Kimyoo… une ville remplie de mystère… que ferez-vous ou plutôt… comment réagirez-vous si un jour, une personne frappait à votre porte et vous annonçait qu’il était votre ange gardien ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Myoki-Édouard Deletec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 36

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Myoki-Édouard Deletec    Ven 12 Mar - 16:13


HUMAIN
MYOKI-ÉDOUARD DELETEC

CARTE D'IDENTITÉ


    ♠ Nom : Kumori Deletec
    ♠ Prénom: Myoki-Édouard
    ♠ Surnom : M.E.D.
    ♠ Sexe :
    ♠ Âge & Date de naissance : 14 février~16 ans
    ♠ Origines: Japonaise-Française
    ♠ Orientation sexuelle : Homosexuel refoulé
    ♠ Race : Humain..p'quoi? y'a autre chose?
    ♠ État Civil : Célibataire...quoi d'autre? Lui casé?? Vous voulez rire?
    ♠ Profession(s) : Étudiant

    ♠ Détails : [facultatif]


ASPECT PHYSIQUE


Que dire de ce garçon qui se prend pour un prince?!?
De loin, on pourrait croire à un gamin. Tiens, de près aussi.
Il a un corps élancé et sans avoir trop de muscles, il est quand même bien fait pour son âge. Ayant un goût particulier pour l'escrime, Myo a acquis une certaine souplesse et une agilité qui lui donne avantage lors de ses cours, et dans la rue. Ses doigts sont longs et fins pouvant faire des jaloux chez les musiciens. Sa peau est naturellement très pâle, se rapprochant d'un blanc laiteux et ce peu importe s'il passe du temps dehors ou non. Son visage est fin et n’a pas encore perdu les traces de l’enfance, des fossettes creusent ses joues lorsqu’il sourit, ce qui lui donne un air de gosse (qu’il déteste). Ses cheveux ont hérité de la couleur de ceux de son père, soit un châtain foncé. Parfois lorsqu'il fait soleil, on peut y voir des reflets roux. Il les porte suffisamment longs devant pour que quelques mèches lui barrent le regard et ils vont lui caresser la nuque derrière. Au toucher, ils rappellent la douceur de la soie. Il a des traits racés, fins et délicats, montrant aucune imperfection. Ses yeux sont sûrement son plus bel atout. De forme ovale, ils possèdent deux couleurs à couper le souffle. Pourquoi deux?!? Et bien Myoki-Édouard a les yeux verrons, de deux couleurs différentes, ce qui est vraiment rare. Cela lui donne une raison de plus à faire son fier. Le droit est de la couleur du saphir, un bleu intense, rappelant la mer. Le gauche est plus sombre, de la couleur des noisettes. Ses yeux sont très captivants, toujours très expressifs, qui cachent rarement ses émotions. . Sa bouche couleur rose bonbon, s'ouvre toujours dans une moue enfantine lorsqu'il est vexé et son corps n'a toujours pas prit totalement les formes d'un adulte. Bref, il a un minois tout simplement adorable, encore très juvénile, ce qui le fait souvent passer pour plus jeune qu'il est. Essayez de lui refuser quelque chose avec cet air si mignon... ce qu'il utilise souvent pour ses propres fins.

Vêtements: Aimant tout ce qui est ''tape-à-l'oeil'', il est rare de le voir mal habillé.
Ses trois garde-robes sont remplis de vêtements de grandes marques. Il aime tout particulièrement les pantalons un peu large ou les jeans taille basse, surmonté d'un polo ou d'une chemise.



ASPECT PSYCHOLOGIQUE


Imbu de lui-même, on peut le dire MED a «la grosse tête » et des chevilles certainement enflées. Conscient de sa beauté, il possède un charme particulier et il en use principalement lorsqu’il n’a pas envie de finir la soirée tout seul, mais aussi avec ses amis, ses parents ou divers personnes récalcitrantes qu’il croise durant sa journée. Pour ne pas aider, le gamin est un parfait égoïste concentré sur sa petite personne il ne portera que très peu d’attentions sur les personnes qui l’entourent. S’il porte un quelconque intérêt sur une personne, vous pouvez être sûr qu’il a une idée derrière la tête et qu’elle lui sera forcément profitable. Le jeune homme a la fâcheuse manie de s’énerver très facilement, il mâche rarement ses mots et il peut être blessant dans ses paroles.

C'est un battant, il n'aime pas perdre ça c'est certain. Peut-être es-ce l'une des raisons qui lui ont fait en sorte qu'il préfère parier dans les souterrains à rester sagement assis sur un banc d'école. Il est prêt à tout pour arriver à son but. D'un tempérament solitaire, il est rare de le voir en compagnie d'autres gens à l'école. Pourtant, lorsque la nuit tombe, il sort avec sa bande fumer, se droguer, faire des mauvais coups. Il a rapidement montré qu'il avait l'étoffe d'un chef et ceux qui ne sont pas d'accord, se sont retrouvés à embrasser la poussière. La seule personne qui a été assez près de lui pour le connaître c'est son grand frère Kyo. C'est encore lui qui veille sur lui d'ailleurs, depuis la mort de leurs parents.

Et ce n'est pas tout. Dire qu'il est sadique n'est pas exagéré. S'il a un compte à rendre à quelqu'un, il peut se rendre aux coups très vite. Des qualités ? Hmm, il est beau, charmant, aimable, c'est un Dieu..disons simplement qu'elles sont très difficiles à trouver. On doit creuser longtemps pour arriver à les voir, car au premier coup d'oeil...elles semblent inexistantes. Mais qui aurait la patience de rester à ses côtés pour creuser assez profond pour trouver ce trésor?
Adorable et d’une incroyable douceur lorsqu’il était enfant, il semblerait que ses traits de caractère aient totalement disparus au fur et à mesure qu'il a grandi… son ange gardien parviendra peut-être à tirer tout de même quelque chose de lui.



BIOGRAPHIE
Il y a longtemps que je t'aime, ja-mais je ne t'ou-blie-rai!
Une berceuse qui nous ramène tous en enfance. Que la plupart du temps, notre mère nous chantait avant qu'on aille se coucher, ou encore lorsqu'on avait un gros chagrin pour nous réconforter et sécher nos pleurs.

« Et toi, Mioki-Edward, que veux-tu faire lorsque tu seras grand ? »
« Moi ? »
fit l’enfant en redressant la tête, cessant de discuter avec son voisin.

L'enfant fronça les sourcils, l’air pensif. Tous les autres avaient répondu qu’ils voulaient faire policier, professeur, vétérinaire, super-héros? Le petit garçon réfléchissait à la question qu'il ne s'était encore jamais posée. Il se mordit la lèvre inférieure, comme à chaque fois qu’il réfléchissait. Tous ses camarades le regardaient, certains prêts à se moquer, d’autres parce que cela les intéressait vraiment. L’enfant braqua alors ses prunelles particulières sur son institutrice, et eut une idée qui lui tira un sourire.

« Oui. Je veux être infirmier dans une asile ,
dit-il brusquement. Comme ça, je pourrai voir ma maman tous les jours. »

Silence dans la classe. On aurait pu entendre une mouche voler. Tous regardèrent le petit garçon qui avait pourtant formulé un simple souhait tout haut.

C'était en troisième année je crois. D'ailleurs, mon institutrice doit encore s'en rappeler aujourd'hui tant cela avait semblé la marquer. Faut dire que c'est pas quelque chose qu'un gamin de six ans est supposé dire. Elle aurait sûrement voulu que je lui balance un truc comme les autres quoi. Comme les enfants normaux. Avec du recul, je me dis que vouloir être pompier aurait pu être cool. J'aurais peut-être pu empêcher le feu de se propager aussi rapidement dans la maison, et ma mère de devenir folle.

J'avais à peine 5 ans lorsque ma petite soeur est née. Un vrai bonheur pour mes parents. La parfaite petite poupée de porcelaine, aux teint de crème et aux cheveux ébènes comme son père. Oui, mon père est japonais et ma mère française. Ma mère l'adorait. Elle passait son temps à lui chanter des berceuses, à la promener dans la maison malgré ses cris aux petites heures du matin. Si j'étais jaloux? J'imagine que oui. J'avais moins d'attention de leur part, mes amis ne pouvaient pas venir de peur de réveiller Rose et mon camion de pompier préféré avait été rangé tout en haut de l'étagère parce que la sirène faisait trop de bruit. Pour mon grand frère c'était pas aussi difficile, puisqu'il avait l'âge d'aller chez des amis. Semblerait-il que c'est toujours l'enfant du milieu qui est le plus brimé par rapport aux autres. Je dois être la preuve que c'est vrai.
J'étais quand même fier d'être un grand frère et je voulais toujours prendre Rosie dans mes bras pour montrer que j'en étais capable. J'aurais dû l'amener en promenade ce soir là...

Kyo était parti faire des travaux d'école chez un copain et j'avais décidé d'aller faire un tour avec mon nouveau vélo. On me l'avait offert après une énième crise de jalousie concernant ma soeur. Question d'acheter la paix j'imagine. Ma mère avait la mauvaise habitude de fumer...habitude que je repris plus tard. Étrange non? Bref, elle avait eu l'idée de sortir dans la cour pour fumer une cigarette, le temps que la petite dormait. Une voisine lui a demandé un coup de main pour un truc et, serviable, elle y est allée, laissant sa clope sur le rebord de la fenêtre. Lorsque je suis revenu, les pompiers étaient déjà en train d'essayer d'éteindre le feu. Trois d'eux empêchaient ma mère de retourner dans la maison en flammes. Elle était triste à voir à pleurer et hurler le nom de Rose. Je n'ai pu que laisser tomber mon vélo et aller me serrer contre elle. Mais je savais déjà qu'elle aurait préféré que j'y reste, plutôt que sa petite fleur...

Grâce aux assurances, ma mère put se trouver un petit logement rapidement et la vie reprit son cours. Pas parfaitement par contre. On recommençait à croire que maman avait pris le dessus, mais on oublie pas un bébé aussi facilement. Mon frère et moi avions beau éviter le sujet de Rose, notre mère agissait étrangement. Elle se promenait toujours avec une poupée de chiffon. Elle passait son temps à lui chanter une berçeuse. Cette berceuse qu'elle fredonnait à longueur de journée.
La seule et unique fois que j'ai voulu lui enlever cette poupée, elle a crié. Si fort, que j'ai sursauté et je me suis enfuis dans ma chambre, comme un lâche. En même temps, j'avais 6 ans peut-être. Je me suis réfugié dans mon lit sous la couette et je tremblais. Ma mère est venue me retrouver, avec sa chère Rosie , et un briquet dans la main. J'ai d'abord trouvé ça étrange. Ce qui m'a le plus inquiété c'est lorsqu'elle m'a dit qu'on allait rejoindre ma petite soeur, qu'elle nous attendait. Un enfant peut-être très candide, mais reste très intelligent. Mes draps prirent feu et je pris mes jambes à mon cou pour sortir de cet enfer. Mon poignet fut pris, mais mu par un instinct de survie, je réussis à m'en extirper. Malgré mes mains devant mes yeux, entre mes doigts écartés la scène devant moi resterait marquée à jamais dans ma tête. Ma mère se berçant au centre des flammes, la poupée serrée contre son coeur, en chantonnant jamais je ne t'oublierai...

Une fois ma mère entré à l'asile, j’ai eu droit à de nombreux rendez-vous chez un psychologue.
J’ignore si cet évènement m’a réellement traumatisé. Bien sûr, il m’a marqué, puisque je me souviens des moindres détails. Mais je crois que j’étais trop jeune pour saisir véritablement la violence de l’acte qui s’était déroulé. Je n’ai jamais eu d’énormes troubles psychologiques, suite à cela. Je n’ai plus parlé pendant longtemps, mais ça n'inquiétait pas mon père.

Il faut croire que je m'en suis sorti. J'veux dire, on a déménagé au Japon, dans la ville de Kimyoo et on a commencé une nouvelle vie. Si je vais à l'école?! Je trouve ça futile. Surtout que mon père m'a envoyé dans un collège privé, où y'a que des garçons. Mon père croit que j'y vais, vu les bonnes notes que je ramène toujours. C'est l'essentiel selon moi.
Maintenant, je ne réponds qu'au surnom Med. Myoki ou Édouard me rappelait trop de souvenirs.
Le jour quand il y a des trucs importants je vais à l'école, étant le parfait exemple du premier de classe, petit fils à papa. La nuit, je deviens le chef d'une bande. Je vends, je me drogue et je rie avec mes copains. Il m'est arrivé de faire pire, mais qui pourrait penser que le gentil Myoki fait des siennes?! Personne. Surtout que mon père est réputé ici. C'est un homme d'affaire au gouvernement. Si seulement il savait ce que son fils devient. Mon frère?! Lui il est le digne héritier de son père. Il sait ce que je fais, mais garde le secret. C'est mon confident.

Dans ma chambre, un article de journal est affiché sur mon babillard. Celui qui raconte un carambolage entre une voiture sport et un autobus scolaire. Le riche homme d'affaire Tatsuo Kumori est mort sur le coup, laissant dans le deuil ses deux fils.

Je n'utilise plus le nom de famille de mon père. Sauf si ça peut m'être profitable. Pour la business. De toute façon, mon frère et moi on est capable de s'arranger entre nous. Je compte bien continuer ma vie comme ça, à faire chier ceux qui viennent me dire quoi faire ou comment je dois mener ma vie.


VOUS
DERRIÈRE L'ÉCRAN

♠ Prénom :Moi
♠ Âge : vieille
♠ Serez vous actif ? 5-6
♠ Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à une copine

♠ Avez-vous quelque chose à ajouter ?Code validé~


Dernière édition par M.E.D. le Jeu 24 Juin - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.E.D.
Aimant à problèmes
avatar

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 36

» Informations
Âge: 16 ans
Ange Gardien de:
Protégé[e] de: Takéo, ce salopard de bourru

MessageSujet: Re: Myoki-Édouard Deletec    Jeu 24 Juin - 16:41

Juste pour dire que ma fiche est enfin terminée !! *saute de joie partout*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
† Admin †
avatar

Nombre de messages : 534

» Informations
Âge:
Ange Gardien de:
Protégé[e] de:

MessageSujet: Re: Myoki-Édouard Deletec    Jeu 24 Juin - 17:25

Bienvenue à toi sur le forum !

Tout me semble en ordre tu es validé !

Je t'enverrais un Mp pour t'attribuer un ange gardien.

Bon jeu amuse toi bien.

_________________
Des yeux qui voient tout...
Qui ne dorment jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimyoo.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Myoki-Édouard Deletec    

Revenir en haut Aller en bas
 
Myoki-Édouard Deletec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des hommages pour Marc-Édouard Vlasic à Québec vendredi
» Programme de Jacques Édouard Alexis
» édouard † for you alone i will be weak.
» Édouard Gagnon et Rachel Veilleux
» Malhiot, Édouard-Élisée Nicolas Talentin, patriote

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† La ville de Kimyoo † :: - Titulus - :: Charta :: ♠ Humains :: ♠ Fiches validées-
Sauter vers: