations
Âge: 21
Ange Gardien de: Med cet emmerdeur professionnel
Protégé[e] de: bonne question ^^

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Dim 6 Fév - 17:32

-Merde, j'peux pas faire ça! Tu sais combien ça vaut?

Rectification tu peux, mais tu ne veux pas … mais ça c’est un détail, et non, takeo n’est pas spécialement au courant des cours de la drogue dans les ruelles mal famées ! Il supposait cependant que ça devait représenter bien trop d’argent de poche pour un ado de son âge, remarque au moins il ne devait pas avoir besoin de négocier des heures avec ses parents celui-là ! En attendant il fallait que Billy décide entre son stock et les emmerdes, espérons qu’il fasse preuve d’intelligence sur le coup c’était déjà assez pourri comme situation ! Du coin de l’œil l’ange le regardait se délester de sa « précieuse » marchandise, se demandant un instant où cela finirait par atterrir, bien que dans le fond ce détail n’ait aucune importance dans l’immédiat.

-Okay! ça va Jiminy...j'ai compris!

-jiminy… répéta l’ange dans un murmure perplexe en haussant un sourcil intrigué.

Visiblement ça ne pouvait être que lui que le gamin appelait « jiminy » sauf si l’homme invisible avait décidé de se promener dans les parages mais c’était peu probable. Takeo se demandait s’il avait vraiment envie d’en savoir plus sur la référence qui se cachait derrière ce surnom, il était déjà à peu près certains de ne pas pouvoir s’entendre avec l’autre, et il était tout aussi persuadé de ne pas être fan de l’explication. Et puis de toute façon le temps n’était pas à la discussion puisque la cavalerie arrivait au trot, restait à espérer ne pas tomber direct sur des malades du zèle, sinon ça deviendrait vite chiant… enfin encore plus chiant que ça ne l’était déjà.

-Ne bougez pas!

*tient j’avais justement envie de danser…*

Ce fut la pensée qui se glissa derrière le sourire de Takeo mais il eut la présence d’esprit de la garder pour lui, pourtant la langue lui démangeait !

- Plutôt content de vous voir …

Commença l’ange toujours accroupi près du carton en levant ses mains histoire qu’elles soient bien visibles. Son ton se voulait aussi naturel que possible, et il n’avait pas vraiment besoin de se forcer beaucoup parce qu’en effet ce n’était pas si mal que la police s’en mêle au moins le danger le plus immédiat s’était tiré. Cependant se retrouver de nouveau avec une arme braquée sur soi n’aide pas à se sentir totalement à l’aise… Au moins la posture des deux flics n’était pas spécialement agressive, ils seraient surement disposés à discuter.

-Il y a eu des coups de feu, que s’est-il passé ? Et qu’est-ce qu’il y a dans le carton ?

-Des chats, la mère et ses petits on les a trouvé dans une des ruelles, on devait aller les confier à une association, jusqu’à ce qu’un malade avec une arme nous tombe dessus… Il voulait de l’argent, je lui ai filé mon portefeuille. Mais comme y avait pas grand-chose dedans ça l’a énervé. C’est là qu’il a tiré…puis il s'est cassé au son de la sirène...

-Par où est-il partit?

Takeo avait pris l’initiative de répondre aux première questions sans même chercher à croiser le regard de l’adolescent, sa petite histoire n’était surement pas le roman du siècle, mais il la trouvait plausible. D’autant que ce n’était pas si loin de la vérité que ça, il était bien question d’argent et d’un malade drogué qui s’était énervé. Et pour le porte-feuille et bien de toute façon Tak n’en avait pas sur lui, il faut dire qu’il ne s’en servait pas beaucoup depuis qu’il était devenu un ange. Il avait laissé celle là à Med affichant la tête d'un personne qui réalise à peine ce qui vient de lui arriver, avant de pousser un soupir passant facilement pour du soulagement.

- On a eu chaud cette fois hein… en tournant la tête vers son complice improvisé.

Les policiers discutaient entre eux, bien qu’il n’entende pas vraiment le contenu de la conversation il supposait qu’il s’agissait de savoir s’ils allaient essayer de courir derrière le supposé fuyard ou pas… et à dire vrai aucun des deux ne paraissait motivé à l’idée de faire un jogging dans le bas quartier. Tant mieux dans le fond ça évitera d’avoir à confronter deux récits différents pour le moment… Une fois d’accord ils s’approchèrent l’un venant vers Tak et l’autre vers Med. Il inspecta le contenu du carton hochant la tête en constatant que c’était conforme à ce qu’avait dit l’ange.

-Personne n’a été blessé ? Veuillez nous suivre qu’on mette tout ça en ordre noir sur blanc !

-Non ça va… plus de peur que de mal, enfin il me semble. Jette un coup d’œil vers le gamin.

Dans la mesure où l’égratignure n’était déjà plus qu’un souvenir et un accroc dans son blouson, lui-même n’était effectivement pas blessé. Suivant l’invitation cordiale du représentant des forces de l’ordre Tak se redressa reprenant son carton au passage un élément clef de leur récit, au final ce n’était pas une si mauvaise idée de le ramasser, comme quoi certaines bonnes actions peuvent s’avérer utiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 37

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Sam 12 Mar - 12:18


Le pire dans cette histoire, c’était que pour une fois que Med faisait quelque chose de ‘’bien’’, il le regrettait toujours dans les jours à venir. Il avait du piler sur son orgueil pour se débarrasser de sa précieuse cargaison dans les égouts. Il se promit cependant que plus tard, il ferait payer le bon samaritain pour ce geste si moral. L’adolescent ne comptait pas le perdre de vue aussi facilement celui-là.

-Ne bougez pas!

Bah oui, comme si les deux compères allaient choisir ce moment pour filer à toute allure, sachant pertinemment qu’ils se feraient rattraper en moins de deux soit par les flics, ou par les balles, ce qui serait un peu plus douloureux. Med se contentait de garder les mains hautes au-dessus de sa tête, même si c’était chiant, et de jouer le rôle de la pauvre victime. Au moins l’attention des policiers était plutôt centrée sur l’homme-aux-chats, alors déjà ça aidait à se sentir moins stressé. Même si ce n’était peut-être pas une bonne chose, puisque c’était ce dernier qui répondait à l’interrogatoire préliminaire. L’adolescent décida donc de la mettre en sourdine et de faire temporairement confiance à l’abruti qui lui avait fait perdre un tas de pognon.

-Par où est-il partit?

Ah, celle là était pour lui semblait-il. Med secoua un peu la tête et la tourna vers la droite en levant le bras pour indiquer la direction qu’avais prit son client devenu bouc émissaire.

-Dès qu’il a entendu les sirènes, il s’est barré par là!


Il passa une main dans ses cheveux et osa un regard anxieux vers son ‘’ami’’.

- On a eu chaud cette fois hein…

Med hocha la tête en soupirant doucement, comme s’il était encore secoué par les évènements. Pas besoin de jouer le rôle cette fois, puisqu’il stressait à l’idée d’aller faire un tour dans la voiture de police. S’il leur donnait son nom, aurait-il des problèmes. Le métis réfléchissait à toute allure pendant que les hommes de loi parlaient entre eux à voix basse. Non, il n’avait jamais été intercepté par le passé, alors il ne devait pas avoir de dossier. C’était une chance pour lui d’avoir fait profil bas.

Il profita de l’inattention des flics pour jeter un regard à l’autre, lui intimant de pas faire de conneries. Il en avait déjà assez fait pour aujourd’hui, voir même pour toujours tiens.

Enfin, l’un d’eux vint regarder dans le carton et sembla satisfait. Bah ouais, y’avait vraiment des chats à l’intérieur.

-Personne n’a été blessé ? Veuillez nous suivre qu’on mette tout ça en ordre noir sur blanc !

-Non ça va… plus de peur que de mal, enfin il me semble.

L’inconnu devenu momentanément son complice s’était tourné vers lui, dans l’attente d’une réponse positive de sa part. Med hocha la tête malgré un léger froncement de sourcil. Lorsque son client avait tiré, il lui avait semblé que la balle avait effleuré l’épaule de son compère. Mais voyant que ce dernier semblait bien aller, il se dit qu’il avait du rêver.

-Mhm...je crois pas que ce soit nécessaire. On va bien et...

-On vous demande pas votre avis. C'est un ordre!

Med réprima l'envie d'étrangler le flic qui lui avait répondu et, suivant l'homme aux chats, il s'engouffra sur la banquette arrière du véhicule. Il fut assis derrière le conducteur tandis qu'un carton rempli de chatons miaulaient leur mécontentement d'être ainsi déplacés sans qu'on leur ait demandé leur avis. Heureusement qu'il était là d'ailleurs ce carton, car ça évitait à Med de se trouver trop près de son supposé allié dans cette histoire.

---------------------------------------------------------------------

Trois heures plus tard, oui, ça avait été pénible... ils purent enfin sortir du commissariat. Med avait avalé unverre d'eau de vaissellecafé, puis avait refusé les autres, ça le rendait trop excité qu'il leur avait dit. Tu parles. Si les flics savaient la quantité de trucs pas net que Med prenait, ils l'auraient gardé beaucoup plus longtemps que trois petites heures. Enfin bref, l'important c'est qu'ils les avaient relâchés après être allés portés tous ensemble les chats à la SPA. Se sentant coupable de tous les donner, le japonais avait décidé d'en garder un tout gris, comme pour se rappeler son beau geste. Ce qui donnait envie de vomir à notre petit rebelle.

Laissés à eux-mêmes devant les portes de la SPA, Med sortir son paquet de clopes de la poche de son pantalon en soupirant. C'était peut-être pas aussi bienfaiteur qu'un bon joint, mais c'était mieux que rien.

-''Alors Takéo...ce fût une aventure palpitante, mais je te suggère fortement de ne plus mettre les pieds dans cette ruelle. Un peu trop dangereux pour toi.''


Il avait appris son prénom lors de l'interrogatoire et trouvait ça plus commode que de l'appeler l'homme aux chats. Prenant une cigarette, il en offrit une à Takéo qui refusa, bien entendu puisqu'une conscience ne fumait pas, et aidé de son briquet il se l'alluma. Rangeant le tout dans ses poches, il tira sur sa clope et passa une main sur sa nuque. Maintenant, Med n'avait plus qu'à faire ses adieux à son ancien compère et à retourner à ses activités un peu plus normales, peut-être même qu'il irait en cours, tant qu'à avoir manqué une vente.

-''Alors, heu, salut vieux!''

Il lui lança un salut de la main, puis prit la direction du lycée, en espérant que l'autre comprenne qu'il devait se tirer aussi. Mais Med était bien loin de se douter qu'on ne se débarrassait pas de son ange aussi facilement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo Mashiro

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 34

» Informations
Âge: 21
Ange Gardien de: Med cet emmerdeur professionnel
Protégé[e] de: bonne question ^^

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Dim 15 Mai - 13:20

Si on lui demandait encore une fois « que faisiez-vous dans cette ruelle ? » Tak n’était pas certains de pouvoir se contrôler, il avait pourtant fait beaucoup d’effort, il faut croire que les forces de l’ordre dispose d’un vocabulaire limité. Ou plutôt leur processeur interne balance des messages pré-enregistrés en boucle, technique assez redoutable pour taper sur les nerfs des gens, on comprend que des personnes venus innocemment se retrouve à raconter n’importe quoi et ressortent avec des menottes… Eux ils étaient arrivés en racontant un gros mensonge et pourtant ils avaient réussi à le garder jusqu’au bout, il fallait au moindre reconnaitre cette qualité à Billy-the-kid alias Miyoki Edouard truc, il se débrouille pour raconter des salades…. Ok c’est un prénom qui craint un peu, on ne sait pas trop par quel morceau le prendre.
Leur équipe improvisée ne s’en était pas si mal tirée, peut-être qu’au final il y aurait moyen de faire quelque chose, ce délinquant de cour de récré semblait avoir quelque part (en grattant bien sous la peinture) un bon fond. Enfin ça à la rigueur Tak s’en serait douté sinon on ne l’aurait pas envoyé. Et en parlant de ça, ce serait bien si on en revenait au programme de départ, la mission « bonjour je suis ton ange » étant toujours d’actualité ! Jusqu’à être seuls devant le bâtiment du refuge animalier on ne peut pas dire qu’ils aient échangé beaucoup de paroles, mais l’ange savait déjà que ça serait tendu.

-''Alors Takéo...ce fût une aventure palpitante, mais je te suggère fortement de ne plus mettre les pieds dans cette ruelle. Un peu trop dangereux pour toi.''

A moins d’être sourd ou complètement débile l’ironie de la réplique ne pouvait échapper à personne, le véritable sens de la phrase étant « fou moi la paix et ne te mêle plus de mes affaires » c’est en tout cas de cette façon que Takeo interprétait ces mots. Difficile de ne pas s’occuper des affaires de la personne qu’on est supposé protéger… Raison pour laquelle il choisit délibérément de jouer les faux idiots qui n’ont pas l’air de comprendre, après avoir décliné l’offre pour une bonne dose de nicotine et de goudron il répondit d’un ton dégagé et plutôt insouciant.

- Parle pour toi ! C’était pas si dangereux que ça…

Passe une main sur son épaule on son index joue un instant dans l’accroc de son sweat.

- Quoique, elle n’est pas passée loin !

Laisse tomber sa main, sans se départir de son sourire, qui est en fait la meilleure expression de son stress parce qu’il va bien falloir se lancer et l’autre à l’air calme donc le moment en vaut bien un autre non ?

- Et tu…
-''Alors, heu, salut vieux!''

Pas de bol il avait à peine commencé que Myoki (par défaut il avait choisi celui-là) avait lancé ce qui semblait être un « adieu » non négociable, la preuve il commençait déjà à repartir. Un peu contrarié dans sa démarche l’ange mit un petit temps à intégrer la situation et par conséquent à réagir. Sapristi mais il faisait exprès ce morveux ! D’abord le client taré, et maintenant il se défile, agacé de se prendre des vents à chaque fois que le moment semble convenir Takeo décida de ne pas lâcher si facilement l’affaire. Il se lança donc sur les pas de son protégé, le suivant sans pour autant le coller.

-Héé attend, tu t’en va déjà ? T’es pressé ? Tu sais les égouts les ont déjà emportés…

Ça c’était délibérément prononcé dans le but de s’assurer d’attirer l’intérêt du dealer amateur, quitte à le mettre de mauvais poil, et puis ça lui apprendra à se barrer quand on a des choses importante à lui dire !

-Vraiment désolé pour ton argent de poche… « vieux »…

Histoire d’enfoncer le clou avec une pointe de sarcasme pour assaisonner le tout.

-Tu comptes faire quoi au juste maintenant que ton stock a pris l’eau ?

Après tout peut-être que monsieur avait d’autre activité dans la vie que d’empoisonner le monde, dans tous les sens du terme. Tak continuait à la suivre d'un pas tranquille bien décidé à ne pas lui lâcher les basket avant d'avoir pu dire ce qu'il avait à dire, il aurait pu le faire là, sauf que son envie d'être chieur avait prit le pas sur sa logique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 37

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   Dim 29 Mai - 5:19

Med aurait vraiment du rester couché ce matin. Il n'aurait pas eu cette journée de merde. Il avait failli se faire tirer dessus par un enfoiré fauché, avait du abandonner sa marchandise en les jetant dans les égoûts et là, il sortait du commissariat après un interrogatoire interminable. L'adolescent sentait sa tête prête d'éclater, et il avait vraiment besoin d'un bon joint pour se relaxer. Manque d'herbes sur lui , merci les égoûts, la cigarette ferait l,affaire pour le moment. Med avait bien l'intention de planquer là son compagnon d'infortune pour aller vaquer à ses occupations.

-Quoique, elle n’est pas passée loin !


Un instant, ses yeux se posèrent sur le trou du chandail et il fronça les sourcils. Merde, il avait oublié que le salopard avait tiré sur le bon samaritain. Il avait été chanceux de s'en tirer à si bon compte en plus. L'idée de lui demander s'il irait voir un médecin l'effleura, mais celle de se tirer fut encore plus présente et c'est donc ce qu'il fit en le saluant d'un signe de la main.

-Ouais..tu dois avoir un ange gardien qui veille sur toi...

S'il savait à quel point il était pas loin de la vérité. Pour l'éraflure, de toute façon, si le mec était pas trop con, il passerait au moins à la clinique voir si tout allait bien. C'était pas le problème de Med qu'il le fasse ou pas.

-Héé attend, tu t’en va déjà ? T’es pressé ? Tu sais les égouts les ont déjà emportés…


Es-ce qu'il avait bien entendu? En plus d'être le témoin de toute cette mésaventure, voilà que Takéo, car c'était bien son nom, faisait son comic relief en se croyant intéressant. Med se serait bien retourné pour lui apprendre les bonnes manières, mais décida de continuer son chemin. L'autre finirait sûrement par comprendre.

-Vraiment désolé pour ton argent de poche… « vieux »…

Med ferma les yeux en serrant les poings, se disant que ça servait à rien d'embarquer dans son jeu. Il suffisait de continuer à l'ignorer et l'autre se....

-Tu comptes faire quoi au juste maintenant que ton stock a pris l’eau ?

Okay...il était vraiment suicidaire le mec. Med avait été on ne peut plus patient, surtout qu'habituellement, c'était pas tellement dans sa branche. Il se tourna et marcha vers Takeo d'un pas résolu, avant de le plaquer contre le mur le plus près, assez violemment. Au diable sa blessure à l'épaule, là maintenant il courait après les problèmes et Med n'aimait pas ça. Ensuite il se saisit du col de son chandail et l'entortilla dans sa main pour rapprocher son visage du sien.

-Là tu m'écoutes l'emmerdeur. T'es passé au mauvais endroit, au mauvais moment, et tu m'as rencontré. Mais ça s'arrête là okay?!

Premier avertissement avant que Med en vienne aux coups. Il était quand même généreux quand il le voulait..

]-Alors moi je retourne chez moi et toi tu fais c'que tu veux, mais cesse de me suivre, ou je risque vraiment de m'énerver...et j'en suis déjà pas loin.

Il poussa Takeo contre le mur fortement avant de le relâcher, lui lançant un regard d'avertissement. Puis, il tourna les talons en prenant la direction de chez lui. Avec ça, s'il n'avait pas compris....


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livre I : Sauvetage, rencontre entre autres choses ... [M.E.D.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour les fan de nains... (entre autres)
» Liens, bébés et autres choses... AIDEZ LES A VIVRE !!
» [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)
» Besoin d'une révision ou d'autres choses ? [PV: Tylan Mcleod]
» Gae ? Je mange des papillons les soirs de pleine lune... entre autres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: - Urbs - :: Les bas quartiers :: ♠ Les ruelles-
Sauter vers: